banniere

L'espace visiteurs

[209] - Littérature et médecine

Il s’agissait de trouver des œuvres littéraires qui traitent de la médecine, y compris avant qu’elle soit une science, et valorisée comme telle ; et tout particulièrement des romans, de préférence du XXe siècle, qui se déroulent au moins en partie dans le milieu médical, ou qui abordent le thème de la maladie.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert ; dernière actualisation le 18 juillet 2008.

 

Récits francophones

- Gil Blas de Santillane, livre II, chapitres 3, 4 et 5 (le docteur Sangrado, au nom évocateur, initie Gil Blas à la médecine... son savoureux remède est l’eau chaide...).
- Le Vilain Mire, fabliau du moyen âge.
- AJAR E. / GARY R., La Vie devant soi (regard sur la maladie et la vieillesse ; l’extraordinaire docteur Katz).
- BALZAC (de) H., Le Médecin de campagne.
- BEAUVOIR (de) S., Une mort très douce.
- BRISSAC G., Petite (sur le thème de l’anorexie).
- CAMUS A., La Peste (le docteur Rieux est confronté à la mort et à sa défaite face à la maladie, ce qui l’amène à réfléchir sur son métier de médecin).
- CELINE L.-F., Voyage au bout de la nuit (la maladie et la mort de Bébert notamment).
- CESBRON G., Il est plus tard que tu ne penses (sur l’euthanasie).
- CHARBONIER J.-J., Coma dépassé ; Derrière la lumière ; Éternelle jeunesse (plutôt genre thrillers écrits par un médecin).
- CLIFF W., La Dodge, ed. du Rocher (l’auteur évoque la vie de son père, médecin de campagne avant et après la 2è guerre mondiale ; très proche du réel).
- CONCHON G., Sept morts sur ordonnance (adapté au cinéma par Jacques Rouffio).
- DAUDET A., La Doulou (la douleur, en provençal).
- DAUDET L., Les Morticoles (description assez extraordinaire du monde médical, avec quelques longueurs mais toujours d’actualité ; sans doute difficile à trouver).
- DETAMBEL R., La Ligne âpre (l’auteur, kinésithérapeute, « raconte » magnifiquement 25 os du corps) ; Long séjour.
- DIDIER M., Contre-visite.
- DRUON M., Les Grandes Familles (l’auteur brosse le portrait du chirurgien Lartois).
- DUHAMEL G., La Chronique des Pasquier (en particulier le tome Les Maîtres).
- DUQUESNE J., Catherine courage (combat d’une jeune femme d’un milieu modeste pour devenir médecin, à la fin du XIXe siècle, époque où les femmes n’ont pas encore accès aux études universitaires ; assez roman feuilleton, il a été adapté en téléfilm ; il peut intéresser des lecteurs moyens et évoque les méthodes médicales d’avant Pasteur).
- ERNAUX A., Une femme (sur la maladie d’Alzheimer).
- FLAUBERT G., Madame Bovary (le pharmacien ne cesse de parler de cela, et il pousse Bovary à pratiquer une intervention qui se termine mal ; évidemment dans ce cas il n’y a pas de guérison).
- GIDE A., L’Immoraliste (pages durant lesquelles le héros, Michel, qui a failli mourir de la tuberculose, nourrit et exerce son corps pour triompher de la maladie).
- GIONO J., Le Hussard sur le toit (au chapitre XIII, une vingtaine de pages intéressantes sur la contagion et « l’envie » de tomber malade ; vers la fin un personnage a une théorie sur la guérison du choléra qu’il expose aux deux personnages principaux).
- GUIBERT H., Le Protocole compassionnel.
- LEHMANN C., Patients si vous saviez (confessions d’un médecin généraliste, genre témoignage, assez récent) ; Une Question de confiance (met en scène deux médecins, l’un très médiatisé et l’autre médecin de campagne qui vient d’être arrêté pour euthanasie).
- LEIRIS M., L’Âge d’homme (célèbre scène de l’opération des végétations).
- LEPRONT C., Des gens du monde, ed. Points Seuil, 2005 (roman qui suit la « tournée » d’une infirmière dans un petit village de Charente Maritime, et passe d’un personnage à un autre pour suivre les méandres de leurs vies et de leurs pathologies).
- MALINCONI N., Hôpital silence (témoignage sur l’avortement ; l’auteur a travaillé dans le service d’un médecin belge qui, en son temps, a mené le combat pour le droit des femmes à l’IVG, le docteur Peers).
- MALZIEU M., Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi (en rapport avec la mort, mais l’hôpital est très présent).
- MARTIN DU GARD R., Les Thibault (le très beau personnage de médecin du frère aîné... et d’autres personnages de médecins pris dans la 1re guerre mondiale).
- MAUPASSANT (de) G., Mont Oriol ; Bel ami (maladie de Forestier).
- MERLE R., Fortune de France, notamment le second volet En nos vertes années.
- MIRBEAU O., Les vingt et un jours d’un neurasthénique (haine de la société, stations thermales et portraits de médecins au vitriol).
- MOKEDDEM M., L’Interdite.
- NEMIROVSKY I., Le Maître des âmes.
- NOTHOMB A., Mercure ; Robert des noms propres (évoque l’anorexie à travers le personnage principal, la différence physique, à travers un personnage secondaire important).
- PAROT J.-F., romans policiers faciles à lire, qui présentent un personnage original de médecin légiste au XVIIIe siècle... du moins un légiste « officieux », puisqu’il s’agit du bourreau, bien plus compétent pour l’enquêteur que les « officiels ».
- PAGNOL M., Le Temps des amours, « La Grotte des pestiférés » (récit inachevé).
- RABELAIS F., Gargantua (passages concernant son éducation, qui font référence aux médecins de l’Antiquité et donnent des conseils d’hygiène que devait suivre le médecin qu’était Rabelais) ; Le Tiers Livre (des chapitres où des guérisons miraculeuses quoique bouffonnes ont lieu).
- REVERZY J., Le Passage ; Place des angoisses (l’auteur est médecin).
- ROGER, A la vie, à la... (littérature jeunesse, mais très intéressant).
- ROZE P., Lettre d’été (remontée à la surface après une rupture d’anévrisme ; magnifique).
- SCHLOGEL G., Le Crime de Sainte Marthe ; Mort d’un médecin ; Pour l’honneur d’un médecin.
- SCHMITT E.-E., Oscar et la dame rose.
- SENANQUE A., Blouse (un livre récent, peut-être un peu « cru » pour les élèves ?).
- SOUBIRAN A., Les Hommes en blanc (série).
- TOURNIER M., Le Vent Paraclet (scène de l’opération des amygdales).
- TREMAIN R., Le Don du roi (héros médecin du XVIIe siècle).
- TRUDEL S., Mercure sous la langue.
- VALERE V., Le Pavillon des enfants fous (témoignage sur l’anorexie).
- VAN DER MEERSCH M., Corps et âmes (politique et médecine).
- VARGAS F., Pars vite et reviens tard (aborde le thème de la peste : on assiste à une série d’assassinats mis en scène comme si les victimes étaient mortes de la peste ; le tueur, de plus, marque les portes de certaines habitations - toute une réflexion sur la peste et son histoire ; adapté au cinéma).
- VIAN B., L’Écume des jours.
- WINCKLER M., La Maladie de Sachs (Prix du livre Inter, adapté au cinéma par Michel Deville) ; Les Trois Médecins (raconte les études de médecine de l’auteur à la façon des Trois mousquetaires ; à la fois facile à lire et très engagé sur la question de la médecine aujourd’hui) ; En soignant, en écrivant ; La Vacation.
- YOURCENAR M., L’œuvre au Noir.
- ZOLA E., Le Docteur Pascal (résume l’histoire de la famille, de la tare originelle, des recherches que le docteur mène, avec en plus une scène fameuse de combustion spontanée) ; Une page d’amour.

Récits traduits

- BENACQUISTA T., La Boîte noire.
- BERNHARDT T., Froid (évoque un sanatorium au début de l’après-guerre en Autriche, où le corps médical gère la distribution des premiers antibiotiques comme une arme de coercition auprès des malades).
- BOULGAKOV M., Récits d’un jeune médecin ; nouvelles.
- COOK R., livres sur les virus, les manipulations génétiques et autres frissonnantes expériences.
- CRONIN A.-J., Les Années d’illusion (itinéraire d’un jeune garçon handicapé qui décide de devenir médecin).
- ENQUIST A., Le Chef-d’œuvre (roman néerlandais qui raconte en partie la maladie et la mort d’un enfant : poignant, et l’on voit bien dans un long chapitre fonctionner le milieu médical).
- HAMBURGER, Le Journal d’Harvey (sur la médecine anglaise du XVIIe siècle).
- HIGGINS CLARK M., La Clinique du docteur H et Ni vue ni connue.
- KAFKA F., Le Château (du côté des « psys ») ; Un médecin de campagne (nouvelle).
- KEYES D., Des Fleurs pour Algernon (tentative de « guérison » d’un attardé mental, lequel ne gagne pas forcément le bonheur...).
- LOBO ANTUNES A., qui est médecin.
- MAC EWAN I., Samedi (polar donc le héros est neurochirurgien).
- MANN T., La Montagne magique.
- OVIDE, Remèdes à l’amour (pour la guérison).
- PASTERNAK B., Le Docteur Jivago.
- PEARS I., Le Cercle de la croix (excellent livre, mais qui fait environ 1000 pages... la 1re partie évoque la médecine dans les universités anglaises au moment où l’on travaille sur la circulation du sang).
- PRESTON D. et CHILD L., Le Cabinet des curiosités.
- SEGAL E., Love story.
- SOLJENITSYNE A., Le Pavillon des cancéreux.
- STYRON W., Face aux ténèbres.
- WELLS H.-G., L’Ile du docteur Moreau (expérimentations humaines et animales).
- WOOD B., Et l’aube vient après la nuit (les difficultés d’une femme à devenir médecin, vers la fin du XIXe et le début du XXe siècles).
- ZORN F., Mars (histoire d’un jeune cancéreux : impressionnant et très riche, mais pas pour des élèves trop jeunes).
- ZWEIG S., Amok ; La Pitié dangereuse.

Théâtre

- BEAUMARCHAIS, Le Barbier de Séville.
- MOLIERE, Le Malade imaginaire (voir notamment la tirade du frère d’Argan), Le Médecin malgré lui...
- ROMAINS J., Knock, intéressant dans la mesure où le faux médecin invente des maladies et des traitements (voir notamment la tirade de Knock sur la médecine).

Essais et autres textes littéraires

- DIDEROT D. et D’ALEMBERT J., L’Encyclopédie.
- MONTAIGNE (de) M., Les Essais (plusieurs chapitres consacrés en partie à la médecine et aux médecins, posant en particulier la question de savoir s’il faut y croire ou non et se livrer ou non à eux ; ces chapitres renvoient à des sources antiques, sur la médecine des corps et des âmes ; voir aussi l’épisode de sa chute de cheval).
- QUENEAU R., Exercices de style (« Médical », pour le jeu sur le vocabulaire).
- SONTAG S., La Maladie comme métaphore, ed. Bourgois.
- VOLTAIRE, Lettres philosophiques (lettre sur l’inoculation de la variole en Angleterre).

Analyse de l’image

- Une scène du film Le Roi danse montre la manière dont on soigne la reine Anne d’Autriche de son cancer du sein et l’opposition entre médecins et chirurgiens.
- Dans Dracula de Bram STOCKER, le vampirisme est considéré comme une épidémie.
- Deux bandes dessinées de Charles MASSON, oto-rhino, Bonne santé et Soupe froide, ed. Casterman (entre le jet de fiel et le chant d’amour ; du plus poétique au plus cynique).
- Pour la guérison, l’excellente bande dessinée traduite de Marisa ACOCCELLO MARCHETTO, Cancer and the city.

Liens à consulter

- Cercle Gallimard de l’enseignement, Dossier thématique sur le médecin.
- Voir la synthèse WebLettres n°341, « Enfance et maladie ».
- Voir la synthèse WebLettres n°352, « Éloge du médecin ou de la médecine ».


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Ghislaine Bruyas

Professeur de lettres à l’Institution Sainte-Marie La Grand-Grange de Saint Chamond.
Très intéressée par les liens entre littérature et arts (peinture et musique en particulier) et par les travaux interdisciplinaires (les plus enrichissants pour les élèves à mon avis).



- Dernières publications :
[1 124] - La joie en poésie
[1 117] - L’intolérance religieuse
[1 111] - La nourrice dans le récit
[1097] - L’interrogatoire au théâtre
[1079] - Textes argumentatifs contemporains sur la guerre

Mireille Parriaud

- Dernières publications :
[314] - Lumières et religion
[209] - Littérature et médecine

Patricia Larrue

- Dernières publications :
[209] - Littérature et médecine









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip