banniere

L'espace visiteurs

[218] - Questions envisageables pour l’oral du bac : le biographique

L’une des innovations de la dernière réforme de l’EAF a consisté à proposer aux candidats une question initiale afin d’orienter leur interprétation du texte. Cette question concerne la lecture analytique (première partie de l’épreuve orale).
Depuis que ce dispositif est en place, les professeurs s’efforcent tout au long de l’année de préparer leurs élèves à la diversité des sujets susceptibles d’être donnés le jour de l’examen.
Afin d’avoir à disposition un large éventail de questions, il est apparu intéressant de créer une « banque de données » (par des pages WIKI) dans laquelle chaque professeur pouvait puiser et qu’il pouvait également enrichir.
Ce qui était au départ un document de travail à l’usage exclusif des professeurs devient aujourd’hui une synthèse accessible à tous. Nous espérons qu’elle sera une aide efficace. L’objectif de ce document est donc de donner aux enseignants des idées de questions possibles sur ces différents textes et aux élèves-candidats d’avoir une idée des questions qu’on est susceptible de leur poser (et ainsi de se préparer à y répondre au mieux).
Pour faciliter la lecture du document, nous avons réparti les textes en fonction de l’objet d’étude principal auxquels ils se rattachent. A l’intérieur de chaque page, le classement s’effectue par ordre alphabétique d’auteur. Les références précises du texte sont données à chaque fois.
Sur cette page, on trouve des textes liés à l’objet d’étude « Le biographique ».
Dernière mise à jour le 13 septembre 2008 par Corinne Durand Degranges.

 

B

BEAUVOIR, Mémoires d’une jeune fille rangée, « au mois d’octobre 1913 [...] que je feuilletais avec ravissement »
- Quelle est à votre avis dans ce texte la part des véritables souvenirs d’enfance et celle du jugement de l’adulte ?
- En quoi avons-nous bien affaire ici à une page autobiographique ?

BEAUVOIR, Mémoires d’une jeune fille rangée, « Je suis née à quatre heures [...] j’apprenais le monde, à l’abri »
- De quelles façon l’auteur appréhende-t-elle ses souvenirs ?

BEAUVOIR, Mémoires d’une jeune fille rangée, (Nathan, p.314)
- Quel portrait l’auteur fait-elle d’elle même ? En quoi paraît-elle décevante aux yeux du monde ?

BEAUVOIR, Mémoires d’une jeune fille rangée, « Il n’y a pas loin du contentement à la suffisance [...] J’appartenais à une élite. »
- Quelle image la narratrice donne-t-elle d’elle-même ?

BERBEROVA, C’est moi qui souligne (Foucher p.26)
- A quoi N. Berberova s’engage-t-elle vis-à-vis de son lecteur ?
- Montrez que ce texte propose un pacte de lecture.
- Comment l’auteur parvient-elle à justifier sa décision d’écrire sa vie ?
- Quelles sont les particularités de ce texte programmatique ?
- Dans quelle mesure peut-on affirmer que N. Berberova écrit sa vie comme un roman ?
- En quoi peut-on dire que dans cet extrait l’auteur définit son entreprise ? Quelle en est la spécificité ?
- Comment l’écrivain s’y prend-elle pour définir son projet ?

BOULGAKOV, La vie de Monsieur de Molière (Bordas p.359)
- Comment Boulgakov rend-il sensible la solitude de la mort de Molière ?
- Comment l’auteur choisit-il de représenter la mort de Molière ?
- Quel est le parti pris de l’auteur dans la description des derniers instants de Molière ?
- Quelle image l’auteur veut-il donner de Molière au seuil de la mort ?
- Qu’y a-t-il de fantastique dans le récit de Boulgakov ?

C

CASTILLO / DORMANN, Deux biographies de Colette (Foucher p.14)
- Comment ces deux extraits de biographie parviennent-ils à donner de la mère de Colette une image contradictoire ?
- Quel est l’intérêt de parler de la mère d’un écrivain ?
- Quels sont les points communs entre les deux textes ?
- Quelles sont les divergences et comment interpréter cette différence de jugement ?

CASTILLO, Colette, une certaine France
- Quels sont les enjeux de cette biographie ?

CELINE, Mort à crédit « Un piano par la fenêtre »
- Comment l’auteur parvient-il à élaborer un texte émouvant ?

CHATEAUBRIAND, Mémoires de ma vie Livre I (Hatier p.304)
- Quel est le sens de la démarche entreprise par Chateaubriand dans l’écriture des Mémoires de [s]a vie ?
- Quels buts Chateaubriand assigne-t-il au récit autobiographique ?
- Quels éléments relèvent clairement du texte autobiographique ?
- Quelle image de lui-même et de son époque Chateaubriand donne-t-il à travers cet extrait ?
- Quelles sont les raisons qui ont poussé l’auteur à rédiger ses mémoires ?
- Quelles sont les raisons qui ont poussé l’auteur à rédiger ses mémoires ?
- Quelles sont les finalités et les difficultés mises en évidence dans ce texte ?
- Quelles sont les raisons qui poussent Chateaubriand à écrire ses mémoires ?
- Dans quel objectif Chateaubriand écrit-il ce passage ?
- Comment l’écriture autobiographique peut-elle aider à la connaissance de soi dans cet extrait ?
- En quoi l’entreprise autobiographique est elle considérée comme difficile dans cet extrait ?
- Analysez la réflexion sur l’entreprise autobiographique dans cet extrait
- Ce texte peut-il être considéré comme un texte argumentatif ?

CHATEAUBRIAND, Mémoires d’outre tombe « mon monument est achevé » (Foucher p.21)
- A partir de ce texte pouvez-vous dire les motivations de Chateaubriand à écrire ses mémoires ?
- Chateaubriand se contente-t-il ici de faire un récit autobiographique ?
- En quoi pouvons-nous dire que ce texte constitue un bilan de vie ? N’est-il que cela ?
- En quoi ce texte peut-il apparaître comme un testament ? Qu’est-il d’autre ?
- Montrez en quoi ce passage fait écho au titre de l’oeuvre.
- Quelle image se fait-on de Chateaubriand et de ses Mémoires à travers ce texte ?

CHATEAUBRIAND, Mémoires d’outre tombe (Hatier p.290)
- Quel rôle tient le château de Combourg dans la reconstruction du souvenir ?
- Montrer que le texte s’articule autour d’un lieu qui sert (à) l’écriture autobiographique
- Quel élément sert de fil conducteur à ce passage ?
- Que représente le château de Combourg pour Chateaubriand.
- Que représente ce lieu pour Chateaubriand ?
- Pourquoi ce lieu tient-il une place si importante dans le souvenir de Chateaubriand ?

CHATEAUBRIAND, Mémoires d’outre tombe Livre I (les soirées d’automne à Combourg)
- Quelle image le narrateur donne/ dresse-t-il de son père ?
- Quelle image l’auteur donne-t-il de son père et de sa famille ?

CHATEAUBRIAND, Mémoires d’outre tombe 1re partie, III,1 (la grive de Montboissier, Nathan p. 340-341)
- En quoi la dernière phrase éclaire-t-elle l’ensemble du texte ?
- Quel est, selon l’auteur, le pouvoir de l’écriture autobiographique face au temps qui passe ?
- Comment l’auteur évoque-t-il le temps dans ce texte ?

CHATEAUBRIAND, Itinéraire de Paris à Jérusalem (le spectacle d’Athènes, GF p.145-146)
- Quelle importance le temps revêt-il dans cet extrait ?
- De quelle manière Chateaubriand joue-t-il avec le temps dans cet extrait ?
- Comment Chateaubriand perçoit-il Athènes dans cet extrait ?
- Comment Chateaubriand mêle-t-il description et argumentation dans ce texte ?

COHEN, Le livre de ma mère, Chapitre 1 « Chaque homme est seul [...] maternel fantôme » (Folio p.9-11)
- Quel est l’intérêt de ce préambule ?
- Dans quelle mesure ce début de texte marque-t-il une intention d’écriture ? Pourquoi le sujet de la mère est-il abordé si tard ?

COHEN, Le livre de ma mère, Chapitre 6 « Je me souviens aussi de nos promenades [...] Elle est morte. » (Folio p.44-47)
- Quels sont les deux principaux sentiments qui se dégagent de cet extrait ?
- Comment l’auteur parvient-il à susciter l’émotion du lecteur ?

COHEN, Le livre de ma mère, Chapitre 7 « Maman de mon enfance [...] n’avait rien de sérieux » (Folio p.51-53)
- Par quels procédés l’auteur suscite-t-il l’émotion du lecteur ? Quel portrait brosse-t-il de sa mère finalement ?

COHEN, Le livre de ma mère, Chapitre 13 « Ses larmes à la gare [...] confiante adoration » (Folio p.107-110)
- Montrez ce qui lie et ce qui oppose les deux portraits de femme. Quel effet produit ce double portrait ?

COHEN, Le livre de ma mère, Chapitre 28-29 « Fils des mères [...] croire en Dieu » (Folio p.169-173)
- A qui s’adresse ce texte ? Quelle valeur donne-t-il à l’ensemble de l’oeuvre ?
- Expliquez ce passage à la lumière du titre de l’oeuvre.

COHEN, Le livre de ma mère, Chapitre ? « Ô mon passé ma petite enfance [...] ma mort est proche »
- Le lyrisme, une expression du moi ?

COHEN, O vous frères humains, Chapitre 1
- Quels sont les enjeux de cet incipit ?

COHEN, O vous frères humains, Chapitre XXII (retour au passé)
- Comment s’expriment les sentiments de l’enfant dans cet extrait ?

COHEN, O vous frères humains, Chapitre LXVII (le retour)
- Cet extrait vous semble-t-il émouvant ? Pourquoi ?

COLETTE, La maison de Claudine, « Grande maison grave [...] Digne ? »
- Comment ce passage annonce-t-il les thèmes majeurs de l’oeuvre autobiographique de Colette ?
- Comment ce texte poétique parvient-il à évoquer la nostalgie de l’auteur ?
- Comment Colette montre-t-elle l’ambivalence de ses souvenirs ?
- Comment l’écriture de ce passage rend-elle compte du mécanisme du souvenir chez Colette ?
- Comment se construit l’émotion dans ce texte ?

COLETTE, Sido, (promenade matinale)
- Quel portrait la narratrice fait-elle de l’enfant qu’elle a été ?

D

DELBEE, Une femme ; « La chair et l’esprit » (Hachette p. )
- Quelles motivations du biographe apparaissent dans cette page ?

DURAS, L’Amant, La lessive de la maison
- Quel portrait de famille l’auteur brosse-t-elle ?

DURAS, L’Amant, « l’homme élégant [...] céramique bleue » (Bordas p.384)
- En quoi ce passage constitue-t-il un témoignage de la vie coloniale dans les années 30 ? En quoi s’en détache-t-il ?
- Comment s’exprime l’émotion liée à la rencontre amoureuse ?

DURAS, Un barrage contre le Pacifique ; Le conflit au sujet de la bague (Foucher p.23)
- Comment l’auteur parvient-elle à brosser le portrait d’une mère brisée par l’existence ?
- Comment l’auteur développe-t-elle les rapports qui unissent les différents membres de la famille ?
- Comment s’élabore le portrait de la mère dans ce passage ?
- Quel portrait de famille l’auteur brosse-t-elle dans cette situation de crise ?
- Quelle image l’auteur donne-t-elle de cette famille ?

F

FORESTIER, Molière en toutes lettres (Bordas p.359)
- Sur quels aspects ce texte insiste-t-il pour présenter la mort de Molière ?

FORESTIER, Molière en toutes lettres ; GRIMAREST, Vie de M. de Molière (Bordas p.359)
- Comparer les deux récits et expliquez pourquoi ils diffèrent tant.

FRANCE, Notice historique sur Vivant Denon ; Rencontre avec Napoléon
- Comment l’auteur brosse-t-il le portrait de son personnage ?

G

GARY, La promesse de l’aube ; « Ma mère revenait [...] conte de nourrice »
- Quels sont les liens qui unissent la mère et son fils dans ce texte ?
- Comment se construit l’émotion dans ce texte ?

GIDE, Si le grain ne meurt (Hatier p.310)
- A quel curieux constat concernant la mémoire Gide parvient-il dans ce texte ?
- Comment s’opère, dans le texte, la mise en forme du souvenir ?
- Dans quelle mesure retrouve-t-on ici une forme de pacte autobiographique ?
- Quelle est la découverte de Gide dans ce texte ?
- Quelle sont les spécificités de ce texte liminaire ?

GIDE, Si le grain ne meurt Le kaléidoscope
- En quoi ce texte se rapporte-t-il au genre autobiographique ?

GRIMAREST, Vie de M. de Molière ; « A ce dernier moment de sa vie » (Bordas p.357)
- Comment procède l’auteur pour raconter les derniers moments de la vie de Molière ?
- Quelle image l’auteur veut-il donner de Molière au seuil de la mort ?
- Montrez que cet extrait possède une dimension théâtrale

H

HATIER, Deux biographies de Flaubert (Hatier p.316)
- Que nous révèle la confrontation des ces deux biographies quant aux intentions d’un biographe ?
- Comment interpréter la démarche des rédacteurs des manuels Hatier de 1938 et 1996 lorsqu’ils ont rédigé une biographie de Flaubert ?

HUGO, « Elle était déchaussée »
- En quoi ce poème est-il un souvenir personnel ?

J

JOLLIEN, Eloge de la faiblesse ; « Je pourrais te faire... gens normaux »
- En quoi ce texte autobiographique est-il original ?

JOLLIEN, Eloge de la faiblesse ; « Tu n’as eu de cesse... Silence d’Alexandre »
- Ce texte est-il uniquement autobiographique ?
- Quelle est, selon vous, la visée de ce texte ?

JULIET, Lambeaux ; prologue (Folio, p 9-10)
- En quoi ce texte est-il le prologue d’une eouvre biographique et autobiographique ?
- En quoi ce texte illustre-t-il le tirtre de l’oeuvre ?

JULIET, Lambeaux ; « En ce jour, tu es autre, et elles aussi sont autres » (l. 25-26) (Folio p. 34-37)
- En quoi cette phrase est-elle une clef possible pour la lecture de ce passage ?
- Quelle(s) réaction(s) la lecture de ce texte suscite-t-elle en vous ? Justifiez votre réponse en prenant appui sur le texte.
- En quoi ce texte est-il important pour connaître la biographie de la mère ?
- Quels registres sont à l’œuvre dans cet extrait ?

JULIET, Lambeaux ; (Folio p. 71-73)
- Quelles sont, dans ce texte, les formules les plus révélatrices de la personnalité de l’héroïne ?
- Quel est l’enjeu de ce passage ?
- Quelle image de sa mère Juliet nous donne-t-il dans cet extrait ?
- En quoi ce texte nous renseigne-t-il sur la façon dont Juliet opère pour écrire la biographie de sa mère ?
- Quels aspects permettent dans ce passage de relier la biographie de la mère à l’autobiographie du fils ?

JULIET, Lambeaux ; « se craqueler ton enfance » (l. 4). (Folio p. 107-109)
- En quoi cette expression est-elle une clef pour la lecture de l’extrait ?
- En quoi le titre de l’œuvre, "Lambeaux", illustre-t-il bien ce passage ?
- En quoi la construction de ce passage est-elle importante ?
- Quel intérêt trouvez-vous à lire cette page autobiographique ?
- En qoi ce texte illustre-t-il le regard de l’adulte sur l’enfant qu’il a été ?

JULIET, Lambeaux ; « Un jour il te vient le désir...fondamentale détresse » (Folio, p.149-151)
- En quoi ce texte est-il un épilogue d’une oeuvre autobiographique ?
- Quelles fonctions de l’écriture autobiographique sont développées dans ce passage ?
- En quoi ce texte est-il un pacte autobiographique original ?
- En quoi ce texte illustre-t-il les enjeux et les difficultés de l’écriture autobiographique ?

L

LACOUTURE, Malraux, une vie dans un siècle (Nathan p.327)
- Quel portrait avons-nous de Malraux ? Quel est l’effet produit ?

LEIRIS, L’Age d’homme ; Incipit : « Je viens d’avoir 34 ans [...] laideur humiliante. » (Nathan p.336)
- Quelle image l’auteur donne-t-il de lui-même ?
- En quoi cet autoportrait relève-t-il de l’autodépréciation, voire de l’autodestruction ?
- En quoi peut-on dire que l’auteur fait un portrait de lui-même sans complaisance ?
- En quoi ce texte révèle-t-il le projet autobiographique de M. Leiris ?
- Ce texte vous paraît-il sincère ? Pourquoi ?

LEIRIS, L’Age d’homme ; « Âgé de cinq ou six ans [...] à l’abattoir où, tôt ou tard, je dois être mené » (l’opération)
- Ce texte vous semble-t-il devoir susciter le rire ou l’émotion ?
- Comment s’opère dans ce texte la mise en forme du souvenir ?
- Montrer que cette mésaventure a joué un rôle capital dans la vie de l’auteur.
- Montrer que ce texte raconte plus qu’un traumatisme d’enfance.
- Que raconte ce texte ? Quel effet produit-il sur le lecteur ?
- Quel sens M. Leiris donne-t-il à son récit ?
- Quelle(s) fonction(s) de l’autobiographie apparaissent dans ce récit ?
- En quoi cette mésaventure a-t-elle joué un rôle capital dans la vie de l’auteur ?
- En quoi la structure de l’extrait est-elle caractéristique de l’écriture autobiographique ?

M

MAURIAC, Commencements d’une vie (Hatier p.311)
- Comment l’auteur perçoit-il les enjeux d’une autobiographie ?
- Quels éléments du pacte autobiographique apparaissent dans cet extrait ?

MICHON, Rimbaud le fils « On dit qu’Arthur Rimbaud, dans ce combat [...] Et c’est un pur bonheur. »
- Quel lien ce texte biographique établit-il entre la vie du poète et son oeuvre ?

MODIANO, Livret de famille (Nathan p.338)
- Comment le narrateur effectue-t-il le portrait de ses parents ? Quelles perceptions contradictoires suscite-t-il ?

MONTAIGNE, Essais, Livre II, ch. 6.
- En quoi l’anecdote autobiographique constitue-t-elle aussi une leçon de vie ?

MONTAIGNE, Essais ; Livre II ch.18. (Hatier p.300)
- A quoi sert d’écrire sur soi d’après Montaigne ?
- Comment Montaigne justifie-t-il le fait de consacrer sa vie à l’écriture des Essais ?
- Ecrire sur soi, selon Montaigne, est-ce du temps perdu ?
- Montaigne avait commencé ses Essais en disant : « c’est ici un livre de bonne foi, lecteur ». Cette page-ci vous paraît-elle une page « de bonne foi » ?
- Pourquoi écrire sur soi selon Montaigne ?
- Que veut nous faire comprendre Montaigne dans ce texte ?
- Quel intérêt Montaigne a-t-il retiré de l’écriture des Essais ?
- Quel est le rôle de l’écriture de soi d’après ce texte ?
- Quel rôle Montaigne accorde-t-il à l’écriture autobiographique ?
- Quelle est la vision de l’autobiographie dans ce texte ?
- Quelle est la réflexion sur l’entreprise autobiographique dans ce texte ?
- Quelles sont les finalités de l’écriture autobiographique d’après Montaigne ?
- Quelles sont ici les caractéristiques de l’entreprise autobiographique de Montaigne ? Montrez comment l’auteur s’interroge sur le bien-fondé de son oeuvre.

MONTAIGNE, Essais ; Avis au lecteur : « C’est moi que je peins » (Foucher p.20)
- En quoi peut-on dire qu’il s’agit ici d’un texte programmatique ?
- Quel est le projet d’écriture de soi de Montaigne ?
- En quoi la forme dialoguée éclaire-t-elle le projet d’écriture de Montaigne ?
- En quoi ce texte est-il un pacte autobiographique ?
- En quoi ce pacte autobiographique est-il un texte argumentatif ?
- Quelles relations l’auteur entretient-il avec son lecteur ?

P

PARIS MATCH, article extrait des 50 ans de Paris Match, 1946-1998 ; « James Dean, A 150 à l’heure vers le carrefour tragique de ses 25 ans », (Hatier)
- En quoi cet extrait engage-t-il la crédibilité de son auteur ?

PEREC, W ou le souvenir d’enfance ; « je n’ai pas de souvenirs d’enfance » (chapitre II en entier p.17.18)
- En quoi ce texte annonce-t-il le projet autobiographique de Perec ?
- En quoi la phrase « je n’ai pas de souvenirs d’enfance » est-elle une clef pour la lecture de ce passage ?
- Que nous apprend ce texte sur la quête autobiographique de Perec ?
- Quel est l’enjeu (quels sont les enjeux) de ce chapitre ?
- Quelles sont, dans ce texte, les formules les plus révélatrices du projet autobiographique de Perec ? Justifiez votre choix.
- Quels sont les moyens mis en œuvre par Perec pour évoquer ses souvenirs ?
- Qu’est-ce qui fait selon vous l’originalité de ce fragment d’autobiographie ?

PEREC, W ou le souvenir d’enfance ; Chapitre III (Gallimard p.19-21)
- En quoi ce texte a-t-il sa place dans l’œuvre autobiographique ?
- En quoi ce texte est-il autobiographique ?
- Par quels aspects ce texte se rattache-t-il au genre biographique ?
- Pourquoi parle-t-on d’autofiction à propos de ce passage ?

PEREC, W ou le souvenir d’enfance ; (Chapitre X, Hatier p.313)
- Analysez les hésitations du narrateur dans cet extrait.
- A quelles difficultés, à quels écueils se heurte Perec dans sa quête du souvenir ?
- Comment l’auteur rend-il perceptible son travail sur la mémoire ?
- Comment s’opère, dans le texte, la mise en forme du souvenir ?
- Comment s’effectue, dans ce texte, l’évocation du souvenir ?
- Comment perçoit-on le désir de l’auteur d’établir la vérité ?
- En quoi la quête du souvenir est-elle originale chez Perec ?
- En quoi la construction de ce passage est-elle importante ?
- Etudiez la part de certitude et d’incertitude dans ce texte.
- Le processus de la mémoire constitue-t-il chez Perec une tentative condamnée à l’échec ?
- Montrez comment dans ce texte, Perec témoigne sans cesse de sa volonté d’établir la vérité.
- Que nous apprend ce texte sur la quête autobiographique de Perec ?
- Que permet, dans le cas précis de Perec, l’écriture autobiographique ?
- Quel est l’enjeu (quels sont les enjeux) de ce passage ?
- Quel est l’effet produit par la construction particulière de ce passage ?
- Quel rôle joue le dernier paragraphe du texte par rapport aux autres.
- Quelle vision du monde de l’enfance nous donne Perec à travers ce passage ?
- Quelle est la part de certitude et d’incertitude dans ce texte.
- Quelle est la fonction de l’écriture autobiobiographique dans cet extrait.
- Quelle difficulté propre à l’écriture de soi ce texte met-il en évidence ?
- Quelle(s) difficulté(s) de l’oeuvre autobiographique ce texte présente-t-il ?

PEREC, W ou le souvenir d’enfance ; Chapitre XXVII (Gallimard p.174-175)
- En quoi cet épisode est-il important pour le narrateur ?

PEREC, W ou le souvenir d’enfance ; « les dures lois du sport », (chapitre 34 p.209.211)
- En quoi ce passage a-t-il sa place dans cette oeuvre autobiographique ?
- Quels liens existe-t-il entre ce passage et la partie proprement autobiographique de l’ouvrage ?

PEREC, W ou le souvenir d’enfance ; fin, (chapitres 36 et 37)
- Que nous révèle la confrontation des deux derniers chapitres de l’oeuvre ?
- En quoi les deux derniers chapitres s’éclairent-ils l’un l’autre ?

PLUTARQUE, Vie de César (fin)
- En quoi ce texte engage-t-il la crédibilité de son auteur ?

PROUST, Contre Sainte Beuve ; (Hatier p.326)
- Quel est l’objet de la critique de Proust ?

PROUST, Du côté de chez Swann (l’épisode de la madeleine)
- Le texte de Proust constitue-t-il seulement le récit d’une expérience personnelle ?

R

RENAN, Souvenirs d’enfance et de jeunesse (Hatier p.308)
- Quels sont les objectifs de l’auteur en écrivant ce texte ?
- En quoi ce texte est-il important pour le lecteur ?
- Quelles exigences s’impose l’auteur ?
- Quel vous semble être l’intérêt de ce texte ?
- Dans quel objectif Renan écrit-il ce texte ?

RIMBAUD, « Ma Bohème »
- Comment ce poème montre-t-il le désir de liberté de son auteur ?
- En quoi ce sonnet est-il révélateur de la jeunesse de son auteur ?
- Pourquoi peut-on qualifier ce poème d’autobiographique ?

ROISIN Jacques, Ceci n’est pas une biographie de Magritte (Hatier p.319)
- A quelles difficultés se heurte un auteur qui choisit d’étudier la vie d’un autre ?
- Montrez que ce texte est bien la préface d’une biographie.
- Que nous apprend cette préface sur la biographie de Magritte par Jacques Roisin ?
- Quel intérêt l’auteur a-t-il trouvé à raconter la vie de Magritte ?
- Quelles motivations de l’auteur apparaissent dans ce texte ?
- Quelles sont les fonctions de ce texte ?

ROUSSEAU, Confessions ; Préambule du Manuscrit de Neuchâtel
- En quoi ce texte peut-il être considéré comme le premier texte autobiographique ?
- En quoi ce préambule annonce-t-il des « Confessions » ?
- Quel est le pacte autobiographique annoncé par Rousseau ?
- Quelle image de lui-même Rousseau veut-il donner ici ?
- Quelles sont les caractéristiques d’un projet nouveau dans ce texte ?
- Quelles sont les fonctions de ce Préambule ?
- Quelles sont les difficultés posées par ce Préambule ?

ROUSSEAU, Confessions ; Livre I, Ouverture
- Comment l’effet de réel se trouve-t-il exprimé ici ? (apparaît-il ici) ?
- En quoi ce pacte autobiographique est-il un texte argumentatif ?
- En quoi ce texte a-t-il pour but de persuader le lecteur ?
- En quoi ce texte est-il un pacte autobiographique ?
- En quoi ce texte est-il caractéristique du registre oratoire ?
- En quoi ce texte est-il caractéristique du genre autobiographique ?
- En quoi ce texte répond-il au pacte de lecture défini par Philippe Lejeune ?
- En quoi ce texte illustre-t-il à la fois la grandeur et la faiblesse du moi ?
- En quoi ce texte illustre-t-il la volonté de Rousseau de se donner à voir comme "le dernier des justes" ?
- En quoi ce texte éclaire-t-il le titre de l’oeuvre ?
- En quoi ce préambule figure-t-il un procès du genre humain ?
- En quoi, à partir de ce texte, Rousseau peut-il être qualifié d’être paradoxal ?
- En quoi peut-on dire que le projet de Rousseau est original ?
- En quoi peut-on dire qu’il s’agit d’un texte programmatique ?
- L’image que le personnage donne de lui-même se heurte-t-elle au projet d’écriture ici évoqué ?
- Que nous apprend cet incipit sur le projet de Rousseau ?
- Quel est le projet présenté par Rousseau ?
- Quel lien pouvez-vous établir entre le titre de l’oeuvre et ce texte liminaire ?
- Quels sont les interlocuteurs de Rousseau dans ce préambule et reçoivent-ils le même intérêt de la part de l’autobiographe ?
- Quels sont les objectifs de Rousseau dans ce préambule ?
- Quelle est la stratégie argumentative adoptée par Rousseau dans ce préambule ?
- Quelles intentions Rousseau manifeste-t-il dans le début des //Confessions// ?
- Quelles sont les intentions de l’autobiographe dans ce texte ?
- Rousseau établit-il le même lien de connivence avec ses différents interlocuteurs dans ce texte ?

ROUSSEAU, Confessions Livre I, La fessée
- En quoi cet épisode a-t-il été fondateur pour Rousseau ?
- En quoi peut-on dire que cet épisode fut fondamental pour Rousseau ?

ROUSSEAU, Confessions Livre I, Le peigne cassé « qu’on se figure [...] sur moi »
- Comment et pourquoi Rousseau choisit-il de raconter cet épisode ?
- Comment Rousseau exprime-t-il ici la force de l’émotion ressentie lors de cette mésaventure ?
- Comment Rousseau restitue-t-il son souvenir et quel impact celui-ci a-t-il sur lui ?
- Dans quelle mesure cette anecdote possède-t-elle une dimension symbolique ?
- Dans quelle mesure cet épisode est-il essentiel dans la formation de la personnalité de Jean-Jacques Rousseau ?
- Dans ce texte autobiographique (à démontrer) quel est le parti pris de l’auteur ?
- En quoi peut-on dire que cet épisode fut fondamental pour Rousseau ?
- En quoi cet épisode a-t-il été fondateur pour Rousseau ?
- Montrez comment Jean-Jacques enfant est devenu Rousseau l’accusateur mais aussi Rousseau le philosophe engagé.
- Quel sens, quelle valeur, Rousseau donne-t-il à l’anecdote du peigne cassé ?
- Quel sens Rousseau donne-t-il à cette aventure ?

ROUSSEAU, Confessions Livre I, Le vol des pommes (Hatier p.286)
- Comment et pourquoi Rousseau choisit-il de raconter cet épisode ?
- Comment cet épisode autobiographique est il rendu narratif et descriptif ?
- Comment Rousseau fait il de cet épisode une aventure à suspense ?
- Comment Rousseau rend-il cet épisode comique ?
- Comment Rousseau parvient-il à impliquer son lecteur ?
- De quel registre ce texte relève-t-il ?
- De quelle façon Rousseau opère-t-il pour faire percevoir au lecteur l’émotion ressentie lors de cet épisode.
- En quoi ce texte est-il humoristique ? Quel est finalement le but visé par Rousseau ?
- En quoi ce texte est-il un texte autobiobiographique ?
- En quoi ce texte, plutôt que l’aveu d’une faute, constitue-t-il une accusation ?
- En quoi cet extrait illustre-t-il l’objet d’étude, le biographique ?
- Montrer que pour Rousseau, ce récit est aussi une occasion de régler ses comptes
- Montrez comment à travers l’anecdote racontée ici Rousseau met en avant le rôle de l’éducation dans la constitution de la personnalité.
- Peut-on parler d’échec pour Rousseau ?
- Quel sens Rousseau donne-t-il au récit de sa mésaventure ?
- Quel est le rôle du dernier paragraphe par rapport au reste du texte ?
- Quel(s) regard(s) porte le Rousseau adulte sur l’enfant qu’il a été ?
- Quelle sorte de récit Rousseau fait-il dans ce texte ? Avec quelle intention ?
- Qu’est ce qui fait l’originalité/ la force de ce passage ?

ROUSSEAU, Confessions ; Livre II La rencontre avec Mme de Warens
- En quoi ce texte constitue-t-il une scène de "première rencontre" ?
- En quoi ce texte constitue-t-il le topos romanesque du ravissement amoureux ?
- En quoi ce texte a-t-il pour but de permettre à Rousseau de revivre le bonheur passé ?
- En quoi le temps et le lieu de la rencontre sont-ils symboliques ?
- En quoi ce texte nous renseigne-t-il sur le coeur et l’âme de Rousseau ?
- Pourquoi peut-on dire, à partir de ce texte, que Rousseau est un être sensible ?
- En quoi ce texte illustre-t-il la citation suivante : "Je sentis avant de naître" ?
- En quoi ce texte caractérise-t-il Rousseau en tant que préromantique ?
- Que dire du souvenir laissé à Rousseau par cette rencontre ?
- En quoi ce texte soulève-t-il le problème de l’objectivité dans l’autobiographie ?

ROUSSEAU, Confessions Livre II ; Le ruban volé : « ce qui surprit [...] un seul jour de s’accomplir »
- Ce texte est-il sincère ?
- Dans quelle mesure cette anecdote possède-t-elle une dimension symbolique ?
- En quoi ce texte illustre-t-il la grandeur et la faiblesse du moi ? ou en quoi est-il à la fois un aveu et une apologie du moi ?
- En quoi appartient-il au genre épidictique ? ou aux registres du blâme et de l’éloge ?
- En quoi ce texte met-il en évidence une "belle âme" ?
- En quoi ce texte a-t-il une visée morale ?
- En quoi ce texte illustre-t-il la volonté de Rousseau de se réformer ?
- Montrez comment le personnage se sert de ce récit pour se défendre.
- Quel est l’intérêt d’un tel épisode au sein des Confessions ?
- Quelle est la portée de l’aveu dans cet extrait ?

ROUSSEAU, Confessions Livre II, L’épisode de la devise : « on donnait [...] yeux »
- Par quels aspects cette anecdote se rapproche-t-elle d’un récit exemplaire ? Quelles morales différentes peut-on en tirer ?

ROUSSEAU, Confessions Livre III, Autoportrait : « deux choses [...] surpassé »
- En quoi ce portrait se construit-il selon une opposition ? Quel effet cela produit-il ?
- En quoi ce texte illustre-t-il les idées des philosophes des Lumières ?
- En quoi cet autoportrait se construit-il selon une opposition et quel est l’effet recherché par l’autobiographe ?

ROUSSEAU, Confessions Livre IV, Une nuit à la belle étoile : « Je me souviens [...] admirable »
- Quel rôle Rousseau fait-il jouer à la nature dans ce texte et dans quel but ?

ROUSSEAU, SAINT AUGUSTIN, Confessions (Hatier p282/286)
- Quels liens pouvez-vous faire entre ces deux textes ? Quelles sont les différences ?

ROUSSEAU, Deuxième lettre à M. de Malesherbes
- Comment la lettre se met-elle ici au service de l’expression du « moi » ?
- De quelle manière récit et expression des sentiments sont-ils liés dans ce texte ?
- Quelle est la place du destinataire dans cette lettre ?
- Quelle importance l’anecdote racontée revêt-elle dans la vie de Rousseau ?

S

SAINT AUGUSTIN, Confessions (Hatier p.282)
- Justifiez le titre de l’œuvre de Saint Augustin à la lumière de cet extrait
- En quoi pouvons-nous dire que nous avons affaire à une confession ?

SARRAUTE, Enfance, Préambule (Foucher p.28)
- A quelles difficultés se heurte l’auteur dans cet extrait ?
- Comment l’auteur parvient-elle à justifier sa décision d’écrire sa vie ?
- En quoi ce texte exprime-t-il les difficultés de l’entreprise autobiographique ?
- Expliquer la présence des deux voix : en quoi est-ce utile ?
- Montrer que les délibérations de l’auteur lui permettent de mettre en place un texte programmatique
- Quelle est l’originalité du texte de Sarraute ?
- Quelles sont les particularités de ce texte programmatique ?

SARRAUTE, Enfance, « Pourquoi faire revivre cela [...] rien à moi » (manuel Nathan p. 344)
- Comment s’opère dans ce texte la mise en forme du souvenir ?
- Comment ce texte traduit-il le plaisir et la difficulté d’écrire sur soi ?
- A quelles difficultés se heurte l’auteur dans cet extrait ?

SARTRE, Les mots ; « il y avait [...] toujours exclu » (le jardin du luxembourg)
- Comment fonctionne la mémoire dans cet extrait ?
- Comment fonctionne le souvenir d’enfance dans ce texte ?
- Comment est reconstruit le souvenir d’enfance ici ?
- Comment Sartre fait-il passer l’humour dans ce texte ?
- En quoi ce récit mêle-t-il tristesse et humour ?
- Quel portrait d’enfant le narrateur brosse-t-il ?
- Quelles sont ici les fonctions de l’écriture autobiographique ?

SARTRE, Les mots ; « Un jour - j’avais sept ans - [...] la base ses futurs émerveillements. » (l’épisode du coiffeur)
- Montrer comment l’auteur parvient à un constat ironique dans ce texte.
- Montrer que Sartre fait preuve de lucidité dans cet extrait.
- Pourquoi rit-on à la lecture de cet extrait ? De quelle sorte de rire s’agit-il ?
- Quel regard l’auteur porte-t-il sur sa famille et sur lui-même ?
- Sartre dénonce ici une « comédie ». Laquelle ? Quel est son but ?
- Le regard de l’adulte sur ce qu’il juge comme un traumatisme.

SARTRE, Les mots ; « j’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute [...] qui buvaient l’encre et sentaient le champignon »
- Montrez la vénération du petit garçon pour les livres.
- En quoi ce passage a-t-il particulièrement sa place dans l’autobiographie d’un écrivain ?

SARTRE, Les Mots, « Il n’y a pas de bon père [...] sur la même terre, voilà tout. »
- Quelle image du père Sartre nous présente-t-il ici ?

SARTRE, L’Idiot de la famille (Foucher p.9)
- A quelles difficultés se heurte un auteur qui choisit d’étudier la vie d’un autre auteur ?
- Quelle intention Sartre affiche-t-il dans le début de son oeuvre ?

STENDHAL, Vie de Henri Brulard (Hatier p.306)
- Quelles sont les difficultés du narrateur à se remémorer la femme aimée ?
- A quelles difficultés Stendhal avoue-t-il être confronté ?
- Le regard porté sur ce souvenir est-il celui de l’artiste ou de l’adulte ?

STENDHAL, Vie de Henri Brulard (Nathan p.335)
- Comment le narrateur fait-il part de la découverte du bonheur ?

STENDHAL, Vie de Henri Brulard ; « Ici commencent mes malheurs [...] maintenant Rue Lafayette. » (sur la mort de sa mère).
- Comment Stendhal parvient-il à mettre en évidence sa souffrance d’orphelin ?
- Comment Stendhal évoque-t-il son amour pour sa mère ?
- Comment cet extrait est-il construit ? Pourquoi ?
- Expliquez la nature de la souffrance de Stendhal.

V

VALLES, L’enfant incipit
- Le lecteur peut-il démêler ici le vrai du faux ?

VALLES, L’enfant chap I (le fouet)
- Quels sont les éléments caractéristiques d’un début de roman autobiobiographique ?
- Comment le narrateur introduit-il une distance entre sa vision des événements et celle de l’enfant qu’il a été ?

VALLES, L’enfant (Nathan p.330)
- Quels rapports enfant parents sont présentés dans ce texte ? Quel effet cela produit-il ?

VAN GOGH, Lettre à sa mère (Foucher p.18)
- Dans quelle mesure la lettre de Van Gogh constitue-t-elle un bilan de sa vie ?
- En quoi cette lettre permet-elle au peintre d’effectuer un travail sur soi ?
- Quel regard le peintre porte-t-il sur lui et sur sa vie ?

VERLAINE, "Mon rêve familier"
- Quelle image ce sonnet donne-t-il des attentes et de la personnalité de son auteur ?
- Quelles images de la femme idéale Verlaine évoque t-il dans ce poème ?

Y

YOURCENAR, Mishima ou la vision du vide
- Quel intérêt la romancière M. Yourcenar trouve-t-elle à raconter la vie du romancier Mishima ?

YOURCENAR, Souvenirs pieux (Foucher p.34)
- Quelles sont, selon l’auteur, les difficultés auxquelles se heurte une personne qui décide de raconter sa vie ? Ces difficultés sont-elles insurmontables ?
- Après avoir analysé les caractéristiques de l’écriture autobiographique dans cet extrait, vous direz à quel paradoxe est confronté l’auteur.
- A travers l’analyse de cet extrait, vous direz à quelles difficultés peut être confronté l’auteur de l’autobiographie ?

Z

ZWEIG, Balzac, le roman de sa vie ; PIERROT, Honoré de Balzac (Hatier p.322)
- Comment et dans quel but ces deux auteurs ont rendu compte de la rencontre entre Balzac et Mme Hanska ?
- Quelles sont les forces et faiblesses de ces deux textes ?

ZWEIG, Balzac, le roman de sa vie ; (Hatier p.322)
- Comment Zweig comble-t-il le manque d’informations sur cet épisode de la vie de Balzac ?
- Biographie ou roman ?

Autres synthèses à consulter

- L’épistolaire et les réécritures (223)
- Un mouvement littéraire et culturel (222)
- La poésie (221)
- L’argumentation (220)
- Le théâtre (219)
- Questions pour l’entretien (587)
- Le Roman et ses personnages (598)


Ce document a été élaboré par des professeurs de lettres visiteurs du site WebLettres. Fourni à titre d’information seulement, il est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute publication ou rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans l’autorisation de l’association WebLettres.

Pour tout renseignement :
Contact




- Dernières publications :
Album de presse 2016
Album de presse 2002-2013
[631] - Lectures conseillées en Première (ou pour préparer la Première)
Classement thématique des synthèses de la liste collège
[51] - Lectures conseillées en sixième (ou pour préparer la sixième)









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip