banniere

L'espace visiteurs

Un blog en cours de français

 

Christelle Guillot enseigne le français au collège Jacques Brel de Guérande. Ses blogs :
- Les mots à la bouche, le blog de la classe
- MadhiaGuérande, une correspondance entre Orient et Occident.
- Sur les chemins de la mémoire

Pourquoi un blog ?

Le blog est un outil intéressant en cours de français car il fait appel à des compétences multiples et donne du sens aux apprentissages. Les TICE sont un moyen de dynamiser le cours et de faire travailler tous les élèves. Mais pour arriver à cette émulation, il faut que le blog fasse partie intégrante de la vie de la classe qu’il devienne incontournable, qu’il ne soit pas un simple gadget utilisé de temps en temps. Il faut le fréquenter assidûment, que les élèves y naviguent le plus possible, le projeter sur le mur de la classe via le vidéoprojecteur quand de nouveaux travaux ont été intégrés, permettre aux élèves d’insérer des commentaires. Il ne faut pas non plus oublier de varier les supports car l’ennui peut aussi s’installer si on fait toujours la même chose. Ainsi, on n’écrit pas que sur le blog mais aussi sur du papier, avec des plumes, des feutres, de l’encre de Chine. Il faut alors photographier les travaux, les scanner.

À quoi peut-il bien servir ?

Un blog, pour garder en mémoire
J’ai, tout d’abord, créé le blog pour garder en mémoire le travail de mes élèves. Ainsi, pendant tout un trimestre en 2007, avec mes troisièmes, nous avions mené un travail sur la première guerre mondiale (voyage pédagogique, écriture de carnets de guerre, participation au 11 novembre, créations en arts plastiques, écriture de textes de propagande, exposition au collège avec objets d’époque). Le projet terminé, je n’avais pas envie que toutes les productions réalisées tombent aux oubliettes. J’ai alors pensé à ouvrir un blog. Celui-ci me permettait de recueillir tous les travaux, de faire partager une tranche de vie de la classe qui avait été très forte pour nous tous.

Pour communiquer avec les familles
Ensuite, je me suis dit que ce blog pouvait aussi être utile avec mes autres classes. Il est donc devenu rapidement un cahier de vie de la classe. Progressivement, j’y ai déposé les exposés filmés de mes élèves, les photos des sorties. Les parents sont donc régulièrement informés de ce que nous réalisons en classe. Un lien école-famille est créé. D’ailleurs après sondage auprès de mes élèves, c’est le point fort du blog pour eux. Ils sont contents de faire écouter à leur famille le poème qu’ils avaient à apprendre par cœur et qu’ils ont enregistré sur le logiciel Audacity, de montrer comment ils s’en sont sortis pour l’exposé, de faire lire leurs textes.

Pour que les élèves y prennent plaisir

Le blog offre un côté ludique à l’apprentissage du français et facilite l’entrée des élèves dans la tâche demandée car l’outil informatique les passionne et souvent d’emblée ils adhèrent.

Sur le blog, les textes peuvent être facilement illustrés avec les images animées, la police de couleur. Le texte prend alors une dimension esthétique. Les élèves ne râlent plus pour écrire ! En outre, ils savent que leur production sera lue. Ils s’investissent donc davantage.

Pour la mémorisation des textes, les élèves s’enregistrent sur Audacity et peuvent se réécouter donc réajuster leur interprétation, ils ont un pouvoir d’action sur leur production. Ils peuvent également réaliser des effets de voix. La récitation qui souvent leur fait peur devient donc un moment de retour sur soi, de création. J’ai d’ailleurs remarqué que, depuis que je fonctionne ainsi, les productions des élèves sont meilleures : ils se lâchent davantage, osent mettre du ton. Ils n’ont d’ailleurs plus peur du trou de mémoire car avec ce logiciel ils peuvent couper les hésitations, les silences, revenir en arrière. J’ai ainsi plus d’élèves qui prennent plaisir à cet exercice. Ces productions orales sont ensuite présentées à la classe qui les évalue et décide de leur diffusion sur le blog.

Pour responsabiliser l’élève vis-à-vis de son apprentissage
Les autres élèves ont un droit de regard sur les productions des uns et des autres, vu que le blog est une aventure collective. Les élèves peuvent laisser des commentaires et sont incités à le faire. Régulièrement, une séance est consacrée à la découverte des travaux des autres, soit en salle multimédia, soit en classe, via le vidéoprojecteur. Dans ce cas, si les commentaires ne sont pas favorables à la production de l’élève, ce dernier doit l’améliorer. Si vraiment aucun effort n’a été fait par la suite, on supprime l’article. On procède ainsi pour les textes à contrainte car tous les élèves doivent avoir écrit leur version définitive sur le blog (après avoir revu l’orthographe, la syntaxe...). Les élèves peuvent aussi accorder ou refuser la diffusion sur le blog d’un travail d’élève. Ils doivent s’appuyer sur les critères donnés à l’avance et juger le travail à l’aide d’une grille. C’est ainsi que nous procédons par exemple pour les recueils de textes libres ou pour les poèmes ou les lectures expressives.

Les travaux mis sur le blog sont donc sans cesse évalués mais pas forcément notés. Les destinataires ou les administrateurs du blog donnent leur avis, font des commentaires. C’est cette évaluation concertée qui est au centre du blog.

Comme les élèves sont tous "administrateurs" du blog, ils ont tous leur mot à dire. Les élèves apprennent donc à donner leur avis, à recevoir le jugement des autres, à écouter, à adopter une lecture critique de leurs propres travaux, à prendre du recul. L’élève en demandant la publication de son travail à la classe doit argumenter, prendre des responsabilités vis-à-vis de ce qu’il a fait.

Pour travailler la citoyenneté
Le blog permet aussi de travailler sur la notion de droit d’auteur. Les élèves n’ont pas toujours le réflexe de signer leur texte au départ puis après plusieurs remarques ils prennent conscience que leur production est leur propriété et que le lecteur a le droit de savoir qui est l’auteur de ce qu’il lit. Le droit d’utiliser telle ou telle image est aussi abordé puisqu’ils en recherchent pour illustrer leurs productions.

Ils ont appris également que leur image leur appartenait et qu’ils devaient donner leur accord pour la diffusion des photos sur le blog. Aussi, à chaque fois qu’ils sont filmés, je leur demande à nouveau s’ils acceptent d’être vus sur le blog. C’est une discussion récurrente en classe.

Quand et comment travailler avec le blog ?

l faut que le blog soit très souvent mis à jour. Il doit être au cœur de la vie de la classe. Il doit devenir une habitude. Le professeur ou les élèves doivent donc y aller tous les jours pour l’alimenter en articles ou en commentaires. Il faut le faire connaître pour avoir de plus en plus de visiteurs et pour que les travaux des élèves prennent tout leur sens. J’écris donc régulièrement sur le site du collège pour inciter les autres élèves à venir consulter le blog de la classe.

Je consacre aussi deux heures par quinzaine au blog avec mes élèves. Nous allons alors en salle multimédia qui possède 13 postes informatiques. Cette configuration me permet de gérer l’hétérogénéité de mes classes. Je constitue des groupes de niveau (je divise la classe en 2) ou d’entraide (binômes). Ainsi, en fonction des activités menées en classe entière, je prévois mes groupes de besoin, mes activités en salle multimédia. Cette séance d’informatique est intégrée dans toutes mes préparations de séquence.

Par exemple, avec mes élèves de cinquième nous avons écrit des textes descriptifs autour de leur chambre. En classe entière, ils ont écrit leur texte sur papier. Puis, lors d’une deuxième séance (en salle informatique), les plus à l’aise en écriture ont recopié leur production sur traitement de texte. Ils ont pu ainsi vérifier l’orthographe de certains mots grâce au correcteur et utiliser les dictionnaires en ligne pour trouver des synonymes. Ce groupe étant autonome, j’ai pu aider les élèves en difficulté qui ont retravaillé leur description avec mon aide. J’étais plus disponible pour eux. Puis, au bout d’une heure, les postes ont été échangés. Ceux qui avaient terminé de taper leur texte ont donc commencé à lire "La Cafetière" de Gautier et ont écrit un résumé pour vérifier leur compréhension. Ils étaient encore en autonomie. Ainsi, pendant deux heures, les élèves en grande difficulté ont pu recevoir mon aide. Quant à la lecture du texte de Gautier, elle a été ensuite réinvestie devant la classe entière, par les élèves qui avaient travaillé dessus.

Le blog m’a poussée à réfléchir à mon enseignement et m’a aidée à mettre en place de nouvelles stratégies qui me permettent d’être plus disponible pour ceux qui ont des difficultés sans retarder ceux qui sont en réussite. Les élèves sont donc tous actifs, travaillent à leur rythme et accèdent progressivement à l’autonomie. Nous travaillons par conséquent en même temps sur les règles du vivre ensemble car cette organisation ne peut avoir lieu que si le climat de la classe est serein et si les élèves coopèrent.

Quelques exemples de travaux

Le blog Les mots à la bouche

- Des lectures sonores, expressives (Tristan et Yseult par les 5es, Les métamorphoses d’Ovide par les 6es...)
- Des poèmes sonores
- Des comptes rendus de sorties, de voyages, de rencontres, de projets, d’exposés...
- Des exposés filmés
- Des textes libres ou à contrainte

Ces exemples prouvent que toutes les compétences à travailler en cours de français peuvent être mises en œuvre quand on possède un blog de classe. À cela il faut ajouter les compétences du B2i qui sont constamment sollicitées.

Les autres blogs

Pour faciliter la lecture du blog "Les Mots à la bouche" et les nouveaux projets de cette année, avec les élèves nous avons décidé d’ouvrir plusieurs blogs. Pour chaque projet existe un blog dans lequel sont recensés tous les travaux effectués ou en cours.

- Un blog "MadhiaGuérande" a été créé. Il permet de faciliter une correspondance avec un établissement de Tunisie, d’échanger rapidement des travaux.

- Un blog consacré au projet des 3es, "Sur les chemins de la Mémoire", autour de la Shoah. Ce travail sera envoyé au Concours National de la Résistance et de la Déportation (interview de témoins, comptes-rendus voyage pédagogiques, comptes-rendus de lectures, lectures expressives, présentation d’une exposition, récits...)





administrateur

- Dernières publications :
Comment je travaille (et j’évalue) par compétences en français, en 6e et en 5e
Pour ou contre la nouvelle orthographe ?
Une nouvelle présidente pour WebLettres
Recevez gratuitement des spécimens lelivrescolaire.fr : des manuels collaboratifs, libre et web 2.0.
Appel à contributions : EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE

Christelle Guillot

- Dernières publications :
Un blog en cours de français









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip