WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [544] - Voir sans être vu


mercredi 21 novembre 2007

Par Véronique Brémond Bortoli

Il s’agissait de trouver des scènes où un homme contemple à son insu la femme aimée.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

Domaine du mythe ou du conte - Peinture

  La Bible, Livre de Daniel 13, 1-64 : le célèbre épisode de Suzanne et des vieillards, souvent représenté par les peintres, notamment LE TINTORET, mais aussi REMBRANDT ou encore RUBENS.
  La Bible : le roi David admirant la beauté dénudée de Bethsabée au bain (Livre des Rois ?).
  L’histoire de Gygès et du roi Candaule (roi de Lydie) : un vrai mythe littéraire, qui part d’HERODOTE (livre I), qu’on retrouve au moyen-âge chez BOCCACE, puis chez LA FONTAINE (plus allusif), chez HEBEL, dramaturge allemand du XIXe siècle (Gygès et son anneau), et enfin chez GIDE (une pièce de théâtre : Le Roi Candaule) ; voir aussi l’opéra de ZEMLINSKY, d’après Gide.
  Le mythe de Diane chasseresse, surprise au bain par Actéon : voir OVIDE, Métamorphoses, et le tableau de François BOUCHER, Diane sortant du bain (1742).
  BEROUL, Tristan et Yseut : la scène où le roi Marc surprend les amants dans la forêt.
  PERRAULT C., Peau d’âne : le prince observe par le trou de la serrure la jeune fille qui revêt ses robes.

Roman ou autobiographie

  LA FAYETTE (de), La Princesse de Clèves : M. de Nemours observe la Princesse par la fenêtre.
  VOLTAIRE, L’Ingénu : amusante scène de voyeurisme au début, où c’est Mlle de Saint-Yves qui regarde le Huron par le trou de la serrure !
  ROUSSEAU J.-J., Les Confessions : à la fin du livre II, Jean-Jacques observe Madame Basile, « une brune extrêmement piquante », par un jeu de miroir.
  STAËL (de) G., Corinne : Corinne va incognito jusqu’en Angleterre pour voir son amour Lord Nelvil ; depuis le parc de la demeure, elle l’observe par une fenêtre lors d’une réception, et l’aperçoit se montrer tendre avec sa sÅ“ur ; elle comprend qu’il s’éloigne d’elle : grand moment mélodramatique.
  STENDHAL, Le Rouge et le Noir : Julien épiant Mme de Rênal dans l’église à la fin du roman.
  STENDHAL, La Chartreuse de Parme : Fabrice dans sa prison aperçoit Clélia qui nourrit ses oiseaux.
  HUGO V., Notre-Dame de Paris, livre II, chapitre 3 : la danse d’Esméralda vue par Gringoire.
  GAUTIER T., Une nuit de Cléopâtre (nouvelle) : Meiamoun observe Cléopâtre dans son bain.
  FLAUBERT G., L’Éducation sentimentale : Mme Arnoux ne s’aperçoit pas que Frédéric la détaille.
  ROBBE-GRILLET, La Jalousie.
  DURAS M., L’Amant : la jeune fille contemple, sur le bac, lors de la traversée, le jeune chinois.
  PAGNOL M., Manon des sources.
  COHEN A., Belle du Seigneur, chapitre 2 : Solal se dissimule dans la chambre d’Ariane et l’observe avant de lui apparaître, déguisé en vieillard repoussant, et de lui déclarer son amour sous ce déguisement.
  BARJAVEL R., L’Enchanteur : Merlin contemplant Viviane au bain, et durant son sommeil (au début du roman, plutôt une première rencontre).
  GOURIO J.-M., Chut ! : le narrateur observe la bibliothécaire dont il est tombé amoureux en train de lire dans un parc.
  NOTHOMB A., Mercure : une adolescente enfermée est observée par un vieil homme aussi amoureux que tortionnaire ; plusieurs passages présentent ce jeu d’observation.

Théâtre

  MOLIERE, Le Malade imaginaire : à la fin, Argan feignant la mort voit réagir Béline puis Angélique.
  RACINE, Britannicus : la scène où Néron voit Junie.
  MARIVAUX, La Dispute : toute la pièce est fondée sur un dispositif voyeuriste, mais ceux qui regardent (un couple) ne sont pas amoureux de ceux qu’ils regardent...
  ROSTAND E., Cyrano de Bergerac : lorsque le héros explique à Roxane qu’il l’observe et la détaille depuis des années.

Poésie

  RONSARD (de) P., sonnet « Te regardant assise auprès de ta cousine » (cf. « Lagarde et Michard » du XVIe siècle).
  ROY C., Clair comme le jour, « Dormante » : très beau poème qui rend hommage à une femme endormie sur la plage.

Proposition de séquence

  En Å“uvre intégrale : La Princesse de Clèves de Mme de LA FAYETTE.

  En groupement (voir les références précises ci-dessus) :

  • BEROUL, Tristan et Yseut ;
  • STENDHAL, La Chartreuse de Parme ;
  • ROBBE-GRILLET A., La Jalousie ;
  • COHEN A., Belle du Seigneur.

  En analyse de l’image : Suzanne et les vieillards, assorti du texte biblique.
  Quelques éléments d’analyse : les jeux de points de vue, la transgression, le voyeurisme, et l’érotisme plus ou moins dissimulé.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Véronique Brémond Bortoli :

[793] - Narrateur et personnages

[683] - La mort du père

[665] - Émancipation féminine

[600] - « Grand seigneur, méchant homme » : les aristocrates débauchés

[544] - Voir sans être vu



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 136] - Renouveau / Renaissance

[1 135] - Jeunesse et révolte

[1 134] - La violence contre le pouvoir



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018 
Positive SSL