banniere

L'espace visiteurs

[453] - Textes ironiques

Il s’agissait de trouver des textes dans lesquels la thèse de l’auteur ne se dit pas clairement, soit par ironie ou antiphrase, soit parce qu’à l’opinion de l’auteur se mêle subtilement celle de la thèse adverse - ceci afin d’amener les élèves à une lecture plus attentive et critique.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

 

- DU BELLAY J., Les Regrets, « Ô beaux cheveux d’argent... » (sous l’apparence d’un éloge, le sonnet caricature férocement une vieille femme ; nombreuses antiphrases comme « précieux trésors » ou « divines beautés »).
- FLAUBERT G., Madame Bovary, L’Éducation sentimentale (son ironie échappe souvent aux élèves car elle est subtile et passe par le discours indirect libre, difficile à identifier).
- GENET J., Le Balcon, Avertissement (commence par une conception du théâtre que l’auteur réfutera plus tard : « La représentation fictive d’une action nous dispense généralement de tenter de les accomplir », puis plus loin « Voilà ce qu’une conscience conciliante ne cesse de souffler aux spectateurs »).
- LAGARCE J.-L., Règles du savoir-vivre dans la société moderne (commence ainsi : « Naître, ce n’est pas compliqué. Mourir, c’est très facile. Vivre, entre ces deux événements, ce n’est pas nécessairement impossible. Il n’est question que de suivre les règles et d’appliquer les principes pour s’en accommoder. »).
- LANDROIT H., article de politique fiction (attaque de l’Atomium par George Bush).
- MONTESQUIEU, De l’esprit des lois, « De l’esclavage des nègres » (1748).
- NORGE N., poème « Un pays » (donne une image du bonheur trop stéréotypée pour être vraie... « On fut heureux tout de suite dans ce pays »).
- REMY P.-J., Don Juan.
- SWIFT J., Modeste proposition pour empêcher les enfants des pauvres d’être à la charge de leurs parents ou de leur pays.
- TOURNIER M., Vendredi ou les limbes du Pacifique (un éloge de l’argent non dénué d’ambiguïté - cf. manuel Nathan Français, Méthodes et techniques, Classes des lycées, 2004, p. 210).
- VOLTAIRE, Nouveaux mélanges, « De l’horrible danger de la lecture » (1765).
- ZOLA E., Nana (passage sur le choix des lectures de Nana dans lequel l’auteur donne à son personnage des goûts littéraires à l’opposé des siens).
- Voir aussi divers aphorismes, notamment chez de nombreux belges, particulièrement surréalistes comme Achille CHAVEE, Louis SCUTENAIRE, ou encore ceux de Philippe GELUCK (dont curieusement beaucoup d’aphorismes résistent à l’absence de leurs illustrations).


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Kira Rahir

- Dernières publications :
[453] - Textes ironiques
[365] - Oeuvres de la jeune Europe
[322] - Perception du temps
[251] - La relation mère - enfant









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip