banniere

L'espace visiteurs

[467] - Activités de concentration

Il s’agissait de trouver des activités pour aider un groupe agité de 5e à se concentrer en début de séance.
Synthèse mise en ligne par Murielle Taïeb.

 

Premier conseil

- « Plus facile à dire qu’à faire... Ne pas crier, ne pas s’énerver et appeler les parents. Improviser, mettre en scène, ne pas être dans la sanction. »

Par la relaxation

- proposer des exercices de relaxation. Au fil des séances, les élèves deviennent de plus en plus réceptifs. C’est un rituel, une véritable pause.

- essayer des exercices de respiration debout en début de cours.

- faire "2 minutes de rien" : ils ferment les yeux, font silence, peuvent se mettre la tête dans les bras, peuvent penser à quelque chose de très agréable. Cela les apaise quelques temps.

- les faire se mettre debout et s’étirer longuement en silence, mettre les mains au sol sans plier les genoux.

- les laisser sortir 5 minutes à l’interclasse.

- faire écouter du chant grégorien.

Par des activités créatives

- proposer de la calligraphie.

- les faire colorier : livres de mandalas, vocabulaire en dessins mystérieux chez Retz.

Par des exercices ludiques

- chercher les différences entre deux dessins (livre de jeux Max et Lili) ou relier des chiffres pour former un dessin (monuments de Paris, trouvé chez Rougier et Plé).

- la série des rééditions Larousse en petits cahiers d’exercices du certificat d’études ou résolutions d’énigmes , les activités de mémorisation à partir d’images anciennes suscitent un vif intérêt.

- les images d’Épinal où il faut trouver une figure qui se trouve dans le dessin, cela aussi est très apprécié et leur apprend à se concentrer pour voir au delà des apparences, regarder autrement et changer de perspective.

NB : Il serait judicieux avant de proposer des activités de coloriage, chronométrés, d’avertir les parents de l’objectif de l’activité.

Par des exercices de français

- instaurer la dictée ritualisée, qui oblige l’élève à être attentif : "Avec des classes de troisième difficiles, j’avais instauré un rituel de deux phrases de dictée une fois par semaine au début de l’heure qui me semblait la plus difficile à gérer. Les élèves savaient ce qu’ils avaient à faire quand ils arrivaient et écouter la dictée et se concentrer pour écrire les obligeaient à se calmer. Au début, c’était difficile mais finalement cela fonctionnait assez bien. Ils avaient une petite note sur 5 en retour. "

- s’appuyer sur les exercices, en nombre important : leur donner la liste d’exercices à faire, suffisamment longue : s’ils n’ont pas fini, ils doivent finir chez eux ! Mise au travail assurée ! Cela permet au professeur de circuler et d’aider les plus faibles qui le veulent.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Français-collège (liste de discussion des professeurs de français au collège) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact




Florence Ragot-Angevin

- Dernières publications :
[467] - Activités de concentration
[370] - Des astuces pour passer moins de temps en corrections








contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip