banniere

L'espace visiteurs

[181] - Figures d’écoliers pour élèves en difficulté

Il s’agissait de constituer un groupement pour faire percevoir à des élèves en difficulté (groupement exploité pour l’AI ) le « sens » que peut avoir la matière « français » au-delà de la simple perspective utilitariste (« pour avoir une bonne note au bac », « pour avoir du vocabulaire », « pour bien écrire son CV » etc.). Pour ce , je voulais leur soumettre des textes qui mettent en scène des écoliers découvrant d’autres enjeux possibles de la matière, textes autobiographiques ou pas.

Synthèse mise en ligne par Corinne Durand Degranges

 

- Anthologie, L’école de Chateaubriand à Proust (Librio).
Vous y trouverez sans doute des idées.
- AYME M., L’élève Martin.
Nouvelle assez forte qui se passe dans un collège où le cancre est accusé à tort et le professeur de français le sauve pour ensuite dans l’espace de sa classe le punir - si je me souviens bien !!
- BACHELET P., « les Corons ».
Dans un autre ordre d’idée, cette chanson est intéressante quand elle dit à propos du père : « J’apprenais mes leçons, la joue contre son bras, je crois qu’il était fier de moi » (le père fier que son fils soit plus instruit que lui).
- BARJAVEL R., La Charrette bleue.
Je pense à un extrait où l’auteur se découvre une vocation d’écrivain, suite à la lecture que fait son professeur de français de sa rédaction devant toute la classe. On le trouve dans un manuel, Français 3e avec 300 activités, 1999 chez Magnard.
- BEAUVOIR S. de, Mémoires d’une jeune fille rangée.
Il y a certainement quelque chose d’intéressant dans l’indépendance d’esprit que l’auteur acquiert grâce aux études.
- BOUCHARD C., La vie des charançons est assez monotone (éditions Syros).
Le texte raconte la vie d’un professeur de français de manière assez cocasse.
- BRANTOME M., Avec tout ce qu’on a fait pour toi.
Le journal d’une adolescente qui veut mourir ; elle tient son journal et parle souvent de l’école puis du lycée ; au début du livre très bonne élève, elle devient élève chahuteuse et perturbatrice pour attirer sur elle l’attention de ses profs. Un passage intéressant où on lit une de ses dissertations, excellente ; avec la figure de la prof de lettres cucu qui ne comprend rien aux difficultés des jeunes.
- CAMUS A., Le Premier Homme.
L’auteur parlant de son instituteur.
- DEGUIGNET, Mémoires d’un paysan bas breton (poche).
Il y a un passage intéressant mais je n’ai pas les réf exactes. L’auteur raconte comment, petit berger analphabète, il apprend à comprendre et à lire le français tout seul ; ensuite il deviendra polyglotte (je crois) mais mourra dans la misère, un livre autobiographique très fort.
- ERNAUX A., La place.
- FLAUBERT, Mme Bovary ou MAUPASSANT, Une Vie :
Le défaut d’instruction correcte fait de ces héroïnes des handicapées sociales et familiales.
- GOLDMAN J.J., « Envole-moi ».
Ce n’est pas de la grande littérature, ni même de la grande musique (on peut aimer aussi) mais cette chanson évoque le désir de s’en sortir « à coup de livres, je franchirais tous ces murs / envole-moi... / loin de cette fatalité qui colle à ma peau (...) remplis ma tête d’autres horizons, d’autres mots... » etc.
- IONESCO E., La Leçon
- JULIET C., L’Année de l’éveil.
Roman quasi autobiographique, dans lequel l’auteur raconte son passage à l’école des enfants de troupe à Aix en provence. Il y décrit les cours, en particulier les cours de français (un passage très beau au cours duquel le professeur se met brusquement à parler de lui-même, rescapé des camps).
- Mémoires de maîtres, paroles d’élèves, édité au départ par Radio-France (Librio n°492).
Un recueil de lettres d’anciens élèves : ils écrivent à des enseignants qui les ont marqués positivement ou négativement. Je me souviens avoir lu de très belles lettres évoquant que telle ou telle parole, situation, texte avait joué un rôle majeur dans le parcours de l’individu.
- MOLIERE, l’Ecole des Femmes.
Lorsque Agnès reproche à Arnolphe d’avoir fait d’elle une idiote et qu’elle s’en rend compte, exprimant ainsi la souffrance et le sentiment d’infériorité qui peuvent naître d’un défaut d’instruction.
- PENNAC D., Comme un roman.
- PENNAC D., Messieurs les enfants
la 4e de couverture indique : "Vous vous réveillez un matin, et vous constatez que, dans la nuit, vous avez été transformé en adulte. Complètement affolé, vous vous précipitez dans la chambre de vos parents. Ils ont été transformés en enfants. Racontez la suite." Très drôle à lire et sans grande difficulté.
- PICOULY D., Champ de personne
Le narrateur a glissé son carnet de correspondance sous la porte d’un garage pour ne pas le présenter non-signé. S’ensuit tout un tas de péripéties... L’extrait est paru en sujet de brevet 3e dans les ANABREVET 2002, p. 196.
- ROCHEFORT C., Les petits enfants du siècle.
- ROUSSEAU, Emile.
Cela ne concerne pas directement le français mais plutôt le sens de l’apprentissage, il y a un extrait dans lequel Emile ne veut pas apprendre la géographie, son maître l’emmène le lendemain en forêt, ils se perdent ; Emile pleure, il a faim, et le cours de géographie va être utile pour retrouver son chemin.
- SARTRE J.P., Les Mots.
- DAI SIJIE, Balzac et la petite tailleuse chinoise (Folio).
Ce ne sont pas vraiment des figures d’écoliers, mais nous avons deux adolescents pendant la révolution dite culturelle, qui découvrent le plaisir de la lecture qui est interdit.
- VASCONCELOS, Mon bel oranger.
Je pense à Zézé qui apprend à lire seul.


Ce document correspond à la synthèse de contributions de collègues professeurs de lettres échangées sur la liste de discussion Profs-L ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Ce texte est protégé par la législation en vigueur. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, il est protégé par les droits d’auteur en vigueur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.




Alain Geffrault

- Dernières publications :
[371] - Biographique et rêves
[333] - Récits de vie mettant en scène la misère sociale
[255] - Le monde de l’entreprise
[190] - Quiproquos tragiques au théâtre
[181] - Figures d’écoliers pour élèves en difficulté









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip