WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [880] - Lectures pour réfléchir en Terminale


mercredi 12 septembre 2012

Par Mireille Sattler

Il s’agissait de constituer une liste de romans suscitant la réflexion afin de préparer l’entrée en Terminale.
Synthèse mise en ligne par Delphine Barbirati.

Récits, contes et romans

  CLEMENT C., Le Voyage de Théo.
récit d’initiation, assez facile et ayant eu du succès au moment de sa sortie en libraire il y a quelques années.
"Théo a quatorze ans et est atteint d’une maladie incurable. Sa tante Marthe, personnage excentrique, décide de le prendre sous son aile au cours d’un long périple. A travers l’Europe, l’Asie, l’Amérique et l’Afrique, Théo va faire le tour du monde des religions pour trouver sur place des réponses à la question de l’existence de Dieu. Curieux de tout, il interroge les rites, les mythes fondateurs et les cosmogonies des principales traditions. Le voyage de Théo, en même temps qu’il l’achemine vers un destin qui doit autant à la médecine qu’à l’amour, le conduit ainsi à la rencontre de sages qui ouvriront son esprit et apaiseront son cÅ“ur. Foisonnant d’informations, ce roman est une formidable initiation aux grands courants spirituels de l’humanité."
  EPICURE, La Lettre à Ménécée.
auteur antique, texte très bref.
« Le secret du bonheur ? c’est ce que promet Epicure dans La Lettre à Ménécée. N’ayons pas peur ni des dieux, ni de la mort, ni de la douleur ou de la mauvaise fortune. Recherchons le plaisir, parce qu’il est conforme à la nature. Mais pour ce faire, nous devons nous libérer des idées fausses que produisent en nous les préjugés, les opinions courantes ou les croyances superstitieuses. Il faut donc recourir à la raison et à l’exercice pour suivre la nature. Telle est précisément la tâche de la philosophie : elle définit la discipline rationnelle nécessaire au bonheur. »
Ce texte fondateur de l’épicurisme exerça une influence décisive dans l’Antiquité comme dans la pensée moderne et contemporaine.
  FREUD S., Cinq leçons sur la psychanalyse.
une introduction à la psychanalyse par son fondateur.
« Après avoir évoqué les origines de la psychanalyse, Freud expose les traits fondamentaux de la méthode et propose l’explication de l’hystérie et du refoulement, ainsi que le rôle des rêves. Il éclaire aussi la sexualité infantile et s’interroge sur la libido au travers du complexe d’Å’dipe. Enfin, il analyse la névrose, le transfert et la sublimation. »
  GAARDER J., Le Monde de Sophie.
histoire de la philosophie, assez facile et ayant eu du succès au moment de sa sortie en libraire il y a quelques années.
« Tout commence le jour où Sophie Amundsen, une jeune fille de quinze ans, trouve dans sa boîte une lettre qui lui est adressée et sur laquelle n’est écrite qu’une seule phrase : « Qui es-tu ? ». Une seconde enveloppe lui parvient, et à l’intérieur un nouveau petit mot : « d’où vient le monde ? ». L’expéditeur de ces lettres reste un mystère, mais les questions posées intriguent Sophie. C’est le début d’une étrange correspondance qui va plonger la jeune fille en quête de réponses dans une longue visite des principales figures de la philosophie. »
  GOUNELLE L., L’Homme qui voulait être heureux.
roman récent qui rencontre un grand succès populaire.
« Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où...Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas heureux. Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. ».
  HESSE H., Le Loup des steppes.
« Chef d’Å“uvre de la littérature du XXe siècle, interdit sous le régime nazi, ce roman a marqué son époque et reste aujourd’hui une Å“uvre essentielle. Il raconte l’histoire de Harry Haller, un homme désabusé qui n’arrive pas à s’intégrer dans une société qui ne lui ressemble pas. L’homme se définit ainsi comme un loup des steppes, animal solitaire, égaré dans un monde qui lui semble incompréhensible. Sa rencontre avec plusieurs personnages lui permettra de faire face à sa désillusion, notamment grâce à un « voyage » initiatique, thème cher à l’auteur. »
  HESSE H., Siddharta.
roman de la quête de la sagesse, roman initiatique, Siddharta est aussi le nom de celui qui va devenir Bouddha.
  KEYES D., Des Fleurs pour Algernon.
roman poignant, qui propose une réflexion sur l’intelligence et la communication.
« Charlie Gordon a 33 ans et l’âge mental d’un enfant de 6 ans. Il voit sa vie bouleversé le jour où, comme la souris Algernon, il subit une intervention qui multipliera son QI par 3. Il va enfin pouvoir réaliser son rêve : devenir intelligent. »
  MACHIAVEL N., Le Prince.
Peut-on concilier morale et action politique ?
« Dédié à Laurent de Médicis, Le Prince est une Å“uvre nourrie par l’expérience d’ambassadeur de son auteur. Machiavel y définit les fins du gouvernement : sur le plan extérieur, maintenir à tout prix son emprise sur les territoires conquis ; sur le plan intérieur, se donner les moyens de rester au pouvoir. Parce que les hommes sont égoïstes, le prince n’est pas tenu d’être moral. Il doit être craint en évitant de se faire haïr par le peuple. La réduction de Machiavel au machiavélisme est cependant trop simpliste. On peut même lire ce texte comme une des premières Å“uvres de science politique, l’auteur ne cherchant qu’à décrire les mécanismes du pouvoir,. Rousseau et Spinoza ont même pensé que Le Prince s’adressait au peuple pour l’avertir des stratégies utilisées par les tyrans. »
  MONTAIGNE M.de, Les Essais.
à conseiller en version abrégée pour ne pas décourager les élèves. Montaigne a observé les hommes, s’est observé lui-même, et réfléchit à la condition humaine.
  TOURNIER M., Vendredi ou les limbes du Pacifique.
"L’auteur est parti de l’Å“uvre de Daniel Defoe, écrite à la fin du XVIIIe siècle, Robinson Crusoé. Le héros éponyme, qui a échoué sur une île déserte, tente de recréer une société sur l’île, une société semblable à celle de l’Angleterre de l’époque. Michel Tournier réinvente cette histoire, en inspirant à son héros, cette fois nommé Vendredi, une quête initiatique qui lui permet de remettre en question les valeurs traditionnelles, et d’accéder à la liberté."


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur
Profs-L (liste de discussion des
professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale
postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la
personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information
seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la
législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à
des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact
</CENTER >

- Dernières publications de Mireille Sattler :

[983] - Ville et folie

[880] - Lectures pour réfléchir en Terminale

[787] - Livres sur le Maroc



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 136] - Renouveau / Renaissance

[1 135] - Jeunesse et révolte

[1 134] - La violence contre le pouvoir



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018 
Positive SSL