WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [626] - Enrichir sa connaissance du cinéma


lundi 15 juin 2009

Par Marie-Agnès Oriol

Il s’agissait, pour conseiller une élève souhaitant mener des études de cinéma, de constituer une liste de films importants. La liste s’est enrichie, grâce aux colistiers, de conseils aux amoureux du cinéma et de jalons pour l’histoire du Septième Art.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert et actualisée le 25 février 2018 par Murielle Taïeb.

Liste de films

  Aardman studios, Wallace et Gromit.
  AGOU C., Sans Adieu
  AKIN F., Head-on ; De l’autre côté.
  ALFREDSON T., Morse
  ALLEN W., La Rose pourpre du Caire ; Manhattan.
  ALMODOVAR P., Femmes au bord de la crise de nerfs ; Tout sur ma mère ; Talons aiguilles ; Volver  ; La Piel que habito
  AMALRIC M., Rois et Reine ; La Vénus à la fourrure ; Barbara.
  AMENABAR A., Tesis  ; Les Autres ; Mar adentro
  ANNAUD J.-J., Le Nom de la rose ; L’Ours
  ANTONIONI M., La Notte ; Blow up ; L’Avventura ; Profession : reporter
  ARNOLD A., Fish Tank ; American Honey

  BAY M., The Island
  BENIGNI R., La Vie est belle.
  BERGLAN I., Les Fraises sauvages ; Sonate d’automne ; Le Septième Sceau.
  BIGELOW K., Detroit
  BLIER B., Les Valseuses ; Buffet froid ; Le Bruit des glaçons
  BONG J., The Host.
  BOORMAN J., La Forêt d’émeraude.
  BRESSON R., Pickpocket.
  BROWNING T., Freaks.
  BUNUEL L., Un Chien andalou ; Viridiana ; El ; Belle de jour ; Le Charme discret de la bourgeoisie
  BURTON T., Edward aux mains d’argent ; Les Noces funèbres ; Sleepy Hollow.

  CAMPILLO R., 120 battements par minute
  CAMPION J., La Leçon de piano.
  CAMUS M., Orfeu negro.
  CAPRA F., Arsenic et vieilles dentelles ; M. Smith au sénat ; La Vie est belle ; L’Extravagant Mr. Deeds.
  CARNE M., Hôtel du Nord ; Les Enfants du Paradis.
  CATTANEO P., The Full Monty / Le Grand Jeu
  CHAPLIN C., La Ruée vers l’Or ; Le Dictateur ; Les Temps modernes ; M. Verdoux.
  CHEREAU P., La Reine Margot.
  CIMINO M., Voyage au bout de l’enfer.
  COCTEAU J., Orphée ; La Belle et la Bête.
  COEN J. et E., Fargo.
  COPPOLA F. F., Dracula ; la série des Parrains ; Apocalypse now redux.
  CRONENBERG D., Crash ; History of violence.
  CUKOR G., Les Quatre Filles du docteur March ; My Fair Lady ; Une Etoile est née.
  CURTIZ M., Casablanca.

  DAYTON J., FARIS V., Little Miss Sunshine.
  DEL TORO G., Le Labyrinthe de Pan (El Laberinto del Fauno) ; L’Orphelinat (El Orfanato)
  DENIS C., White Material, Un beau Soleil intérieur
  DE PALMA B., Blow out ; Snake Eyes
  DE SICA V., Le Jardin des Finzi Contini ; Le Voleur de bicyclette.
  DEMILLE C. B., Les Dix Commandements.
  DEMY J., Les Demoiselles de Rochefort ; Peau d’Âne.
  DEPARDON R., Délits flagrants.
  DESPLECHIN A., Rois et Reine ; Un conte de Noël.
  DONEN S. et KELLY G., Chantons sous la pluie.
  DONEN S., Charade.
  DOVJENKO A. P., La Terre.
  DREYER C. T., La Passion de Jeanne d’Arc ; Gertrud.

  EASTWOOD C., Honkytonk man ; Sur la route de Madison ; Gran Torino
  EDWARDS B., Diamants sur canapé ; The Party.
  EISENSTEIN S., Le Cuirassé Potemkine ; La Grève ; Alexandre Nevski ; Ivan le Terrible.
  ENRICO R., Le vieux Fusil

  FASBINDER R. W., Effi Briest.
  FELLINI F., La Strata ; La Dolce Vita ; Huit et demi ; Ginger et Fred ; Amarcord.
  FERRERI M., La Grande Bouffe.
  FLEMING V., Le Magicien d’Oz.
  FORD J., La Charge héroïque ; La Prisonnière du désert.
  FORMAN M., Amadeus.
  FREARS S., Les Liaisons dangereuses.
  FRIEDKIN W., French Connection (The French Connection)
  FULLER S., La Maison de bambou.

  GALLIENNE G., Les Garçons et Guillaume à table !
  GANCE A., Napoléon.
  GILLIAM T. et JONES T., Sacré Graal.
  GIOVANNI J., Deux Hommes dans la ville
  GODARD J.-L., A bout de souffle ; Le Mépris ; Pierrot le Fou ; Histoire(s) du cinéma.
  GONDRY M., Eternal sunshine of the spotless mind, Human nature.
  GREENAWAY P., Prospero’s Books ; Meurtre dans un jardin anglais.
  GRIFFITH D. W., Naissance d’une Nation ; Intolérance.
  GRIMAUD P., Le Roi et l’Oiseau.
  GUITRY S., Le Roman d’un tricheur.

  HANEKE M., La Pianiste ; Caché  ; Le Ruban blanc ; Amour
  HAWKS H., La Captive aux yeux clairs ; L’Impossible Monsieur Bébé ; Rio Bravo ; Scarface.
  HAZANAVICIUS M., The Artist
  HERZOG W., Aguirre ou la Colère de Dieu.
  HITCHCOCK A., La Mort aux trousses ; Vertigo ; Psychose ; Les Oiseaux ; La Corde ; Fenêtre sur cour.
  HUSTON J., La Nuit de l’iguane.

  INARRITU A. G., Babel.

  JACKSON P., trilogie du Seigneur des Anneaux.
  JACQUOT B., Sade  ; Les Adieux à la reine
  JARMUSCH J., Dead Man.
  JEUNET J.-P., Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain.

  KALATOZOV M., Ya Kuba (I am Cuba).
  KARI D., Nói Albinói.
  KARUKOSKI D., Tom of Finland
  KAR-WAI W., In the mood for love.
  KAURISMAKI A., L’Homme sans passé.
  KAZAN E., Un tramway nommé désir ; America, America.
  KEATON B., Le Mécano de la General.
  KITANO T., Hana-Bi.
  KUBRICK S., Orange mécanique ; Shining ; 2001, l’Odyssée de l’espace ; Carrie (première utilisation du split au cinéma) ; Les Sentiers de la gloire ; Paths of Glory ; Dr. Folamour ; Eyes wide shut ; Barry Lindon.
  KUROSAWA K., Kaïro.
  KUROZAWA A., Les Sept Samouraïs ; Kagemusha ; Le Château de l’araignée.
  KUSTURICA E., Le Temps des gitans ; Chat noir, chat blanc.

  LANG F., Les Contrebandiers de Moonfleet ; M. le Maudit ; Metropolis ; Les Trois Lumières.
  LAUGHTON C., La Nuit du chasseur.
  LEE A., Tigres et dragons ; Le Secret de Brokeback Moutain.
  LELOUCH C., Un Homme et une femme
  LEONE S., Le Bon, la brute et le truand ; Pour une poignée de dollars.
  LEVINSON B., Rain Man
  LEWIN A., Pandora (Pandora and the flying Dutchman) ; The Private Affairs of Bel Ami.
  LOACH K., Le Vent se lève (The Wind that shakes the Barley).
  LUBITSCH E., To be or not to be ; The Shop around the corner.
  LYNCH D., Elephant man ; Mulholland Drive.

  MADDEN J., Shakespeare in love.
  MAIWENN, Le Bal des actrices ; Polisse
  MALLE L., Ascenseur pour l’échafaud.
  MANKIEWICZ J., Le Fantôme de Mrs Muir ; La Comtesse aux pieds nus.
  MC CAREY L., Elle et lui, an affair to remember.
  MELVILLE J.-P., Le Samourai.
  MIKHALKOV N., Urga ; Le Barbier de Sibérie.
  MILLER C., Garde à vue
  MINGHELLA A., Le Patient anglais.
  MINNELLI V., Un Américain à Paris ; Comme un torrent ; Tous en scène.
  MIYAZAKI H., Le Voyage de Chihiro.
  MIZOGUCHI K., Les Contes de la lune vague après la pluie ; L’Intendant Sansho.
  MORETTI N., Journal intime.
  MURNAU F. W., Nosferatu ; L’Aurore.

  NAKATA H., The Ring.
  NICHOLS M., Qui a peur de Virginia Woolf ? (Who’s Afraid of Virginia Woolf ?) ; Le Lauréat (The Graduate)
  NIGHT SHYAMALAN M., Sixième sens (The Sixth Sense)
  NOLAN C., Insomnia.

  OPHULS M., Lola Montès ; La Ronde ; Le Plaisir ; Lettre d’une inconnue ; Madame de.
  OZON F., Potiche  ;
8 femmes
  OZU Y., Voyage à Tokyo.

  PABST G. W., L’Atlantide ; Loulou (Die Büchse der Pandora).
  PASOLINI P. P., Théorème.
  PECK R., Le Jeune Karl Marx
  PETZOLD C., Barbara
  PIALAT M., Sous le soleil de Satan ; Van Gogh.
  PODALYDES B., Le Mystère de la Chambre jaune
  POUDOVKINE V., La Mère.
  POWELL M., et PRESSBURGER E., Colonel Blimp.
  PREMINGER O., Laura.

  RAY S., La Complainte du sentier (Pather Panchali) ; Le Salon de musique.
  REDFORD R., L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux.
  RENOIR J., La Règle du jeu ; La Grande Illusion ; Une partie de campagne.
  RESNAIS A., Hiroshima mon amour ; Nuit et Brouillard ; Mon oncle d’Amérique ; On connaît la chanson.
  ROHMER E., La Marquise d’O ; Ma nuit chez Maud.
  ROMERO A., La Nuit des morts-vivants
  ROSSELLINI R., Rome, ville ouverte.

  SAUTET C., Les Choses de la vie ; Vincent, François, Paul et les autres ; César et Rosalie ; Nelly et M. Arnaud.
  SCHLONDORFF V., Le Tambour.
  SCHOEDSACK E. B. et COOPER M. C., King Kong.
  SCIAMMA C., Tomboy
  SCOLA E., Une journée particulière.
  SCORSESE M., Taxi driver.
  SIMON C., Les Bureaux de Dieu
  SINGER B., Usual suspects
  SOKOUROV A., Père et fils.
  SPIELBERG S., Les Aventuriers de l’arche perdue.

  TANOVIC D., No Man’s Land.
  TARANTINO Q., Pulp fiction ; Reservoir Dogs ; Kill Bill.
  TARKOVSKI A., Le Sacrifice ; Andreï Roublev.
  TATI J., Jour de fête ; Mon Oncle ; Trafic ; Playtime ; Les Vacances de M. Hulot.
  TAVERNER N., L 627.
  TECHINE A., Ma Saison préférée.
  TRUFFAUT F., Les 400 coups ; Jules et Jim ; Le Dernier Métro ; La Nuit américaine.

  VAN SANT G., Elephant.
  VARDA A., Cléo de 5 à 7 ; Sans toit ni loi ; Visages, Villages (coréalisé avec JR)
  VERNEUIL H., I... comme Icare
  VIGO J., L’Atalante ; Zéro de conduite.
  VILLENEUVE D., Incendies  ; Blade Runner 2049
  VINTERBERG T., Festen.
  VISCONTI L., Ludwig ; Mort à Venise ; Rocco et ses frères ; Le Guépard.
  VON STERNBERG J., L’Ange bleu (Der blaue Engel).
  VON TRIERS M., Dogville ; Breaking the waves.

  WACHOWSKI A. et L., Matrix.
  WELLES O., Citizen Kane ; La Soif du mal.
  WENDERS W., Les Ailes du désir ; Buena vista social club.
  WIESEMAN F., In Jackson Heights
  WILDER B., Certains l’aiment chaud (Some like it hot).
  WISE R. et ROBBINS J., West side story.
  WONG Kar-Wai, In the Mood for love

  ZVIAGUINTSEV A., Le Retour ; Faute d’amour.

Quelques suggestions commentées : pour connaître la grammaire de l’image et les grandes étapes de l’histoire du cinéma

  GRIFFITH invente à peu près en même temps qu’EISENSTEIN tous les mouvements de caméra (voir Naissance d’une nation). Pour le travail essentiel du montage, EISENSTEIN disait comme Flaubert que ce ne sont pas les perles qui font le collier, mais le fil (voir La Grève ou encore Le Cuirassé Potemkine et la scène culte du landau).
  Voir RENOIR, La Règle du jeu et WELLES, Citizen Kane pour le travail qu’ils mènent avec la profondeur de champ.
  Voir CARNE, Les Enfants du Paradis, pour le fabuleux hommage du cinéma au théâtre.
  A propos de La Mort aux trousses, HITCHCOCK évoque les procédés propres à créer le suspense qu’il avait volontairement pris à rebours : scène de l’avion, refus du chat noir, de la musique oppressante, d’un décor mystérieux, etc.
  Pour la composition du film policier, voir Insomnia de C. NOLAN, film étudié dans les écoles de cinéma américaines pour sa composition très classique mais efficace. Par ailleurs, toutes les séries policières françaises, des plus mauvaises aux plus subtiles, doivent quelque chose à L 627 de TAVERNIER.
  Le Septième Sceau rassemble les thèmes et particularités stylistiques de BERGMAN, y compris la dimension métaphysique du cinéma nordique (DREYER, etc.).
  Le néoréalisme italien introduit une nouvelle manière de filmer le réel : Le Voleur de bicyclette de DE SICA à côté du ROSSELINI de Rome ville ouverte.
  Pour le travail de déconstruction de la Nouvelle Vague, voir Pierrot le fou de GODARD.
  Le cinéma japonais des années cinquante, pour le travail sur les personnages, l’onirisme de la manière de filmer : Les Contes de la lune vague après la pluie de MIZOGUCHI ou le KUROSAWA des Sept Samouraïs.
  Le dernier film de KUBRICK, Eyes wide shut, rejoue tous les thèmes du réalisateur, dont celui, fondateur, de la violence et du désir.
  Pour la façon de travailler les plans de grand ensemble et le travail sur la couleur, voir La Prisonnière du désert de FORD - dont on a dit que c’était une « couverture navajo », ce qui est magnifiquement exact.
  Père et fils de SOKOUROV est étonnant : du cinéma dans la plus belle acception du terme puisque tout se construit dans et par l’image, dans le montage. Si on supprime dialogue et musique, le film continue à crier ce qu’il a à dire. Voir aussi son maître TARKOVSKI : Le Sacrifice par exemple.
  Voir un film du mouvement du Dogme 95, par exemple Festen de VINTERBERG.
  Pour une réflexion sur la narration par l’image, voir Le Samouraï de MELVILLE (les dix premières minutes sont sans dialogue !).

Conseils aux amoureux du cinéma

  Pour compléter la filmographie, le top 100 de l’American Film Institute, établi en 1998, propose un classement des cent meilleurs films américains de l’histoire du cinéma. Depuis, une sélection de 100 nouveaux films est constituée chaque année.
  Consulter le très riche site de la Cinémathèque française, notamment la liste « Les cent plus beaux films de l’histoire du cinéma au reflet Médicis » (du 19 novembre 2008 au 6 juillet 2009).
  Utiliser la rubrique « Centre de documentation » sur le Site du cinéma Le France de Saint-Etienne, qui propose les fiches A4 de nombreux films.
  Goûter les DVD de l’immense Alain Bergala, qui pratique la pédagogie de l’extrait ; il en existe un sur le point de vue notamment. Dans la même collection (Eden Cinéma au CNDP), un opus sur le documentaire.
  Etudier L’Analyse de séquences de Laurent JULLIER - ouvrage théorique, présentant en annexe les épreuves de grandes écoles de cinéma - et Lire les images de cinéma, détaillant des analyses filmiques.
  Pour trouver les films en DVD : consulter les archives de « Cinéma du monde » : les sélections en DVD étaient vendues il y a quelques années avec Le Monde du samedi.
  Noter qu’il existe au moins un enseignement cinéma (de spécialité) dans chaque département. Véritable formation (un peu plus qu’une simple initiation) en histoire du cinéma, en analyse de film, en écriture de scénario et en réalisation. Il est possible de rejoindre ces sections en classe de Première, mais plus du tout en Terminale - sauf pour l’enseignement facultatif, bien moins riche tout de même.
  Enfin, regarder tous les films en version originale !


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Marie-Agnès Oriol :

[843] - Lire à haute voix

[839] - Pour étudier Ruy Blas

[807] - Paternité et bâtardise chez Maupassant

[754] - L’Argent

[675] - Les livres qui tuent



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 136] - Renouveau / Renaissance

[1 135] - Jeunesse et révolte

[1 134] - La violence contre le pouvoir




Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018