banniere

L'espace visiteurs

[341] - Enfance et Maladie

Il s’agissait de rassembler des textes traitant de l’enfance et de la maladie ou de l’hôpital.
Synthèse mise en ligne par Catherine Briat.

 

- ADLER L., A ce soir
- BATAILLE M., L’arbre de Noël. Un enfant se meurt d’une leucémie mais le père décide de ne pas le laisser mourir à l’hôpital et de le faire profiter au maximum du peu de temps qui lui reste. Il y a eu une adaptation au ciné, avec Bourvil.
- BRISAC G., Petite ( sur l’anorexie -autobiographie)
- CAMUS A., La Peste ( la terrible séquence de la mort de l’enfant )
- COLMERAUER A., Meurs la faim ou l’histoire d’une boulimie... L’auteur est médecin. L’histoire : la jeune fille se souvient des éléments qui l’ont amenée à devenir boulimique : un père intellectuel qui ne pense qu’à travailler, un père qui se dit le seul lien possible entre le père et la fille. Une maison dans laquelle tout doit être blanc, un goûter qui se limite à l’"heure du thé" sans confiture et sans tartine. La jeune fille rêve de toile cirée, de musiques populaires, de rideaux vichy... et l’absence de regard provoque le malaise..
- CORAN P., L’ombre de papier . Un jeune garçon immobilisé à la suite d’un accident échange une correspondance avec un autre garçon encore moins bien loti que lui. La fin du récit nous révèle une belle surprise...
- DURDIKOVA L., Les Enfants aux yeux éteints ( évocation des non-voyants )
- FAVARO P., On ne meurt pas, on est tue. Un roman très bien écrit avec beaucoup de pudeur et de retenue, touchant. Ce roman raconte en 120 pages la culpabilité d’un frère aîné qui souhaite la mort de son petit frère (de 2 ans son cadet). Le petit frère va effectivement mourir d’une leucémie et le grand ne pourra s’empêcher de penser qu’il a tué son frère. La souffrance des deux frères est admirablement restituée, la mort évoquée avec beaucoup de tact... Patrice Favaro est un écrivain qui se déplace pour parler de son travail et animer des ateliers d’écriture.
- GAUDIN A., Le prix du sang. Stéphane et son frère Laurent sont hémophiles. Depuis leur naissance ils font face aux soins permanents, supportent les hémorragies, les transfusions, la souffrance quotidienne. Pourtant avec le soutien de leurs parents, Agnès et Patrice, ils réussissent à mener leur vie de petits garçons de leur âge. Mais en 1985, au cours d’une série de transfusions, ils sont contaminés par le virus du sida.
- GUDULE, La Vie à reculons ( le héros est séropositif)
- HEUCHE J.,Je vous ai tous aimés. Johann Heuchel aurait pu être un adolescent comme les autres. Dans son journal (qui ne sera trouvé et publié qu’après sa mort), il raconte son combat contre la mucoviscidose. Poignant.
- HONORE C., Tout contre Léo
- JONQUET T., Moloch (sur le syndrome de Mûnchhausen )
- KONDOLEON M., Un goût d’amande amère
- MAURICE J., Bruno mon fils . Sous-titré "Une mère et les médecins", ce témoignage de Janie Maurice, mère de Bruno, présente la leucémie qui va conduire cet enfant de six ans à la mort. Une telle atteinte s’accepte mal, surtout quand on a l’impression qu’il y a négligence, indifférence ou dureté de médecins auprès desquels on vient chercher aide et réconfort. J.Maurice rapporte de façon poignante le bouleversement produit par la maladie, en particulier après le diagnostic qui tombe comme un couperet : " J’attendais la sentence comme une accusée... En ce jour notre enfant fut condamné à mort. " La rémission de la maladie est présentée comme "une seconde naissance " mais la rechute qui lui succède va évoluer vers la mort dans des conditions douloureuses, aggravées par l’insatisfaction de la mère face à un système de soins répondant mal aux besoins de l’enfant et de sa famille. Après la mort de son fils, Janie Maurice a fondé une association pour la défense des malades hospitalisés. Son accusation mesurée mais nette a contribué à accélérer le mouvement d’humanisation des hôpitaux et à améliorer une prise en charge globale des malades et de leurs familles.
- MAZARD C., Petit printemps Vietnamien : c’est l’histoire d’une enfant qu’on fait venir du Vietnam dans une famille française pour qu’elle puisse bénéficier d’une opération cardiaque. Roman court, facile à lire et intéressant.
- MURAIL M.A., Oh Boy !
- TRUDEL S., Du Mercure sous la langue. Un jeune garçon, leucémique, raconte ses derniers moments de vie à l’hôpital ; beau et sobre.
- VALERE V., Le Pavillon des enfants fous, premier roman de Valérie Valère âgée de 17 ans lors de
l’écriture de cette autobiographie où elle évoque son anorexie.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Guillaume Laguille

- Dernières publications :
[341] - Enfance et Maladie









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip