banniere

L'espace visiteurs


Messages de forum: 1
- 13-03-2008: Le forum est ouvert

.

[46] - Le roman épistolaire

Il s’agissait de trouver des titres de romans épistolaires.
Synthèse mise en ligne par Catherine Briat.
Dernière modification faite le 10 avril 2011.

 

Romans épistolaires

-  ALDRIDGE, Le merveilleux cheval mongol.
-  BALAERT E., La lettre déchirée, Ed. Père Castor poche.
Stéphane, treize ans, redouble sa 6°. L’échec scolaire lui pèse d’autant plus qu’il cache farouchement les causes à sa mère et à ses professeurs. Son handicap : il ne sait pas lire. Entre un père parti et une mère abandonnée, le garçon s’enferme dans son refus d’apprendre à lire. Une lettre laissée par son père et un « déblocage miraculeux » pourront rétablir cette situation pour le moins compliquée.
-  BANTOK N., Sabine et Griffon, Ed. Abbeville.
-  BAUDELAIRE C., Lettres à sa mère (École des Loisirs).
Lettres choisies parmi l’abondante correspondance que le poète a entretenue toute sa vie avec sa mère.
-  de BAUDELAIRE à SAINT-EXUPERY, « Ma chère maman... » (lettres d’écrivains , Folio).
-  BERGE P., T’es pas ma mère, correspondance fille,mère adoptive,mère biologique.
-  BEROT M.-C., Chaque jour, je t’écrirai (Flammarion - Castor Poche).
Léa écrit à son grand frère Jean, lui livrant ses secrets, ses chagrins et ses rêves. Pourtant, elle ne l’a jamais connu.
-  BRAMI E., Ma Lou adorée (Seuil jeunesse).
Faisant suite à Ta Lou qui t’aime, ce roman est présenté comme un paquet postal entouré de ruban et portant les mentions : « lettres » ; « ne pas plier » ; « confidentiel ». Il s’agit, en effet, d’un échange de correspondance durant l’été entre une grand-mère, Thelma 75 ans et sa petite fille, Ludmilla 11 ans.
-  CABAN G., La Lettre allemande.
Lo ne parle plus, depuis le départ de sa mère et, cet été là, dans le blockhaus qu’elle explore avec ses trois amis, elle découvre une lettre d’amour, adressée à une femme par un officier allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Lo se met en tête de découvrir le fils dont cette lettre annonce la naissance.
-  CABAN G., Je t’écris, j’écris (Gallimard Folio cadet Rouge).
C’est le mois de juillet, les vacances. Une fille attend le facteur. Tous les jours, elle écrit une lettre. Le mois suivant, déçue, elle entame un journal. Elle y décrit sa tristesse, sa colère, ses nouvelles amitiés, son nouveau chaton, puis le souvenir de ses vingt-quatre lettres, de ce serment trahi.
-  CHABAS J.-F., Aurélien Malte, Hachette. ( court roman comportant de nombreuses informations sur le milieu carcéral).
Aurélien Malte a trente-six ans. Il ne lui reste plus qu’un an à faire en prison, alors qu’il a déjà passé treize années dans sa cellule. Une visiteuse de prison, Anne, vient le voir régulièrement. Il commence à lui rédiger quelques lettres qu’il ne lui donne pas et finit par écrire un journal sur sa vie, son enfance.
-  CORAN P., L’Ombre de papier.
Julien, 14 ans, renversé par une moto, est cloué sur un fauteuil roulant. La correspondance qu’il entretient avec Thomas, lui aussi handicapé, va l’aider à se battre pour marcher à nouveau.
-  CLEARY B., Signé, Lou (École des Loisirs).
Un garçon entame par hasard une relation épistolaire avec un auteur de livres pour enfants. Peu à peu il en vient à lui raconter sa vie et, finalement, à faire sa première expérience d’écrivain.
-  CROTEAU M.-D., Lettre à Madeleine (La Courte Échelle).
Kyhana vit au Zaïre et les premiers conflits entre Tutsis et Hutus font rage... Madeleine, l’unique amie de Kyhana, est retournée en France, et la jeune africaine a promis de lui écrire la première lettre de leur correspondance. Or, les soldats viennent de déchirer la photo de Madeleine et cela, la jeune fille ne peut le supporter. Pourtant, elle sait qu’il est dangereux de s’opposer aux soldats...
-  CUENCA C., La Marraine de guerre (Hachette Jeunesse).
De 1916 à 1918, Étienne, jeune soldat engagé dans la guerre des tranchées, entretient une correspondance avec une « marraine de guerre », jeune femme qui « adoptait » un soldat et s’engageait à lui maintenir le moral, par l’envoi de lettres et de colis.
-  CULLIMORE S., Pourquoi les filles grandissent-elles ? (Le livre de poche jeunesse).
Pendant l’absence momentanée de sa femme, le père de Tammy a du mal à suivre. Dans des lettres désopilantes à sa femme, il raconte sa vie quotidienne de père dépassé. Mais un père est-il jamais prêt à voir sa fille grandir ?
-  CRUTCHER C., Rages.
-  DANZINGER et MARTIN, P.S., réponds-moi vite, Gallimard jeunesse, coll. Folio.
Deux petites filles sont amies, elles n’ont pas le même niveau social, l’une déménage, au fil des lettres l’incompréhension gagne et les deux fillettes luttent pour reprendre le fil de leur amitié.
Tara Starr et Elizabeth ne se ressemblent pas du tout. Tara Starr, fille unique de parents très jeunes, aime les brillants et les paillettes. Elle aime être le centre d’intérêt. Elizabeth est calme, timide et un peu sauvage. Elles sont les meilleures amies du monde. Quand Tara déménage, les deux filles décident de s’écrire régulièrement pour continuer à tout partager : l’école, les parents, les copains, les secrets. Tandis que la famille de Tara se stabilise, celle d’Elizabeth se désagrège. Les problèmes surgissent et les deux amies se réconfortent. Mais il n’est pas toujours facile de tout dire sans blesser l’autre. Surtout par écrit...
-  DAVRICHEWY, La Lucarne, Ecole des loisirs, coll. Médium.
-  DELVAL M.-H., Lettres secrètes, Flammarion, coll. Castor poche.
Mathilde a été follement amoureuse de Nicolas, 23 ans, le frère d’une de ses amies. Afin de se décharger de cet amour non-rendu qui la rongeait, Mathilde a couché sur papier, sous forme de lettres secrètes à Nicolas, ses sentiments, ses incertitudes, ses douleurs. Cela va l’aider à mûrir.
-  DOHERTY B., Cher inconnu, Gallimard jeunesse, coll. Scripto.
Quand Hellen, 16 ans, découvre qu’elle est enceinte, son univers bascule et elle écrit des lettres à ce petit inconnu qui grandit en elle et auquel elle confie sa peine et ses angoisses.
-  DONNER C., Les Lettres de mon petit frère, Ecole des loisirs.
Toute la famille est en vacances mais le grand frère n’est pas venu... Les lettres que Christophe reçoit de son petit frère disent la vérité contrairement aux lettres de vacances où il ne se passe jamais rien. Le roman évoque à demi mot le thème de l’homosexualité.
-  FERET-FLEURY C., La Tour du silence, Flammarion, coll. Castor poche.
-  FERON R.et GOURDAIN J., Géraldine (Hachette-Jeunesse).
Au fil de ses lettres à l’écrivain, Laure raconte ses joies et ses peines.
-  FERON R. et FORLANI J., Séverine (Hachette-Jeunesse).
Cette correspondance a piqué la curiosité de l’écrivain. A son tour, il se prend au jeu, un jeu sincère où chaque mot compte. Est-ce l’occasion pour l’homme et l’artiste de faire le point, de voir plus clair en lui ?
-  FILIPOVIC Zlata, Le Journal de Zlata.
-  FRANK A., Journal ( Livre de Poche ou Classiques Hatier, collection une œuvre / un thème).
Une jeune juive pendant la 2de guerre mondiale vit enfermée dans une cachette avec sa famille et écrit un journal sous forme de lettres.
-  FRENCH J., Où que tu sois, coll. Tribal.
-  GAARDER J., La Belle aux oranges, Seuil jeunesse.
-  GRARD F., LEFEVRE T., Je t’attends.
Roman épistolaire écrit à deux, qui met en scène deux adolescents, un garçon, Léo, et une fille, Léa. Léa a un vécu familial difficile, Léo lui écrit pour l’encourager, puis Léo a un accident et c’est Léa qui lui vient en aide. C’est très touchant, les thèmes : la relation difficile avec les parents, le sentiment amoureux, la confiance, l’attente des lettres etc.
-  HANFF H., 84, Charing Cross Road (Autrement, livre de poche).
C’est l’histoire d’une correspondance entre un libraire et sa cliente. Or cette correspondance n’est pas banale : d’une part, parce qu’elle traverse tout l’océan Atlantique, qu’elle a lieu dans deux univers complètement différents, et d’autre part, parce que grâce à Hélène HANFF, l’auteur, et à son irrésistible style, elle durera vingt ans malgré les imprévus des deux existences.
Commentaire d’enseignant : L’ouvrage semble un peu subtil pour des élèves de collège.
-  HASSAN Y. et HAUSFATER-DOUIEB R., De S@cha à M@cha, Flammarion, coll. Castor poche.
Sacha envoie mail sur mail à des adresses qu’il invente, jusqu’au jour où Macha reçoit son message. Histoire personnelle, saute d’humeur, silence et souffrance de Sacha qui ne sait rien sur sa mère d’origine russe.
-  HASSAN Y. ET HIE V., Un jour, un jules m’@imera, Casterman.
-  HASSAN Y., Lettres à Dolly.
-  HATANO Isaka et Ichiro, L’Enfant d’Hiroshima (Gallimard Jeunesse, 1999 ou Gallimard Folio junior Edition Spéciale, 224 pages. (Trad. du japonais) (suivi d’un dossier thématique).)
Une histoire vraie : la correspondance entre Ichirô, élève au lycée de Tokyo, et Isoko, sa mère, qui vit à la campagne. Des lettres qui tissent un lien unique que la séparation rend encore plus fort dans les temps difficiles de la guerre et d’Hiroshima.
-  HOESTLANDT J., Réponds moi quand je t’écris (Casterman Romans)
Sujet : « Chère Adèle, dis donc, réponds-moi quand je t’écris, sinon j’ai l’impression de parler toute seule comme une toquée et c’est désagréable ! Qu’est-ce que tu deviens, ma vieille ? » Lola écrit à Adèle, Adèle lui répond, et ne néglige pas Nicolas. Le dernier jour de leur CM2, à la dernière récré, ils se sont promis de ne pas s’oublier. Même s’il faut partir, même s’il faut grandir...
-  HOESTLAND J., Mémé t’as du courrier (Pleine lune - Nathan).
Annabelle a 12 ans, bientôt 13... Pour apprendre à taper à l’ordinateur, elle décide d’écrire à son arrière grand-mère. Bien sûr, mémé radote un peu mais, de lettre en lettre, elles apprennent à mieux se connaître et Annabelle découvre qu’avec la vieille dame, on peut parler de tout !
-  JANE Calamity, Lettres à sa fille (Points Seuil).
-  KORKOS A., Cassette 1, face A, Flammarion, coll. Tribal.
-  KRESSMANN TAYLOR K., Inconnu à cette adresse (éditions Autrement, « Littératures », livre de poche).
1932. Martin Schulse, un Allemand, et Max Eisenstein, un Juif américain, sont marchands de tableaux en Californie. Ils sont aussi unis par des liens plus qu’affectueux (fraternels). Le premier décide de rentrer en Allemagne. C’est leur correspondance fictive entre 1932 et 1934 qui constitue ce livre écrit par une Américaine en 1938, et salué à l’époque aux États-Unis, comme un chef-d’œuvre. Incisif, court et au dénouement saisissant, ce livre capte l’Histoire avec justesse.
-  KUHN E., Zahra (Flammarion - Castor Poche Junior).
A travers un échange de lettres, Zahra fait découvrir à sa correspondante Sandrine les coutumes marocaines. - KUIPERS A., Ne t’inquiète pas pour moi.
Il s’agit des petits mots qu’une mère médecin et sa fille se laissent sur le frigo, La mère découvre u n jour qu’elle est malade.
-  LEMANT A., Lettres des îles girafines, seuil jeunesse, album.
-  LOU V., Les Saisons dangereuses, Syros.
-  LOU V., Un Papillon dans la peau.
À travers une longue lettre, Omar raconte son amitié et sa fascination pour Alexandre, son premier et unique ami et leur fuite éperdue pour échapper à un père violent et autoritaire.
-  LUBAR D., Talents cachés (Rageot, diffusion Hatier, collection Métis).
-  MARSDEN J., Lettres de l’intérieur, Ecole des loisirs, coll. Médium.
Correspondance entre deux adolescentes mais l’une prétend mener une vie dorée alors qu’elle vit dans un centre pour adolescents. C’est Mandy qui envoie la première lettre. L’annonce de Tracey ne lui a pas particulièrement plu, elle n’a pas l’habitude de ce genre de truc, mais c’est un dimanche de pluie rasoir, et il faut bien faire quelque chose. Tracey lui a écrit que sa réponse était la seule valable, et que même si sa ville, Prescott, est très loin d’Acacia Park, ce serait marrant de continuer et de devenir de vraies amies par correspondance. Au fil des semaines et des mois, les deux filles se font des confidences, se racontent leurs goûts, leurs petits copains, leurs sorties, se livrent de plus en plus et s’attachent l’une à l’autre. Mais tout se gâte le jour où Mandy confie une lettre pour Tracey à un ami qui part en séjour linguistique au lycée de Prescott. Tracey n’est pas et n’a jamais été inscrite au lycée de Prescott.
-  MARX G., Lettres à sa fille Miriam.
-  MASSENOT V., Lettres à une disparue, Hachette. Ce sont les lettres qu’une mère adresse à sa fille disparue avec son mari sous la dictature. Ces lettres disent d’abord la douleur et la difficulté de vivre. Puis, elles racontent les actions entreprises pour retrouver la petite fille enlevée et, après un procès, son retour dans sa vraie famille et la difficulté pour elle d’accepter ses grands-parents.
Dans un pays soumis à la dictature, Melina pleure Paloma, sa fille " portée disparue ", enlevée avec son mari et sa petite fille. Au bout de quatre ans, l’espoir de la revoir vivante disparaît peu à peu... Et le chagrin devient lourd à supporter. Elle décide alors de lui écrire pour exprimer sa douleurs et son amour, pour recréer un lien avec cette fille tant aimée. Puis un jour, de cette longue nuit, la vie ressurgit : Nina, la fille de Paloma est vivante...
-  MATSUTANI M., Lettres à Anne Frank (Hachette - Livre de poche Jeunesse).
Journaux intimes d’une petite japonaise et de sa mère. Cette dernière se passionne pour l’histoire d’Anne Frank.
-  MAZARD C., L.O.L.A. ( roman d’accès facile et qui plaît aux élèves).
-  METER L., Lettres à Barbara Messidor (La Farandole).
Un père écrit à sa fille, alors qu’il a été fait prisonnier par la gestapo. Ces lettres illustrées ont réellement été écrites par celui-ci, soldat envoyé en Ukraine, dans la Wehrmacht.
-  MONTARDRE H., Amies sans frontières.
-  MONTELLA C., Reste avec moi (Bayard, Je bouquine).
Pour pouvoir s’acheter une mobylette, Gabriel, 15 ans, se fait embaucher dans une propriété d’agrumes avec des ouvriers espagnols. Il est intrigué par la fille du propriétaire qui y vit recluse depuis la mort accidentelle de leur mère. Il raconte son été à sa « lointaine » cousine qui est morte ! Certains éléments entraînent du suspense.
-  MORGENSTERN S., Lettres d’amour de 0 à 10 (Ecole des Loisirs).
Ernest a dix ans. Sa mère est morte, son père, parti. Il vit avec sa grand-mère blessée par des peines et Germaine également âgée, dans une maison sans appareils, sans machines, sans téléphone, ni télé. Voilà qu’arrive Victoire, une amie d’Ernest, un coup de soleil, un coup de vent qui balaie, qui réanime, un coup de vie.
-  NASREEN T., L’ Alternative (Stock).
Correspondance entre deux sœurs, dont l’une tente de se libérer du poids des traditions qui font de la femme un objet soumis et obéissant et essaie de convaincre sa sœur de faire la même chose.
-  PEAKE M., Lettres d’un oncle perdu.
-  PERETTI C. de, Nous sommes cruels.
Adaptation "moderne" des liaisons dangereuses.
-  PESKINE B., Moi, Delphine 13 ans, Pocket jeunesse.
-  PETIT X-L., Be Safe.
Les lettres et les mails du grand frère parti pour la guerre (en Irak fort probablement) sont primordiales dans le récit.
-  POUZOL Camille, Lettres de Lo.
Portrait du personnage à travers les lettres qu’elle envoie.
-  ROCCARD A., Enquête par correspondance, Grasset, coll. Lampe de poche.
-  SAINT-EXUPÉRY, Lettres à sa mère (Gallimard Folio).
Recueil des lettres adressées par l’auteur du Petit Prince à sa mère depuis l’âge de dix ans, où il entre en pension, jusqu’à sa disparition en 1944.
-  SCHMIDT E.-E., Oscar et la dame rose, coll. Les classiques et les contemporains, Magnard.
Comment expliquer à un enfant qui va mourir qu’il y a des souffrances que l’on subit et des souffrances que l’on choisit ? Qu’il est possible, si on le veut, de ne pas avoir peur de la mort ? Que l’on peut même sourire de gourmandise à l’idée de savoir que l’on va bientôt aller voir ce qu’il y a de l’autre côté de la vie ? Que la mort qui fait mal, c’est une idée des grandes personnes, ces lâches qui ont toujours peur de l’inconnu ? Pour dire tout cela, il y a les contes.
-  SCHNEEGANS N., La plus grande lettre du monde, Hachette - Livre de poche Jeunesse).
Nicolas est profondément attristé par la mort de sa grand-mère qu’il adorait. Il décide de lui confier ses sentiments en lui écrivant des lettres qui ne seront jamais lues.
Roman court et facile mais peu d’actions.
-  SÉVIGNÉ Mme de, Lettres (Flammarion, Étonnants classiques).
-  SHA’BAN M. et FINK G., Si tu veux être mon amie (Gallimard Page blanche ou Folio Junior.).
L’auteur a eu l’idée, lors d’un voyage en Israël, de proposer à deux fillettes, l’une Israélienne, l’autre Palestinienne, de correspondre. Ainsi Mervet, du camp de Dheisheh, et Galit, de Jérusalem, se racontent leur vie quotidienne, leurs espoirs, leurs peurs.
-  TAMARO S., Va où ton cœur te porte (Press Pocket).
Un roman sur les relations entre une grand-mère et sa petite fille devenue adolescente.
-  THOMAS F., Chère camarade.
-  UHLMAN F., La Lettre de Conrad (Stock Bibliothèque cosmopolite). (Suite de L’Ami retrouvé.)
-  VAN GOGH V., Lettres à son frère Théo.
-  VIOT ET SALA, Les Cent milles briques, Casterman.
Simon, 16 ans, est immobilisé sur un fauteuil roulant. De sa fenêtre, il aperçoit les « cent mille briques » d’une prison. Un jour, il décide de correspondre avec un jeune détenu...
-  WEBSTER J., Papa longues-jambes, Gallimard, Folio.
Une jeune orpheline se voit offrir des études à l’université à condition d’écrire chaque mois à son mystérieux bienfaiteur une lettre racontant ses études comme elle le ferait à ses parents.
-  WELSH R., Lettres à Félix (Hachette-Jeunesse - Le Livre de poche Jeunesse).
Les lettres d’une adolescente à un camarade de classe. Elle raconte la maladie de sa grand-mère, la vie pas toujours sinistre dans un centre de soins palliatifs où séjourne sa grand-mère.
-  WINTREBERT J., La Colonie perdue, Seuil jeunesse.
Correspondance entre 2 amies, l’une restée à Paris, l’autre partie avec ses parents en Nouvelle-Calédonie pour planter du café. L’histoire se passe au début du 20è siècle
-  ZENATTI V., Une bouteille dans la mer de Gaza.
Comporte aussi quelques passages narratifs de type journal intime,roman de littérature de jeunesse qui raconte une correspondance par mail entre une Israélienne et un Palestinien en 2003. Le ton est juste, parfois assez émouvant. Il permettra, sans doute aussi, de traiter de la presse car on doit pouvoir retrouver dans certaines archives les événements (attentat, couvre-feu) du roman.

Romans contenant des lettres

-  BALAERT E., La Lettre déchirée, Flammarion, Castor poche.
-  BEN KEMOUN H., Le Jour du meurtre, Nathan poche.
-  DAYRE V., Les Nouveaux malheurs de Sophie, Ecole des loisirs, coll. Médium.
-  LOU V., Un Papillon dans la peau, Gallimard jeunesse, coll. Scripto.
-  MORGENSTERN S., Lettres d’amour de 0 à 10 ans, Ecole des loisirs, Coll. Médium.
-  PENNAC D., Kamo, l’agence Babel.
-  SMADJA B., Ce n’est pas de ton âge, Bayard jeunesse.
-  TEISSON J., Ecoute mon coeur, Syros jeunesse.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Français-collège (liste de discussion des professeurs de français au collège) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Alexandra

- Dernières publications :
[46] - Le roman épistolaire

Caroline Adgnot

- Dernières publications :
[46] - Le roman épistolaire

Emilie Delvigne

- Dernières publications :
[214] - Romans sur le jazz et la musique
[46] - Le roman épistolaire









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php ?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2008
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip


Hit-parade