Une année ensemble !

Bilan théâtre

Par MMOHAMED45 - publié le mardi 13 juin 2017 à 17:03 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Dans le cadre des cours de français, j’ai participé au projet théâtre proposé par le T.N.G ( Théâtre nouvelle génération).

Tout d’abord, nous sommes partis voir une pièce de théâtre appelée «Cosmos 110 » qui était très musicale. Nous eûmes la chance de poser des questions à la comédienne, à la décoratrice et à l’éclairagiste de cette jolie pièce de théâtre.


Puis un petit temps après, deux comédiennes sont venues nous voir pour nous proposer ce projet, nous commençâmes tout d’abord par des petits exercices théâtraux et à la fin de cette séance elles nous ont proposé une idée « les conférences du futur » ;  c’est sur ce projet que nous avons travaillé.


Ensuite, nous avons formé 4 groupes, le mien était composé de 6 personnes : Nicolas, Daniel, Claire, Lou, Tallia et moi. Avec toute la classe et les deux comédiennes, Maude et Julie, nous avons créé 4 grands thèmes : les moyens de locomotion sur lequel j’ai travaillé avec mon groupe, la robotique, les habitations et le collier traducteur d’animaux.


Avec mon groupe, nous nous sommes intéressés à un moyen de locomotion très particulier : la cabine de téléportation. Nous avons commencé par écrire un petit texte que, d’après moi, j’ai plutôt bien joué (à part ma posture et ma voix).
Par la suite, nous nous sommes divisés en deux : le plateau, pour améliorer le texte avec Julie et « l’illustration » pour apprendre à mieux jouer. Dans mon groupe, je jouais le rôle d’un scientifique, on me posait des questions, et c’est sur ces questions qu’on a travaillé. Après cela, toujours en groupe partagé, nous avons fait du photomontage.


Pour finir, nous avons regroupé le travail et nous avons fait une conférence.
J’ai aimé ce projet qui était excellent.

Nouvelle fantastique

Par CHARLOTTE45 - publié le mardi 13 juin 2017 à 16:55 dans 02wLes élèves exposent...

                      LE TABLEAU AU REGARD CURIEUX

  Le tableau sous le bras, j’entrai dans l’atelier.
Profondément las, j’allai manger puis dormir, car cette journée avait été  rude.

   Je me mis dans mon lit mais, ce soir-là, je n’arrivai pas à m’endormir. C’était le premier tableau qui entrait dans mon atelier si petit. Cet atelier appartenait à mon arrière-grand-mère, la décoration était neutre, les murs étaient blancs parsemés de taches d’usures, les meubles se faisaient rares. J’allai voir mon précieux tableau qui m’intriguait énormément.

   Posé sur son chevalet, je l’inspectais minutieusement. C’était le portrait d’une jeune femme aux cheveux longs avec une robe bleue. Cette femme avait l’air perdue comme si elle ne savait pas ce qu’elle faisait ici. Son regard persan se détourna vers la droite, elle avait l’air surpris.

   Pendant le soir, j’entendis un bruit qui ne m’était pas familier. Je me levai et vis le tableau au pied de son chevalet, je ne m’en préoccupai pas, sans doute une simple coïncidence, je le remis sur son chevalet et repartis me coucher.

   Mais une chose m’intrigua : le coin du tableau était légèrement abîmé, je regardai derrière le cadre, un bout de papier était enfoncé dans le fond du tableau, surpris, je le pris, le dépliai et vis que c’était une sorte d’énigme. Je me dis que ce n’était pas possible, pas à moi !! Et je me mis dans mon lit pour oublier cette histoire.

   Le lendemain matin, je fis mon déjeuner et m’installai sur ma chaise décolorée. J’avais eu un déclic en voyant le tableau, le vendeur m’avait dit que ce tableau était assez spécial. Je pris le papier et le lis, il est écrit la description d’un lieu, je vis qu’à la fin, il était inscrit une adresse indiquant le lieu. Je me souvins que la veille, la sorte d’énigme décrivait une maison qui se trouvait à quelques pas de chez moi et je reposai le tableau.

   Cette histoire me fit froid dans le dos. D’un pas hésitant, j’allai à l’adresse indiquée par  le papier, j’arrivai au seuil de la porte et j’entendis des bruits. Etais-je fou ?

   J’entrai ; le souffle coupé, je vis un cadavre noyé dans son propre sang, une ombre à la silhouette d’un homme passa devant moi avec un couteau dans la main, je courus dehors. Je vis ma vie défiler pendant cette course.

   Lorsque je rentrai chez moi, je vis le regard de la dame au tableau qui se détourna vers la gauche, alors qu’il y avait une heure celui-ci se détournait vers la droite. Je regardai derrière le tableau et vis un autre bout de papier, je le pris, le regardai, il n’y avait rien, aucune lettre, j’allai à mon évier pour m’asperger de l’eau sur mon visage.

   La sonnette retentit, j’ouvris la porte, personne, mon c½ur commença à battre la chamade, je pris le tableau et l’emmenai dans les bois.

   J’arrivai à l’endroit le plus profond de ce lieu, je le brisai en mille morceaux et à ce moment-là tout devint blanc, c’est comme si j’étais dans une pièce blanche sans rien autour, j’ouvris les yeux et me trouvai dans un lit. Ce lit, je ne le connaissais pas, il se passait quelque chose de bizarre. Je vis une infirmière passer devant ma porte.

   Je me trouvai dans un hôpital avec une jambe en moins. Depuis ce temps, le tableau hanta mon esprit. Mais que s’était-il passé ?
 
                                    Ce tableau voulait-il ma mort ?


.

Nouvelle fantastique

Par EMILIE45 - publié le mardi 13 juin 2017 à 16:46 dans 02wLes élèves exposent...

-Le tableau enchanté-


Je rentrai dans l’atelier avec mon tableau sous le bras, enveloppé dans un drap. Je le déposai sur un vieux fauteuil qui trônait au milieu de la pièce. J’allai alors chercher un vieux chiffon ainsi qu’une bassine avec un fond d’eau. Je posai ma veste sur une vieille chaise en bois et partis vers mon tableau. Je commençai par frotter les coins puis je frottai les bords.

Le tableau représentait une jeune femme aux longs cheveux. Elle était en train de lire. La femme se trouvait dans une pièce illuminée par une grande ouverture, sûrement une fenêtre ornée de beaux rideaux. J’observai ensuite son visage impassible qui lui aussi était illuminé. Son regard était lointain et très clair. Sa bouche était fine et pâle.

Ayant enfin terminé de nettoyer le tableau, je décidai de l’accrocher, mais à chaque endroit où je décidais de le poser, je sentais comme une force en moi qui m’interdisait de le clouer sur le vieux mur crépi. Je finis par l’accrocher au-dessus du poêle. Cette fois, je sentais que c’était la bonne, car la force n’était pas parue en moi.

J’allumai une bougie de façon à pouvoir manger la miche de pain séché qu’il restait sur la table. Ne me sentant pas bien, je partis m’allonger sur mon matelas pour essayer de dormir un peu avant de me remettre à peindre une nouvelle toile pour le riche bourgeois du coin. Je soufflai sur la bougie qui m’éclairait et essayai de dormir. Une heure plus tard, le sommeil ne m’étant toujours pas parvenu, je décidai de prendre un verre d’eau. Puis je partis me recoucher.

Plus tard, j’entendis soudainement un grincement de porte. Qu’est-ce que c’était ? Je n’en n’avais aucune idée. J’attendis frigorifié sous mes draps maintenant devenus de glace. Le grincement recommença de plus belle. Je me tassai encore plus sous mon drap. Le bruit recommença. Je pris mon courage à deux mains et me levai. M’emparant de ma bougie, je me dirigeai vers la porte. Je passai devant le tableau. La femme située à l’intérieur de ce dernier semblait avoir bougé. Je me dirigeai vers le tableau pour observer la femme ; elle me regardait. Contrairement à il y a une heure, son regard était sombre et fixé sur moi. Je décidai de l’enlever, car il semblait troubler mes nuits. Mais au moment de l’enlever, il s’ouvrit laissant apparaître une fenêtre illuminée par un faisceau de lumière verte. Ne sachant que faire, je refermai la petite fenêtre puis partis me coucher.

Le lendemain matin, je me rendis compte que je n’avais pas fermé l’½il de la nuit. N’ayant pas le temps de vérifier si cette fenêtre était bien réelle, je partis en vitesse prendre mes pinceaux et ma toile pour aller chez le riche bourgeois. Au moment de fermer la porte, je m’aperçus que la femme n’était plus là et qu’à la place, il y avait un homme. Étrange ! Je claquai la porte.

Je me rendis chez M. de La Colline, un riche homme vivant dans une grande demeure entourée de somptueux jardins. En arrivant chez lui, je toquai à la porte. Il m’accueillit sèchement puis m’entraîna derrière la demeure, dans les jardins, près d’une fontaine encore fonctionnelle qui était sûrement très ancienne. Je vis au loin près de cette fontaine une silhouette féminine. Plus je me rapprochais de la silhouette, plus j’avais l’impression que c’était la femme du tableau. Je sentis mon c½ur battre à tout rompre. Que se passait-il ? Je n’en avais aucune idée.

Soudain, ce fut le vide. Mes yeux se fermèrent. Au plus profond de mon âme, je vis un visage avec des traits finement dessinés. Je voulus crier, mais je n’y parvins pas ; je restai bouche bée. Et puis plus rien. Je me réveillai par terre dans mon appartement, à côté de mon matelas. Je pris ma montre et l’observai. Elle indiquait qu’il était sept heures du matin. Elle indiquait également le jour. Je fus surpris de voir s’afficher sur le cadran le jour de mon rendez-vous avec le riche bourgeois. La journée avait-elle recommencé ? Je me précipitai près du tableau. La femme était là. Elle n’avait pas bougé. J’enlevai le tableau, rien ne se passa. Je pris le tableau et tentai de l’accrocher là où la force était apparue la veille au moment de positionner le tableau dans mon misérable appartement. Tout avait l’air normal. Je parcourus l’appartement des yeux et fus attiré par un tout petit objet, un livre. C’était le livre que la femme lisait dans le tableau. Mais que s’était-il donc passé ?



Bilan projet théâtre "Nos futurs"

Par EMILIE45 - publié le mardi 13 juin 2017 à 16:32 dans 03wProjet "NOS FUTURS"


Dans le cadre du cours de français, j’ai participé au projet « Nos futurs » proposé par le TNG (Théâtre Nouvelle Génération).

Premièrement, nous sommes allés au TNG un mardi matin de 9h à 12h voir une pièce avec la classe des 4°2. Cette pièce s’intitulait « Cosmos 110 ». Elle raconte l’histoire d’une fille, Comète, passionnée d’astrologie.

A la fin de la pièce, nous avons rencontré la comédienne, Marion, qui incarnait le rôle de la jeune fille. Nous avons aussi rencontré la régisseuse lumière et la régisseuse son. Nous sommes ensuite rentrés au collège.

Puis une ou deux semaines après, toujours un mardi, nous avons fait la connaissance d’une dame qui est venue au collège pour nous parler de la pièce vue au TNG.

Ensuite, un jeudi matin, de 8h à 10h, nous avons fait notre première séance de théâtre avec Maud et Julie, deux comédiennes qui travaillent aussi dans des écoles primaires et dans des lycées. Nous avons tout d’abord parlé du projet final qui serait de réaliser quatre petites conférences sur le thème du futur : une sur les habitations du futur, une sur les colliers traducteurs des paroles d’animaux, une sur la cabine de téléportation et une sur la biorobotique. Une fois par groupe, nous avons commencé par inventer un petit scénario en écrivant quelques questions sur une feuille de brouillon et en donnant son rôle à chacun dans cette petite conférence.

Au fil des séances, nous avons écrit un vrai scénario en version papier avec les répliques et les questions de chacun ainsi que les didascalies de la petite conférence. A chaque séance, nous refaisions notre pièce pour ne pas oublier notre texte.

Pour finir, nous avons passé deux heures de français dehors à filmer entre nous nos conférences. Durant la dernière séance de théâtre, nous avons visionné nos vidéos et nous sommes tous passés devant la classe, Maud et Julie deux fois pour présenter le résultat final de notre travail.

Au début, je n’aimais pas aller en salle polyvalente pour faire nos pièces. Puis, au fur et à mesure du temps, c’est devenu un plaisir de travailler sur nos petites conférences presque tous les jeudis.

J’ai apprécié l’ambiance de groupe lorsque nous travaillions sur nos conférences pour les améliorer et le fait que nous aillions travailler en extérieur.

Par contre ; j’ai moins aimé le fait le fait de passer devant toute la classe, Maud et Julie, pour faire notre conférence.



Emilie

Projet Théâtre

Par NINA45 - publié le mardi 6 juin 2017 à 17:10 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Rédaction Bilan

Projet théâtre

Nos futurs


Dans le cadre du cours de français, j’ai participé au projet du théâtre proposé par le TNG (Théâtre Nouvelle Génération) avec deux intervenantes.

Tout d’abord, nous sommes allés voir une pièce de théâtre COSMOS 110 au TNG, j’ai trouvé ça plutôt sympa.

Puis lors de la première séance nous avons fait des échauffements pour nous mettre à l’aise; nous avons dit, chacun à notre tour, nos prénoms, puis nous avons inventé des suites de phrases.

Ensuite nous avons commencé à choisir des thèmes. Moi et mon groupe, nous avons choisi le thème de l’habitation. Nous avons crée des dialogues, nous avons commencé à à argumenter, on a essayé de nous mettre dans la peau d’un personnage. Je jouais le rôle de l’architecte, j’ai inventé la maison XW10. Nous avons joué nos pièces devant tout le monde et à chaque remarque des intervenantes nous améliorions notre texte, nos dialogues et nos actions.

Un jour nous nous sommes séparés en deux groupes : un groupe de reporter et un autre avec ceux qui sont sur le plateau ;  et c’est là où nous avons finalisé nos textes.

Pour finir, on a joué notre dernière pièce de théâtre.

Au début, je n’étais pas très convaincu de faire des pièces de théâtre.

Finalement, j’ai pas mal apprécié car on change de personnage, on joue un autre rôle.

Par contre je n’ai pas aimé passer devant tout le monde.


                                                                                                                                 Nina

Par ADRIANA45 - publié le mardi 6 juin 2017 à 17:10 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

.Dans le cadre du cours de français, j’ai participé au projet théâtral proposé par le tng (théâtre nouvelle génération).

Tout d’abord, ça me plaisait pas trop, javais pas envie d’essayer.

Puis j’ai essayé de me concentrer et de m’amuser.

Ensuite, ça a commencé à me plaire, jouer mon rôle, c’était bien.

Pour finir, je me suis bien amusé, c’était cool !

Au début, je n’avais pas envie de participer à ce projet mais finalement j’ai apprécié de jouer mon rôle, c’était bien.

Par contre, j’ai moins aimé quand les comédiennes me faisaient des remarques.

projet théâtre avec le TNG et le collège Jean Perrin

Par CELIA45 - publié le mardi 6 juin 2017 à 17:07 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Dans le cadre du cours de français, j’ai participé au projet théâtre sur la vision du futur proposé par le TNG (Théâtre,Nouvelle,Génération).

Tout d’abord, avec les «actrices», nous avions proposé des thèmes intéressants sur la vision du futur (en 4016). La professeure de français a formé des groupes (4 groupes). Moi, je faisais partie du groupe "communication entre les humains et les animaux" (avec Sara, Charlotte, Thomas, Sophia et Moi).

Puis, chaque groupe s’ést isolé dans des coins de la pièce.

Et nous nous avons réparti les rôles. Nous étions tous des petits comédiens(en sorte une troupe).

Ensuite, nous avons fait une ronde pour apprendre à se connaître de manière «amusante» (mais pas pour tout le monde).

Nous avons aussi «MARCHE DANS L’ESPACE» pour «équilibrer» le plateau.

Puis nous avons fait des représentations, jugées pars les comédiennes, les élèves et Mme Lagier bien évidemment.

Pour finir, nous étions tous moins timides donc hors les 2 heures de théâtre, Mme Lagier a pris sur ses cours pour nous emmener dans la cour de récréation pour mettre en scène nos représentation, et nous «FILMER» avec des tablettes, et nous pouvions occupée des endroits dans la cours pour notre représentation et notre reportage !

Normalement nous aurions dû faire une représentation devant les parents mais malheureusement la majorité des élèves était en voyage en Italie ou en Angleterre.

J’ai trouvé que l’idée était pas mal, nous passions tous de bons moments, mais c’est dommage que les voyages étaient prévus en même temps.

Merci aux comédiennes de nous avoir suivis au cours de ce projet.

Rédaction bilan projet théâtre « Nos futurs »

Par CLAIRE45 - publié le mardi 6 juin 2017 à 17:03 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Le TNG ( théâtre nouvelle génération ) nous a proposé de participer au projet « Nos futurs » dans le cadre du cours de français.

Évidemment, nous avons accepté de jouer le jeu et nous avons obtenu des rôles pour quelques « pièces » de théâtre que nous avons créées.

J’ai découvert le théâtre avec deux intervenantes : Maud et Julie. Tout d’abord, nous avons été répartis en 4 groupes. J’étais avec des personnes avec qui je m’entendais bien, heureusement.

Puis, chaque groupe avait son propre thème. Le notre était "les moyens de transport nouvelle génération". J’étais très contente car c’était exactement le thème que je voulais.

Ensuite, j’ai choisi mon rôle ( celui de présentatrice ). Une fois la répartition des rôles terminées, j’ai commencé à répéter mon texte. Les répétitions ont duré des semaines, mais je ne me suis pas laissée décourager pour autant.

Pour finir, j’ai récité mon monologue sue scène et tout s’est bien passé, avec un public aussi enthousiaste, j’avais toutes mes chances de réussir…

Au début, l’idée du théâtre ne m’enthousiasmait pas du tout, j’étais très stressée à l’idée de devoir passer devant tout le monde. Puis j’ai commencé à me détendre et à prendre progressivement confiance en moi.

Finalement, j’ai apprécié le fait de monter sur scène et de m’exprimer devant les autres.

C’était, en conclusion, une belle expérience que je ne voudrais pas refaire.


Rédaction, Bilan Projet Théâtre de la classe des 4ème5

Par TIFANIE45 - publié le mardi 6 juin 2017 à 16:57 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Dans le cadre du cours de français, j’ai participé au projet sur la biorobotique proposé par le TNG ( Théâtre Nouvelle Génération ).

Tout d’abord, nous avons rencontré Maud et Julie, des actrices du TNG qui nous ont expliqué en quoi constituait le théâtre, et le travail que nous devions faire, puis, nous avons découvert les projets, qui étaient d’être des scientifiques en 4016. Il y avait 4 thèmes différents et nous avons donc fait des groupes et nous avons choisi notre thème.

Ensuite nous avons dispatché les rôles à chacun et nous avons écrit nos textes en fonction du thème et du rôle choisi.

Pour finir, nous avons appris nos textes et nous avons joué les pièces de théâtre en fonction du thème choisi, c’était amusant et drôle.


Théâtre sur le futur au collège JP

Par ALRICHARD45 - publié le mardi 6 juin 2017 à 16:44 dans 03wProjet "NOS FUTURS"
Dans le cadre du cours de français , j’ai participé à un projet parlant du futur. On nous a demandé d’imaginer le monde 2000 ans plus tard, c’est à dire en 4016, et de dire les  nouveautés et changements que nous avons imaginés.

Conférence : "Communication avec les autres espèces"

Par Mme Lagier - publié le mercredi 24 mai 2017 à 10:48 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Scène imaginée et interprétée par Célia, Charlotte, Sara, Sophia,Thomas et Youri.

Sur le plateau

PRÉSENTATRICE : Bonjour et bienvenue dans le journal de Venus, aujourd’hui nous accueillons de très grands spécialistes : Eva ADAMA, spécialisée en biologie et dans le langage animalier, Jacqueline COURGET, spécialiste du langage informatique et qui a contribué à la fabrication de cette étonnante innovation, et enfin, Pascal qui a développé la connexion du bracelet entre l’Homme et l’animal.

 

Entrée des spécialistes

Bonjour X3

 

PRÉSENTATRICE : Eva, comment  avez-vous eu l’idée de fabriquer  ce bracelet qui permet de communiquer avec l’espèce animale et pourquoi ?

EVA ADAMA : Je vis avec de nombreux animaux et comme je n’arrivais pas toujours à comprendre et à savoir ce qu’ils voulaient vraiment, l’idée a commencé à germer dans mon esprit.  J’en ai parlé à mes amis et collègues, Jacqueline et Pascal, qui comme moi, voulaient mieux comprendre les besoins des animaux, et ensemble nous avons cherché à développer un système de traduction simultané.

PRÉSENTATRICE : Avez-vous réussi ?

JACQUELINE GOURGET : Oui, nous avons réussi et nous avons ainsi créé le B&C1 : B pour « bracelet »,  C pour « collier » et 1 puisque c’est le tout premier modèle.

PRÉSENTATRICE : Comment fonctionne-t-il ?

PASCAL : Il fonctionne grâce à des capteurs connectés qui sont intégrés au bracelet que  l’humain doit porter, ainsi qu’au collier de l’animal,  qui s’adapte à toutes les espèces. Ces capteurs sont reliés à un serveur Bluetooth.  Le bracelet traduit simultanément ce que pense l’animal. Certains ZOO l’ont d’ailleurs déjà  testé et en sont très satisfaits.

PRÉSENTATRICE : Merci pour toutes ces informations. Nous passons à présent à notre reportage !

 

Reportage au ZOO (Sophia et Youri)

 

REPORTER : Bonjour, je suis en direct du ZOO JEAN D’OR  et j’ai à mes côtés le directeur du ZOO, M. COOPMAN. (Elle s’adresse au directeur du Zoo) Monsieur COOPMAN, comment allez-vous ?

M. COOPMAN : Très bien, merci. Je suis vraiment heureux de vous recevoir ici.

REPORTER : M. Coopman, votre  ZOO est l’un des premiers à avoir testé ce matériel de traduction très innovant, c’est exact ?

M. COOPMAN : Oui, en effet, nous les avons essayés dès que nous les avons reçus. Les soigneurs et moi-même  étions très impatients et curieux de pouvoir   « parler » avec nos animaux et ainsi mieux répondre à leurs besoins.

REPORTER : Trouvez-vous ce nouveau système facile à mettre en place ?

M. COOPMAN : C’est parfois difficile !

REPORTER : Ah oui, comment  ça ?

M. COOPMAN : Equiper chaque animal du  ZOO n’est pas aussi simple que ça, certains animaux ne veulent pas se laisser faire, ils se cachent ou bien bougent dans tous les sens, d’autres  arrachent  même leur collier à plusieurs reprises avant d’accepter de le porter…  Mais mon personnel a su faire preuve de patience et de persévérance, et aujourd’hui le ZOO est entièrement équipé.

REPORTER : L’utilisation des bracelets est uniquement réservée au personnel du ZOO ?

M. COOPMAN : Pas du tout. A présent, nous remettons à chaque visiteur un bracelet que nous récupérons en fin de visite. C’est inclus dans le prix du billet d’entrée. Nous avons énormément de retours positifs et le nombre de visiteurs ne cesse d’augmenter depuis que nous proposons ce dispositif.

REPORTER : M. COOPMAN, vous éveillez ma curiosité, j’ai très envie de tenter l’expérience en direct  …C’est possible ? 

M. COOPMAN : Bien entendu, avec grand plaisir.

 

Retour sur le plateau

PRÉSENTATRICE : Merci à tous d’avoir regardé le journal de Vénus, nous vous donnons rendez-vous demain pour le journal de Mars !

 

Conférence : "L’HABITATION DU FUTUR"

Par Mme Lagier - publié le mercredi 24 mai 2017 à 10:33 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Scène imaginée et interprétée par Nina, Mohamed L. Laetitia, Sylvie, Liz, Adriana


Sur le plateau : présentateur + architecte

PRESENTATEUR : Bonjour et bienvenue sur la nouvelle chaine CStarOne. Je suis en compagnie de l’architecte qui a conçu la nouvelle maison XW10, une révolution architecturale.  Mme SONIA, bonjour.

L’ARCHITECTE : Bonjour, je tiens à vous remercier de m’avoir invitée.

PRESENTATEUR : Mme Sonia, pourriez-vous nous expliquer ce que cette maison a de si  révolutionnaire ?

L’ARCHITECTE : Et bien, tout d’abord cette maison est très écologique, elle ne dégage aucune pollution et par conséquent  permet de préserver l’environnement. De plus, elle est en lévitation, une innovation technologique qui permet d’éviter toutes les secousses sismiques, qui sont malheureusement de plus en plus fréquentes et violentes. Chaque maison est également équipée d’une cabine de téléportation.

PRESENTATEUR : c’est extraordinaire ! J’ai vraiment du mal à croire tout ce que je viens d’entendre ! Heureusement, notre envoyée spéciale, Carine ALEX, s’est rendue sur place. Elle est allée pour nous à la rencontre des habitants de ces incroyables maisons afin de recueillir quelques témoignages. Carine, c’est à vous !

Reportage : à la rencontre des habitants.

 

CARINE ALEX : (face caméra) Effectivement GENOS, je suis actuellement au milieu de ces habitations innovantes, dont vous venez de parler, en compagnie de Mme ABENA, chef de chantier.  (à Mme ABENA) Mme ABENA, bonjour ! Parlez-nous un peu de ces fameuses maisons XW10, non polluante.

Mme ABENA : Avec plaisir ! Ce projet était très important pour moi !  Il fallait démontrer que construire de telles maisons était possible, et c’est ce que nous avons fait  en les construisant. Tous les ouvriers étaient aussi déterminés et convaincus que moi de la nécessite de ce type d’habitat non polluant.

CARINE ALEX : Et combien de temps a duré ce chantier ?

Mme ABENA : Un peu plus d’un an.

CARINE ALEX : Si peu de temps ! Je n’en reviens pas !

Mme ABENA : Comme je vous l’ai dit, une grande détermination régnait sur le chantier, toute mon équipe tenait  à finaliser la construction de ces maisons XW10, imaginées et conçues par Mme Sonia, c’est une architecte visionnaire pour qui j’ai énormément d’admiration et d’estime.  Vous savez,  au début, nous étions très peu à nous impliquer dans ce projet. Je suis convaincue que non seulement ces maisons préserveront l’environnement mais qu’elles seront également  très confortables au quotidien pour leurs habitants.

CARINE ALEX : En parlant des habitants, je vais justement allée à la rencontre de deux d’entre eux…Je suis curieuse de connaître leur point de vue.

(Elle se dirige vers une maison, elle frappe à la porte) Bonjour Madame, je suis Carine ALEX, envoyée spéciale pour  la nouvelle chaine CStarOne, nous sommes en direct. Nous faisons un reportage sur les maisons WX10 et nous aimerions connaître vos impressions, vous qui êtes l’une des première à avoir opté pour cet habitat révolutionnaire.

TEMOIN 1 : Moi, je suis ravie ! Je trouve cette maison géniale ! Je voulais absolument  emménager ici, et c’est ce que j’ai fait. Ca fait quatre mois que je suis là et je suis toujours aussi satisfaite ! La cabine téléportatrice est vraiment trop géniale, c’est incroyable le temps que je gagne ! Et le système de lévitation, quelle idée géniale ! Je ne crains plus les tremblements de terre ! Quel soulagement ! Et en plus, quel confort, mais quel confort ! Et… (la journaliste lui coupe la parole).

CARINE ALEX : Merci, très bien, je vous remercie pour ce témoignage passionnant. Au revoir et encore merci.  (Elle se dirige vers une autre maison, côté opposé, elle frappe à la porte) Bonjour Madame, je suis Carine ALEX, reporter pour  la nouvelle chaine CStarOne, nous sommes en direct et j’aimerais savoir si vous êtes satisfaite de votre nouvelle maison ?

TEMOIN 2 (en colère): J’ai rien à dire. J’en ai assez qu’on vienne me demander mon avis. MON AVIS : MARRE des journalistes et de leurs questions ! Ras-le bol ! Vous avez qu’à en habiter une, VOUS, et vous verrez bien comment c’est ! Non mais, ça suffit maintenant ! (elle claque la porte).

Conférence : "La téléportation"

Par Mme Lagier - publié le mercredi 24 mai 2017 à 10:30 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Scène imaginée par Claire, Lou, Mohammed, Tallia, Nicolas et Daniel.


Sur le plateau

PRESENTATRICE  1 (LOU) :   Bonjour à tous et bienvenue dans le journal de la galaxie, il est 20h. Nous allons aujourd’hui parler d’un sujet très intéressant : les moyens de transport « nouvelle génération ». Nous allons pour cela accueillir M. ABRA, scientifique au laboratoire de recherche des moyens de locomotion.

 M. ALBRA) Bonjour M. ALBRA, nous sommes heureux de vous accueillir sur notre plateau.

M. ALBRA (MOHAMED) : Bonjour.

PRESENTATICE 2 (CLAIRE) : M. ALBRA, quelle est cette nouvelle invention révolutionnaire ?

M. ALBRA : Il s’agit d’une cabine qui permet de se téléporter.

PRESENTATICE 2 (CLAIRE) : Mais comment avez-vous eu l’idée de créer une telle cabine ?

M. ALBRA (MOHAMED): En fait, j’ai créé cette cabine car j’étais souvent en retard, j’ai donc cherché, en tant qu’ingénieur, à développer un moyen de se téléporter.

PRESENTATRICE  1 (LOU) : Peut- on l’utiliser  partout ? Dans l’eau ? Dans l’air ?

M. ALBRA : Oui, bien-sûr, et on peut se rendre ainsi instantanément  aux quatre coins du monde.

PRESENTATRICE  1 (LOU) : Combien de temps avez-vous mis pour élaborer cette  incroyable cabine ?

M. ALBRA : J’ai travaillé sur ce projet pendant cinq ans.

PRESENTATICE 2 (CLAIRE) : Nous allons maintenant rejoindre notre reporter qui est allé à la rencontre d’habitants qui ont eu le privilège d’acquérir une de vos cabines.  C’est à vous !

 

Reportage / illustration

REPORTER (TALLIA) : (aux auditeurs) Bonjour à tous. Je suis reporter au journal de la galaxie et aujourd’hui, je suis allée à la rencontre d’habitants qui ont le privilège de posséder une cabine.

(A un homme  accompagné d’un ami) Bonjour messieurs, vous avez la chance de posséder l’une de ces cabines révolutionnaires ; est-ce que cette acquisition a changé votre vie ?

LE PROPRIETAIRE (NICO) : Oui, car c’est très pratique et très rapide. Ca a considérablement simplifié mes déplacements, je m’en sers souvent… ça me fait  gagner énormément de temps !

REPORTER (TALLIA) : Pourriez-vous nous faire une démonstration ? Nous sommes vraiment curieux de savoir comment ça marche.

LE PROPRIETAIRE (NICO) : Bien sûr ! En fait, c’est très simple, je vais vous montrer. (il se dirige vers la cabine et s’installe). Il faut tout d’abord appuyer sur ce bouton, ensuite vous indiquez la destination et puis vous validez (il est téléporté)

REPORTER (TALLIA) : Nous allons tout de suite demander à son ami de vérifier s’il est bien arrivé à destination.

L’AMI (DANIEL) : (il sort son téléphone et l’appelle)  Allo Nico. Tu m’entends ? T’es où ?

LE PROPRIETAIRE (NICO) : Oui, je t’entends très bien. Pas de problème, je suis arrivé au Groenland...

REPORTER (TALLIA) : Je suis impressionnée ! Merci beaucoup à tous les deux pour cette époustouflante démonstration.

 

Voyage poétique - 5°4

Par Mme Lagier - publié le jeudi 4 mai 2017 à 13:44 dans 02wLes élèves exposent...

Les maisons sont des palais

Les Mosquées sont très jolies

Les rues sont remplies

Tout le monde est gentil.


Les fontaines sont illuminées

Le coucher de soleil

Éblouit toute la ville

De l’amour dans les yeux.


Les visiteurs sont les bienvenus

On leur fait visiter tout le pays

Ils n’ont pas regretté

Ils se sont amusé !


Maksalina A.


Mon rêve s’est réalisé

Pour mon anniversaire, on m’a emmené

Quatre jours à Paris, Je suis allée

A Disneyland Paris, une journée.


Je me suis bien amusée

Aux champs Élysées

J’ai vu tout plein de belles choses

De belles lumières bleues et roses.


Maud K.



PARIS


Paris, ville des lumières

L’endroit où je suis né sur cette terre.

Je suis né là-bas,

Et Paris m’a ouvert ses bras.


J’aurais aimé y rester,

Mais le hasard a fait

Que je devais aller,

Là où ma mère avait décidé.


Je n’oublierai pas l’odeur du métro,

Les photos des graffitis sur les murs,

Cette ville n’a pas beaucoup de nature,

Mais je l’aime, mème, je l’aime trop.


Maintenant, je n’en ai que des souvenirs,

Je vis à Lyon, mais ça aurait pu être pire.


Benjamin N.



Je suis partie au Pérou, il faisait chaud,

Le temps était beau.

J’ai vu mes cousins

Et deux vieilles femmes qui tricotaient des coussins.


Zia

projet théâtral

Par CHARLOTTE45 - publié le mardi 2 mai 2017 à 17:09 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Dans le cadre du cours de français, j’ai participé au projet « Découverte du monde théâtral » proposé par le T.N.G ( Théâtre Nouvelle Génération ).

Tout d’abord la directrice du projet est venue nous expliquer comment ils faisaient pour créer une pièce de théâtre, d’où venaient leurs idées. Comme par exemple pour "Cosmos 110", l’histoire est inspirée de faits réels : pouvoir communiquer avec les aliens, envoyer une capsule avec des objets du quotidien, en espérant que d’autres vies humaines nous répondent.

Puis nous avons eu le privilège d’aller voir une pièce de théâtre. La salle était immense, la scène chargée de décors plus fous les uns que les autres. La pièce commence et la comédienne entre sur les planches. Les éclairages étaient joués par les éclairagistes qui se situaient juste derrière nous et ressortaient par la rampe. Quand la pièce fut finie, la comédienne est arrivée et nous avons pu lui poser quelques questions, puis nous sommes partis.

Ensuite deux intervenantes qui sont des comédiennes, Julie et Maud, sont venues pour nous faire découvrir le monde du théâtre. Les séances se sont passées en plusieurs fois. Au tout début nous avons fait des exercices sur la voix qui nous ont aidés à nous détendre et à être plus à l’aise. A une autre séance, nous avons fait quatre groupes pour que nous inventions des choses qui n’existent pas en 2016, pour nous retrouver dans le futur.

Pour finir, nous avons créé une petite scène avec un thème précis : « le futur ». On a commencé par écrire l’introduction, les dialogues …

Puis nous l’avons jouée devant la classe et les comédiennes avec nos fiches. Nous avons terminé par présenter notre petite scène avec l’aise que nous avons gagné grâce aux exercices que nous avions faits au cours des séances précédentes.

Finalement, j’ai apprécié cette expérience car cela va m’aider pour l’oral à mieux m’exprimer.

Par contre, je n’ai pas apprécié que nous n’ayons pas eu le choix.

Nouvelle expérience

Par SARA45 - publié le mardi 2 mai 2017 à 17:08 dans 03wProjet "NOS FUTURS"

Dans le cadre du cours de français, j’ai participé au projet « nos futurs » proposé par le TNG (Théâtre Nouvelle Génération).

Le premier jour les comédiennes du théâtre sont venues, elles étaient deux. Nous avons fait connaissance avec elles, nous nous sommes mis en cercle puis nous avons dit nos prénoms en s’avançant et en faisant un petit geste que nous choisissions nous-mêmes. Puis nous avons formé des groupes, chacun avait un projet à présenter (à chacun son personnage).
Ensuite, nous avons répété : chaque groupe passait et présentait son sujet pour « nos futurs ».



Adaptation d’une nouvelle fantastique.

Par Mme Lagier - publié le mardi 4 avril 2017 à 17:13 dans 01wLe coin lecture
Ce court métrage est l’adaptation animée de la nouvelle "Le Masque de la Mort Rouge" d’Edgar Allan Poe. Pour en savoir plus sur la création de cette ½uvre, cliquez ici

Le secret de l’épouvanteur

Par LOUIS52 - publié le lundi 20 mars 2017 à 16:49 dans 01wLe coin lecture

Pendant les vacances j’ai lu un livre qui s’appelle Le secret de l’épouvanteur de la série « Le septième fils ». Il a été écrit par Joseph Delaney, édité par Bayard jeunesse et traduit de l’anglais par Marie-Hélène Delval.


J’ai présenté ce livre sous forme d’Acrostiche dont je vais vous faire part :


Très courageux, fait preuve de bravoure dans les moments difficiles

Habite dans la maison de son maître

Oublie souvent de respecter les ordres de son maître

Marche beaucoup de villes en villes pour aller rendre service aux gens

A une mère incroyable et très particulière

Se frotte souvent à des créatures maléfiques


Je conseille ce livre pour les personnes qui aiment se faire peur et qui ont l’habitude de lire car il y a quand même 350 pages. Mais il y a tellement de suspense que quand on se dit qu’on arrête de le lire, 10 minutes après, on est toujours en train de le lire.

Harry Potter à l’ecole des sorciers

Par MATHIS52 - publié le vendredi 17 mars 2017 à 14:57 dans 01wLe coin lecture

Harry Potter


Pendant les vacances, j’ai lu le tome 1 de Harry Potter dont l’auteur est j.k.Rowling et le traducteur est Jean-François Ménard, l’illustrateur est Jean-Claude GÖTTING.

C’est l’histoire d’un garçon de 11 ans qui habite à Londre et sa vie va être bouleversée par un géant qui vient chez lui, lui dire qu’il est attendu à Poodlard, la célèbre école de sorcellerie.

Il vit alors des aventures incroyables comme combattre un troll, voler sur des balais etc. Avec ses meilleurs amis: Ron et Hermione.



Habite à Londres


Ami avec Ron et Hermione


Reconnaissable par sa cicatrice


Ressent l’aventure


Yeux de sa mère


Commentaire:

J’ ai bien aimé ce roman d’ aventure avec beaucoup d’action.

Je le conseille à ceux qui aiment l’action.

Orphée l’enchanteur

Par MALO52 - publié le vendredi 17 mars 2017 à 14:56 dans 01wLe coin lecture

Orphée l’enchanteur


Auteur: Guy Jimenes avec la collaboration de Marie-Thérèse Davidson

Date de sortie 28/08/2004

Illustration: Elène Usdin

Éditeur: Nathan Jeunesse

Collection: Histoires Noires De La Mythologie


¼il tourné vers l’amour,

Réfléchi et plein de rêve

Poète musicien avec sa lyre

Héros, tu vas sans crainte

Eurycide la belle dryade, tu aimes

Et Hadès tu combattras par ta musique


Mes impressions de lecture:Le livre est très facile à lire mais j’ai mis un bon moment à entrer dans l’histoire.Il est petit,107 pages.





Page précédente | Page 1 sur 5 | Page suivante
Blog collaboratif - Français - Cycle 4 - Année scolaire 2016/2017 - Collège Jean Perrin.
«  Décembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Derniers commentaires

- L'épouventeur (par MATTHEO52E)
- C'était bien ! (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire des élèves de 4°5 - GR2 AP (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Apprendre en s'amusant (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade