WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste français-collège


Article : [497] - Donner ses impressions sur un texte


dimanche 11 novembre 2018

Par Liza Georgelin

Il s’agissait de proposer des activités permettant d’amener les élèves à formuler des impressions sur un texte.

Synthèse mise en ligne par Murielle Taïeb.

Constat de départ :

« Ma collègue et moi nous heurtons au même problème : lorsque nous demandons aux élèves de nous faire part de leurs impressions sur un texte, rien ne sort. Tout au plus, certains nous donnent le thème du texte ("ça parle d’amour" ou "ça décrit un paysage"). J’ai essayé de développer des stratégies pour les amener à détailler un peu plus, par exemple :
  "recopie le vers qui te semble le plus étonnant, le vers qui te semble le plus doux " etc.
  "quel personnage te semble le plus sympathique ? " etc
  " à quelle autre Å“uvre cela te fait-il penser"...
J’ai essayé aussi les journaux de lecture.
Mais cela reste très difficile.
Au départ, je pensais que les élèves avaient des impressions mais qu’ils n’arrivaient pas à les formuler. Plus les années passent, plus je me rends compte que beaucoup d’entre eux n’ont réellement pas d’impressions sur le texte. Autant, je me sentais capable de les aider à formuler leurs impressions, autant je me sens démunie car je ne peux pas ressentir à leur place. C’est très déroutant, car je me rends compte que la plupart n’ont pas du tout le rapport au langage que nous tenons souvent pour acquis en cours de français, et ne comprennent pas que la façon dont on dit ou écrit quelque chose peut faire sens, peut provoquer quelque chose chez le lecteur. Tout au plus, pour eux, un texte est une histoire, une succession de faits, et un résumé leur suffit amplement. Dès lors, il est pour eux inutile de s’attarder sur tel ou tel mot, telle ou telle phrase ; relire un texte ne fait pas sens pour eux.
Mon but n’est pas de dresser un tableau négatif de nos élèves, mais au contraire de chercher quelques pistes pour développer cette sensibilité face aux textes. Passer par l’écriture, peut-être ? »

Propositions des colistiers

  Amener l’élève à « se mettre dans la peau » de l’écrivain : lui faire se poser la question « comment aurais-je fait, moi pour exprimer telle ou telle chose ? » A partir de là, cela rendra plus sensible les effets de style et les choix particuliers des auteurs par rapport à ce qu’il ferait lui de son côté. Bien sûr il y aura des réponses du genre "parce que ça fait plus joli" mais peut-être certains arriveront-ils à toucher du doigt l’importance d’un adjectif, d’un point d’exclamation, d’un présent...

  Faire comparer un texte littéraire et sa version neutre, purement “factuelle”

  Proposer aux élèves un réservoir d’adjectifs permettant de décrire des impressions (bouleversé, emporté, déçu, enthousiasmé, réjoui, perplexe...). Leur fournir ensuite un canevas syntaxique pour présenter leurs impressions : « En lisant (titre du roman), j’ai été (adjectif), car (développement d’un argument sur l’intérêt de l’oeuvre). Par exemple( développement d’un exemple précis). »
Exemple : "En lisant Les Métamorphoses d’Ovide, j’ai été très surpris par le fait que les dieux peuvent se changer aussi bien en animaux qu’en plantes, et même en éléments naturels. Par exemple, Zeus, quand il veut séduire Léda, se transforme en cygne, et peut ainsi approcher la femme qu’il aime sans qu’elle se méfie."

  Proposer des activités qui font faire à l’élève « un pas de côté » : demander de faire l’interview imaginaire d’un écrivain, dessiner le bureau de l’écrivain, rechercher la raison d’une dédicace, faire la dédicace de l’œuvre à une personne...La revue Décapage peut être une ressource intéressante car elle aborde la littérature actuelle sous des angles originaux : la dédicace, des interviews imaginaires, ce que fait l’écrivain quand il n’écrit pas ; des dossiers complets et concrets sur des écrivains vivants, avec photos et documents : le bureau, les brouillons, l’enfance, les livres clés. Autant d’angles d’approche à transposer dans les classes.

  Faire écouter, lire ou visionner à l’élève des critiques de livres et s’en inspirer.

  Se servir de l’étude du texte argumentatif avec la construction d’idées « pour » et d’idées « contre »” afin de faire produire aux élèves un avis nuancé. Cet exercice a été réalisé par une collègue sur un autre support que l’écrit : le cinéma (dans le cadre de « Collège au cinéma »).


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Français-collège (liste de discussion des professeurs de français au collège) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Liza Georgelin :

[497] - Donner ses impressions sur un texte

[465] - Lectures brèves en 6e

[436] - Romans sur la navigation

[427] - Évaluations diagnostiques en 6e

[413] - Portraits d’aventuriers



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[497] - Donner ses impressions sur un texte

[496] - Chansons autobiographiques

[495] - Lancement de séquence



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018 
Positive SSL