banniere

L'espace visiteurs

[1 103] - Liste ou inventaire

Il s’agissait de commencer l’année en classe de seconde en demandant aux élèves de rédiger une liste de leurs plus beaux souvenirs de vacances. Des références littéraires étaient les bienvenues afin de les inspirer.

 

Textes

- BENABOU M., "Peut-être", Formules, Revue des littératures à contrainte, numéro 6, 2002
« Peut-être êtes-vous de ceux qui n’ont encore jamais expérimenté l’ironie du destin. Moi si, et souvent. Je sais donc qu’il se plaît à faire advenir exactement ce que vous avez mis le plus de soin à éviter. »
- BRAINARD J., Je me souviens, Actes Sud.
Il a inspiré Perec et ses souvenirs sont plus personnels que collectifs.
- CENDRARS B., Du monde entier au cœur du monde in Feuilles de route, Éditions Denoël (1924)
Iles
Iles
Iles où l’on ne prendra jamais terre
Iles où l’on ne descendra jamais
Iles couvertes de végétation
Iles tapies comme des jaguars
- CROUZET T., "J’ai eu l’idée", Auto-fiction, publie.net, 2010
« J’ai eu l’idée d’écrire un recueil des idées que j’ai eues.
J’ai eu l’idée de m’endormir tous les soirs dans les bras de la même femme.
J’ai eu l’idée de lui faire deux fils pour ne plus jamais dormir tranquille.
J’ai eu l’idée de me marier avec elle parce que les hommes mariés vivent en moyenne sept ans de plus. »
- DE TON D., "Parmi tant d’autres gens", Siné mensuel n° 56, septembre 2016
" Il y a des gens qui font argent de tout. Il y a des gens qui joignent les deux bouts. Il y a des gens qui font péter les bouchons de Champagne. Il y a des gens qui pètent dans la soie. Il y en a qui sont ric-rac. Il y en a qui mènent des vies de bâtons de chaises."
- DELACOURT G., La Liste de mes envies
Un joli petit roman : "une mercière d’Arras découvre qu’elle peut s’offrir tout ce qu’elle veut" (Quatrième de couverture) et dresse, au cours du roman la "liste de [ses] besoins", la "liste de [ses] envies", puis celle de "[ses] folies".
- DIVRY S., Quand le diable sortit de la salle de bains
Elle propose toute une déclinaison de listes...
- ECHENOZ J., 14
On trouve plusieurs listes ou longues énumérations permettant à l’auteur de recréer l’atmosphère de l’époque (voir l’édition scolaire de notre collègue Simon).
- ECO U., Comment voyager avec un saumon
L’auteur fait la liste des x façons de répondre à la question "comment ça va ? " A utiliser de façon ludique comme test de culture générale car pour comprendre les réponses il faut connaître une caractéristique de la personnalité, pas beaucoup d’écrivains d’ailleurs, qui est censée avoir donné la réponse. Ex : Nobel répond " ça boume" .... et Oedipe "la question est complexe" etc.
- ECO U., Vertige de la liste
Il explique ainsi son intérêt pour la liste : "C’est la liste poétique qui a retenu mon attention ici. Elle est une tentative par l’esprit humain de se saisir de quelque chose de plus grand que lui-même. Elle est un moyen pour dire l’indicible comme Homère s’évertuant à dresser la liste des navires de la flotte achéenne. L’énumération, la compilation, la classification ne s’achèvent jamais : elles ouvrent vers l’infini. ... Par cet « etc. », l’esprit rend les armes. Si la liste peut être comprise comme l’expérience de l’infini, elle s’achève toujours par un échec. »
- FLAUBERT G., Bouvart et Pécuchet
Peut-être davantage dans l’énumération que dans la liste : certains passages comme le chapitre 4 où les deux héros deviennent "archéologues".
- FOUCAULT M., Les Mots et les choses
L’ouvrage commence par une liste, une nomenclature des différentes sortes d’animaux, tirée d’une "certaine encyclopédie chinoise". Cette liste est extraite d’une nouvelle de Borges :
http://www.echolaliste.com/l1105.htm
Le voisinage incongrus et les rapprochements ont un charme surréaliste.
- GORIA, Il paraît..., Éditions 100 pages, 2004
« Il paraît que les Indiens des Plaines fumaient le calumet de la paix, en tirant six bouffées : une pour le Nord, une pour l’Est, une pour l’Ouest, une pour le Sud, une pour le Haut, une pour le Bas.
Il paraît qu’une « lettre océan » était un télégramme retardé que l’on envoyait des bateaux.
Il paraît qu’une limousine est une pèlerine que portent les bergers. »
- GRANER N., Insipides incipits
http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/incipits.html, avril 2005
« J’aimerais écrire un livre qui commence d’une façon vraiment originale.
J’aimerais écrire un livre qui commence par une lettrine historiée.
J’aimerais écrire un livre qui commence par la description d’une balle de ping-pong vue de l’intérieur. (…) »
- GREGOR J., Tu aurais pu, Balland, 2008
« Tu aurais pu être une mouche grecque et mourir électrocutée au plafond d’une boucherie du Péloponnèse. »
- HENNIG J.L., Obsessions, petit hommage à Georges Perec, Le Fou parle, n°24, mai/juin 1983
« Celui qui volait les draps qui séchaient sur les étendoirs, et qui en avait entassé une tonne chez lui.
Celui qui passait son temps à se bichonner, dans un miroir de poche.
Celui qui se souvenait absolument de tout, et n’arrivait plus à s’en défaire. (…) »
- HERITIER F., « Le Sel de la vie » (2012)
C’est une liste de ces bons moments qui font justement le sel de notre vie.
L’auteure présente son livre ici :
https://www.youtube.com/watch?v=wCOaXMNx4eg
- JAENADA P., Tou-toutes dernières fois, Technikart / NRV ne meurt jamais, collector très littéraire, été 2000
Le texte est disponible ici :
http://www.technikart.com/tou-toutes-dernieres-fois/
- KUFFER J.L., Ceux qui songent avant l’aube, Publie.net, 2016
http://carnetsdejlk.hautetfort.com/archives/category/celui_qui_celle_qui_ceux_qui/index-1.html
- LACARRIERE J., Errances, « J’aime, je n’aime pas ».
- LE CORRE H., « L’ignorance »
« On ne sait pas de quoi le silence est gros cet après-midi, dans ce printemps plein d’abeilles précoces.
On ne sait pas si la guerre éclatera en Irak demain ou après-demain. On sait seulement qu’elle aura lieu.
On ne sait pas si les troupes américaines balaieront en 10, 15, 20 jours, l’armée irakienne, et si, dans cette hypothèse, les marchés financiers, soulagés et contents, repartiront à la hausse, plus puissants, plus cyniques que jamais. (…) »
lettres-histoire.info/lhg/francais/Nouvelles/nouvelles/LeCorre_L%20ignorance.doc
- LE TELLIER H., "La qui flanche" in Zindien, Syllepse, 1999
« Au commencement, Dieu créa le ciel et la quoi déjà ? Notre Père qui êtes aux quoi, déjà ? Je vous salue, Marie, pleine de quoi déjà ? Roland est preux et Olivier est quoi, déjà ? Que sont mes amis devenus que j’avais de si près tenus et tant quoi, déjà ? Mignonne, allons voir si la quoi, déjà ? Mieux est de ris que de larmes écrire pour ce que rire est le propre de quoi, déjà ? Je pense donc je quoi, déjà ? »
- NAGA I., Je sais, Cheyenne Editeur, 2006
« Je sais qu’avec la fatigue, le corps apparaît comme une malle à traîner : de métro en autobus, d’escalier en escalier.
Je sais que curieusement, transporter le corps dans d’autres endroits du monde le repose.
Je sais que, ce soir, j’avais de la répartie et que j’étais en forme pour me friter avec quelqu’un, mais je n’ai trouvé personne. Dommage ! »
- PAGNOL M., La Gloire de mon père...
Dans ses souvenirs d’enfance, mais ce n’est pas une liste : les grottes avec Lili, le Taoumé, les Bartavelles, le piano et la musique chez Loïs de Montmajour...
- PEREC G., Tentative d’épuisement d’un lieu parisien
Description minutieuse d’un lieu, vers Saint-Sulpice je crois, d’une façon si précise que cela prend la forme d’une liste
- PEREC G., Je me souviens
- PEREC G., Espèces d’espaces
Il liste la totalité des actions ( des verbes ) accomplies pour partir d’un lieu, un déménagement.
- PEREC G., « Déménager »
- PEREC G., De la Difficulté qu’il y a à imaginer une Cité idéale, Penser/Classer, Hachette, 1985
« Je n’aimerais pas vivre en Amérique mais parfois si
Je n’aimerais pas vivre à la belle étoile mais parfois si
J’aimerais bien vivre dans le cinquième mais parfois non (…) »
- RABELAIS F., Gargantua, « les torcheculs », chap. XIII
- SHENGTAN Jin, "Les Trente-trois Moments de bonheur" cité in L’importance de vivre, de LIN Yutang, Philippe Picquier, 2004
« J’arrache les prunus, les houx et d’autres arbustes qui poussent devant ma bibliothèque. A la place, je plante une vingtaine de bananiers. Ah, n’est-ce pas là le bonheur ?
Entendre notre enfant réciter les classiques si facilement qu’on dirait de l’eau coulant d’un vase. Ah, n’est-ce pas là le bonheur ?
C’est un jour d’été. Je vais nu-tête et nu-pieds tenant un parasol pour regarder des jeunes gens qui chantent en tournant la roue à eau. L’eau monte sur la roue en un torrent bouillonnant comme de l’argent fondu ou de la neige fondante. Ah, n’est-ce pas là le bonheur ? »
- SHONAGONS., Notes de chevet
« Choses qui font battre le cœur
Des moineaux qui nourrissent leurs petits.
Passer devant un endroit où l’on fait jouer de petits enfants.
Se coucher seule dans une chambre délicieusement parfumée.
S’apercevoir que son miroir de Chine est un peu terni.
Se laver les cheveux, faire sa toilette, et mettre des habits tout embaumés de parfum. Même quand personne ne vous voit, on se sent heureuse du fond du cœur.
Une nuit où l’on attend quelqu’un. Tout à coup, on est surpris par le bruit de l’averse que le vent jette contre la maison. »
Il est aisé de montrer aux élèves la variété de ses inventaires, que Perec, d’ailleurs, admirait beaucoup. L’intérêt en est de constater que voilà mille ans déjà, la littérature aimait à inventorier, bien avant Rabelais et ses listes de jeux ET faire établir aux élèves des idées de listes serait un exercice libérateur.
http://www.ac-nice.fr/ienash/file/44-petits-ateliers-d-ecriture.pdf (p. 16)
- SZYMBORSKA W., Possibilités, 1997
- USHER S., Au bonheur des listes
On y trouve des listes historiques et des listes d’écrivain.

Théâtre

- RENAUDE N., Les Cendres et les lampions
Pièce construite sur une liste chronologique ( arbre généalogique ? ) d’ancêtres qui défilent sur le plateau traçant par l’évocation de naissance ou mort une ligne jusqu’à l’auteur. 13 pages publiées par Belin, Classicolycée avec "Inventaires " de Philippe Minyana.
« BAPTISTE. - Je suis né je suis mort.
Et d’un.
AMÉDÉE. - Je suis né et je suis mort.
Et de deux.
JULES. - Je suis né puis je suis mort. Ci- gît Jules.
Et de trois.
BERTRAND. - Je naquis, vécus, et puis mourus.
Et de quatre.
TOUSSAINT. - Je nais, passe et cède.
Et de cinq.
ADOLPHE. - Je suis né à la gelée, claqué à la mauvaise lune.
Et de six.
JONAS. - Je suis mort- né.
Et de sept. »

Poèmes

- APOLLINAIRE G., « Il y a » dans Calligrammes , section " Obus couleur de lune"
Comment l’écriture poétique, l’inventaire (qui mêle les univers, guerre , amour, humour, trivialité....) permettent d’évoquer et " transformer" le quotidien au front.
- PREVERT, « Inventaire »
- ROY C., « Inventaire des bonnes choses de la vie » dans Permis de séjour
« Avoir envie de rire et rire dans le bain parce que maman me chatouille-caresse avec l’éponge douce qui mousse de savon.
La couleur cuivre roux du soleil couchant sur le papier peint à rieurs jaunes de ma chambre à huit ans, square de Châtillon.
L’odeur d’un album neuf des bandes dessinées de jadis, Buster Brown, cadeau de Noël. »
Après sa lecture, on peut proposer aux élèves de faire un « inventaire des bonnes choses de cet été ».

Chanson

- ROSE, « La Liste » (2009)

Exposition

Umberto Eco avait organisé une exposition au Louvre sur ce thème :
http://archeologue.over-blog.com/article-eco-au-louvre-vertige-de-la-liste-enumerations-catalogue-etc-41096145.html

Atelier d’écriture

http://zazipo.net/+-Textes-a-demarreur-+
Les membres de l’OULIPO appellent ça « texte à démarreur ». Ce sont des listes dont chaque élément commence par la même formule (donc des anaphores). La plus célèbre de ces formules est « Je me souviens », si célèbre qu’on peut en faire un genre à part. Tout comme « Je regrette », « À supposer », « Un pays où », parce que des écrivains plus ou moins connus s’y sont essayés avec brio. Voyez les fiches consacrées à ces démarreurs particuliers. Mais il existe bien d’autres démarreurs et plus originaux que « J’aime », « J’aime pas », quoique même ceux-ci donnent parfois des résultats intéressants voire poétiques.

Site Internet

Une petite liste de listes littéraires élaborée par Roger Berthet : http://ardecol.inforoutes.fr/titivillus/imiter/listes/presentation.htm


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact




Murielle Taieb

Professeur de lettres classiques au lycée Victor Hugo de Besançon depuis 2002. Bénévole à WebLettres.



- Dernières publications :
[1 116] - La couleur jaune
[1 103] - Liste ou inventaire
[453] - Romans sur l’adolescence
[1086] - Romans sur l’adolescence
[1081] - L’image de la belle-mère

Roger Berthet

- Dernières publications :
[1 103] - Liste ou inventaire
[965] - Marronnier de Noël
[903] - Romans par documents
[855] - Forgeries linguistiques
[648] - Des narrateurs singuliers (récits au narrateur non humain)








contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip