WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [530] - Aborder la poésie en classe de première


mardi 10 juillet 2007

Par Isabelle Farizon

Il s’agissait de s’interroger sur la mani√®re d’aborder l’objet d’√©tude « Po√©sie » en classe de 1re, sachant que peu de temps nous est imparti (environ 16 heures ?) pour donner aux √©l√®ves un aper√ßu historique de la po√©sie, depuis ses origines jusqu’√† nos jours, sans compter les connaissances th√©oriques en mati√®re de versification... Quelles « astuces », quels supports audio-visuels par exemple permettraient d’√©viter 3 ou 4 heures d’histoire litt√©raire intensives et r√©barbatives ? Comment √©voquer la po√©sie, les fonctions et statuts du po√®te, les th√®mes, les formes √† travers 4 √† 8 textes ?
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

Comment introduire l’objet d’√©tude « Po√©sie » ?

  Par une approche « in medias res », en confrontant un texte po√©tique √† un texte non po√©tique.

  • Un petit corpus contenant « El Desdichado » de Nerval et sa « traduction » oulipienne (remplacement des mots principaux par leur d√©finition) permet de demander √† la classe d’essayer de d√©finir la po√©sie ; les remarques souvent tr√®s pertinentes permettent une r√©elle r√©flexion sur le genre lui-m√™me.
  • Un travail identique peut √™tre men√© en comparant un article du dictionnaire le plus complet possible et le po√®me de Ponge « Le Pain ».

  Par une liaison entre po√©sie et musique ou chanson.

  • La musique permet d’illustrer le passage de la po√©sie chant√©e √† la po√©sie r√©cit√©e. Apr√®s un passage par l’Antiquit√© (lecture analytique d’Ovide, Orph√©e aux Enfers charmant les √Ęmes des morts, dans Les M√©tamorphoses), faire √©couter quelques po√®mes de Machaut not√©s (CD Anthologie de la po√©sie m√©di√©vale), ce qui permet de passer √† l’apr√®s moyen √Ęge...
  • La chanson est un domaine o√Ļ encore aujourd’hui on √©crit en vers r√©guliers et rim√©s, avec toutes les techniques et ressources de la po√©sie traditionnelle. La chanson √† texte, quand elle est de qualit√©, permet de faire comprendre ce qu’est la po√©sie, entre autres du langage mis en rythme. Les √©l√®ves se font d√©j√† une id√©e de la po√©sie (« c’est des rimes ») ; il s’agit de partir de leur conception pour l’enrichir, en leur faisant comprendre que la rime n’est qu’un √©l√©ment du rythme.

  Par une immersion des √©l√®ves dans la po√©sie, avant toute explication.

  • Lire de la po√©sie
    *On peut faire lire une anthologie en lecture cursive (celle de Jean Orizet, en livre de poche, par exemple) et demander √† chacun d’√©tablir un floril√®ge personnel (les quatre ou cinq po√®mes qui lui paraissent les plus forts, en disant √©ventuellement pourquoi), ou d’en r√©citer un (recommand√© par les I. O.).
    NB : voir aussi sur ce sujet la synth√®se WebLettres n°460 « Constituer une anthologie po√©tique.
    *Surtout, faire lire des po√®mes que l’on aime ; faire en sorte que cela passe, selon nos go√Ľts propres, que ce soit Ronsard, Char, Cadou voire certains que d’autres trouveraient plus l√©gers. Le statut du po√®te, c’est, pour beaucoup, l’anecdote... allons donc √† l’essentiel, qui est ce que les √©l√®ves lisent... on ne retient que ce qu’on aime !
  • Pratiquer la po√©sie
    *Impossible de faire comprendre la po√©sie sans en faire produire, en atelier d’√©criture par exemple.
    *Pourquoi pas mettre en sc√®ne certains po√®mes ? Voir les Fables mises en sc√®ne par la Com√©die fran√ßaise... ou certains po√®mes de Pr√©vert, Queneau, Ponge qui jouent sur le double sens ?

Comment donner un aper√ßu historique et esth√©tique de la po√©sie de l’origine jusqu’√† nos jours ?

  Proposer un tableau √† remplir √† partir d’un corpus de po√®mes du XVIe au XXe si√®cle : le tableau r√©pertorie des donn√©es sur le mouvement, le contexte, des donn√©es sur le statut du po√®te (qui peuvent √™tre d’embl√©e fournies aux √©l√®ves), et une colonne o√Ļ les √©l√®ves notent en correspondance, les po√®mes du corpus, apr√®s en avoir rep√©r√© les caract√©ristiques esth√©tiques.
NB : cette suggestion a permis l’√©laboration et la mise en ligne sur WebLettres d’un tableau r√©capitulatif, « Petit historique de la po√©sie en France ».

  Demander aux √©l√®ves d’√©laborer une anthologie personnelle chronologique : c’est un √©l√©ment int√©ressant pour faire en sorte que les √©l√®ves aient une vision historique de la po√©sie (si la consigne impose par exemple un po√®me par si√®cle).

  Passer par un corpus chronologique de po√®mes √©tudi√©s en lecture cursive.

  • Sur un th√®me : certains th√®mes comme le lyrisme, la ville, Orph√©e, l’amour, voire l’engagement (Ronsard, d’Aubign√©, Hugo, Eluard, Aragon...) peuvent permettre de balayer rapidement les mouvements. On peut proposer ces corpus pour un devoir type bac.
  • Sur une forme : par exemple le sonnet.
  • Sur des arts po√©tiques : on peut proposer un corpus de po√®mes-pr√©faces qui ouvrent sur les esth√©tiques, la place du po√®te et permet de voir ses diff√©rentes formes - La Fontaine (la fable, ses fonctions, esth√©tique classique), Baudelaire (et ses th√©matiques privil√©gi√©es), Verlaine (po√®te saturnien), Corbi√®re (le po√®te et la cigale), Aragon (« Les Yeux d’Elsa » / po√®te engag√©, guerre...).
    NB : Voir aussi le corpus de divers arts po√©tiques qui a servi de sujet pour l’E.A.F. s√©rie ES, S en 2005).

  Pr√©senter un auteur « charni√®re », comme Rimbaud par exemple : il permet d’aborder toutes sortes de questions de forme, et l’on peut en peu de temps √©voquer, √† partir de sa vie et de ses Ňďuvres, de nombreuses questions qui touchent le statut de l’√©crivain et la notion de modernit√©.

Comment transmettre les connaissances en mati√®re de versification ?

  Combiner observation des textes et cours th√©orique.

  • Dans un groupement diachronique, faire des remarques sur la forme (composition des strophes, m√®tre...) en s√©parant bien au tableau ce qui rel√®ve de chaque domaine. Les √©l√®ves √©tant friands de « mots difficiles », ils demandent eux-m√™mes, lorsqu’on a nomm√© le quatrain par exemple, de nommer les autres groupements de strophes ; il en va de m√™me pour le m√®tre, etc. Une fois ce travail fait, on peut distribuer un document de synth√®se √† apprendre, en faisant r√©investir les notions dans les devoirs suivants.
  • On peut faire l’√©tude rapide d’un corpus contenant des po√®mes tr√®s classiques (ballade, sonnet, ode, ainsi qu’un po√®me en prose de Baudelaire et « Aube » de Rimbaud) du XVIe au XIXe pour poser rapidement les notions de versification (m√®tre, rythme, sonorit√©s), √† associer par exemple avec l’√©tude d’Alcools en Ňďuvre compl√®te (ou quelques po√®mes de la section « Rh√©nanes ») qui permet de faire la liaison avec les grands bouleversements qui suivent.
  • La lecture cursive d’un recueil comme F√™tes galantes de Verlaine (tr√®s bref) permet aussi d’aborder √©norm√©ment d’aspects th√©oriques, entre autres.

  Aborder la versification au cours d’une autre s√©quence, portant en priorit√© sur un autre objet d’√©tude (voir ci-dessous). Par exemple, « M√©tamorphoses de la po√©sie baroque » (mouvement litt√©raire), √©tude de L’Illusion comique ou d’une autre pi√®ce en vers (th√©√Ętre)...

Remarques complémentaires

Beaucoup de coll√®gues font remarquer que pour arriver √† bien pr√©senter la po√©sie et √† r√©pondre aux exigences p√©dagogiques de l’objet d’√©tude, il faut l’aborder au cours de plusieurs s√©quences.

  Croiser les objets d’√©tude...
Pour compl√©ter une, voire deux s√©quences consacr√©es √† la po√©sie comme objet d’√©tude privil√©gi√©, on peut proposer des activit√©s compl√©mentaires dans des s√©quences portant sur d’autres objets d’√©tude :

  • Une s√©quence sur le biographique pourra ais√©ment proposer des textes po√©tiques.
  • Plusieurs mouvements litt√©raires permettent un travail sur la po√©sie, en particulier le baroque.
  • Les s√©quences sur le th√©√Ętre peuvent aborder la versification et le langage po√©tique lorsqu’elles portent sur des pi√®ces en vers.
  • L’argumentation, avec l’apologue, permet d’aborder la fable.
  • Un exemple de progression annuelle permettant de travailler la po√©sie de mani√®re approfondie : « J’ai r√©gl√© la question en abordant la po√©sie dans deux s√©quences. Je commence l’ann√©e scolaire avec une s√©quence sur les m√©tamorphoses dans la po√©sie baroque et revois √† cette occasion les formes fixes, les figures de style propres √† l’esth√©tique baroque, la conception d’un lyrisme cod√© et je demande aux √©l√®ves de remplir deux fiches d’histoire litt√©raire sur le baroque et le classicisme. A la fin de la s√©quence, je leur donne un corpus de bac comportant des po√®mes de diff√©rentes √©poques (dont quelques arts po√©tiques) avec un sujet de dissertation portant sur la probl√©matique contraintes / libert√© ou tradition / innovation. Je laisse ensuite reposer le sujet en abordant une pi√®ce classique et un GT sur la d√©nonciation de la censure au XVIII° si√®cle. Je reviens √† la po√©sie avec une s√©quence sur l’autoportrait du po√®te en saltimbanque de 1830 √† 1950. C’est √† ce moment-l√† que je vois des po√®mes en prose et des po√®mes en vers libres. Les √©l√®ves r√©alisent une anthologie po√©tique sur un sujet de leur choix et r√©digent la pr√©face de leur anthologie (sujet d’invention), je demande √©galement un commentaire compar√© sur deux po√®mes pr√©sentant un rapport avec la fonction du po√®te. Je finis l’ann√©e avec une autobiographie de la deuxi√®me moiti√© du XX° si√®cle. Vous remarquerez que tout au long de l’ann√©e je suis un ordre chronologique avec pour fil conducteur l’√©volution du statut de l’artiste. Cela permet aux √©l√®ves d’avoir un panorama g√©n√©ral sur la litt√©rature et de mieux cerner les enjeux des diff√©rentes √©poques et des diff√©rents genres. »

  Aborder la po√©sie d√®s la seconde...
M√™me si la po√©sie ne fait pas partie des « objets d’√©tude » de la classe de 2de, elle peut √™tre abord√©e lors de s√©quences portant sur d’autres objets d’√©tude (notamment le mouvement litt√©raire). On peut √©galement proposer une s√©quence centr√©e sur la po√©sie qui donne des notions de base aux futurs √©l√®ves de 1re.

Merci aux contributeurs, notamment : Martine, A.M. BAGLIONI, A. C. BRUNNEVAL, F. BRUSTLEIN , V. FOULHAC, A. LEFILLASTRE, S. LAFFONT, C. MARLIAC, P.PERRIN-CHASSAGNE, D. ROGER, A. RUHLMANN, M. TAIEB, M. VELTY-LEBRETON.


Ce document constitue une synth√®se d’√©changes ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lyc√©e) ou en priv√©, suite √† une demande initiale post√©e sur cette m√™me liste. Cette compilation a √©t√© r√©alis√©e par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni √† titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est prot√©g√© par la l√©gislation en vigueur en mati√®re de droits d’auteur. Toute rediffusion √† des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Isabelle Farizon :

[724] - Réalité des personnages de roman

[592] - Mises en sc√®ne de L’Ecole des Femmes

[570] - Poèmes sur la montagne

[557] - Exploiter un exemple littéraire dans une argumentation

[555] - Lectures cursives de romans contemporains pour la Première



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 136] - Renouveau / Renaissance

[1 135] - Jeunesse et révolte

[1 134] - La violence contre le pouvoir


Ajouter un commentaire

Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez √† votre tour apporter une contribution √† cet √©change en proposant des titres, adresses de sites, r√©f√©rences bibliographiques voire t√©moignages qu’il vous semblerait utile de publier en compl√©ment de cette synth√®se.

    MENTIONS L√ČGALES
    Cet espace est destin√© √† vous permettre d’apporter votre contribution aux th√®mes de discussion que nous vous proposons. Les donn√©es qui y figurent ne peuvent √™tre collect√©es ou utilis√©es √† d¬Ļautres fins. Ce forum est mod√©r√© a priori : votre contribution n’appara√ģtra qu’apr√®s avoir √©t√© valid√©e par un administrateur du site. Seront en particulier supprim√©es, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le th√®me de discussion abord√©, la ligne √©ditoriale du site, ou qui seraient contraires √† la loi. Vous disposez d’un droit d’acc√®s, de modification, de rectification et de suppression des donn√©es qui vous concernent. Vous pouvez, √† tout moment, demander que vos contributions √† cet espace de discussion soient supprim√©es. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018