banniere

VOCABULETTRES - Les exercices interactifs


Vocabulaire : lexique

Vocabulaire - Lexique :
« Les registres littéraires, dans Ruy Blas de Hugo »


Placez chacun de ces mots dans la phrase qui convient :

comique - dramatique - ironique - lyrique - pathétique - tragique.



1. Acte I : La pièce de théâtre Ruy Blas, écrite par Victor Hugo, raconte l'histoire d'un laquais amoureux de la Reine d'Espagne: aveuglé par sa passion, il sera l'instrument involontaire de la vengeance de Don Salluste qui veut déshonorer la Reine.
Cette situation originale, propre à susciter de multiples rebondissements et à se développer vers une fin incertaine, crée une tension chez le spectateur.


2. Acte II : la Reine, délaissée par son époux, étrangère à la Cour et soumise à une étiquette très contraignante, se plaint de son triste sort dans une prière à la Vierge.


3. Acte III : Grâce au stratagème de Don Salluste, Ruy Blas se retrouve à la tête de l'État, en l'absence du Roi. Prenant son rôle très au sérieux, il dénonce les manœuvres des ministres qui ne pensent qu'à accroître leurs richesses sans se soucier du sort du pays. C'est sur un ton très qu'il va leur faire la leçon, en commençant sa tirade par la formule « Bon appétit, Messieurs ! », qui semble les encourager à poursuivre.


4. Acte IV : Le retour de Don César, un noble déclassé parti depuis longtemps en Afrique, dont Ruy Blas a emprunté l'identité, crée un intermède : il agit selon son bon plaisir, pensant jouer un mauvais tour à son cousin Don Salluste dont il occupe clandestinement la maison.


5. Acte V : Ruy Blas comprend enfin quelle est la machination de Don Salluste, et prend conscience qu'il a agi contre la Reine, sa bien-aimée : il exprime ses remords et son désarroi dans un monologue qui révèle la complexité de ses états d'âme.


6. Acte V : la Reine se rend au rendez-vous de Ruy Blas dans la maison de Don Salluste et comprend qu'elle a été piégée. Ruy Blas, en désespoir de cause, lui révèle sa véritable identité, assassine Don Salluste et s'empoisonne, car la fatalité sociale de l'époque interdit qu'un « ver de terre » soit « amoureux d'une étoile » : cette fin est donc pleinement .



contact Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Faire un lien


Creative Commons License
Cette création collective (voir les auteurs)
est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.


Hit-parade