WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [129] - Méthodologie pour la dissertation en classe de Seconde


vendredi 27 février 2004

Par Stéphane Derbékian , Par Marie-Pierre

On trouve ici des propositions de séances pour aider les élèves de Seconde dans leur apprentissage de la dissertation.
Dernière modification le 02/07/08 par Catherine Briat.

Première proposition

  On commence par traiter un sujet en classe (pr√©voir 2 √† 3 h), c’est-√†-dire que je leur donne un sujet et je les laisse d√©couvrir ce que c’est qu’un sujet de dissertation. Apr√®s quelques minutes, je leur demande ce qu’on fait avec « √ßa ». R√©ponse : on lit.
  Et ensuite ? On essaie de comprendre. D’accord. Et ensuite ? L√†, g√©n√©ralement √ßa coince, donc je leur conseille de rep√©rer les mots essentiels du sujet, puis je leur demande ce que ces mots √©voquent pour eux, √† quoi √ßa leur fait penser, si on peut mettre en parall√®le avec ce qu’on a vu en cours etc. (l’analyse, donc)
  Arrive la d√©licate √©tape de la probl√©matique : je leur laisse du temps pour y r√©fl√©chir, puis mise en commun, et avec de la chance il y en a une pas trop mal dans le lot, sinon, j’ai la mienne.
  Ensuite, c’est le probl√®me du plan : en g√©n√©ral je donne un sujet type discussion donc plan en 3 parties (th√®se / antith√®se/ synth√®se). Ils ne connaissent √©videmment pas alors je leur fais rep√©rer le verbe de la consigne et je leur explique ce que l’on attend d’eux. Ils essaient d’organiser tant bien que mal les remarques et arguments qu’on a √©voqu√©s ensemble. Mise en commun.
  Enfin, on cr√©e une fiche outil, m√©thode de la dissertation o√Ļ les √©l√®ves reprennent les diff√©rentes √©tapes qu’on a effectu√©es ensemble. La fiche est compl√©t√©e au fur et √† mesure √† l’occasion du traitement d’autres sujets de dissertation et dans la mesure du possible je leur fais formuler ce qu’on √©crit.

Deuxième proposition

  Je pars du principe qu’il n’y a « dissertation » que sur de la mati√®re, et notamment des id√©es. Donc l’id√©e en soi de partir d’un corpus de textes permet un minimum.
  S’y ajoute la culture (litt√©raire ou non) de l’√©l√®ve. Sur une probl√©matique de dissertation je commence par leur faire trouver le maximum d’Ňďuvres lues r√©cemment (dans les deux ann√©es pr√©c√©dentes) qui par un c√īt√© ou par un autre aborderaient cette question. Notes, questions pos√©es, r√©ponses donn√©es, etc.
  Ensuite une r√©flexion personnelle, mais toujours √† partir de ce qu’ils ont lu (y compris dans le corpus), aliment√©e par des d√©bats hors √©cole, mais toujours en essayant d’√©viter les « pens√©es toutes faites, pr√™tes √† l’emploi » qui ressemblent √† du « bon sens ».
  Trier, construire un ou deux arguments. Y rapporter un exemple au moins. Structurer √† la fin.

Troisième proposition

  Je me m√©fie comme vous des fiches toutes pr√™tes. J’essaie de pr√©senter la d√©marche comme quelque chose de naturel, non comme une gymnastique compliqu√©e.
  Il y a une question, qu’il faut essayer de comprendre le mieux possible, √† laquelle il faut trouver une r√©ponse, la plus document√©e et r√©fl√©chie possible. Je me sers toujours d’exemples pris en cours en les obligeant √† r√©investir les textes vus.
  Leur seule difficult√© est de se retenir de r√©pondre trop vite, avec irr√©flexion, √† la question pos√©e ; le temps que j’impose de l’analyse de la question, sera celui de l’introduction. Celui de la r√©ponse, la conclusion, celui des raisons qu’on a de r√©pondre, le d√©veloppement.
  Il faut plusieurs mois pour mettre en jeu cette d√©marche.

Quatrième proposition

  J’attends la fin d’une s√©quence, je donne un sujet type bac et on effectue tout le travail ensemble (rep√©rage des mots clefs, analyse, d√©gager la probl√©matique...)
  Pour la recherche des id√©es, je me suis servie du tableau propos√© par la NRP (sujet de dissertation sur le biographique) et j’avoue que cela a bien fonctionn√©.
  Je leur rappelle qu’il faut se servir du travail fait en classe, du corpus et de leurs lectures.
  Toujours ensemble, nous √©laborons le plan et r√©digeons une introduction et une conclusion.
  Il va sans dire qu’ils repartent avec un autre sujet dans leur cartable √† rendre dans les 3 semaines.

Cinquième proposition

  J’ai remarqu√© qu’il fallait √©viter de dire qu’on fait une dissertation : j’ai donc propos√© aux √©l√®ves de faire une « argumentation ».
  On a vu le sujet ensemble et j’ai surtout ax√© sur la mise en page (l’intro, le paragraphe, les transitions etc.). Il faut dire qu’ils connaissaient d√©j√† mes attentes en mati√®re de contenu, car j’avais beaucoup travaill√© avec eux √† la construction d’une r√©ponse compl√®te √† une question simple.
  Toujours est-il qu’il n’y a eu aucun probl√®me, et qu’ils ont √©t√© ravis quand ils ont appris qu’ils avaient fait une dissertation.

Sixième proposition

  J’ai travaill√© √† partir de Ren√© dans le cadre de l’√©tude du Romantisme.
  J’ai group√© mes √©l√®ves par √©quipes de quatre et j’ai donn√© √† chacun un sujet de r√©flexion sur l’ensemble de l’oeuvre. Exemples : la nature, le personnage de Ren√©, le mal de vivre etc.
  Pendant plusieurs s√©ances j’ai discut√© avec chaque √©quipe du sujet pour √©laborer une r√©flexion (travail long et difficile parce que les √©l√®ves doivent faire fructifier leur lecture de l’Ňďuvre, mettre en commun des id√©es et les justifier par des passages relev√©s dans le texte de Chateaubriand.). Tout se fait en cours.
  Une fois cela mis en oeuvre, chaque groupe doit √©laborer un plan de la mani√®re la plus d√©taill√©e qui soit (inutile de pr√©ciser qu’ils r√©it√®rent l’op√©ration un certain nombre de fois jusqu’√† ce qu’ils me donnent un plan satisfaisant.)
  Ils r√©digent ensuite au brouillon et, toujours en classe, l’introduction et la conclusion (√† nouveau j’exige un travail bien construit.)
  Finalement ils r√©digent le dossier en entier. Je dis « dossier » parce que je leur demande de faire figurer toutes les parties, sous parties, transitions et je leur fais pr√©senter comme un mini m√©moire avec notes de bas de pages, bibliographie et table des mati√®res. Dans mon lyc√©e ils ont la chance de poss√©der plusieurs ordinateurs : la pr√©sentation du travail est donc tr√®s satisfaisante.

Septième proposition

  J’ai d’abord fait en module, √† partir d’une question banale : « que peuvent apporter les livres au lecteur ? » une recherche d’arguments et d’exemples √† l’oral que l’on a √©crit au tableau, comment√©.
  Ils ont eu deux paragraphes √† r√©diger : d√©velopper argument et exemple.
  Je leur ai donn√© une fiche m√©thode (qui vaut ce qu’elle vaut)
  On a pris un exemple, fait des exercices sur le plan, l’intro et la conclusion.
  Je leur ai donn√© un plan d√©taill√© √† faire √† la maison avec introduction, conclusion et un paragraphe r√©dig√©. Je leur ai donn√© la possibilit√© de me rendre leur brouillon √† mi- parcours.

Huiti√®me proposition : une fiche m√©thode

La dissertation se d√©finit comme une argumentation construite et coh√©rente qui se fonde sur vos r√©flexions et vos connaissances litt√©raires ; elle prend appui sur une probl√©matique li√©e √† un genre litt√©raire et √† une Ňďuvre √©tudi√©e dans le cadre du programme.

Pour r√©ussir une dissertation litt√©raire, il faut :
  Poss√©der une connaissance approfondie des Ňďuvres √©tudi√©es, souvent avoir lu d’autres livres du m√™me auteur ou du m√™me genre ou sur le m√™me sujet (connaissances litt√©raires)
  Chercher avec rigueur les enjeux d’un sujet, afin d’√©viter le hors sujet
  Faire des recherches, comprendre le cours sans jamais le recopier

Les principaux types de sujets
Selon la formulation du sujet (le libell√©) vous pouvez √™tre conduit √† :
  Pr√©senter une opinion √† discuter et √† exprimer une position personnelle.
Ex. : Pensez-vous que... Peut-on consid√©rer que... ?
  Expliquer un point de vue, d’analyser ou de d√©finir une notion.
Ex. : Expliquez... Justifiez cette affirmation de... Comment d√©finiriez-vous... ?
  Commenter et illustrer une citation ; √† la √† une discuter √©ventuellement tout en pensant √† √©largir les perspectives.
Ex. : Montrez que... Commentez et, s’il y a lieu, discutez cette opinion...

Le travail préliminaire
√Čtudier l’√©nonc√© et d√©gager la probl√©matique
Cette √©tape doit √™tre effectu√©e au brouillon avec le plus grand soin car la pertinence du plan en d√©pend. L’analyse minutieuse du sujet doit vous permettre d’en d√©gager l’int√©r√™t.
Rep√©rer les composantes du sujet :
  La pr√©sentation d’une opinion, √©ventuellement sous forme de citation.
  L’√©nonc√© d’une question ou d’une instruction
  Une consigne pr√©cisant la d√©marche √† adopter. (« Discuter, commenter... »)

Souligner et analyser m√©thodiquement les mots cl√©s : commenter le lexique choisi, les oppositions, les m√©taphores, les connotations des termes du sujet et d√©gager les pr√©suppos√©s ou les paradoxes contenus dans la citation ou le point de vue propos√©. Cette premi√®re approche doit permettre d’identifier le probl√®me pos√© par le sujet, d’en cerner l’int√©r√™t majeur.
Rassembler les √©l√©ments de l’analyse √† l’aide des questions suivantes : Quel th√®me aborde le sujet ? Quel est le probl√®me pos√© ? Que faut-il montrer ?
Formuler une probl√©matique pr√©cise, c’est-√†-dire, reformuler avec vos propres mots la question pos√©e. Faire appara√ģtre clairement, sous forme d’interrogation, le lien entre le probl√®me soulev√© et l’Ňďuvre √©tudi√©e.

Rédiger une introduction
  Je fais √† chaque devoir travaill√© une s√©ance collective de recherches de 1√®re √©tape de l’intro, avec le plus d’id√©es possibles, en faisant √©crire par un secr√©taire au tableau les diff√©rentes propositions et en travaillant √† partir des exemples pour g√©n√©raliser sur les proc√©d√©s utilis√©s : les exemples que vous donniez dans votre message + quelques autres comme l’id√©e a contrario, les points concrets gr√Ęce √† une √©num√©ration (genre "Cin√©ma, concerts, lecture sont des divertissements" pour arriver aux sp√©cificit√©s de la lecture par ex. Il peut
s’agir aussi d’une recherche par groupes au CDI avec des documents divers pr√©par√©s √† l’avance pour montrer l’utilisation des √©l√©ments biographiques, d’une id√©e g√©n√©rale etc.
  J’appelle cette accroche "introduction g√©n√©rale" et je la pr√©sente comme "le moment o√Ļ l’on am√®ne le th√®me du sujet","le moment o√Ļ l’on montre que ce sujet est abordable pour soi, car on sait le relier √† ses connaissances (ou √† sa culture personnelle)". Ainsi, pour aider, je signale que pour la dissertation, il est habile de commencer par replacer le sujet dans l’objet d’√©tude abord√©. On commence donc un devoir sur le roman par une formule sur le genre romanesque.
Sujet sur le personnage : on rappelle que le "h√©ros" de roman a beaucoup √©volu√© depuis les origines moyen√Ęgeuses jusqu’√† l’√©poque moderne. Sujet sur les d√©cors, lieux et descriptions : on rappelle que le roman a toujours pris appui sur la r√©alit√© de ses lecteurs, depuis Chr√©tien de Troyes, en passant par Madame de Lafayette et les r√©alistes du XIXi√®me. Ou qu’il faut bien se repr√©senter un monde pour y voir vivre des personnages,...
Bref, je les pousse √† exploiter l’historique du genre, d√©s que c’est possible : ils ont des connaissances en histoire
litt√©raire, qu’ils le montrent. Et cette accroche est toujours possible. Sinon, ils peuvent aussi souligner les
caract√©ristiques du genre abord√©. Pour le th√©√Ętre, compte tenu de l’intitul√© du programme, je leur sugg√®re aussi de
penser aux particularités matérielles qui ont évolué depuis les origines et qui imposent des conventions particulières.
Pour la po√©sie, c’est plut√īt le lien avec la musique et la peinture qui peuvent offrir d’autres accroches
qu’historiques, selon le sujet pos√©. On peut aussi √©voquer les autres arts que la litt√©rature : "la litt√©rature, au m√™me titre que les autres arts, est un mode d’expression". Cela aide bien pour les textes lyriques, amoureux, engag√©s...<brW
En gros, il faut commencer par le th√®me du sujet. Donc, il faut s’appuyer sur sa probl√©matique. Se demander : "Quelle est LA question que j’aborde dans ma r√©flexion ? Quel rapport entre cette probl√©matique et le genre ou le mouvement √©nonc√© en haut du sujet de bac ?"
Certains attaquent par une citation. Pourquoi pas ? Si elle ne remplace pas le sujet.
Aux √©l√®ves qui s’acharnent √† √©crire "depuis que l’homme est homme", "de nos jours" ou "depuis la nuit des temps" je
sugg√®re de l’√©crire, de r√©diger l’intro avec cette formule, puis de l’effacer ensuite et de placer la majuscule d’accroche au premier mot qui suit. C’est toujours plus satisfaisant !
Je leur r√©dige ou je leur donne le plan d√©taill√© de l’introduction de tous les devoirs. Je lis les bonnes introductions √† la classe, pour qu’ils aient des exemples √† se rem√©morer quand ils √©crivent.
  La pr√©sentation sur ce site de Droit m’a beaucoup aid√©e √† pr√©senter aux √©l√®ves l’amorce.

Rechercher des arguments et des exemples
√Čtablir une liste d√©taill√©e d’id√©es et d’exemples susceptibles d’√©clairer les diff√©rents aspects mis en √©vidence lors de l’analyse du sujet (probl√©matique). Attention, les exemples doivent justifier les id√©es et non le contraire !!!
Penser aux passages du livre dont le lien avec le sujet semble √©vident et noter quelques citations choisies parmi celles que vous avez m√©moris√©es au cours de votre pr√©paration. Mais attention √† ne pas trop citer !!!

√Člaborer un plan
Le plan est structur√© autour de trois axes directeurs ou parties - √©ventuellement deux - qui permettent d’organiser la r√©flexion selon une logique d√©monstrative destin√©e √† convaincre votre lecteur. Les axes du plan d√©coulent de la probl√©matique pr√©alablement formul√©e en liaison avec le sujet : il n’existe donc pas de plan syst√©matique, mais quelques d√©marches de base qu’il vous faudra adapter en fonction du sujet √† traiter.
Plusieurs types de plans sont possibles.

  Le plan dialectique
En trois √©tapes : Th√®se/Antith√®se/Synth√®se, plus rarement deux : Th√®se/Antith√®se. Il convient aux sujets qui invitent √† discuter un point de vue. Toutefois, la synth√®se, phase d√©licate de la d√©marche, ne se borne pas √† un compromis entre la th√®se et l’antith√®se : elle vise √† approfondir la r√©flexion, elle prend la forme d’une nouvelle th√®se. Attention ce plan est dangereux car il peut conduire √† des catastrophes, surtout quand l’√©l√®ve se contredit d’une partie √† l’autre !!
  Le plan th√©matique
Particuli√®rement adapt√© aux sujets qui invitent √† aborder diff√©rents aspects d’une question, le plan th√©matique permet un approfondissement progressif, et ne doit pas √™tre confondu avec un catalogue fig√© d’arguments. C’est le plan le plus courant en dissertation litt√©raire.
  Le plan analytique
Ce plan ob√©it √† la progression suivante : Constat ou description d’une situation/Analyse des causes/Analyse des cons√©quences ou des solutions. Ce plan est tr√®s rare en dissertation litt√©raire. Il convient mieux aux sujets argumentatifs.

Construire un plan détaillé
  A partir de la liste d’id√©es et d’exemple faite auparavant au brouillon, il faut formuler les axes (qui constituent vos parties).
  Hi√©rarchiser, classer les axes directeurs qui correspondent √† l’architecture, « la base » de la dissertation pour chercher ensuite les sous parties.
  Chaque partie comporte plusieurs sous parties - au moins trois - qui seront pr√©sent√©es sous forme de paragraphes dans le devoir r√©dig√© : chaque sous partie d√©veloppe une id√©e principale et des r√©f√©rences ou exemples.
  Bien penser √† classer ces √©l√©ments afin de b√Ętir un raisonnement progressif : les id√©es les plus complexes prendront place √† la fin de chaque partie.
  Relier les sous parties par des articulations logiques et r√©diger des transitions entre les parties.

Rédiger
  A partir du plan d√©taill√©, d√©velopper en r√©digeant. Il faut s√©parer l’introduction, la conclusion et les parties en laissant une ou deux lignes blanches. Les sous parties ne n√©cessitent qu’un retour √† la ligne (paragraphes) sans sauter de ligne.


Ce document correspond √† la synth√®se de contributions de coll√®gues professeurs de lettres √©chang√©es sur la liste de discussion Profs-L ou en priv√©, suite √† une demande initiale post√©e sur cette m√™me liste. Cette compilation a √©t√© r√©alis√©e par la personne dont le nom figure dans ce document. Ce texte est prot√©g√© par la l√©gislation en vigueur. Fourni √† titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, il est prot√©g√© par les droits d’auteur en vigueur. Toute rediffusion √† des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

- Dernières publications de St√©phane Derb√©kian :

[514] - Rencontres insolites

[392] - Famille, je vous...

[129] - Méthodologie pour la dissertation en classe de Seconde


,

- Dernières publications de Marie-Pierre :

[781] - Introduction d’une dissertation

[129] - Méthodologie pour la dissertation en classe de Seconde



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 136] - Renouveau / Renaissance

[1 135] - Jeunesse et révolte

[1 134] - La violence contre le pouvoir


Ajouter un commentaire

Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez √† votre tour apporter une contribution √† cet √©change en proposant des titres, adresses de sites, r√©f√©rences bibliographiques voire t√©moignages qu’il vous semblerait utile de publier en compl√©ment de cette synth√®se.

    MENTIONS L√ČGALES
    Cet espace est destin√© √† vous permettre d’apporter votre contribution aux th√®mes de discussion que nous vous proposons. Les donn√©es qui y figurent ne peuvent √™tre collect√©es ou utilis√©es √† d¬Ļautres fins. Ce forum est mod√©r√© a priori : votre contribution n’appara√ģtra qu’apr√®s avoir √©t√© valid√©e par un administrateur du site. Seront en particulier supprim√©es, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le th√®me de discussion abord√©, la ligne √©ditoriale du site, ou qui seraient contraires √† la loi. Vous disposez d’un droit d’acc√®s, de modification, de rectification et de suppression des donn√©es qui vous concernent. Vous pouvez, √† tout moment, demander que vos contributions √† cet espace de discussion soient supprim√©es. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018