banniere

L'espace visiteurs

[589] - Les sept péchés capitaux

Il s’agissait de construire une séquence de Seconde sur l’éloge et le blâme autour du thème des sept péchés capitaux.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

 

Références sur les sept péchés capitaux

Littérature

- BRECHT B., Les Sept Péchés capitaux des petits bourgeois, 1933 : série de poèmes mis en musique par Kurt Weil (réédition chez l’Arche, 1997).
- DIMEY B., Les 8 péchés capitaux, ed. Roussart, 1973 : 8 poèmes sur les péchés capitaux (il a ajouté la guerre) ; certains sont élogieux (gourmandise, paresse), d’autres blâment l’envie ou la guerre - pour l’orgueil c’est discutable selon le point de vue adopté. Tous les textes sont présentables au lycée sauf peut-être la luxure.
- SUSKIND P., Le Parfum :
L’envie, la jalousie, l’orgueil y sont des thèmes récurrents. Le parfum est un moyen de gagner un statut de reconnaissance et de susciter l’admiration. De plus Grenouille, le personnage principal, se met à la place d’un Dieu / diable qui dispose par le parfum de « l’âme » de ses victimes et par là même accomplit une sorte de mission « divine » en incluant l’être même de ces femmes dans un flacon. Il y a également une divine potion qui a le charme de rendre tous les autres amoureux de celui qui s’en oint, etc.
- VOLTAIRE, Candide, chapitre 1 :
Il constitue une bonne représentation des péchés capitaux, en un monde apparemment parfait : la paresse (personne ne travaille vraiment à Thunder-ten-tronchk), l’orgueil (les nobliaux veulent jouer aux grands seigneurs), colère (le baron et la baronne frappent les deux adolescents), avarice (le baron vit chichement et ce n’est sans doute pas seulement dû à l’exiguïté de sa fortune ; on peut lui supposer une grande mesquinerie), l’envie (ou refus du bonheur d’autrui, avec la médisance), la luxure (Paquette et Pangloss dans les broussailles, Cunégonde qui aimerait bien apprendre), la gourmandise (l’énorme baronne). Le texte est intéressant de deux manières : le faux éloge ironique, et la réflexion sur la corruption profonde de l’être humain - le mal est dans l’homme, dans le monde, dès le départ. Cela correspond bien, même si l’on s’écarte de la pensée religieuse de saint Thomas d’Aquin, à la notion de péché capital.

Image

- BOSCH J., Les Sept péchés capitaux (on peut trouver ce tableau dans le manuel Nathan 2de 2004 p. 426).
- FINCHER D., Seven : ce film évoque un tueur en série qui mettait en scène ses crimes en fonction des sept péchés capitaux.
- KIESLOVSKI, Le Décalogue.

Références concernant chacun des péchés

La paresse

- LA ROCHEFOUCAULD (de) F., Maximes : « De toutes les passions, celle qui est la plus inconnue est la paresse » (blâme).
- LAFARGUE P., Le Droit à la paresse (éloge).
- MICHAUX H., « La paresse » (éloge).
- SAINT-AMANT (de) M.-A G., « Le paresseux » (éloge).
- Lucien de SAMOSATE (auteur du IIe siècle ap. JC), Eloge paradoxal du parasite.

L’orgueil

- CORNEILLE P., Le Cid : éloge de l’orgueil comme valeur aristocratique.
- LA FONTAINE (de) J., Fables, « Le Corbeau et le Renard » (blâme), et bien d’autres fables.
- LA ROCHEFOUCAULD (de) F., Maximes, blâme selon les valeurs chrétiennes.
- PASCAL, Pensées, blâme selon les valeurs chrétiennes.
- SOPHOCLE, Antigone : scène d’affrontement entre Créon et Antigone - péché d’hybris dont le roi sera puni.
- THEOPHRASTE, Les Caractères, « De l’orgueil » (traduit par LA BRUYERE, voir Les Moralistes du XVIIe siècle, coll. Bouquins).

La gourmandise

- DAHL R., Charlie et le chocolaterie : éloge de la gourmandise, mais blâme de la gloutonnerie avec Augustus Gloups.
- LA BRUYERE (de) J., Caractères, « Gnathon ».
- LA FONTAINE (de) J., Fables, « Les Animaux malades de la peste » : le lion.
- MARIVAUX, Le Paysan parvenu : les « dévotes gourmandes » (voir le manuel Soleils d’encre, Hachette, 2007, p. 80).
- RABELAIS F.
- SAINT-AMANT (de) M.-A. G., « Le Melon » : éloge d’un fruit suscitant la gourmandise.

La luxure

- MIRBEAU O., L’Abbé Jules : à la fin du roman, lecture du testament de l’abbé où il spécifie que sa fortune devra revenir au premier être du diocèse qui défroquera, et destruction par le feu d’une malle d’où s’échappent toutes sortes d’images pornographiques.

L’avarice

- BALZAC (de) H., Eugénie Grandet : portrait du père Grandet.
- BALZAC (de) H., Gobseck.
- BALZAC (de) H., La Peau de chagrin.
- BOILEAU N., Satire X : portrait d’un couple d’avares, le lieutenant criminel Tardieu et sa femme ; présidente avare s’habillant de parchemins issus de sacs de procès... (blâme).
- MOLIERE, L’Avare : le monologue d’Harpagon « Au voleur » (blâme).

La colère

- MOORE M., lettre ouverte à George Bush suite au désastre de l’ouragan Katrina.
- RACINE J., Phèdre : colère de Thésée qui va provoquer la mort de son fils innocent.
- SHAKESPEARE W., Othello : scène d’affrontement avec Desdémone soupçonnée d’adultère.
- URFE (d’) H., L’Astrée : une dispute amoureuse (voir le manuel Soleils d’encre, Hachette, 2007).

L’envie

- LA FONTAINE (de) J., Fables, « La grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf » (blâme).
- SHAKESPEARE W., Othello : Iago, au début, avec son dépit de n’avoir pas été choisi comme lieutenant.

Compléments

- En fin de séquence, il peut être judicieux d’élargir la notion de péché à son contraire : la vertu. On pourrait donner en vrac sept autres textes illustrant le contraire de ce qui est loué ou blâmé. Par exemple, pour l’avarice, éloge paradoxal des dettes dans le Tiers Livre de RABELAIS (manuel 2de Nathan 2004 p. 417). Voir aussi les quatre vertus cardinales : prudence, tempérance, justice et force ; et les trois vertus théologales : foi, charité, espérance.
- On pourrait réfléchir aussi sur le fait que, depuis 2008, le Vatican se propose d’ajouter d’autres péchés capitaux à la liste existante (péché passant de la dimension individuelle à la dimension collective) : la pollution, les manipulations génétiques, les inégalités, le trafic de drogue ou la pédophilie. « Si hier le péché avait une dimension plutôt individualiste, il a aujourd’hui une résonance surtout sociale en raison du large phénomène de la globalisation », explique dans L’Osservatore Romano (le quotidien vatican) Monseigneur Gianfranco Girotti, régent de la pénitencerie apostolique, le tribunal qui s’occupe des questions de conscience. Il évoque la pollution, les inégalités économiques et sociales (« les pauvres deviennent toujours plus pauvres et les riches toujours plus riches »), et surtout « la bioéthique, où nous ne pouvons pas ne pas dénoncer plusieurs violations des droits fondamentaux de la nature humaine, à travers des expérimentations, des manipulations génétiques, dont les aboutissements sont difficilement contrôlables ». Le nombre des péchés capitaux pourrait bientôt doubler !

Un grand merci à Isabelle Farizon, Moana, Emmanuelle Roussel, Marie-Noëlle Véran, Christiane Gautier, Marie-Hélène Seng, Ingrid Lesueur, Annie Massy, Corinne Durand Degranges, Sophie Careghi, Catherine Francotte, Anne Perthuis-Lejeune, Jean-Paul Mahé, Véronique Wodon, Nathanaëlle Pirard, Claire-Marie Duval, Sabine Lemoine.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Aline Mouquet

- Dernières publications :
[1057] - La médecine et les médecins dans la littérature
[851] - Le clair de lune en poésie
[672] - Films sur le cinéma
[666] - Expressions évoquant des plantes
[615] - Romans sur le secret de famille









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip