WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [519] - Conseils pour gérer une classe difficile


dimanche 8 avril 2007

Par Aurore

Il s’agissait de recueillir des conseils pour parvenir √† mettre au travail une classe de 1re STI particuli√®rement difficile, et tr√®s chahuteuse, apr√®s un bac blanc manqu√©.

Remarques p√©dagogiques « disciplinaires »

  Mod√©rer d’une fa√ßon ou d’une autre les r√©sultats de bac blanc : les √©l√®ves r√©agissent aux notes... on peut leur proposer un travail valorisant pour remonter leur moyenne.
  Mettre une note d’oral / participation valorisante.
  Faire savoir qu’on √©change avec les autres professeurs.
  Parler avec les coll√®gues des autres mati√®res, en particulier des mati√®res g√©n√©rales, et avec le professeur principal, pour voir s’il est possible de faire quelque chose tous ensemble. D√©cider d’une intervention collective : surveillance du comportement de tel √©l√®ve √† partir d’une fiche passant d’une mati√®re √† l’autre, sur une semaine ou 15 jours, ou toute autre action collective...
  Chercher une solution du c√īt√© de l’analyse concert√©e de la situation (sondage). Dire par exemple aux √©l√®ves : « Bonjour. J’ai besoin de votre aide. Quand un menuisier fabrique une table, il voit tout de suite si elle est bancale ou pas ; mais ce n’est pas le cas dans tous les m√©tiers. Par exemple, pour un professeur, il n’est pas facile de comprendre ce qui se passe dans la t√™te de ses √©l√®ves, de savoir s’ils comprennent ...etc. Je vous demande, pour m’aider √† analyser notre travail en commun, de prendre une feuille de papier et de r√©pondre de fa√ßon anonyme aux deux questions suivantes : 1) Dans ma mani√®re de vous faire travailler depuis le d√©but de l’ann√©e, qu’est-ce qui vous a, √©ventuellement, aid√©(e) √† progresser ? 2) Dans ma mani√®re de vous faire travailler depuis le d√©but de l’ann√©e, qu’est-ce qui vous aurait pu, √©ventuellement, vous aider davantage √† progresser ? 3) Vous pouvez ajouter une remarque. Je lirai vos r√©ponses avec beaucoup d’attention et je vous en rendrai compte demain. Remarque : Si c’est pour me dire qu’il ne faudrait plus faire d’interro, ce n’est pas la peine ! » Ce genre de sondage peut permettre d’aller de l’avant. Il faut accepter d’en recevoir plein la figure ; mais on est aussi surpris de lire des « choses » fort encourageantes. Le lendemain, on est fort des avis exprim√©s, sans que les √©l√®ves aient pu se concerter, on en rend compte et on peut envisager de passer un « contrat » avec le groupe ?
  Lister sans commentaire mais ostensiblement ceux qui n’ont pas le livre, pas le travail √† faire puis, si c’est possible, convoquer les parents soit par le carnet de liaison soit par la fiche de mise en garde. Toute formule associant RV et d√©marche positive....
  Ne jamais oublier de f√©liciter pour une bonne r√©ponse ou une bonne tentative avec des variantes : « Ah ! voil√† qui fait plaisir de venir travailler avec vous ». Dans une s√©rie comme STI les √©l√®ves marchent vraiment √† l’affectif...
  Ils adorent nous voir d√©courag√©s, inquiets des r√©sultats ou alors nous aire enrager. L’id√©al, c’est de faire son travail, en faisant croire qu’on en est d√©tach√© √† un point.... Il manque des devoirs ? Chic, je vais au cin√©ma. Mon explication ne les int√©resse pas ? Pas grave, moi j’ai pr√©par√© mon cours, ce sera sur le descriptif, basta ! Normal, on passe √† autre chose.
  La redoutable efficacit√© de ce type de chahut c’est qu’ils s’y mettent tous, en douce, avec des meneurs dissimul√©s. Il faut les trouver et les sanctionner.
  D√©placer syst√©matiquement les √©l√®ves p√©nibles : casser les clans et les associations de bavards. Faire un plan de classe m√Ľrement r√©fl√©chi accompagn√© d’un discours sur le changement de comportement attendu. A partir de l√†, aucune tol√©rance pour les √©carts de comportement.
  Dans les bulletins, plus de langue de bois, d√©crire nettement les choses : tant de devoirs non rendus, cours non pris, travail personnel non fait,aucune participation orale, bavardages etc. Cela alerte les parents et r√©tablit une certaine justice, face aux √©l√®ves m√©ritants qui sont par malheur tomb√©s dans cette classe.

Remarques p√©dagogiques « didactiques »

  Proposer un travail au CDI pour cr√©er des pages web pour le site Internet du lyc√©e, exposant les mouvements litt√©raires du programme avec des extraits d’oeuvres... Ce travail de recherche, fait en demi classe avec l’aide de la documentaliste, permet de les faire chercher, de les mettre en app√©tit par la page web √† leur nom sur le site. Ils acqui√®rent un peu de culture g√©n√©rale ce qui permet de limiter les d√©g√Ęts √† l’oral. Ensuite, les textes trouv√©s dans les anthologies peuvent √™tre comment√©s en classe. Ces recherches donnent aussi des √©l√©ments pour la dissertation.
  Faire travailler les √©l√®ves en √©quipe sur √©cran d’ordinateur, si la salle informatique est disponible. Il faut alors pr√©parer des travaux dirig√©s comportant des questionnaires, proposer des reformulations de phrases, faire √©ventuellement une recherche sur Internet. Vous pouvez aussi leur demander de faire des expos√©s. Bref, casser cette dynamique tous contre une...
  La lecture de Comme un roman de Daniel PENNAC peut sugg√©rer l’id√©e suivante : consacrer les 5 premi√®res minutes de chaque cours √† la lecture √† voix haute, par le professeur, d’un roman, lu int√©gralement du d√©but √† la fin. Pendant ce temps, les √©l√®ves ont le droit et le devoir de ne rien faire (m√™me pas sortir leurs affaires) √† condition d’√™tre silencieux. La lecture n’est pr√©c√©d√©e ni suivie d’aucun commentaire, et effectu√©e syst√©matiquement, quelles que soient les circonstances (m√™me en cas de contr√īle). Cela surprend les √©l√®ves au d√©but mais ils se prennent rapidement au jeu et ces 5 minutes leur permettent de se calmer, de s’√©vader, de r√™ver, d’appr√©cier le silence ambiant, de retrouver la voix de leur prof, qui ne s’√©gosille plus... Bien s√Ľr, l’enjeu est de taille : il faut choisir le bon roman, qui retiendra leur attention et suscitera leur int√©r√™t ; il faut faire une lecture expressive, s’arr√™ter, comme dans les feuilletons, sur un moment crucial ! Bref, il faut travailler cette prestation... mais c’est efficace, ils en redemandent. A la suite de cette lecture, le cours reprend dans des conditions ordinaires et dans une ambiance bien meilleure... mais pour les premi√®res, le temps est davantage compt√© avec l’examen. Quelques id√©es de lectures : il faut choisir des romans avec des incipits courts, denses, accrocheurs... Romans exp√©riment√©s (en 2de) : La F√©e Carabine de PENNAC, Le Vicomte pourfendu de CALVINO, Amok de ZWEIG, Zadig de VOLTAIRE, voire des livres propos√©s par les √©l√®ves.
  Partir du principe que l’on ne s’adresse plus √† un groupe-classe, mais √† une assembl√©e de t√©l√©spectateurs d√©munis de t√©l√©commande et dans l’incapacit√© de zapper : d’o√Ļ des d√©connexions multiples qui finissent en bug collectif... Dans un premier temps, il faut s’adresser √† des individus en les surprenant et en les impliquant affectivement. Deux exemples :

  • Pour une s√©quence sur l’autobiographie : distribuer des d√©buts de phrases √† compl√©ter et permettre toutes les suites (m√™me les plus loufoques), en faire une lecture group√©e (chaque √©l√®ve lit son Ňďuvre - 2 lignes suffisent - et ceux qui ont le m√™me d√©but continuent) ; l’effet de masse est saisissant et ils s’aper√ßoivent de surcro√ģt qu’ils ne sont pas tr√®s originaux. Le professeur rebondit alors sur les points communs et les diff√©rences dans l’optique (par exemple) de la question : « Pourquoi √©crit-on son autobiographie ? », « Quels sont les probl√®mes rencontr√©s ? » etc. On peut ensuite lire un extrait de blog - il y en a de fort bons - qui parle de probl√®mes adolescents... Voir la page R√©cits de vie sur le site de l’Acad√©mie d’Amiens. Voir notamment le lien vers le document propos√© par Corinne Durand-Degranges sur WebLettres. Elle souligne que « l’un des objectifs de l’enseignement du fran√ßais est d’aider les candidats √† se construire, ou pour certains √† se reconstruire, en favorisant une r√©flexion sur leur identit√© et leur devenir social, sur leur histoire personnelle, familiale, scolaire et professionnelle. » Les probl√©matiques litt√©raires comme « Individualisme et alt√©rit√© ; recherche et affirmation de soi ; la marge et la norme » sont autant d’appuis qui permettent de rapprocher les √©l√®ves des textes litt√©raires et de mettre √† distance leur affect, de « pouvoir parler d’eux, exprimer leurs r√©flexions et leurs sentiments ». La d√©marche consiste donc √† prendre le temps d’un questionnement (qu’est-ce que je souhaite mettre en lumi√®re de moi ? sous quelle forme ? Ferai-je un √©crit √† la premi√®re personne ou √† la troisi√®me personne ?) pour mettre le pathos √† distance par l’√©criture. Gr√Ęce √† l’√©criture, « Je » est toujours un autre.
  • Pour une s√©quence sur la po√©sie : commencer par des « portraits chinois » portant sur des √©l√®ves de la classe. √Ä manier avec doigt√©, et en privil√©giant les qualit√©s suppos√©es des √©l√®ves. L’√©l√®ve qui trouve s’y colle √† son tour, ne pas h√©siter √† reprendre la main si ce dernier √©prouve des difficult√©s, pr√©f√©rer le rythme au contenu. √Čtendre ce syst√®me dans des objets √† identifier : demander √† un √©l√®ve d’inscrire sur un bout de papier un objet √† √©crire de fa√ßon « po√©tique » et improviser trois lignes au tableau, les √©l√®ves doivent trouver... etc. Puis passer √† Francis Ponge par exemple !

Ce document constitue une synth√®se d’√©changes ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lyc√©e) ou en priv√©, suite √† une demande initiale post√©e sur cette m√™me liste. Cette compilation a √©t√© r√©alis√©e par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni √† titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est prot√©g√© par la l√©gislation en vigueur en mati√®re de droits d’auteur. Toute rediffusion √† des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Aurore :

[457] - Nouvelle réaliste courte

[519] - Conseils pour gérer une classe difficile



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 136] - Renouveau / Renaissance

[1 135] - Jeunesse et révolte

[1 134] - La violence contre le pouvoir


Ajouter un commentaire

Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez √† votre tour apporter une contribution √† cet √©change en proposant des titres, adresses de sites, r√©f√©rences bibliographiques voire t√©moignages qu’il vous semblerait utile de publier en compl√©ment de cette synth√®se.

    MENTIONS L√ČGALES
    Cet espace est destin√© √† vous permettre d’apporter votre contribution aux th√®mes de discussion que nous vous proposons. Les donn√©es qui y figurent ne peuvent √™tre collect√©es ou utilis√©es √† d¬Ļautres fins. Ce forum est mod√©r√© a priori : votre contribution n’appara√ģtra qu’apr√®s avoir √©t√© valid√©e par un administrateur du site. Seront en particulier supprim√©es, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le th√®me de discussion abord√©, la ligne √©ditoriale du site, ou qui seraient contraires √† la loi. Vous disposez d’un droit d’acc√®s, de modification, de rectification et de suppression des donn√©es qui vous concernent. Vous pouvez, √† tout moment, demander que vos contributions √† cet espace de discussion soient supprim√©es. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Faire un lien

© WebLettres 2002-2018