WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [360] - Récits autobiographiques à la 3e personne


lundi 5 septembre 2005

Par Christine Guillou

Il s’agissait de trouver des exemples d’autobiographies rédigées à la troisième personne.
Synthèse mise en ligne par Catherine Briat

Récits autobiographiques

  BARTHES R., Roland Barthes par roland barthes (typographie de la page de couverture), écrivains de toujours, Seuil, 1975, et son épigraphe : « Tout ceci peut être considéré comme dit par un personnage de roman. »
  CAMUS A., Le Premier Homme.
  CESAR, LA Guerre des Gaules.
  CHAMOISEAU P., Une Enfance créole.
  COLETTE, La Maison de Claudine.
  CORTAZAR J., Les Fils de la vierge (conte fantastique où le narrateur s’interroge sur la personne à employer).
  DES FORETS L.-R., Ostinato.
  DETAMBEL R., L’Ecrivaillon.
  DURAS M., Un Barrage contre le Pacifique.
  LEDUC V., La Bâtarde.
  LILAR S., Une Enfance gantoise.
  RENARD J., Poil de Carotte.
  STEIN G., Autobiographie d’Alice Tolkias.
  YOURCENAR M., Souvenirs pieux.
Le texte commence ainsi : « L’être que j’appelle moi vint au monde un certain lundi 8 juin 1903, vers les 8 heures du matin, à Bruxelles, et naissait d’un Français appartenant à une vieille famille du nord, et d’une Belge dont les ascendants avaient été durant quelques siècles établis à Liège, puis s’étaient fixés dans le Hainaut. »
Il y a un jeu étonnant avec le « je » dans tout le livre.

Récit à la 2e personne

  JULIET C., Lambeaux.

L’autofiction en question

Il y a aussi la possibilité de se référer à la notion d’autofiction :
« Autofiction » (n. f.) (Serge Dubrovsky) : roman où l’auteur et le personnage central se ressemblent mais qui laisse cependant une part belle à la fiction afin de dévoiler une vérité du Moi : ainsi l’autofiction mêle autobiographie et fiction.
Quelques références :
  DURAS M., L’Amant.
  HANDKE P., Le Malheur indifférent. Handke « Ã©crit » sur la PERSONNE de sa mère, qui s’est suicidée ; ce court texte pose des questions essentielles : « refus » du récit - pour distinguer la PERSONNE et le PERSONNAGE, évolution irréversible vers la « prise de notes » - une sorte de disparition du JE ; il pose des questions extrêmement fortes quant à la notion de limites.
  PEREC G., W ou le souvenir d’enfance (pour la partie qui concerne l’île de W).


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Christine Guillou :

[704] - Personnages littéraires et tribunal

[461] - Romans comiques pour des 2de

[389] - « Perfide Albion »

[360] - Récits autobiographiques à la 3e personne

[55] - Romans policiers



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 156] - L’idée du siècle : astuces

[1 155] - La vie en entreprise dans le théâtre contemporain

[1 154] - Discours persuasif du XVIIe siècle sur le thème de la comédie sociale, l’hypocrisie



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2019 
Positive SSL