banniere

L'espace visiteurs

[984] - Réécritures du mythe de Phèdre

Il s’agissait de travailler sur les réécritures du mythe de Phèdre pour faire lire des variantes de la pièce de Racine et donner des lectures cursives aux élèves.
Synthèse mise en ligne par Murielle Taïeb.

 

Liste chronologique de l’intertexte du mythe de Phèdre

Antiquité

- La Bible, Ancien Testament
Le chapitre 39 de la Genèse (Joseph et la femme de Putiphar).
- APOLLODORE D’ATHENES, La Bibliothèque (III, 1,2), Épitomé (I, 17-18), Ier/IIe siècle ap. J.-C.
- DIODORE DE SICILE, Bibliothèque historique, IV, 28 et suiv. et IV, 62, 3, Ier siècle av. J.-C.
- EURIPIDE, Hippolyte, 428 av. J.-C.
- HELIODORE, Éthiopiques, Livre 1, chap. 9 et 10
Un jeune homme, Cnémon, raconte les persécutions de sa belle-mère – IVe s. ap. J.-C. (trad. Ch. Zevort, 1856, lisible en éd. bilingue ici : http://remacle.org/bloodwolf/roman/heliodore/table.htm
- HOMERE, Odyssée, chant XI, v. 321, VIIe s. av. J.-C.
- HORACE, Odes, IV, 7
- OVIDE, Métamorphoses, livre X, "Myrrha", Livre XV, "Hippolyte"
- OVIDE, Les Héroïdes, la lettre de Phèdre à Hippolyte
- OVIDE, Les Fastes, III, 265
- PAUSANIAS, Description de la Grèce, I, 22, 1, 174-180 ap. J.-C.
- SENEQUE, Phèdre, Ier s. ap. J.-C.
- STACE, Silves, v. 761 et sq.
- VIRGILE, Énéide, livre VII, 706-817, Ier siècle av. J.-C.

Moyen-Age

- La Châtelaine du Vergi (XIIIe s.)

Époque classique (France)

- BIDAR M., Hippolyte, 1675 (tragédie)
- CORNEILLE P., Antiochus, 1666 (tragédie)
- GARNIER R., Hippolyte, 1573
Sur la mise en scène au festival d’Avignon en 2007 par Robert Cantarella, une interview vidéo ici : http://www.theatre-contemporain.net/spectacles/Hippolyte/videos/
- GILBERT G., Hypolite, ou le Garçon insensible, 1647 (tragédie)
- LA PINELIERE G. de, Hippolyte, 1635 (tragédie)
- L’HERMITE F.T., La Mort d’Hippolyte (ode)
- MANCINI P., Sonnets, 1677 (poème)
- NAVARRE M. de, Heptameron, LXX
- PRADON N., Phèdre et Hippolyte, 1677 (tragédie)
- RACINE J., Phèdre, 1677 (tragédie)
http://bolossdesbelleslettres.tumblr.com/post/35708228454/phedre-jean-racine
- RAMEAU J.P., Hippolyte et Aricie, 1733 (tragédie lyrique)
- REGNAUD DE SEGRAIS J., La Mort d’Hippolyte
Tragédie ou tragédie-ballet représentée en 1642 ou 1643, perdue.

XIXe siècle (France)

- LERMINA J. et LEVEQUE H., Dictionnaire français-argot à l’usage des gens du monde qui veulent parler correctement la langue verte, 1900, rééd. 1991, Éditions de Paris, p. XII-XVI
Parodie du récit de Théramène de Racine, Phèdre, V, 6.
- MASSENET J., Phèdre, 1900 (opéra)
- MIRBEAU O., La Belle Madame Le Vassart, 1884
Celien expose l’intérêt du roman et donne même accès au texte : http://mirbeau.asso.fr/rlabellemadame.htm
- ZOLA E., La Curée, 1872
Références de façon très explicite, à
plusieurs reprises et en particulier lorsque Renée et Maxime assistent à une représentation de la pièce de Racine, au chapitre V, p. 249 à 251 en Pocket. Ensuite, Renée s’interroge sur sa conduite et sur l’origine de sa liaison.

Époque contemporaine (XXe-XXIe siècles)

Domaine français

- BOIS J., Hippolyte couronné, Orange, 1904 (théâtre)
- BOYER F., Phèdre les oiseaux, 2012 (théâtre)
Une femme nommée Phèdre retrouve des bribes d’une mémoire antique et d’une histoire qui n’est pas vraiment passée, l’histoire secrète d’un amour. Une réflexion sur la transmission des histoires anciennes.
- CANOLLE J., La Petite Phèdre ou l’Esprit de famille, Paris, 1952 (théâtre)
- COCTEAU J., argument du ballet Phèdre, 1950 (musique de G. Auric)
Il a assumé les décors et les costumes, chorégraphie de Serge Lifar, quelques photos sur internet. Les costumes sont acidulés, très photos couleurs 1950. Le livret est construit sur celui de Racine à peu de choses près. Mais pas de parole, donc pas de récit. Cocteau a imaginé un petit théâtre sur la scène où l’on voit Thésée arriver, et plus tard, Hippolyte mourir. Ce qui était nouveau, c’était d’oser monter une tragédie sous forme de ballet, dans la mesure où depuis le XVIIIe, même si des héroïnes meurent sur scène depuis le Romantisme (Giselle, 1841), la tragédie n’a plus jamais été associée au ballet, elle est restée du domaine de l’opéra. C’était une revendication de Serge Lifar que de donner à la danse une dignité égale aux autres arts de la scène. Le rôle a été créé par Tamara Toumanova, qui avait un grand talent de tragédienne ; cf. quelques photos sur internet de Marie-Agnès Gillot ou Agnès Letestu dans la reprise qui a eu lieu en 2011 à l’Opéra. Aujourd’hui, l’ouvrage a eu du mal à trouver son public, les spectateurs de l’Opéra ne connaissent plus l’histoire, et la chorégraphie ne fonctionne que comme variation sur un thème connu. Pourtant, sur le plan de la chorégraphie, c’est très novateur pour l’époque, les amateurs de danse contemporaine ont eux, beaucoup apprécié, justement pour ces innovations qui apparaissent maintenant comme féconde et qui ont beaucoup été utilisées. L’œuvre n’avait pas été donnée depuis plus de 20 ans. Vous trouverez un dossier sur le site : http://corpsetgraphies.fr/saisons.php (à partir de cette page générique, cliquez sur le lien concernant Phèdre. Le dossier est constitué de 5 pages ; toutes ne seront sans doute pas intéressantes car le site à pour "objet" la danse plus que la littérature, mais au moins le texte de Cocteau s’y trouve.)
- DAC P., Phèdre
Parodie, créée en novembre 1935 avec Fernand Rauzéna et O’dett, au Liberty’s, un cabaret-dancing de Paris ; pourrait donner lieu à une amusante exploitation pour l’apprentissage de l’imparfait du subjonctif – à éviter en classe… Mais à regarder ici : http://www.youtube.com/watch?v=JZOaevlPg0k
- DASSIN J., Phaedra, 1962 (film)
- DEBERLY H., Le Supplice de Phèdre, 1926
- DUMORTIER J.L., Écrire le récit, 1986 (pastiche)
- DURIF E., Pauvre folle Phèdre, 1996-1997 (tragédie)
- FOUREST G., « Phèdre », in La Négresse blonde, 1909, Livre de poche (poème parodique)
- GABILY D.G., Gibiers du temps, 1995 (théâtre)
Phèdre ne s’est pas suicidée mais, devenue très vieille, reste obsédée par la mort d’Hippolyte.
- GIDE A., Thésée, 1946
- JOURDAN P., Phèdre, 1968 (film)
- LACRETELLE J. de, « La mort d’Hippolyte », 1928
- MALAPARTE C., Sirocco dans l’île, « Phèdre » (nouvelle)
Une réécriture étonnante du mythe, et dont les personnages sont une chèvre et un chevreau.
- MALLE L., Le Souffle au cœur, 1971 (film)
Relation incestueuse mère-fils.
- MEURISSE C., une planche dans Mes Hommes de Lettres, 1980 (BD)
- PROUST M., À l’Ombre des jeunes filles en fleur, 1919
Les impressions de Marcel sur l’interprétation de la Berma.
- RENAULT P., Phèdre travestie, 2006 (parodie loufoque)
http://remacle.org/bloodwolf/tragediens/euripide/Phedre.htm
- RIBES J.M., Tragédie in Théâtre sans animaux, 2001, Actes Sud, coll. Babel (théâtre)
Il ne s’agit pas à proprement parler d’une réécriture mais il est beaucoup question de Phèdre.
- SIGWARD V., Le Secret de Phèdre, Nathan, coll. Histoires noires de la mythologie n°7, 2004, (littérature jeunesse)
Dossier pédagogique sur le site de l’éditeur, lien pour télécharger le fichier pdf : http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CDIQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.nathan.fr%2Fenseignants%2Fjeunesse%2Ffiches_peda%2F250377_Le_secret_de_Phedre.pdf&ei=w48CUbjnIqqJ0AW44IDABw&usg=AFQjCNHXMYKjk0RmMO_ykpdRmWvg2wtjpQ&bvm=bv.41524429,d.d2k
- VALERY P., « Sur Phèdre femme », 1924
- VITEZ / ARAGON, récit dans la revue L’Arc, 1973
Il se termine ainsi :
« Alors j’ai remarqué ses pommettes roses, comme le rouge des poitrinaires dont parle Maïakovski, et j’ai vu qu’elle est jeune : dix-huit ans, vingt ans tout au plus ; Hippolyte en a treize ou quatorze – jeune à en mourir. »
- YOURCENAR M., « Phèdre ou le désespoir », in Feux, 1936 (nouvelle)

Domaine étranger

- Cf. GELY V., « Phèdre à la fin du XXe siècle : le désordre dans la cité », références en 4 sur cette page :
http://books.openedition.org/pupo/1437?lang=fr

Mises en scène théâtrales

- BARRAULT J.L., Phèdre, 1972
http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/la-tragedie-francaise/videos/article/phedre-vue-par-jean-louis-barrault.html et http://www.ina.fr/art-et-culture/arts-du-spectacle/video/I04261062/jean-louis-barrault-a-propos-de-la-mise-en-scene-de-phedre.fr.html
- HEBERT M. et OLIVIER B., Phèdre à peu près, 2008
Une représentation parodique de Phèdre par la compagnie Cyrano.

Arts lyriques

- Cf. GELY V., « Phèdre à la fin du XXe siècle : le désordre dans la cité », références en note 5 sur cette page :
http://books.openedition.org/pupo/1437?lang=fr

Bibliographie critique

- BENICHOU P., « Hippolyte requis d’amour et calomnié », in L’Écrivain et ses travaux, José Corti, 1967
- GELY V., « Phèdre à la fin du XXe siècle : le désordre dans la cité », in Lectures politiques des mythes littéraires au XXe siècle, sous la direction de Sylvie Parizet, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2009, 380 p., p. 27-44
Interprétation politique, lisible intégralement en ligne sur le site : http://books.openedition.org/pupo/1437#ftn17
- WOOD A.G., Le Mythe de Phèdre : Les Hippolyte français du dix-septième siècle, éd. Champion, 1996
- Sur Hippolyte et Phèdre, Jean Racine, le Théâtre au service du Roi (les sources de l’inspiration racinienne), Ed. Peleman, 2012
Le livre présente une analyse de Phèdre mise en relation détaillée avec le texte biblique de la Genèse.

Informations complémentaires

- Le Nouveau Théâtre du 8e à Lyon a programmé voici quelques années dix réécritures de Phèdre. Vous pourriez peut-être leur envoyer un mail, ils ont sans doute des archives ; les coordonnées du théâtre : NTH8 22 rue Commandant Pégout 69008 LYON O4.78.7.83.33.30 communication nth8.com

- Sur Phèdre et autres grecques de Ximena Escalante, des informations (préface) ici : http://books.google.fr/books?id=ntYvBLLqAMIC&pg=PA3&hl=fr&source=gbs_selected_pages&cad=3#v=onepage&q&f=false
des images ici : https://www.google.fr/search?q=Ximena+Escalante+Ph%C3%A8dre+et+autres+grecques&hl=fr&client=firefox-a&hs=dYy&tbo=u&rls=org.mozilla:fr:official&tbm=isch&source=univ&sa=X&ei=whL8UI36M-Gm0QXE4oHQDA&ved=0CGEQsAQ&biw=1211&bih=584

- Divers comptes-rendus de critiques théâtraux que l’on peut trouver dans des Annabac par exemple (en particulier sur la prestation de Sarah Bernhardt).


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur
Profs-L (liste de discussion des
professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale
postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la
personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information
seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la
législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à
des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact
</CENTER >




François Manson

- Dernières publications :
[1 106] - Projet de court métrage en seconde
[984] - Réécritures du mythe de Phèdre
[741] - Réécritures du Petit Chaperon Rouge
[305] - Le thème de la laideur









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 04-09-2014 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip