banniere

L'espace visiteurs

[265] - Mozart et les Lumières

Il s’agissait, à l’occasion d’un spectacle de La Flûte enchantée de Mozart, de travailler avec les élèves sur le thème de « Mozart et l’esprit des Lumières » (pour le niveau 6e en Belgique - équivalent de la Terminale en France). Pistes de recherche particulières :
- Comparaison de l’opéra à un conte de Voltaire, par exemple Zadig pour son « côté oriental » ?
- Recherche sur l’aspect « maçonnique » de l’œuvre.
- Textes de philosophes du XVIIIe siècle à mettre en rapport avec les thèmes de l’opéra ou le parcours de Mozart.

 

Textes et documents à exploiter

- BEAUMARCHAIS, préface du Barbier de Séville (« Lettre modérée sur la chute du Barbier... » : vers la fin, des idées intéressantes sur la musique et l’Opéra) ; préface du Mariage de Figaro (des théories sur l’art musical, comparé au théâtre). Beaumarchais, qui a écrit lui-même des opéras comiques, s’est beaucoup intéressé à la musique en lien avec le texte théâtral. On peut étudier dans le cadre des Lumières le Mariage de Figaro, avec une projection du DVD Les Noces de Figaro : cela marche bien, d’autant plus que la mise en scène est très novatrice.
- BURGONDE J., Icare et la flûte enchantée (roman).
- CARDIEU M., Mozart, ed. 10/18 (essai).
- CHAILLEY J., La Flûte enchantée, opéra maçonnique, ed. R. Laffont.
- DIWO J., Les Demoiselles des Lumières (un panorama du XVIIIe siècle, facile à lire en complément).
- FORMAN M., Amadeus (film sur la vie de Mozart).
- MOREAU J., Les Francs-Maçons.
- PAROUTY M., Mozart aimé des dieux, ed. Découvertes Gallimard.
- ROUSSEAU J.-J., a composé des opéras, notamment Le Devin de village : il en parle (agréablement) dans les Confessions (ed. Flammarion, tome II, pp. 124 sqq.). Il peut être amusant d’étudier ce passage en écoutant l’air d’Opéra dont il est question.

Précisions et suggestions à propos de la maçonnerie et de Voltaire ; suggestion de groupement

- Plutôt que des ouvrages sur les différentes rites qui ne présentent généralement pas grand intérêt, on peut lire plutôt le grand discours du chevalier de Ramsay. Il ne faut pas oublier que le chevalier est l’auteur d’un petit roman allégorique dans la droite ligne du Télémaque de Fénelon (très jolie édition d’extraits en Bibliothèque Gallimard). La confrontation des deux rois égyptiens Sésostris et de Bocchoris est particulièrement intéressante, d’autant plus que l’intérêt de Fénelon se porte sur une herméneutique et sur l’éducation. Un texte qui a fasciné le XVIIIe siècle... En outre, l’orient de Voltaire n’est pas exactement l’orient de Mozart. La flûte n’est pas l’enlèvement au sérail... Il faut se rappeler enfin que Mozart a composé une musique sur le roman connu de l’abbé Terrasson, Sethos (qui suit encore une fois le modèle de Télémaque). On peut travailler avantageusement sur l’image du despote éclairé avec La Princesse de Babylone, éloge vibrant de Catherine II, la Sémiramis du Nord, en opposition avec le roi de Zadig et bien sûr les rois de Candide, en parallèle peut-être avec des lettres (en pochothèque) ou encore l’Histoire de Charles XII. En écho immédiat sur la question du pouvoir, le Bélisaire de Marmontel, énorme succès des années 1770, contient de longs développements sur la tyrannie du monarque !

Sites internet

- On peut consulter cette bibliographie sur la musique et l’opéra.
- Sur le site « Le Coin du musicien », une biographie de Mozart.
- Voir également le site « Wolfgang Amadeus Mozart », en particulier la bibliographie sur Mozart et son oeuvre.
- Sur le site de « Regard en coulisse.com », un article sur La Flûte enchantée.
- Sur Wikipedia, l’article sur La Flûte enchantée.
- La Flûte enchantée, testament spirituel de Mozart ?, extraits d’une conférence donnée par Inès Albomiron, en préambule de la projection du film d’Ingmar Bergman.

Echanges des colistiers sur La Flûte enchantée

- La dimension maçonnique : selon un colistier, La Flûte enchantée est de fait un opéra maçonnique, où beaucoup de symboles sont présents. Le chiffre trois, qui apparaît de façon très récurrente dans la musique et dans le récit ou les personnages, en porte témoignage. Le thème même est celui de l’initiation et du passage de l’ombre (la Reine de la Nuit) à la Lumière (Zarastro... dont le nom rappelle celui de Zoroastre). Il y a beaucoup à dire sur ce thème. Puis-je ajouter qu’une loge du Droit Humain français - cette obédience est mixte et internationale, fondée en France et très vivante en Belgique - s’intitule « Pamina, Tamino » ? Cet opéra s’inscrit donc particulièrement bien dans une étude sur les Lumières !

- Mais aussi politique : un autre colistier souligne que La Flûte enchantée pose de nombreuses questions qui ne sont pas toujours associés à la franc-maçonnerie ... il y a aussi une réflexion historique dans l’affrontement entre la reine de la nuit et Zarastro que l’on peut mettre en parallèle avec la rupture Marie Thérèse et Joseph II. Évidemment se pose aussi le problème du pouvoir de la voix et de la musique sur la maçonnerie.

- Ou plutôt un conflit entre les forces de la nature : un autre colistier ne voit rien de politique dans la Flûte Enchantée. L’affrontement de la Reine de la Nuit et de Zarastro représente l’éternel combat de la lumière et de la nuit, qui n’est pas forcément le combat du bien et du mal, mais celui des forces antagonistes dont la nature est le théâtre. Zarastro, principe masculin solaire, conformément à la symbolique alchimique reprise par la franc-maçonnerie, et la Reine de la Nuit, principe féminin lunaire (éternel parallélisme entre le cycle lunaire et le cycle menstruel). Ce qui est important, c’est que le conflit se résout : Tamino (pris en main par Zarastro) épouse Pamina (fille de la Reine de la Nuit) - loin d’un combat manichéen on a une « conciliation des contraires », un nécessaire équilibre, conforme à l’idéal maçonnique (c’est un peu le yin et le yang chinois qui s’interpénètrent)...

- Mais : un germaniste rappelle que la lune n’est jamais un élément féminin chez Mozart mais un élément masculin der Mond et non die Mond, par contre la nuit est bien féminin.

- Enfin : n’oublions pas que La Flûte Enchantée est un Singspiel, un « jeu chanté » (comme l’Enlèvement au Sérail), ce qu’on appelle aujourd’hui une opérette ; bien que ce soit un incontestable chef-d’œuvre, le but de Mozart n’était peut-être pas qu’on surinterprète son œuvre...


Ce document correspond à la synthèse de contributions de collègues professeurs de lettres échangées sur la liste de discussion Profs-L ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Ce texte est protégé par la législation en vigueur. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, il est protégé par les droits d’auteur en vigueur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.




Françoise Chatelain

Professeur de français en Belgique, niveau lycée à l’Athénée Royal de La Louvière



- Dernières publications :
[588] - La fonction sociale du langage
[522] - Le journal intime
[436] - Maisons d’écrivains
[427] - Roman et séduction
[304] - Le voyeurisme









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip