banniere

L'espace visiteurs

[523] - Le procédé du regard étranger (altérité)

Il s’agissait de trouver, afin de soumettre à des 2de un corpus incluant un texte à commenter sur le thème de l’altérité, des textes autres que ceux du XVIIe et du XVIIIe siècle utilisant le « procédé du regard étranger » : procédé qui rapporte naïvement et au premier degré des observations coupées de leur interprétation ou interprétées de façon erronée, dans le but d’en faire ressortir le ridicule ou l’absurdité (Les Lettres persanes de MONTESQUIEU par exemple).
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

 

Œuvres littéraires

Regards d’animaux sur les humains

- SIMAK C., Demain les chiens.

Regards d’extra-terrestres sur des humains

- BROWN F., Martiens go home !.
- MENDOZA E., Sans nouvelles de Gurb (se présente sous la forme d’un journal de bord tenu par un extraterrestre débarqué sur terre et qui a perdu son coéquipier ; hilarant !).
- RIVAIS Y., Safari.
- WERBER B., Leçons de choses.

Regards d’étrangers sur les Européens, sur les Français en particulier

- AMIDOU KAM C., L’Aventure ambiguë (où est racontée « naïvement » la colonisation de l’Afrique).
- BARLEY N., L’Anthropologie n’est pas un sport dangereux.
- DAENINCKX D., Cannibale (raconte comment des « indigènes » venant des colonies françaises ont été échangés contre des animaux avec un zoo allemand pour en faire une attraction ; il y a ainsi un passage où le héros à la recherche de sa fiancée se lance dans le métro).
- DANINOS P., Carnets du Major Thompson ; Le Major tricolore.
- DJAVANN C., Comment peut-on être français ?, ed. Flammarion, 2006 (écho aux Lettres persanes de Montesquieu).
- OYONO F., Une Vie de boy (nombre de passages où le boy africain décrit sans trop comprendre certaines des pratiques des Blancs, notamment celles du commandant et de sa femme).
- SCHEURMANN E., Le Papalagui : les propos de Touiavii, chef de la tribu de Tiavéa, dans les Mers du Sud (en fait, un livre de Scheurmann lui-même), nouvelle traduction de l’allemand par Dominique Roudière.
- TIROLIEN G., Prière d’un petit enfant nègre (sous l’apparente simplicité du langage et de la vision se niche une critique radicale de la colonisation).
- WABERI A., Aux Etats-Unis d’Afrique, ed. Lattès (le poète et romancier djiboutien a construit son roman sur un regard inversé, puisque l’Afrique est un pays florissant, avec des Etats démocratiques dont les élites se penchent sur le sort de la malheureuse Europe, et en particulier sur la France avec ses villes tentaculaires entourées de bidonvilles ; on trouve au début du chapitre 2 une aimable parodie du chapitre 1 de Candide).

Regard d’enfant sur les adultes

- DARIEN G., Bas les cœurs, 1989, ed. Seuil 1994 (ce roman raconte les terribles années 1870-1871 par la voix d’un petit garçon, Jean Barbier ; il s’agit là d’un témoin innocent qui rapporte naïvement aussi bien les turpitudes familiales que les dérives politiques de son époque).
- MATHESON R., Journal d’un monstre (un enfant considéré comme un monstre et traité comme un animal dangereux - cf. le titre original, Né d’un homme et d’une femme).
- THIBON D., Le Crispougne, ed. Vivre Stock 2, 1975.

Corpus de baccalauréat

- En 2006, le sujet de bac S/ES de Guadeloupe, Guyane et Martinique était un corpus intitulé « Le regard des autres », avec des textes de Bergerac, de Montesquieu, et une courte nouvelle de F. BROWN, En sentinelle, qui présente un extraterrestre arrivant sur terre. On pourrait croire à la lecture que c’est un humain arrivant sur une planète étrangère, c’est donc une forme d’apologue, mais aussi une nouvelle à chute très intéressante pour aborder le regard étranger.

Films

- ROUCH J., Petit à petit (un Africain noir se comporte en ethnologue dans les rues de Paris... et comprend bien sûr tout de travers, comme le font les ethnologues blancs en Afrique ; on peut obtenir une copie ou un prêt en s’adressant au Comité du film ethnographique.
- TSHIBANDA P., auteur et psychologue congolais : Un fou noir au pays des blancs. Cet auteur fait de son expérience un spectacle, puis un livre ; sur le mode humoristique, il montre combien les réactions des Européens - en particulier la froideur à l’égard de l’étranger et les formalités administratives pour accéder au statut de réfugié - peuvent être perturbantes pour le réfugié politique qu’il a été ; plus tard, il évoque la difficulté de transmettre ses valeurs culturelles africaines à ses enfants éduqués dans nos normes. Ses spectacles sont disponibles en DVD sur le site de la RTBF (choisir « boutique » puis, dans la recherche, « Tshibanda »).
- UYS J., Les Dieux sont tombés sur la tête.

Un article de presse

- « Je dois d’abord vous dire qu’après avoir voyagé chez vous, touché à la neige, visité des fermes, des cimetières et des magasins, pratiqué la pêche en mer, appris à conduire une voiture, assisté à des fêtes et bu du vin, je trouve votre monde formidable ! Attention, pas seulement grâce à vous : grâce à vos ancêtres ! Regardez ce qu’ils vous ont légué ! C’est incroyable ! Ces ponts, ces routes, ces églises, ces maisons de pierre, vieilles de presque mille ans ! Et avec des sculptures ! Savez-vous que nos cases à nous sont si peu solides qu’on doit les rebâtir tous les cinq ans ? Vos ancêtres ont été formidables, il vous faudra toujours les honorer. »
- Ces paroles ne sont pas issues d’un ouvrage du XVIIIe siècle : on les lit dans un article du Monde du 14 mars 2007. Il raconte le voyage de Mudeya et Polobi qui terminent leur visite à Paris. C’était la première fois qu’ils quittaient la forêt de Papouasie où ils sont agriculteurs, et guerriers à leurs heures perdues. Les propos recueillis (en pidgin) présentent de manière saisissante le même décalage que celui des Lettres persanes, sauf que cette fois nous ne sommes plus dans la fiction. Comment peut-on être Papou ? C’est peut-être une question que l’on peut aussi se poser en classe aujourd’hui...

Merci aux contributeurs : C. D’ATABEKIAN, R. BERTHET, M. BOURINEAU, A.C. BRUNEVAL, F. BRUSTLEIN, F. CHATELAIN, N. DENIZOT, S. FOLLET, A. FOUILLOUX, C. FRANCOTTE, J. HAUSHEER, R. HOSTAL, M. LAURENT, I. LESUEUR, J.M. MARTIN, L. MONSERRAT, P. MORINAUD, J. PHILIPPE, F. POULIQUEN, C. POUS, C. REALINI, A. RUHLMANN.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Isabelle Farizon

- Dernières publications :
[724] - Réalité des personnages de roman
[592] - Mises en scène de L’Ecole des Femmes
[570] - Poèmes sur la montagne
[557] - Exploiter un exemple littéraire dans une argumentation
[555] - Lectures cursives de romans contemporains pour la Première









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip