banniere

L'espace visiteurs

[655] - Les textes et documents complémentaires à l’EAF

Il s’agissait de comparer les pratiques, selon les académies et les enseignants, quant à l’utilisation concrète des textes et documents complémentaires lors de l’épreuve orale d’EAF. Cette synthèse tente de rendre compte des différentes réflexions qui ont eu lieu sur la liste.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

 

Remarques préalables

- D’abord, s’exprime le regret qu’il faille rappeler aux candidats l’usage qu’ils ont à faire de ces documents complémentaires (que ceux-ci soient sous les yeux ou non), cette démarche ne leur étant pas acquise ou naturelle.
- Beaucoup de collègues les joignent aux textes des lectures analytiques que l’on fait parvenir aux professeurs examinateurs. Cela permet d’en prendre connaissance au préalable.
- Certains collègues spécifient sur le descriptif : « le candidat ne peut pas être interrogé sur un texte complémentaire pour la 1ère partie. Les textes complémentaires peuvent être utilisés pendant l’entretien », ces précisions étant apportées pour des collègues de collège à qui il arrive d’interroger et pas toujours très au fait des « règles » de l’EAF.

Exploitation des documents pendant l’épreuve

- De nombreux collègues laissent à disposition des candidats ces documents, à condition bien sûr qu’ils soient vierges de toute annotation (s’ils sont dans un porte-vue, vérifier que rien d’autre ne se glisse à l’intérieur ; ou garder le porte-vue sous le coude le temps de la préparation, les candidats n’ayant pas le temps de le feuilleter dans la 1/2 heure de préparation de la lecture analytique).
- Pour eux, il faut garder à l’esprit que la mission d’un professeur de Lettres est de faire lire ces textes. Il est donc hors de question pour certains de demander aux élèves de connaître par cœur ces textes complémentaires. « L’analyse littéraire est en soi suffisamment complexe pour que les aides méthodologiques ne paraissent pas superflues. La méthodologie ne fait pas l’intelligence : elle n’en est que le support. »
- Ainsi, les documents sont un moyen de développer et d’enrichir les réponses lors de l’entretien. Laisser accès aux documents, c’est laisser la possibilité au candidat de montrer ses compétences à circuler dans les œuvres et l’intertextualité : si un élève sait faire cela, pourquoi le pénaliser ? Toutefois si le candidat a besoin d’avoir le texte sous les yeux, voire de le relire pour se rappeler son contenu, certains collègues le pénalisent ; si au contraire il sait l’utiliser pour faire des relevés judicieux ils le valorisent.
- Pour les textes complémentaires est vérifié au moins le fait qu’ils soient connus, que leur sens global soit compris, que leur lien avec l’objectif de la séquence est clair. Pour les documents complémentaires, plusieurs s’interrogent sur la capacité à exploiter une analyse de tableau, une photo de mise en scène sans l’avoir sous les yeux. D’autres répondent que les références aux films se font de mémoire.
- Les collègues qui « interdisent » les documents complémentaires (mais une souplesse certaine apparaît par rapport aux différentes pratiques, même si cela joue sur l’évaluation avec valorisation ou pénalisation), disent que ces textes et documents sont travaillés comme une lecture cursive, que de simples références suffisent, et qu’ils sont tous alors mis sur le même plan (textes, images, films).

Eléments de conclusion

- La discussion a tourné sur la question de l’égalité de l’évaluation, les pratiques par académie au moins étant différentes, les IPR ne disant pas partout la même chose. Des instructions plus claires de l’Inspection Générale seraient souhaitées.
- Certaines questions peuvent toutefois aider à évaluer l’épreuve : « L’élève a-t-il préparé sérieusement son épreuve ou bien a-t-il considéré que le Français ne servait à rien ? L’élève a-t-il développé une réflexion personnelle au sujet des textes ou bien se contente-t-il d’un psittacisme utilitaire ? Saurais-je moi-même me souvenir de tout ? Serais-je capable de citer les textes complémentaires sans les avoir sous les yeux ? »

Compléments

- Certains collègues ont suggéré des pistes bibliographiques pour prolonger la réflexion sur ce que nous devons attendre des candidats :

  • TODOROV T., La Littérature en péril, ed. Flammarion, 2007.
  • DUNETON C., Anti-manuel de français, A hurler le soir au fond des collèges, Je suis comme une truie qui doute, ed. Seuil.

- Certains affichent un petit rappel à la porte de la salle d’examen à l’attention des prochains candidats : voir, sur le site de Philippe Misandeau, le document intitulé « Oral derniers conseils ».

Merci aux nombreux contributeurs : J.-P. Mahé, S. Lemoine, S. Bernet, C. Tastet, V. Sylvestre, C. Schwalen, FL Clapiz, J. Piétry, M. Barde, C. Réalini, F. Fréby, M. Guilpain, A. Ival, M. Tilly, M. Taieb, A.-M. Gorson-Tanguy, S. Thézenas, R. Banse, E. Curtil, P. Misandeau, V. Serre, C. Cano, S. Spitz, A. Rombeaut, J.-F. Pâris, J.-J. Tordjman, E. Carlie, S.O, S. Kreitel, J. Chaudet.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Marie-Agnès Roussot

- Dernières publications :
[949] - Paroles et apparences trompeuses au théâtre
[857] - Lectures plaisir en Seconde
[719] - Les croyances populaires
[662] - L’hypnose en littérature et au cinéma
[655] - Les textes et documents complémentaires à l’EAF









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 31-01-2012 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip