WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres classiques

Dictionnaire latin-français Quicherat et Daveluy, 46e édition révisée, corrigée et augmentée par Émile Châtelain, Paris, Hachette, 1910


Une Le travail de publication de cet ouvrage a été assuré par François Giroud. L'intégralité au format Pdf se trouve sur gallica.bnf.fr / Bibliothèque Nationale de France.

La version de 1910 "révisée, corrigée et augmentée par Émile Châtelain" contient les notices de noms propres, ce qui fait de cet ouvrage le dictionnaire latin-français de référence jusqu'à la publication du Gaffiot — qui n'apporte pourtant pas vraiment de progrès décisifs par rapport à cet upgrade, si on veut bien me passer cettte métaphore, du Quicherat...

Notez que cet ouvrage utilise dans la transcription du latin les lettres "j" et "v". Ainsi, on trouvera "Adjuvero" et non "Adiuuero" : l'indexation pour le moteur de recherche se conforme bien entendu à cette graphie.

> Accéder au dictionnaire.

> Préface de la première édition

> Avertissement de l'édition de 1910

> Liste des auteurs et ouvrages


À l'occasion de la publication de cet outil, nous proposons ci-dessous une brève réflexion sur nos dictionnaires "classiques", sous la forme d'une comparaison à propos du mot pax. Il est établi que la base indo-européenne d'où il provient signifie la stabilisation, l'immobilisation, et ce terme évoque donc étymologiquement un accord formalisé, un état d'équilibre.

Dans le Gaffiot ( https://www.weblettres.net/languesanc/im_gaffiot.php?im=1129), l'article est structuré de la façon suivante :

  1. Paix (opposée à la guerre - implicitement, sens propre).
  2. Tranquillité, calme (explicitement, sens figuré)
    1. des éléments naturels,
    2. de l'âme,
    3. des dieux (d'où le sens de bienveillance, de faveur).
    4. Permission (expressions diverses).
    5. Sens particulier de la paix romaine (domination).
    6. Interjection.

Dans le Quicherat (https://www.weblettres.net/languesanc/im_qd1.php?im=977), appellation qui ne doit pas faire oublier Daveluy et Châtelain :

  1. Paix (opposée à la guerre).
  2. Paix intérieure.
  3. Calme (en parlant des choses).
  4. Bienveillance, faveur, permission.
  5. Domination.
  6. Interjection.

Certes, les catégories de sens semblent assez voisines, y compris dans l'ordre suivi, toutefois l'approche du Gaffiot (quasi systématique, du reste) distinguant sens propre et sens figuré est trompeuse, voire erronée, de même que la place très secondaire attribuée à l'idée de "permission", qui est dans le Quicherat associée plus justement à celle de protection.

Par ailleurs, les deux dictionnaires se montrent assez gênés par les emplois de l'expression pax romana, et accordent la prééminence au sens de paix par opposition à la guerre. Or le DHELL (Dictionnaire Historique et Encyclopédie Linguistique du Latin) propose un état des lieux très récent et complet au sujet de pax (http://www.dhell.paris-sorbonne.fr/dictionnaire:pax) ; ses auteurs établissent la structure suivante :

  1. « Accord »
  2. « Permission »
  3. La pax deorum
  4. « L'état de paix entre belligérants »
  5. « La paix de l'âme »

Sans entrer dans les détails aisément consultables ni faire le tour de la grande famille issue du même radical, il ressort de cette brève comparaison ce que l'on sait mais que l'on tend trop souvent à négliger, y compris en classe : les dictionnaires reposent sur des choix, et dans le cas particulier du latin (ou du grec), ils sont en outre le reflet d'un état de la connaissance… Dans ces conditions, WebLettres ici vous permet au moins de ne pas vous en tenir à un seul outil !




Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2021 
Sécurisé par Positive SSL