WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [1 141] - Question de l’homme : la nécessité de travailler


samedi 11 août 2018

Par Christophe David

Dans le cadre d’une séquence sur l’argumentation avec une classe de première ES, il s’agissait de réfléchir à la nécessité de travailler : pourquoi doit-on travailler ? Est-il normal voire souhaitable de travailler ? Ou au contraire le travail signe-t-il la déchéance de l’homme, du groupe social ou son asservissement ? Le travail permet-il d’être heureux ?

Synthèse mise en ligne par Murielle Taïeb.

Récit

  CÉLINE L.F., Voyage au bout de la nuit
Le travail à la chaîne.
  COLLODI C., Les Aventures de Pinocchio
Le passage sur l’île des enfants — deux chapitres, 30-31 : les enfants, qui ne travaillent pas dans cette sorte de Pays de Cocagne, font les 400 coups, s’amusent comme des petits fous, ne vont évidemment plus à l’école mais deviennent au bout de quelque temps... des ânes ! Par dessus le marché vite maltraités par leur maître. Allégorie limpide ou trouble ? Vous le saurez en lisant le roman...
  DURAS M., Le Marin de Gibraltar
Il y a quelques pages exploitables lorsque le narrateur évoque son activité professionnelle.
  ETCHERELLI C., Élise ou la Vraie vie
Sur le monde ouvrier.
  FÉNELON, Les Aventures de Télémaque
Utopie de la Bétique.
  FILHOL E., La Centrale
  GONTCHAROV I., Oblomov
  LE MAITRE P., Au-revoir là haut
Lorsqu’Albert Maillard cherche du travail.
  MELVILLE H., Bartleby, le scribe. Histoire de Wall Street
Au fil du temps cet être qui s’est d’abord montré travailleur, consciencieux, lisse, ne parlant à personne, révèle une autre part de sa personnalité : il refuse certains travaux que lui demande son patron. Il ne les refuse pas ouvertement, il dit simplement qu’il « préférerait ne pas » les faire, et ne les fait pas. Et cette phrase revient alors systématiquement dans sa bouche : « I would prefer not to », traduite en français par « je ne préférerais pas », ou « je préférerais ne pas » ou encore « j’aimerais mieux pas ». Peu à peu, Bartleby cesse complètement de travailler, mais aussi de sortir de l’étude où il dort. Il ne mange rien d’autre que des biscuits au gingembre, et refuse même son renvoi par son employeur.
  VIGAN D. de, Les Heures souterraines
Sur le harcèlement au travail.
  VIAN B., L’Écume des jours
Chapitre XXV et chapitre 48 qui raconte comment Chick, l’un des protagonistes, se retrouve dans un atelier où le travail est dur et inhumain ; c’est une critique du travail à la chaine et de la bureaucratie, sur un ton ironique, qui met en valeur l’absurdité de certains excès.
  VOLTAIRE, Candide
Chapitre XXX : le vieillard turc explique la nécessité de travailler : le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin.
  ZOLA E., L’Assommoir
Gueule-d’Or, forgeron mythique.
  ZOLA E., Au Bonheur des dames
Les grands magasins.
  ZOLA E., Germinal
Les mines.

Théâtre

  POMMERAT J., Les Marchands

Poésie

  HESIODE, Les Travaux et les Jours
  LA FONTAINE J. de, Fables, « Le Savetier et le Financier », « Le Laboureur et ses enfants », "La cigale et la fourmi"...
  SAINT-AMANT M.A.G. de, "Le paresseux"

Essai

  ARENDT H., Condition de l’homme moderne
Chapitre 3, travail et nécessité.
  ARISTOTE, La Politique
Livre I, chapitre 4 et 5, il faut des maîtres et des esclaves.
  BAUDRILLARD J., La Société de consommation
Sur la perte du temps.
  BLACK B., Travailler, moi ? Jamais ! (L’Esprit frappeur, 2005, 45 p.) http://kropot.free.fr/black-travailler.htm
  CUKIER A., Qu’est-ce que le travail ?
  DEBORD G., Panégyrique
  FREUD S., Malaise dans la culture
Lien entre travail et bonheur.
  FRIEDMAN G., Le Travail en miettes
  HEGEL G.W.F., Phénoménologie de l’esprit
B, IV, l’origine du travail.
  JAUCOURT L. de, article "Travail" dans L’Encyclopédie
  KANT E., Réflexions sur l’éducation
Sur le repos après le travail.
  LAFARGUE P., Le Droit à la Paresse
"Cette étrange folie qui possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste."
  LOCKE J., Traité du gouvernement civil
Chapitre 5, sur le lien entre travail et propriété.
  MANDEVILLE B. de, La Fable des abeilles
  MARCUSE H., « Les Fondements philosophiques du concept économique de travail » in Culture et société
  MARX K., Le Capital
Livre I, chapitre 7, sur la nécessité de travailler.
  MEDA D., Le Travail, une valeur en voie de disparition
Chapitre 10.
  MONTAIGNE M. de, « De l’oisiveté », in Essais, I, 8 ; et « Contre la fainéantise », Essais, II, 21
  MORE Th., L’Utopie
Livre II.
  NEILL A.S., Libres enfants de Summerhill
Dans cette école dirigée de 1921 à 1973 par un psychanalyste libertaire, les enfants et les adolescents qui débarquent, le plus souvent en rupture de ban, parfois renvoyés de partout, se voient proposer de ne suivre que les cours de leur choix et seulement si ça leur chante. La plupart choisit d’abord de n’en suivre aucun mais au bout d’un mois, au plus tard, poussés par l’ennui et sans doute aussi par le désir de faire société, tous s’inscrivent aux cours qui les intéressent ou qui leur sont nécessaires pour préparer le métier qu’ils envisagent. L’école existe toujours aujourd’hui. Elle est désormais dirigée par la propre fille de Neill, Z. Redhead. Beau sujet d’exposé en perspective, non ?
  PLATON, La République
Livre II, 369b-374e, quel travail choisir.
  PREVIEUX J., Lettres de non-motivation
Très drôles (mais pas seulement).
  RIFKIN J., La Fin du travail [1995], La Découverte, 1996.
  ROUSSEAU J.J., Émile ou De l’éducation
Livre III, la honte du travail manuel.
  ROUSSEAU J.J., Discours sur l’origine de l’inégalité entre les hommes
  RUSSEL B., L’Éloge de l’oisiveté
  SÉNÈQUE, De la Brièveté de la vie
  SERRES M., Le Parasite
  VANEIGEM R., Avertissement aux écoliers et aux lycéens
https://inventin.lautre.net/livres/Vaneigem-Avertissement-aux-lyceens.pdf
  VANEIGEM R., Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations (1967)
  VERNANT P., « Travail et nature dans la Grèce ancienne » in Mythe et pensée chez les Grecs
  WEIL S., La Condition ouvrière

Texte fondateur

  La Bible, "Genèse"
III, 17-19, la condamnation au travail de l’homme. « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front », dit le Seigneur à Adam en châtiment du Péché originel —> pour les Juifs, le travail, la nécessité de travailler pour gagner sa vie, est une malédiction.

Film

  CARLES P., Attention danger travail
Montre des réfractaires au monde du travail et donne à réfléchir.
  RICORDEAU R., Putain d’usine, documentaire (52 min, 2006)

Pistes de réflexion

  L’étymologie supposée : tri-palium, trois pieux, d’abord sorte de chevalet utilisé pour ferrer les chevaux puis instrument de torture, pour les Latins. L’étymologie de scholè qui a donné notre école « loisir consacré à l’étude » parce que seuls ceux qui ne travaillent pas comme des esclaves, c’est-à-dire les citoyens libres ou leurs fils ont du temps pour autre chose : grammaire, lecture des classiques, littérature, philosophie, musique. Ce ne sont, au départ, que des activités d’oisifs... Voir la notion d’otium à Rome. Distinguer surtout soigneusement travail, emploi et salariat. Tout le monde travaille, même les « primitifs » — mais quatre heures par jour au maximum, ils ne sont pas fous, eux ! Tout le monde n’a pas d’emploi ni n’est salarié, en revanche.

Synthèses à consulter

[1 104] – La relation de l’homme au travail

[706] – Romans sur le travail

[667] – Représentation du travail en peinture

[194] – Le thème du travail dans l’autobiographie et le roman

Et, pour le plaisir, l’épitaphe de La Fontaine — autre « horrible travailleur » pourtant — composée par lui-même :

"Jean s’en alla comme il était venu,
Mangea le fonds avec le revenu,
Tint les trésors chose peu nécessaire.
Quant à son temps, bien le sut dispenser :
Deux parts en fit, dont il soulait (1) passer
L’une à dormir et l’autre à ne rien faire."

(1) Soulait : avait coutume de.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Christophe David :

[1 158] - La curiosité, un vilain défaut

[1 141] - Question de l’homme : la nécessité de travailler

[1 134] - La violence contre le pouvoir



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 158] - La curiosité, un vilain défaut

[1 157] - Projet Voltaire

[1 156] - L’idée du siècle : astuces



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2019 
Positive SSL