banniere

L'espace visiteurs

[634] - Organisation de l’EAF selon les académies

« Je viens d’être convoquée pour l’EAF. Je fais passer les oraux (5jours) et les écrits (du 1er au 9 juillet). Je voulais savoir s’ il y avait d’autres académies que celle de Caen qui pratiquaient ainsi.
J’ai entendu dire que dans la plupart des académies, les profs avaient soit les oraux soit les écrits. Pourriez-vous me renseigner ? »

 

*

Dessin de Soph’ © WebLettres
*

Le tableau ci-dessous est une synthèse des réponses données sur la liste. Les commentaires plus larges sur l’organisation de l’épreuve sont reproduis plus bas.

Académie Oraux + écrits Nbre de copies Nbre de candidats Remarques
Aix-Marseille oui + BTS le cas échéant     « Cette année j’ai été désignée pour être jury de BTS (3jours) ainsi que correctrice de l’écrit (3 jours) enfin je suis d’oral d’EAF (1jour de prépa+ 4 jours + harmonisation le 9). Habituellement, je suis soit de BTS, soit d’EAF. Le nombre de copies de BTS a sensiblement augmenté : 65 plus une dizaine pour remplacer les profs absents.....
Besançon non 75 75 « Suite à un blocage l’an dernier le jour de la remise des copies le 11 juillet, la rectrice s’était engagée à améliorer le déroulement des épreuves. Le résultat est net. Les oraux se déroulent sur 6 jours, du 24/6 au 3/7, avec le week-end et le mercredi laissés libres, et 12-13 candidats par jour. Les descriptifs nous ont été envoyés dans nos établissements pour le 10 juin, avec mention du nombre de candidats que nous interrogerions classe par classe. »
Bordeaux oui 56 74 « j’ai reçu ma convoc aujourd’hui pour aller chercher les descriptifs demain à 14h à 60 km (un mercredi après-midi avec des enfants à la maison...) »
Caen oui      
Créteil oui + un planning de surveillance lourd 60 60  
Dijon Plus depuis cette année 100 à 130 77 à 84 33 collègues de collège ont été convoquézs pour les corrections de l’crit. Un prof convoqué « à 60 kilomètres de [s]on domicile. »
Grenoble non sauf BTS 90 copies + pour ceux qui corrigent le BTS, 50 copies BTS en double correction en dessous de 8 EAF : 80 candidats + 12 BTS (+ soutenances à lire de 30 p. chacune) Le fait d’être convoqué en BTS n’est pas pris en compte pour la convocation EAF. A quoi il faut ajouter 14h de surveillances. « Il y a encore de gros progrès à faire. »
Convocation des agrégés de collège pour corriger l’écrit.
Lyon oui 65 65 « Je dois me rendre à St-Étienne, à 75km de chez moi, pour les 5 jours d’oraux ! Génial. Aucun de mes collègues avec qui je faisais passer les oraux habituellement n’est convoqué ! tant mieux pour eux, mais on ne comprend pas. »
Montpellier oui (+ BTS) 50 (+ 50 BTS éventuellement) 50  
Nancy-Metz non 116  ?  
Parris oui 60 60  
Orléans-Tours oui 50 50  
Poitiers non 130 130 14 candidats par jour à l’oral.
Rennes non 145 135 « J’ai protesté, au rectorat on m’a répondu : "mais madame, cela ne représente qu’une quinzaine de copies par jour". Evidemment, vu sous cet angle... »
Réunion oui 45 45 14 candidats par jour à l’oral.
Rouen oui 28 L ou 60 S/ES 60 Jusqu’à 13 descriptifs pour une collègue.
Toulouse oui     « Oraux du 2 juillet au 8 juillet. 14 à 16 candidats par jour à combiner avec les copies. Oh ! Stakhanov...  »
Versailles oui 65 50  

Commentaires

- (Ac. Poitiers) « 14 candidats par jour à l’oral. Je trouve que c’est beaucoup, vraiment beaucoup et pour l’avoir déjà fait très souvent, je peux vous dire que j’appréhende et que c’est dur.
J’ai reçu la convocation vendredi dernier, j’ai cinq listes très différentes à préparer (plus d’une centaine de textes).
La semaine d’avant (c’est à dire dès jeudi), évidemment, je fais des surveillances. »

- « Au fur et à mesure que je lis les messages des colistiers, je constate une grande disparité entre les académies : à Grenoble, les oraux de l’EAF ont lieu du 1er au 8 juillet, soit 6 jours à 14 ou 15 élèves (entre 84 et 90 en tout). Les copies (au nombre de 90 ) se rendent à peu près à la même date mais la règle est soit l’écrit, soit l’oral, avec convocation des agrégés de collège pour corriger l’écrit. Mais certains collègues de lycée sont de réserve. (Pour rappel, il y a 10 ans, c’était une soixantaine de copies et 54 candidats à l’oral maximum, sur 2 fois 2 jours, mais souvent écrit + oral.)

Pour ma part, les cours de 1re ont pris fin le 12, ceux de 2de prendront fin le 18. J’ai récupéré mes listes d’oral aujourd’hui, avant les surveillances, puis ai une pause pour préparer les questions avant l’oral. La sortie scolaire a lieu le 2 juillet : d’où la nécessité de trouver une solution de garde pour les enfants des profs faisant passer l’EAF : 5 jours complets de 7 h 30 à 18 h 30 minimum + réunions d’harmonisation. Bien sûr, nous recevons les convocations en juin, au moment où les centres aérés sont déjà pleins en juillet... (ce n’est pas grave, de toute façon leurs horaires n’étaient pas assez généreux !) Conclusion : nous empiétons sur nos vacances (temps et budget) pour faire passer le bac ! Pourtant je suis libre du 24 au 23 juin...

Le bac est un examen national : pourquoi les conditions de passage de l’EAF sont-elles si différentes d’une académie à l’autre ? N’y a-t-il pas un traitement inéquitable des candidats de ce fait même ? Et des professeurs, pourtant tous également fonctionnaires du même pays ? Pourquoi ce qui était possible l’an dernier, ou l’est dans telle académie (soit le passage des oraux fin juin) ne l’est-il pas cette année, ou dans d’autres ?... Que de motifs de perplexité... »

- (Ac. Rouen) « Je suis étonnée de lire de telles disparités dans les académies, mais déjà à l’intérieur d’elles : je ne suis pas de correction cette année alors que je suis tous les ans convoquée pour le bac des TL. Des collègues sont régulièrement demandés pour corriger le brevet et l’EAF.
Sans adorer cette période chargée, je ne rechigne pas à exercer ces corrections, mais je n’ai jamais eu plus de 70 copies et 1 journée d’oraux de rattrapage (et réunion diverses...) ; j’ajoute que j’ai aussi cours en 3e et que depuis 2 ans je surveille le bac. Je suis d’ailleurs assez curieuse des corrigés proposés et des barèmes appliqués : toujours des écarts immenses sur les copies tests.
Enfin, je pense qu’il en est de même ailleurs, c’est notre chef d’établissement qui donne une liste de profs pour les examens au rectorat, il faut croire que certains n’apparaissent jamais dans ce type de listes, à lire les messages de collègues. »

- (Ac. Rennes) « Lundi et mardi nous avons interrogé 14 élèves dans la journée à Brest. Le lundi, épuisées, nous avons dormi à l’hôtel avec une collègue, je raconte cela pour montrer comment nous sommes devenus corvéables. L’hôtel n’est pas pris en charge, une charmante personne dans un bureau nous a affirmé que la prise en charge ne commençait qu’à partir d’une distance de 100 km d’établissement à établissement. Or il y a 74 km de mon domicile à l’établissement où j’interroge. Je trouve scandaleux d’être obligée de payer l’hôtel de ma poche, ainsi que mes collègues qui sont dans le même cas que moi. Combien sommes-nous payés pour faire des journées à rallonge ? Nous avons terminé à 18h30, car il faut remplir les bordereaux de notation et rentrer les notes sur Lotanet tous les soirs. »

- « A Toulouse, c’est un logiciel qui gère les affectations des personnes répertoriées. Donc, pas de possibilité d’exprimer le moindre vœu : la "machine" est reine. Les coordonnateurs sont désignés par les IPR. En principe, pas de déplacement supérieur à 80 km mais, du principe à la pratique, il y a loin : d’aucuns feront un déplacement de 180 km. Le pompon ? 250 km. Cela suscite bien des réactions, toujours individuelles, de sorte que la DEC (direction des examens et concours) reçoit les doléances et tente de procéder à des permutations... pas de permutation pour les coordonnateurs puisque c’est un IPR qui a pris la décision).
L’an passé, pour plus de 19 000 candidats présents, 326 professeurs convoqués, 222 en série générale, 104 en séries technologiques. Que représente ce chiffre ? N’y a-t-il que 326 professeurs dans l’Académie de Toulouse ?

Le rectorat fait état d’un cruel manque de professeurs à convoquer : sont appelés ceux qui sont sur les listes. Où sont les autres ? En correction de BTS (pas toujours, l’an passé, un collègue a été convoqué sur trois BTS dont un hors académie et les EAF à plus de 200 km, oui, oui), sur des centres étrangers (cela ne doit pas mobiliser un grand nombre de personnes), ceux qui restent - car il en reste - sont inconnus : telle est l’explication d’une charmante dame de la DEC qui demande à connaître le nom de ceux qui ne peuvent être convoqués puisqu’il ne sont pas sur les listes... Je ne crois que les IPR ont envisagé de mettre les collègues de collège à contribution (c’est un constat, pas un regret). Les stagiaires ne peuvent être convoqués.
Les dates : copies à retirer au centre d’examen le 24 juin et réunion de concertation. Copies à corriger entre le 24 juin et le 5 juillet : la saisie doit être faite avant minuit afin que soient éditées des statistiques utilisables lors de la réunion d’harmonisation du 8 juillet à 17 heures. Oraux du 2 juillet au 8 juillet. 14 à 16 candidats par jour à combiner avec les copies. Oh ! Stakhanov...

Rémunération : 5,00 € la copie, sans abattement. 37,93 € la vacation (demi journée). Saisie des notes faites par deux professeurs pour limiter les erreurs matérielles. Pas d’annotation dans la copie, il faut justifier la note par un chapeau.
Frais : pas d’avance, sauf cas particulier (je ne sais pas ce qu’est un cas particulier). Remboursement sur justificatifs (j’ignore s’il y a une distance limite). Hôtel : forfait de 48,00 € (tant pis si cela coûte plus cher, tant pis si les tarifs passent en haute saison), repas : environ 15,00 € s’il ne peut pas être pris dans un restaurant administratif. Péages : pas pris en compte. Trajet : sur la base du tarif SNCF 2e classe.
Paiement... Le rectorat de Toulouse vient de boucler les créances 2008. Qu’en sera-t-il en 2009 ? Imagin, c’est le nom de la "machine" devrait permettre un paiement avant Noël. »

- (Ac. Grenoble) « Toujours dans l’académie de Grenoble :
outre la casquette EAF(écrit), et BTS (écrit), j’ai aussi celle de l’histoire des arts (3 jours d’oraux à Valence la semaine dernière).
Et, cerise sur le gâteau : coordination de l’écrit ; cela fera un déplacement supplémentaire à Grenoble pour avoir la primeur des trouvailles de nos chers petits !! »





Caroline d’Atabekian

- Dernières publications :
[355] - Jeu des portraits
[634] - Organisation de l’EAF selon les académies
[71] - Textes et pastiches scientifiques
[64] - Évaluer la lecture d’une oeuvre








contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip