WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste français-collège


Article : [380] - Un amour compliqué


dimanche 13 juillet 2014

Par Isabelle Meunier

Il s’agissait de trouver des Å“uvres traitant du thème des amours compliquées.
Synthèse mise en ligne par Catherine Briat.

  ANONYME, Tristan et Iseult (amants maudits).
Tristan, preux chevalier, est mandaté par le roi Marc de Cornouilles, son oncle, pour conduire à Tintagel sa future épouse, Iseult la Blonde, fille du roi d’Irlande.
Mais pendant le voyage, une tragique méprise bouleverse le cours de leur existence : ils boivent par erreur un philtre magique destiné à lier ceux qui l’absorbent par un amour indestructible.
Comment les deux amants parviendront-ils à échapper à la colère du roi Marc ? Arriveront-ils à déjouer les pièges que leur tendent leurs puissants ennemis ?

  BARJAVEL R., La Nuit des Temps (S.F.).
L’Antarctique. À la tête d’une mission scientifique française, le professeur Simon fore la glace depuis ce qui semble une éternité. Dans le grand désert blanc, il n’y a rien, juste le froid le vent, le silence.
Jusqu’à ce son, très faible. À plus de 900 mètres sous la glace, quelque chose appelle. Dans l’euphorie générale, une expédition vers le centre de la Terre se met en place.
Un roman universel devenu un classique de la littérature mêlant aventure, histoire d’amour et chronique scientifique.

  BRONTË C., Jane Eyre.
Orpheline, Jane Eyre est recueillie à contrecÅ“ur par une tante qui la traite durement et dont les enfants rudoient leur cousine. Placée dans un orphelinat, elle y reste jusqu’à l’âge de dix-huit ans. Elle devient alors institutrice dans une famille et tombe passionnément amoureuse du père de ses élèves. Un amour partagé, auquel elle résistera d’abord, découvrant avec horreur l’existence de la première femme de Rochester, enfermée pour folie par son mari.Jane Eyre est l’un des plus beaux romans d’amour anglais du XIXe siècle. Une Å“uvre ardente et tourmentée qui connut d’emblée au moment de sa publication en 1847, un immense succès.

  CORNEILLE P., Le Cid (théâtre).
Rodrigue et Chimène sont sur le point de se marier mais une grave querelle oppose leurs pères : à la suite d’une rivalité, le Comte, père de Chimène, gifle don Diègue, père de Rodrigue. L’affront ne peut être réparé que par la mort du Comte, mais don Diègue, trop vieux, remet son épée à Rodrigue pour venger son honneur. Rodrigue doit alors faire face à un douloureux dilemme : perdre Chimène ou son honneur. Que fera Rodrigue ?

  DUMAS A., Pauline.
Quel est le secret que cache Pauline ? Pourquoi fuit-elle le regard d’autrui ? Quel drame creuse son visage et altère son teint ? « Personne n’ignore par expérience que le danger inconnu est mille fois plus saisissant et plus terrible que le péril visible et matérialisé », confie Pauline. En épousant le comte Horace de Beuzeval, un homme diabolique, la jeune femme a signé son arrêt de mort : chaque jour est devenu synonyme d’angoisse et d’effroi...

  GRENIER C., La fille de 3ème B et Le Pianiste sans visage.
Pierre, seize ans, est amoureux de son piano... et de Jeanne, une élève de troisième. Un soir, à Pleyel, il se trouve obligé de remplacer son professeur pour un concert. C’est un triomphe, le début d’une carrière prometteuse sous le pseudonyme de Paul Niemand. Jeanne ignore qui se cache derrière ce mystérieux virtuose dont elle s’éprend peu à peu...

  GUDULE, Les Amoureux légendaires, Contes et légendes, Nathan (recueils d’histoires célèbres, comme Roméo et Juliette, Tristan et Iseult,...).

  GUDULE, La Vie à reculons.
Thomas a quinze ans. A la suite d’une transfusion sanguine il est devenu séropositif. Pour lui aucune différence :il veut vivre comme tout le monde, sans le mépris et surtout sans la pitié des autres. Ses parents ont d’ailleurs fait promettre le secret au proviseur de son collège. Mais quand Thomas tombe amoureux d’Elsa, la mécanique de la peur et de l’ignorance se met en place.

  HUGO V., Hernani (théâtre).
Bien qu’il soit voué à la vengeance, bien qu’elle soit promise au duc Gomez, Hernani et dona Sol s’aiment. L’intensité de cette passion déchire le cÅ“ur du héros. Parce que le père du roi a tué le sien, il se doit d’exécuter son fils ; toutefois, son cÅ“ur lui souffle de vivre.
Unis et désunis par une femme, les trois hommes doivent choisir entre l’honneur et l’amour. Leur grandeur causera leur chute.

  HUGO V., Ruy Blas (théâtre).
Ruy Blas est un valet : orphelin, il n’a pu acquérir que des connaissances fragmentaires, une éducation incomplète. Mais la faim rend débrouillard. Ruy Blas est devenu valet de chambre de don Salluste, grand d’Espagne, tombé en disgrâce à cause d’une mésaventure : il a séduit une fille d’honneur de la reine, et il a refusé de l’épouser. Don Salluste ne supporte point d’être traité avec cette rigueur et décide de se venger. Tout d’abord, il songe à se servir de l’un de ses cousins, réduit à la misère ; mais don César refuse. Don Salluste se résout alors à faire passer Ruy Blas pour don César, et à en faire l’instrument de sa justice. Ruy Blas est introduit à la Cour, où il gagne les bonnes grâces de la reine. Et voici que se réalise ce que don Salluste espérait : Ruy Blas, un valet, devient l’amant de l’orgueilleuse reine. Cependant, Ruy Blas se prend à son personnage ; nommé ministre, il s’emploie aux affaires de l’État, fait appliquer différentes réformes, et acquiert du même coup une grande popularité. Dans ces conditions, don Salluste intervient : il donne rendez-vous à la reine dans un pavillon isolé et il lui révèle toute l’intrigue. Mais Ruy Blas, pour venger la reine et la sauver, assassine don Salluste et se tue lui-même.

  ISBEN, Peter Gynt (théâtre).

  MÉRIMÉE P., Carmen (nouvelle).
Sauvage, effrontée, une fleur de cassis à la bouche, telle apparaît Carmen, fille de l’amour et de la liberté, toujours prête à mettre la rage au cÅ“ur, à pousser au crime. De ce jeu cruel elle est bientôt la victime, mais la mise à mort, ici, n’a pas lieu dans l’arène. Elle se tient à huis clos, pacte secret entre don José et sa gitane maudite. Maudit aussi don Juan de Marana qui, après une vie de scandales, ose, un soir, provoquer Dieu et lui soustraire une de ses nonnes. A l’heure du rapt, il croise un long cortège d’âmes du purgatoire qui accompagnent sa dépouille mortelle à l’église. Son imagination lui joue-t-elle un tour ou est-ce un signe du Ciel ?

  MUSSET A. de, On ne badine pas avec l’amour (théâtre).
Le jeune Perdican, une fois achevées ses études et conquis le grade de docteur, revient en son château. Dans le même temps, sa cousine Camille rentre du couvent. Et le père du jeune homme désirerait qu’on les mariât. Mais l’orgueil de Camille et la légèreté, toute apparente, de Perdican entrent aussitôt en conflit.

  OLLIVIER M., Star-Crossed lovers
Une usine qui ferme, une grève qui éclate, une ville qui s’embrase, et deux adolescents qui s’aiment d’autant plus passionnément que tout et tous semblent vouloir les séparer. Ce n’est pas pour rien que le titre de ce roman est emprunté au Roméo et Juliette de Shakespeare. Car Guillaume, le fils du patron de l’usine, et Clara, la fille de son délégué, syndical, sont aussi, à leur manière, des " star-crossed lovers ", des amants maudits par les étoiles.

  SARAH K (Pseudo de Sarah Cohen Scali), Connexions dangereuses (roman épistolaire).
"De Virginie à Bastien : Il y a une nouvelle dans la classe, Delphine. Je suis sûre qu’elle est plus délurée qu’elle en a l’air. Je voudrais que tu la dragues, que tu sortes avec elle et que tu me tiennes au courant... De Bastien à Virginie : Je pige pas. C’est ça ton grand projet ? Et nous ? On devient quoi ?"

  SHAKESPEARE W., Roméo et Juliette (théâtre + amants maudits).

  STENDHAL, Le Rouge et le noir.
Malgré la société conservatrice et figée de la Restauration, la tendre Mme de Rênal, l’exaltée Mathilde de La Mole et surtout l’énergique Julien Sorel ne cessent de lutter pour atteindre leur idéal qui n’est pas celui que leur dictent leur milieu ni leur rang. Écartant le happy end, Stendhal montre cependant que l’on peut toujours, si l’on est prêt à en payer le prix, choisir son destin.

  ZWEIG S., Amok ou le fou de Malaisie.
L’ amok, en Malaisie, est celui qui, pris de frénésie sanguinaire, court devant lui, détruisant hommes et choses, sans qu’on puisse rien faire pour le sauver. Le narrateur rencontre sur un paquebot un malheureux en proie à cette forme mystérieuse de démence.

  ZWEIG S., La Lettre d’une inconnue.
Histoire encore d’une folie, d’une passion - d’un amour fou, cette fois - que la Lettre d’une inconnue reçue par un romancier à succès.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Français-collège (liste de discussion des professeurs de français au collège) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Isabelle Meunier :

[409] - Contes avec allusions bibliques ou mythologiques

[383] - Lecture cursive contre-utopie

[380] - Un amour compliqué

[294] - Récit policier et mathématiques

[758] - Lectures cursives autour du naturalisme



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[485] - Progrès et rêves scientifiques en 3e

[484] - Quelle édition de L’Odyssée d’Homère en 6e

[483] - Séance apéritive sur « Dire l’amour en 4e »


Ajouter un commentaire

Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 04-09-2014 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Faire un lien

© WebLettres 2002-2018