banniere

L'espace visiteurs

[327] - Autobiographie et humour

La recherche portait sur des textes autobiographiques relatant une anecdote liée à l’enfance et relatée avec humour.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

 

- GARY R., La Promesse de l’aube, (l’œuvre conviendrait parfaitement en lecture cursive de la séquence !) ; voir de nombreux passages :
*Le tennis
*L’audition du narrateur devant le directeur du théâtre (passage suivi d’une représentation en Afrique devant De Gaulle en personne).
*Lorsque la petite Valentine fait manger à Janek des vers de terre, sa collection de timbres-poste, un kilo de cerises avec les noyaux, une sandale en caoutchouc... pour éprouver sa passion ! (cf. édition Folio pp. 84-85).

- LEIRIS M., L’Âge d’homme (les amygdales).
- NOTHOMB A., Métaphysique des tubes (plusieurs passages savoureux : l’aspirateur, la noyade, le repas des carpes... très apprécié des élèves) ; Le Sabotage amoureux (l’incipit).
- OBALDIA (de) R., L’Exobiographie (toute la première partie est pleine d’humour et souligne le décalage entre l’enfant et l’écrivain).
- PAGNOL M., Souvenirs d’enfance (La Gloire de mon père, Le Château de ma mère ; où il devient la risée de Lili qui le surprend dans des attitudes humiliantes).
- PARONUZZI F., 10 ans 3/4, ed. Le Dilettante, 2003 (pas complètement autobiographique selon l’auteur, mais quand même... Des informations supplémentaires sur le site de la Librairie des Signes). Voici l’incipit de l’œuvre :
« Quand je suis né, je pesais seulement 1,250 kg - ce qui correspond à peu près à trois pamplemousses ou à quatre noix de coco - et c¹est pas bézef pour commencer la vie dans des conditions acceptables. À la maternité, on m¹a placé dans une couveuse pour les pas finis et ça devait terminer le travail de la m¹man. Gérard affirme que je ressemblais exactement à un crapaud violet très ridé de la face et qu¹on m¹avait camouflé tout au fond du placard à serpillières de l¹hôpital d¹Albertville, pour ne pas déclencher les frayeurs du public. Il dit aussi que si l¹on m¹avait exhibé à la foire aux bestiaux en faisant payer la visite - comme au Moyen Âge - on serait devenus riches et qu¹au moins j¹aurais servi à quelque chose d¹utile, pour une fois. Et c¹est bien malheureux que les vieilles coutumes disparaissent [...] »
- SARTRE J.-P., Les Mots (le Luxembourg ; la coupe de cheveux).
- VALLES J., L’Enfant (l’incipit ; ou le chapitre V « La Toilette » : la scène où l’on voit un cavalier s’arrêter devant l’enfant - « son étonnement a été extrême quand il a reconnu que j’étais vivant » - pour demander l’adresse du tailleur et que la mère répond en rougissant « c’est moi », tout le chapitre fourmille d’anecdotes de ce genre).


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Christine Raskin

- Dernières publications :
[428] - Le thème du bonheur
[327] - Autobiographie et humour
[303] - Étudier Lorenzaccio en classe de Première
[234] - Peinture et autobiographie
[201] - Romans traitant de l’Asie









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip