banniere

L'espace visiteurs

[395] - Dialogues argumentatifs et délibérations

Il s’agit ici d’une synthèse regroupant plusieurs demandes qui recherchaient : (1) des dialogues argumentatifs sur l’image du philosophe ou sur les Lumières (et leur définition par Condorcet : raison, tolérance, humanité) ; (2) des dialogues argumentatifs faciles d’accès ; (3) des délibérations littéraires ou monologues délibératifs ; (4) des romans policiers dans lesquels la vérité éclate par un dialogue.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert ; dernière actualisation le 19 juillet 2007.

 

1. Dialogues argumentatifs des Lumières

- DIDEROT D., Le Neveu de Rameau.
Dans de nombreux passages le dialogue est très argumenté : le premier passage sur le génie (assez long), le premier passage sur l’éducation, l’opposition entre « faire le bien » selon le neveu ou selon le philosophe.
- DIDEROT D., Le Supplément au voyage de Bougainville.
Le début (jusqu’à « B. - Sans apprêt ; le ton de la chose, de la simplicité et de la clarté, surtout quand on possède la langue des marins ») propose une définition du philosophe. Le discours mondain du tout début peut sembler « hors-sujet », mais cette métaphore du brouillard qui obscurcit les lumières (il se lèvera à la fin du dialogue) n’est pas inutile. Ce dialogue, mis en rapport avec l’article « Philosophe » de DUMARSAIS dans l’Encyclopédie fait de Bougainville un parfait philosophe « sociable » et ouvert aux sciences dans les livres comme dans le réel. Ce premier portrait positif peut être rapproché de celui dressé par le discours du vieillard qui fait de Bougainville un affreux colonisateur. Il faut être attentif à l’énonciation : c’est « l’auteur » qui laisse A rapporter le texte du livre qui est la retranscription de la traduction en espagnol trouvée par Bougainville du discours du vieillard ( !). Confronté à ce premier portrait, lui-même discours de A rapporté par « l’auteur », ce second portrait devient très relatif, et cette confrontation de discours rapportés témoigne de cette qualité « diderotienne » et « empirique » de ne rien affirmer de vrai ou de faux quand une telle affirmation dépend de la subjectivité de son auteur. Autre qualité du « parfait philosophe ». Ce texte peut aussi être associé à la Lettre sur Monsieur Locke de VOLTAIRE, avec la préface de L’Esprit des Lois de MONTESQUIEU, ou avec un autre texte de DIDEROT, « Pensées sur la nature » (celles consacrées justement à la « lumière »).
- DIDEROT D., L’Entretien d’un père avec ses enfants.
L’œuvre comporte plusieurs situations de délibération intéressantes, car on y trouve la délibération avec soi-même, la délibération à deux voix, et la délibération à plusieurs voix. La problématique est essentiellement celle-ci : peut-on passer au-dessus des lois ? La loi naturelle, dictée par le bon sens et notre conscience, peut-elle, doit-elle, se substituer aux lois édictées par l’homme ? Plusieurs situations sont présentées et débattues, et c’est finalement au lecteur de se faire sa propre opinion en confrontant les points de vue de personnages très divers (on pourrait se demander aussi dans quelle mesure Diderot, qui est partie prenante dans cet « entretien », amène le lecteur, comme Socrate, vers certaines conclusions).
- DIDEROT D., L’Entretien d’un philosophe avec la maréchale de ***.
Conversation argumentée entre Diderot lui-même, en tant que philosophe athée, et une femme du monde bonne chrétienne. Le problème posé est « Peut-on être bon moralement sans croire en Dieu ? » Chacun des interlocuteurs respecte l’autre (tolérance), et l’on y voit un aspect central des Lumières : la laïcisation de la société, puisqu’il s’agit de fonder la morale sur autre chose que sur la religion. Enfin ce dialogue est pratique car assez court (une quarantaine de pages).
- SADE, Dialogue entre un prêtre et un moribond, coll. Mille et une nuits.

2. Dialogues argumentatifs faciles d’accès

- BEN JELLOUN T., Le Racisme expliqué à ma fille.
- CARRIERE J.-C., La Controverse de Valladolid (la version théâtre, éditée chez GF coll. « Étonnants classiques », est plus facile d’accès).
- ROBLES E., Montserrat.

3. Délibérations littéraires et monologues délibératifs

- CORNEILLE, Le Cid, acte I, scène 6 (stances de Rodrigue) et acte V, scène 3 (stances de l’infante).
Les Stances de Rodrigue constituent un modèle pour la délibération : l’alternative est clairement posée, les deux options sont confrontées, puis progressivement l’une se substitue à l’autre.
- DIDEROT D., Le Rêve de d’Alembert.
- HUGO V., Les Misérables (la « tempête sous un crâne » de Jean Valjan qui, pour faire libérer un innocent, doit révéler son identité véritable).
- MAUPASSANT (de) G., Pierre et Jean (lorsqu’un des deux personnages hésite à propos de l’héritage).
- MOLIERE, Sganarelle ou le cocu imaginaire, monologue délibératif de Sganarelle.
- PASCAL, Pensées (l’argument du pari).
- PLATON.
- RABELAIS F., Pantagruel, chapitre 3, 1532.
- RACINE, Mithridate, acte III, scène 4 (monologue de Mithridate).
- SARRAUTE N., Enfance (le début : écrire ou ne pas écrire son autobiographie...).
- VOLTAIRE, Jeannot et Colin (les deux parents discutent avec un ignorant pour trouver les matières à enseigner à Jeannot).

4. Dialogues policiers où éclate la vérité

- CHRISTIE A., les enquêtes d’Hercule Poirot, en particulier Le Crime de l’Orient-Express.
- DOYLE C.
- LEROUX G., Le Mystère de la chambre jaune, Le Parfum de la dame en noir.
- MAUPASSANT (de) G., Un Parricide (au cours de son jugement, le héros expose les raisons qui l’ont amené à tuer deux individus ; il révèle ainsi qu’il s’agissait de ses véritables parents qui l’avaient abandonné à sa naissance).
- SIMENON G., L’Affaire Saint-Fiacre.
- LUMET S., Douze hommes en colère (cinéma).


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Alain Bardel

- Dernières publications :
[395] - Dialogues argumentatifs et délibérations

Dimitri Roger

- Dernières publications :
[798] - Nouvelles et faits divers
[669] - Femme et société
[498] - Pièces de théâtre sur la guerre
[487] - Lien entre mot et mère dans l’autobiographie
[424] - Fables de divers auteurs

Guillaume Delastre

- Dernières publications :
[395] - Dialogues argumentatifs et délibérations









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip