WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [513] - La poésie au XVIIIe siècle


vendredi 29 décembre 2006

Par Nathana√ęlle Pirard

Il s’agissait de s’interroger sur les po√®tes les plus repr√©sentatifs du XVIIIe si√®cle, qui n’est pas r√©put√© comme un si√®cle « de po√©sie ».
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

Remarques des colistiers

  De mani√®re g√©n√©rale, la po√©sie n’est pas le genre de pr√©dilection au XVIIIe si√®cle (qui a √©t√© qualifi√© de « si√®cle le moins po√©tique de la litt√©rature fran√ßaise »). Le po√®te le plus souvent √©voqu√© par les colistiers est Andr√© CHENIER (le seul qui soit vraiment pass√© √† la post√©rit√©). VOLTAIRE (dont on oublie souvent qu’il est un auteur polygraphe) a √©crit de la po√©sie (qui pr√©sente un certain int√©r√™t dans l’√©tude des Lumi√®res), des √©p√ģtres et des trag√©dies en vers (mais ce ne sont pas des po√®mes).

  Le XVIIIe a aussi connu des « petits po√®tes » et des « abb√©s galants » (voir, par exemple, « Le mot et la chose » de l’Abb√© de L’ATTAIGNANT - auteur de « J’ai du bon tabac dans ma tabati√®re »).

  La difficult√© de la po√©sie du XVIIIe si√®cle tient surtout au fait de son acad√©misme qui la rend difficile √† lire aujourd’hui et l’a fait tomber en d√©su√©tude. Un des po√®tes connus, GRESSET, a √©crit une ode √† un perroquet, Vert-Vert, qui n’int√©resse plus gu√®re...

  En raison de cette difficult√©, une colisti√®re propose d’inciter les √©l√®ves √† lire d’embl√©e quelques textes parmi les plus propres √† les int√©resser : Le Mondain (apr√®s une br√®ve explication de la notion de monde, pour √©viter le contresens) et le Po√®me sur le D√©sastre de Lisbonne, de VOLTAIRE (m√™me si une autre colisti√®re signale que la po√©sie de Voltaire ne r√©pond peut-√™tre pas √† ce qu’on entend g√©n√©ralement par « po√©sie ») ; mais aussi La jeune captive et Aux Fr√®res de Pange de CHENIER, par exemple.

  Par ailleurs, pour mieux comprendre la po√©sie du XVIIIe si√®cle, il faut peut-√™tre remonter au si√®cle pr√©c√©dent : la po√©sie du XVIIe ne se r√©sume nullement √† la p√©riode baroque, et s’illustre dans d’autres tendances : la po√©sie narrative et « morale » de La Fontaine et Perrault (fables et surtout contes) ; la po√©sie religieuse (traductions de psaumes, par Racine notamment) ; la po√©sie tragique (Racine de ce point de vue est sans doute le plus grand po√®te)... et on n’oubliera pas Malherbe, dont l’influence est d√©terminante, jusqu’√† Ponge aujourd’hui. Du coup, dans ce domaine, comme dans bien d’autres en litt√©rature, le XVIIIe si√®cle s’inscrit dans la difficile continuit√© de ceux qui deviennent des « classiques » d√®s ce temps, et on sait que Voltaire a d’abord cherch√© la gloire par la trag√©die.

  Enfin, on peut consid√©rer que la po√©sie du XVIIIe si√®cle est plut√īt √† chercher du c√īt√© de la prose, notamment chez le ROUSSEAU des R√™veries du promeneur solitaire.

Bibliographie

  Un volume de la collection Po√©sie Gallimard est consacr√© √† la po√©sie du XVIIIe si√®cle, et permet de se rendre compte que cette po√©sie est prolifique. Voir notamment Evariste PARNY, Chansons mad√©casses, Le vengeur.
  Aux √©ditions Th√©l√®me, dite par Bernadette Sach√© et Fran√ßois Marthouret, une anthologie de la po√©sie des XVIIe et XVIIIe si√®cles, o√Ļ apparaissent notamment : VOLTAIRE, PIRON, GRECOURT, LATTAIGNANT, GENTIL-BERNARD, COLLE, ROUSSEAU, DIDEROT, BERNIS, BASTIDE, THOMAS, MALFIL√āTRE, DORAT, BEAUHARNAIS, DELILLE, BOUFFLERS, SADE, LEONARD, FABRE D’EGLANTINE, BERTIN, PARNY, FLORIAN, CHENIER, THEIS...

Merci à Carole, Dominique Blanzat, Dominique Jules, Emmanuel Regniez, Marc Macé, Maryse, Moniqye Donny, Sophie Laffont, Marita Argerich, Yveline Lévy-Piarroux...


Ce document constitue une synth√®se d’√©changes ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lyc√©e) ou en priv√©, suite √† une demande initiale post√©e sur cette m√™me liste. Cette compilation a √©t√© r√©alis√©e par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni √† titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est prot√©g√© par la l√©gislation en vigueur en mati√®re de droits d’auteur. Toute rediffusion √† des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Nathana√ęlle Pirard :

[964] - Littérature concentrationnaire

[872] - Poésie et synesthésie

[838] - Lecture sur le symbolisme

[821] - Parodies de contes

[811] - Etudier la focalisation des nouvelles à chute



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 127] - HDA en accompagnement de Candide

[1 126] - Quels discours √©tudier en premi√®re ?

[1 125] - Enquêteurs et justiciers


Ajouter un commentaire

Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez √† votre tour apporter une contribution √† cet √©change en proposant des titres, adresses de sites, r√©f√©rences bibliographiques voire t√©moignages qu’il vous semblerait utile de publier en compl√©ment de cette synth√®se.

    MENTIONS L√ČGALES
    Cet espace est destin√© √† vous permettre d’apporter votre contribution aux th√®mes de discussion que nous vous proposons. Les donn√©es qui y figurent ne peuvent √™tre collect√©es ou utilis√©es √† d¬Ļautres fins. Ce forum est mod√©r√© a priori : votre contribution n’appara√ģtra qu’apr√®s avoir √©t√© valid√©e par un administrateur du site. Seront en particulier supprim√©es, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le th√®me de discussion abord√©, la ligne √©ditoriale du site, ou qui seraient contraires √† la loi. Vous disposez d’un droit d’acc√®s, de modification, de rectification et de suppression des donn√©es qui vous concernent. Vous pouvez, √† tout moment, demander que vos contributions √† cet espace de discussion soient supprim√©es. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer ŗ l'association - S'abonner au bulletin - Faire un lien

© WebLettres 2002-2017