banniere

WebLettres classiques



Responsable de ces pages : François Giroud

Τίς τὸν Διὸς σύλλεκτρον οὐκ οἶδεν βροτῶν... 
Euripide, Héraclès, 1 (N.B.)

Transcodeur unicode pour le grec

Principe général.
Ce logiciel pour Windows à partir de la version 98 (non testé sous Vista), mis gratuitement à disposition des amateurs de grec ancien par Michel Levrel, est à télécharger ici ; il est compressé au format Zip, il faut donc le décompresser puis lancer le programme obtenu, qui ne nécessite aucune installation.
N.B. Windows 98 ne permet pas la visualisation directe de l'unicode : il faut passer sous Word par le copier-coller et mettre la bonne police de caractères.

Le tutoriel rapide ci-dessous fait référence au "beta code" ; pour plus de précisions sur ce mode de saisie rapide du grec au clavier exploité spécialement par le Thesaurus Linguae Graecae, rendez-vous sur le site (en anglais) du T.L.G. à la page du manuel de beta code.

Mode d'emploi : le transcodeur "massif".
Il comporte une section permettant de transcoder de gros fichiers 'texte'.

  1. Vérifier que le grec s'affiche normalement : il faut disposer d'une police unicode
  2. Cliquer sur "Entrée", aller dans l'onglet "Beta Code", cliquer sur "Chargement du texte beta code", puis valider : le fichier en TXT apparaît à l'écran en beta code.
  3. Aller dans l'onglet "Unicode", valider "Conversion Unicode". Le texte converti en unicode apparaît en quelques secondes. C'est tout !
  4. En appuyant sur le bouton "Presse papier" le texte passe dans le presse-papier de Windows. En totalité, si vous n'avez que quelques centaines de pages, et selon la mémoire vive de votre ordinateur. Pour les gros textes, il est préférable de récupérer sous Word le fichier unicode.txt généré.

N.B. Pour que le texte apparaisse correctement dans la fenêtre "unicode" il faut être sous Windows 2000 ou Windows XP et avoir chargé une police de caractères unicode à l'aide du menu défilant de sélection.
Le programme génère automatiquement un fichier Unicode.TXT avec le texte résultant de la conversion. Attention, il se trouve dans le même répertoire que celui où vous avez pris le fichier beta code à convertir. Sous W98, il n'y a que ce fichier que vous pouvez exploiter, puisque ce système d'exploitation (ancien) ne prend pas en compte toutes les fonctionnalités Unicode.

Mode d'emploi : le mode ardoise.
Pour ceux qui veulent produire de l'unicode rapide, c'est le mode idéal.
Vous écrivez en beta code,dans la partie du haut (vous pouvez évidemment faire du copier-coller dans cette partie pour y mettre du beta code issu de tout traitement de texte) et en validant, vous obtenez le transcodage dans le champ inférieur. par ex. a)/nqwpos ou A)/NQRWPOS (la conversion minuscule/majuscule a été programmée pour plus de facilité dans la frappe). En véritable beta code, toutes les lettres sont en majuscules.
Mettre un astérisque pour les lettres majuscules ; *ma/lista donne : Ma... En beta code, encore, les majuscules accentuées sont régies de la façon suivante : *)/anqrwpos, c'est-à-dire que les accents suivent la lettre à accentuer. Télécharger sur le site du TLG le Beta Code Quick Reference Guide.

Le programme agit en sorte que le résultat du texte transcodé se retrouve automatiquement dans le "presse-papier" de Windows. Ainsi, si vous travaillez sous Word, il vous suffira d'aller dans le menu "édition / coller" pour récupérer immédiatement votre texte, en y appliquant la police unicode de votre choix. On peut ainsi transcoder en une seule fois plusieurs centaines de pages du TLG en quelques secondes.
N.B. : la première lettre qui suit un point ou un point virgule passe en majuscule.

En moins de 4 minutes, vous avez tout Platon en Unicode.
Reste quand même la mise en page!




N.B. Si le grec ne s'affiche pas correctement, soit vous ne disposez pas d'une police unicode dotée des caractères grecs, soit celle que vous détenez m'est inconnue et je vous invite à me le faire savoir pour que je l'ajoute, soit votre navigateur est mal configuré...


contact Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Faire un lien - WebLettres sur Twitter


© WebLettres 2002-2017