banniere

L'espace visiteurs

[166] - Romans sur la musique et les musiciens

On trouve ici une liste d’œuvres romanesques qui évoquent la musique ou en font le thème majeur de leur œuvre.
Cette synthèse reprend et complète la synthèse n°51 d’Annelyse Mandon et de Christine Guilloux.
Dernière mise à jour : le 25 Juillet 2011 par Delphine Barbirati

 

Œuvres proposées

- APPERRY Y., Diabolus in Musica
excellent choix ; mélange de roman noir et de méditation sur l’art ; devrait plaire à des lycéens.
- AUSTER P., La musique du hasard.
- BALZAC H.de, Béatrix.
- BALZAC H.de, Gambara.
- BALZAC H.de, La Peau de chagrin (chapitre 38).
- BALZAC H.de, Sarrasine.
- BARICCO A., Novecento, pianiste
un jeune homme découvre le piano sur un bateau ; roman assez court.
- BERBEROVA N., L’Accompagnatrice.
- CAIN J.M., Sérénade.
- CARPENTIER A., Concert baroque
roman fantastique et historique, d’un auteur cubain ; le roman a pour cadre Venise et l’on y voit Vivaldi, l’empereur aztèque Moctezuma, Scarlatti, Haendel, la tombe de Stravinski ou Louis Armstrong.
- CARPENTIER A., Le Partage des eaux ou Chasse à l’homme
romans composés comme des symphonies et où la musique est constamment présente, dans la structure comme dans la thématique.
- CARS G. des, Le crime de Mathilde
Mathilde de Raviroux-Luzensac (à peine 20 ans) s’éprend de Jean-Marie Bardor, Organiste de Saint-Sulpice, Secrétaire Perpétuel de l’Institut, de près de 50 ans plus vieux qu’elle et l’épouse... s’ensuivent intrigues mondaines, captations d’héritages, sévices orchestrés par un prêtre défroqué et une religieuse versée dans le saphisme... par ailleurs maîtresse du susdit.
L’histoire s’inspire en partie de la vie de Charles-Marie Widor, compositeur connu des organistes, qui fut Organiste de Saint Sulpice de 1868 à 1934, et qui mourut en 1937 à l’âge vénérable de 94 ans.
- CLERC C., L’arpeggione.
- COE J., Les Nains de la mort
le héros de ce roman anglais tient le clavier d’un groupe de rock.
- CONROY F., Corps et âme
consacré à la biographie d’un pianiste imaginaire, ce roman est toutefois trop long pour être donné à des élèves bien qu’à leur portée ; il est envoûtant et facile à lire.
- COTRONEO R., Presto con fuoco
ce roman italien paru en poche raconte les souvenirs imaginés d’un pianiste spécialiste de la musique romantique et qui découvre une partition inconnue de Chopin. Vague enquête policière mais aussi réflexions très émouvantes sur le rôle de la musique et de l’interprète. Vraiment intéressant.
- CUNEO A., Le piano du pauvre
l’ouvrage raconte la vie de Denise Letourneur, virtuose de l’accordéon. La vie de cette artiste environnée par les salaires de misère, l’alcool, le travail à la chaîne...
- CUNEO A., Le trajet d’une rivière
long roman, à proposer peut-être aux « bons lecteurs » seulement, mais fort beau. Il raconte les aventures de Francis Tregian, musicien anglais du XVIe siècle. Anne Cunéo est un écrivain suisse romand.
- DEL CASTILLO M., La Guitare
cela se passe dans la Galice profonde, féodale et superstitieuse ; un court roman dur, fort et beau.
- DELALANDE A., La Musique des morts
cela ne concerne pas tout à fait la musique mais c’est l’histoire d’un violon, autour d’une partition perdue de Paganini, avec des allers- retours entre le passé et le présent (XVIIIe siècle et le XXe, avec les camps de concentration), un roman policier à l’intrigue un peu complexe mais que les élèves aiment bien.
- DETAMBEL R., Solos
ce n’est pas un roman, mais un recueil de nouvelles.
Commentaire : « L’an passé, j’ai commencé ma première séquence -sur la nouvelle- avec un court extrait de Paganini, mis en relation avec la nouvelle de Régine DETAMBEL, Le Duel, que l’on trouve dans le recueil Nouvelles du XXe siècle. Quelques minutes où je me suis régalée, moins en écoutant ce 24e caprice qu’en observant l’air interdit de mes élèves. »
- DUHAMEL G., Cécile parmi nous
ce beau roman a sans doute vieilli.
- DURAS M., Moderato Cantabile ; la musique n’est pas le thème central.
- ECHENOZ J., Ravel
une sorte de biographie mais ce n’est pas à proprement parler un roman.
- FERMINE M., Le Violon noir
très court roman (120 petites pages), mais c’est vraiment écrit comme un roman et non comme une nouvelle, entre un musicien, un luthier, une belle jeune fille et un violon, dans Venise. J’avais mieux aimé Neige, premier publié du même auteur. Je reproche quelque maladresse au style, un abus de la phrase attendue toute faite. Je ne dis pas que ce soit mal écrit, mais on peut espérer mieux. Les élèves en général ne voient pas ce défaut-là.
- FERNANDEZ D., Porporino ou les mystères de Naples.
- FLAUBERT G., Madame Bovary 2e partie ch. 15.
- GAILLY C., Un soir au club
la toile de fond de ce roman est le jazz.
- GERBER A., Les jours de vin et de roses.
- GOUR B., Meurtre au philharmonique
un policier intelligent et particulièrement bien documenté pour ce qui concerne les connaissances musicales, la discographie imaginée d’un soliste imaginé mais très réaliste dans les détails qui « font vrai ».
- GRACQ J., Au Château d’Argol
un admirable passage où Gracq évoque l’improvisation d’Herminien à la Chapelle des Abîmes. Jean Guillou, compositeur et organiste de Saint-Eustache s’est d’ailleurs inspirée de cette œuvre pour composer un poème symphonique, « La Chapelle des Abîmes ».
- GUILLOU J., Alice au pays de l’Orgue (texte et musique publié par les Éditions Schott ; enregistrement disponible chez Philips)
à la frontière entre le texte et la musique, récit dramaturgique pour orgue et voix, où le compositeur imagine Alice voyageant dans un grand orgue.
- HOFFMANN E.T.A., Le Violon de Crémone ou Gluck, deux nouvelles.
- HORNBY N., Haute Fidélité
le héros tient un magasin de disques, est passionné de musique américaine et classe sa collection en fonction de son état psychologique.
(Autre commentaire) : roman anglais de 1980 qui présente les réflexions d’un disquaire pop londonien de 32 ans qui a du mal à grandir... très amusant de mon point de vue, pour les élèves, je ne sais pas.
- HUSTON N., Les Variations Goldberg
la structure narrative est intéressante, en effet, le récit se déroule pendant la durée du concert donné par une pianiste dans son appartement devant des auditeurs qui appartiennent à sa vie personnelle d’une façon ou d’une autre. Chaque chapitre est l’expression des sentiments d’un auditeur à l’écoute de la musique, et de l’interprète, d’où révélations sur la pianiste. Il y a évidemment autant de chapitres que de variations.
- HUXLEY A., Contrepoint.
- LEPRONT C., Le Café Zimmermann
un roman à découvrir.
- LEROUX G., Le Fantôme de l’Opéra
une interprétation toute personnelle des coulisses de l’Opéra.
- MAKINE A., La musique d’une vie
sublime.
- Mme de STAËL, Corinne ou l’Italie.
- MORELLE N., Le Jardin Suspendu.
le titre fait écho à une pièce d’orgue de Jehan Alain, 1911-1940, frère de Marie-Claire Alain, l’organiste si célèbre.
c’est une sorte de récit initiatique, dont le lieu est le huis clos d’une tribune d’orgue de cathédrale, avec ses codes incompréhensibles au non initié, ses non-dits. Nicole Morelle est écrivain, biologiste, titulaire de l’orgue historique de Baugé en Anjou.
- ORSENNA E., Et si on dansait.
- ORSENNA E., Histoire du monde en neuf guitares.
- ORSENNA E., La Grammaire est une chanson douce
avec Henri Salvador comme personnage ; roman un peu léger certes mais l’auteur montre très bien le lien entre la musique et la langue française.
- POURRIOL O., Mephisto valse
la quatrième de couverture est assez explicite :
Un jeune pianiste, lassé de l’anonymat, participe au célèbre concours Chopin de Varsovie sous la férule de son mentor, Pietr Ostreich, musicien émérite, provocateur, ivrogne, et... président du jury. La course au virtuose est ouverte. Et la chasse aussi, puisqu’un assassinat va être commis. L’instrument du crime ? La musique. L’infernal Chopin, joué dix heures par jour devant un parterre maniaque. Dans l’univers polonais, notre pianiste subit une série d’épreuves qui vont le briser et le révéler à lui-même. Il oscille entre trois femmes qui se dérobent ; jalouse Ergo Zeitos, génie habité et suicidaire ; croise la route de Zakhor, l’homme sans mains qui hante les coulisses du concours, dont on dit qu’il a survécu aux camps de la mort ; côtoie un peuple de fantômes et de silences... On suit avec effroi ce concours où le vrai jeu est en coulisses. Où la musique, loin d’adoucir les moeurs, les dérègle, jusqu’au crime. Ollivier Pourriol, virtuose ironique, passionné des enfers, entrechoque ses personnages comme un marionnettiste.
- POWERS R., Le Temps où nous chantions
centré sur la musique, c’est un roman de plus de 1 000 pages, difficile donc pour des élèves.
- PROUST M., A la recherche du temps perdu
l’évocation de la sonate de Vinteuil.
- QUIGNARD P., Le Salon du Wurtemberg et Tous les matins du monde
on pourra voir aussi le beau film qu’a inspiré ce dernier roman. Ce ne sont pas des musiciens très actuels mais c’est une très jolie réflexion sur l’opposition de l’artiste courtisan (Marin Marais) et l’artiste spirituel (Sainte-Colombe).
- REOUVEn R., La partition de Jéricho (SF).
- ROLLAND R., Jean-Christophe
c’est un peu long et plus beaucoup à la mode, mais superbe pourtant. Il est possible de n’en garder que certains passages.
le premier tome « Le Cahier gris » est une œuvre phare des adolescents d’autrefois ; il y a un magnifique passage dans le tome 1, dans lequel le grand-père demande à Jean-Christophe pourquoi il veut écrire de la musique.
Le roman permet également de connaître l’éclosion de l’Art Moderne au début du XXe siècle. C’est également un magnifique roman sur l’amitié entre un français et un allemand avant la guerre de 1914.
- ROSS K., La Disparition d’Orphée
malheureusement la traduction présente un assez grand nombre de fautes de construction et d’orthographe.
- ROUSSEAU J.J., La Nouvelle Héloïse 2e partie lettre 23.
- SAGAN F., Aimez-vous Brahms ....
- SALZMAN M., Le verdict du soliste.
- SAND G., Consuelo suivi de La comtesse de Rudolstadt
ambitieux car assez longs quoique faciles à lire.
- SAND G., Les maîtres sonneurs.
- SCHNEIDER R., Frère Sommeil
de l’allemand Schlafes Bruder. Enfant maudit, Johannes Alder, organiste de grand talent, meurt de sa passion pour la musique. Tout le roman, initiatique, est bâti autour de la référence au texte d’un choral luthérien (« Viens, ô mort, sœur du sommeil » : texte de Crüger, repris par Bach dans la Cantate 56).
- SUSKIND P., La contrebasse
le monologue d’un contrebassiste qui commence par l’éloge de l’instrument pour laisser place aux frustrations du musicien mais aussi et surtout de l’homme.
- TOLSTOÏ, La Sonate à Kreutzer ; d’après Beethoven.
- TRAN HUY M., La Double Vie d’Anna Song
l’histoire d’un homme amoureux qui fait croire que sa femme pianiste a réalisé 100 enregistrements de CD avant de mourir et que ces CD ont beaucoup de succès.
- VERNE J., Monsieur Ré-Dièse et Mademoiselle Mi-Bémol
nouvelle musicale racontant les amours impossibles de deux jeunes enfants.
- VITOUX F., La comédie de Terracina.

Ouvrages collectifs

- Nouvelles Musicales chez Liana Levi
compilation qui comprend : Berlioz, Le Piano enragé, ERCKMANN-CHATRIAN, Le Violon du Pendu, SAND, L’organiste de Langres.
- Petit volume Musique et littérature chez Bertrand-Lacoste.

Œuvres liées au jazz

Voir la Série Noire :
- GIOVANNI J., Meurtre au sommet
il y a dans ce roman un leitmotiv musical puisque le personnage principal, puis le détective, écoutent le même morceau de musique du trompettiste Miles Davis, « Saeta ».
- HERZHAFT, Gérard, A Chicago, un harmonica sanglote le blues
dans le monde du Chicago blues en 1947.
- HERZHAFT, Gérard, Catfish blues
Mississipi, années 30.
- IZZO J.C., Total Khéops et Solea.
- MANCHETTE J.P., Le petit bleu de la côte ouest.
- VIAN B., L’Ecume des jours
le prénom de la jeune fille est aussi un morceau de Duke Ellington : « Chloé ».
- STERNBERG J., dont les deux amours ont toujours été Charlie Parker et Johnny Walker !

Œuvres liées au rock ou au rap

- MARTIN, G-R-R, Armageddon rag
sur un groupe de rock inspiré des Doors, un thriller à la limite du fantastique.
- VILLARD M., Gangsta Rap et La porte de derrière.

Quelques œuvres biographiques et autobiographiques

- Anna Magdaléna BACH, La Petite chronique
autobiographie.
- DAVIS S., Bob Marley
biographie du célèbre chanteur de reggae, 400 p.
- GIROUD F., Cosima
biographie de l’épouse de R. Wagner.
Le Nazgûl, un groupe de rock mythique de la fin des sixties, aurait pu devenir l’égal des plus grands si son chanteur, Patrick Hobbins, n’avait pas été abattu par un tireur inconnu lors du concert de West Mesa. Le Nazgûl, dont l’ancien imprésario vient d’être assassiné. a décidé de se reformer après vingt ans de silence et part en tournée pour faire résonner à nouveau le " rag de l’Armageddon ".

A propos des biographies

On remarque que les maisons d’édition proposent un catalogue étendu de biographies d’artistes dont la qualité peut varier de manière conséquente.
Mes élèves à qui je demande chaque année de lire et de présenter une biographie de leur choix présentent souvent un artiste chanteur ou musicien. Voici la liste de ce qu’ils ont sélectionné (à titre indicatif de ce que les élèves aiment et non comme garant de qualité) : (CDD)

- BRITE P., Courtney Love.
- CLOUZET J., Boris Vian.
- DORDOR F., Bob Marley.
- DUCRAY F., Serge Gainsbourg.
- GERBER, Miles Davis et blues du blanc.
- GOUDEAU M., Enimen.
- GUILLEMOT H., Bob Marley.
- HAMON H. et ROTHMAN P., Yves Montand.
- OULLIEN J.M., Bruce Springsteen.
- PETERNELL P., La vie passionnée de Mozart.
- RAJON F., Mylène Farmer.
- REIJASSE J., Britney Spears.
- SECHAN T., Renaud, bouquin d’enfer.
- SECHAN T., Renaud, sa vie, ses chansons.
- THOMAS R., Jimi Hendrix.
- THOMAS R., Nirvâna.
- TREDEZ F., Madonna.
- TREDEZ F., Georges Brassens.
- VICTOR B., Madonna.
- WILDE L de, Monk (Thelonious Monk).

Filmographie

- CORBIAU G., Le Maître de musique (1988, Prix spécial du Jury au Festival de Rio).
- CORBIAU G., Farinelli le castrat.
- CORNEAU A., Tous les matins du monde.
- GANCE A, Un grand amour de Beethoven (1936).
- GIRARD F., Le violon rouge.

A signaler

- Synthèse n°21 « Le peintre dans les œuvres littéraires »


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur
Profs-L (liste de discussion des
professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale
postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la
personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information
seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la
législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à
des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres 2002-2005
Pour tout renseignement : Contact
</CENTER >




Annelyse Mandon

Professeur de lettres modernes au lycée Van Gogh à Ermont, Annelyse Mandon est aussi diplômée en design, arts graphiques et marketing. Elle a contribué à des magazines et des sites de mode, pour des rubriques "tendances et modes de vie".



- Dernières publications :
[394] - Argumenter en Seconde sur le thème de l’amour
[392] - Famille, je vous...
[290] - Contes de Noël
[197] - Molière et le tabac
[191] - Le tragique dans le roman et la nouvelle

Dominique Lécrivain

- Dernières publications :
[575] - Napoléon en littérature
[482] - La vengeance
[206] - Biographies de Rimbaud
[166] - Romans sur la musique et les musiciens
[40] - Littérature européenne sur les inégalités sociales

Véronique Herail

- Dernières publications :
[968] - Belles pages sur la montagne
[706] - Romans sur le travail
[602] - Textes et images sur la guitare
[166] - Romans sur la musique et les musiciens
[39] - Utopie, dystopie, uchronie









Forum relatif à cet article

  • [166] - Romans sur la musique et les musiciens - 19-10-2007 - par Ines Duhesme

    Romans baigné de rock et de musique pop anglaise :

    Jonathan COE
    Bienvenue au club
    Gallimard 2003
    et la suite :Le cercle fermé, gallimard 2007

  • [166] - Romans sur la musique et les musiciens - 19-10-2007 - par Ines Duhesme

    Romans sur la musique
    Frank CONROY, Corps et âmes Gallimard, 2004. Dans les années Quarante un petit garçon découvre un piano déglingué dans la soupente où il habite avec sa mère à New York... Absolument passionnant.
    Ines Duhesme

  • [166] - Romans sur la musique et les musiciens - 02-09-2006

    QUIGNARD P., Tous les matins du monde
    en rapport avec le mythe d’Orphée

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip