banniere

L'espace visiteurs

[309] - La lecture analytique en classe

Il s’agissait d’échanger des pratiques pour faire travailler les élèves sur la lecture analytique.
Synthèse mise en ligne par Corinne Durand Degranges

 

Il s’agissait d’échanger des pratiques pour faire travailler les élèves sur la lecture analytique.

Remarque préalable
- Toutes les réponses proposent de mettre les élèves au travail avant le cours sur le texte.

Propositions de travail
- À chaque début d’objet d’étude un calendrier précis comportant les LA, les exposés éventuels, etc. est proposé.
Les élèves doivent systématiquement préparer une explication sous forme de plan détaillé avec rédaction de l’introduction et de la conclusion pour chacune des LA : j’en relève quelques unes et les autres peuvent me la rendre volontairement (dans ce cas la note n’est comptée dans la moyenne que si elle est supérieure à la moyenne). Les élèves faibles mais volontaires cherchent de cette façon à se rassurer et travaillent très sérieusement.
De ce fait au moment de l’explication tout le monde est censé connaître le texte et peut proposer son analyse.
Je varie les pratiques : il m’arrive d’en faire passer un à l’oral, de demander plusieurs plans que je note au tableau ou de « diriger » l’explication en tenant compte de leurs interventions. (Françoise D.)
- Je leur donne très longtemps à l’avance (un bon mois), 4 questionnaires de L.A. équivalents (2 questions de compréhension, interprétation, 1 sur les procédés d’écriture, 1 sur les enjeux du texte par rapport à l’objet d’étude) : ils doivent m’en rendre au moins un , au choix, selon un calendrier établi (un texte par semaine en général) ; si nous n’avons pas encore vu les notions dont ils ont besoin, ils ont des références aux pages précises de leurs manuels qui leur expliquent ; cela les oblige à chercher un peu par eux-mêmes et à utiliser les ressources de leur manuel.
Si leur note ne leur convient pas, ils peuvent refaire un autre des 4 travaux proposés, et la 2e note remplace la première si elle est meilleure. Ils n’ont le droit de choisir la 4e préparation en 1re intention, qu’une seule fois dans l’année (pour éviter les habitués du travail à la dernière minute), mais ils peuvent toujours la prendre en « rattrapage ».
Avec ce système, tout le monde est satisfait :
La longueur du délai et la fréquence peu rapide les aident à mieux s’organiser :
Ils ne se sentent pas piégés : le choix du texte, la possibilité de pouvoir recommencer (sauf s’ils rendent la 4e préparation), les mettent en confiance et leur font obtenir des notes plutôt correctes, voire très bonnes. Elles atténuent un peu les notes moins bonnes qu’ils obtiennent pour les devoirs type bac. Certains font spontanément, chaque fois, plusieurs préparations.
Pour moi, quand nous commençons l’objet d’étude, ils y ont déjà réfléchi par eux-mêmes ; j’ai toujours un groupe d’élèves qui a fait la préparation, à qui je l’ai rendue, et sur lesquels je m’appuie en les interrogeant à l’oral pour faire avancer l’explication collective du texte en classe. Cela a un effet moteur sur les autres qui « découvrent » le texte.
Je corrige les préparations par petite quantité et cela régule ma charge de correction : c’est vrai qu’il arrive que je n’ai que 3 ou 4 travaux une fois, puis 15 la fois suivante, mais cela me fait toujours des paquets de moins de 20, et c’est assez vite corrigé. Ainsi, je peux avoir entre 4 et 6 notes en 1re (3 de devoirs, 1 ou 2 de préparations, 1 d’oral).
L’inconvénient : la nécessité de travailler toujours avec un objet d’étude d’avance en tête, et de prévoir à l’avance, textes, questionnaires etc. Mais une fois que c’est sur les rails, ça roule !
Ce n’est pas le système de préparations écrites qui est très original, mais la liberté laissée à l’élève de choisir le texte sur lequel il veut s’investir, ce qui fait qu’en principe, il est plutôt actif quand on l’explique ensuite en classe (je ne donne pas de corrigé question par question : les réponses sont incluses dans la lecture analytique faite en classe ; à la fin, on peut éventuellement reprendre rapidement les questions et les réponses qui pouvaient être attendues, si on a peur de ne pas avoir été assez clair. (Isabelle F.)
- Je propose en début de séquence un corpus précis de lectures analytiques, entre 4 et 7 textes. Je fais la première lecture avec des élèves « vierges », sans aucune préparation. Je leur demande ensuite de choisir un texte à préparer en plan détaillé, un autre sur lequel ils doivent trouver quelques pistes à l’aide d’outils précis (énonciation, focalisation, champs lexicaux....) Chacun doit me rendre une préparation sur l’ensemble de la séquence et je suis en droit d’exiger leur travail en fin de séquence (contrôle à faire...) mais je demande à chaque nouvelle lecture qui a préparé ce texte et je relève certains travaux à mon gré... Ils peuvent refaire un travail s’ils le désirent. Ils obtiennent ainsi souvent de meilleures notes et cela compense lorsque c’est nécessaire les devoirs à la maison ou sur table. (Laurence A-C.)


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Murielle Taieb

Professeur de lettres classiques au lycée Victor Hugo de Besançon depuis 2002. Bénévole à WebLettres.



- Dernières publications :
[1 116] - La couleur jaune
[1 103] - Liste ou inventaire
[453] - Romans sur l’adolescence
[1086] - Romans sur l’adolescence
[1081] - L’image de la belle-mère









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip