WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [1 115] - La question du rire


samedi 7 janvier 2017

Par Amilis Dorbe

Il s’agissait de trouver des textes pour un sujet de type bac blanc destiné à des Premières L, s’inscrivant dans l’objet d’étude portant sur la question de l’Homme au travers de l’argumentation.
Synthèse mise en ligne par Murielle Taïeb.

Propositions des colistiers classées par genre

Sermon

  CHRYSOSTOME St Jean :
"Mais vous, par ce rire hardi, vous imitez les femmes insensées et mondaines, et comme celles-là mêmes qui paraissent sur les planches des théâtres, vous essayez de faire rire les autres. Voilà le renversement, voilà la destruction de tout bien. Nos affaires sérieuses deviennent des sujets de rire, de plaisanteries et de jeux de mots."

Roman

  ECO U., Le Nom de la Rose, 1982.
La confrontation entre Guillaume et le bibliothécaire (" Mais qu’est-ce qui t’a fait peur dans ce discours sur le rire ?").

  HUGO V., L’Homme qui rit, 1869.
La description du visage défiguré de Gwynplaine : « La nature avait été prodigue de ses bienfaits envers Gwynplaine. Elle lui avait donné une bouche s’ouvrant jusqu’aux oreilles, des oreilles se repliant jusque sur les yeux, un nez informe fait pour l’oscillation des lunettes de grimacier, et un visage qu’on ne pouvait regarder sans rire. »

IIème Partie, chapitre 8 : Le discours révolutionnaire que Gwynplaine tient à la Chambre des Lords qui suscite l’hilarité de l’assemblée : « Ce rire qui est sur mon front, c’est un roi qui l’y a mis [...] Cette moquerie inepte et souveraine le mettait en poussière. Rien de possible désormais. »

  RABELAIS F., Gargantua.
Le dizain adressé au lecteur, source de la célèbre formule qui fait du rire « le propre de l’homme » :
« Amis lecteurs qui ce livre lisez,
Despouillez vous de toute affection.
Et le lisant ne vous scandalisez,
Il ne contient mal ne infection.
Vray est qu’icy peu de perfection
Vous apprendrez, si non en cas de rire.
Autre argument ne peut mon cœur elire,
Voyant le deuil qui vous mine et consomme.
Mieux est de ris que de larmes escrire,
Pource que rire est le propre de l’homme. »

Le début du Prologue : « Alcibiade disait que Socrate leur était semblable, parce qu’à le voir du dehors et à l’évaluer par l’aspect extérieur, vous n’en auriez pas donné une pelure l’oignon, tant il était laid de corps et d’un maintien ridicule [...] toujours riant, trinquant avec chacun, toujours se moquant, toujours cachant son divin savoir. Mais en ouvrant cette boite, vous y auriez trouvé une céleste et inappréciable drogue : une intelligence plus qu’humaine, une force d’âme merveilleuse, un courage invincible, une sobriété sans égale, une égalité d’âme sans faille, une assurance parfaite, un détachement incroyable à l’égard de tout ce pour quoi les humains veillent, courent, travaillent, naviguent et bataillent. »

  TOURNIER M., Vendredi ou les limbes du Pacifique, 1967.
Le rire de Vendredi ("Le rire de Vendredi fusa, lyrique, irrépressible, blasphématoire, aussitôt éteint, écrasé comme une flamme folle par une gifle retentissante".) qui renverse l’ordre et l’autorité de Robinson.

Théâtre

  OBALDIA R. de, Édouard et Agrippine.
Le début (satire d’une vie de couple devenue frustrante, échange de piques entre les époux, réflexion sur la vie).

  PAGNOL M., Le Schpountz.
Dialogue entre Irénée et Françoise : « IRÉNÉE - Et vous croyez que je vais accepter un succès de comique ! Ah non. Pouah ! FRANÇOISE - Mais pourquoi ? IRÉNÉE - Faire rire ! Devenir un roi du rire ! C’est moins effrayant que d’être guillotiné mais c’est aussi infamant. »

  REZA Y., « Art ».
Serge et Yvan rient ensemble de "bon coeur", Serge condamne le rire sarcastique de Marc qui a qualifié son Antrios de "merde".

Poésie

  HUGO V., « Le Rire », in Toute la lyre.
“L’avenir seul peut rire et seul peut bafouer.
Avec le puissant rire il ne faut pas jouer.
Jupiter qui foudroie, ou Jupiter qui raille,
Je crains plus le dernier. Le rire est la mitraille.”

Essai

  GELUCK P., Peut-on rire des jeunes ? Peut-on rire de tout ?, 2013.

  IONESCO E., Notes et Contre-notes.
« Mais les gens d’aujourd’hui ont une peur atroce et de la liberté et de I’humour [...] Si on ne comprend pas l’utilité de l’inutile, l’inutilité de l’utile, on ne comprend pas l’art ; et un pays où on ne comprend pas l’art est un pays d’esclaves et de robots, un pays de gens malheureux, un pays de gens qui ne rient ni ne sourient, un pays sans esprit ; où il n’y a pas d’humour, où il n’y a pas de rire, il y a la colère et la haine. »

  NOGUEZ D., Montaigne au bordel et autres surprises, 2010.

  ROUSSEAU J.J., Lettre à D’Alembert sur les spectacles, 1758.

Discours

  KUNDERA M., Discours prononcé lors de la réception du prix Jérusalem en 1985.
Il parle des "agélastes" : "Il y a un proverbe juif admirable : « L’homme pense, Dieu rit. » Inspiré par cette sentence, j’aime imaginer que François Rabelais a entendu un jour le rire de Dieu et que c’est ainsi que l’idée du premier grand roman européen est née."

Articles

  COMTE-SPONVILLE A., « Peut-on rire de tout ? »
http://www.psychologies.com/Planete/Societe/Articles-et-Dossiers/Peut-on-rire-de-tout février 2001

  RIBES J.M., « Peut-on rire de tout ? Quel est ce sacré qui tremble devant le rire ? » Le Monde, 5 novembre 2011.

  VILLARD P., « Peut-on rire de tout ? », 3 avril 2009.
http://www.ange-noir.fr/2009/04/03/peut-on-rire-de-tout/

  Dossier Le Monde Forum Le Mans : "le 22e Forum Le Monde-Le Mans tâchera de saisir [les bonnes raisons de rire] en donnant la parole à des intellectuels comme à des artistes. Philosophes, psychanalystes, historiens ou acteurs, spécialistes de la littérature ou du cinéma, femmes et hommes de tribune ou de scène, penseurs et/ou praticiens du rire, ils tenteront de répondre ensemble à cette question toute simple : « Pourquoi rire ? » (Jean Birnbaum).

D’autres pistes

  Le thème du rire a été étudié en BTS :
https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/lettres/BTS_autres_themes/Le_rireVersionFinale.pdf

Synthèses à consulter

[576] – Sujets de dissertation sur le comique

[137] – Rire et poésie


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Amilis Dorbe :

[1 115] - La question du rire

[1 114] - TPE : la guerre du Liban

[1069] - Les « Fleurs du Bien »

[876] - Misère de l’amour

[756] - Le monstre dans le roman



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 127] - HDA en accompagnement de Candide

[1 126] - Quels discours étudier en première ?

[1 125] - Enquêteurs et justiciers




Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Faire un lien

© WebLettres 2002-2017