WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Articles et réflexions Usages des blogs en cours de français


Article : Les ressources √©tonnantes d’un blog p√©dagogique


samedi 7 juin 2008

Par test , Par Françoise Cahen

J’ai cr√©√© mes deux blogs principaux sur WebLettres en octobre et novembre 2007. Je ne voulais pas seulement proposer un cahier de textes en ligne, ni m’attacher exclusivement √† suivre un projet d’√©criture bien d√©fini (comme le prix litt√©raire du lyc√©e) : ces blogs sont interactifs et destin√©s √† accompagner la vie de la classe en cours de fran√ßais √† travers toutes ses activit√©s. Le premier blog s’intitule « Traces de cours » ; il est √† l’usage d’une classe de premi√®re S.

Le deuxi√®me s’appelle « Partages » ; il s’adresse √† une classe de seconde.
Jalouse du succ√®s que rencontrait un coll√®gue de math√©matiques avec un site que fr√©quentaient beaucoup mes √©l√®ves, je pensais d’abord r√©aliser un seul blog qui s’adresserait √† toutes mes classes. Mais j’ai vite compris qu’il valait mieux cr√©er plusieurs blogs : un pour chaque classe ; sinon, on ne s’y retrouvait plus. Je pensais √©galement y d√©poser essentiellement des documents, voire des travaux d’√©l√®ves, au fil de ce que je ferai en classe. Mais j’ai bient√īt r√©alis√© que l’interactivit√© permise par le blog, et notamment la fonction « commentaire » d√©veloppait des perspectives passionnantes.

√Ä quoi servent mes blogs ?

C’est d’abord une m√©moire efficace des activit√©s de la classe
Mieux qu’un simple cahier de texte, le blog retrace nos activit√©s de cours, en les pr√©sentant de fa√ßon attrayante. On peut permettre aux √©l√®ves de t√©l√©charger des documents de cours : les √©tourdis ne peuvent plus dire qu’ils les ont perdus ; ils les retrouvent facilement. Les images √©tudi√©es en classe y figurent en couleur. En premi√®re, les descriptifs des activit√©s en vue de l’oral du bac deviennent interactifs : on clique sur le titre de l’extrait et on le retrouve facilement. Les rubriques que j’ai cr√©√©es correspondent aux objets d’√©tudes du programme et l’√©l√®ve a des rep√®res quand il veut r√©viser.

Mais c’est aussi un lieu de d√©bats
J’y lance des questions, en marge de ce que nous faisons en cours. Elles peuvent √™tre br√®ves. Les √©l√®ves, de chez eux, quand ils ont un peu de temps, y r√©pondent, et d√©battent entre eux. Ainsi, la personnalit√© de Julien Sorel a donn√© lieu √† d’√©tonnantes r√©flexions au sein de ma classe de premi√®re. La question, en adoptant ce mode de communication qu’affectionnent les √©l√®ves, avait perdu son aspect purement scolaire : les √©l√®ves se sont int√©ress√©s au personnage de fa√ßon plus profonde. La litt√©rature est entr√©e dans leur vie ; et les coll√®gues des autres mati√®res n’en revenaient pas d’entendre les √©l√®ves discuter entre eux √† la r√©cr√©ation de la personnalit√© complexe d’un h√©ros romanesque, de fa√ßon tr√®s anim√©e :
https://www.weblettres.net/blogs/article.php?w=Tracesdecours&e_id=2597

On peut y exposer des travaux d’√©l√®ves ou rendre ses devoirs
En seconde, j’y consigne r√©guli√®rement mes petits questionnaires de lecture. Les √©l√®ves qui le souhaitent peuvent r√©pondre directement avec la fonction commentaire. J’imprime ensuite leur r√©ponse pour leur rendre corrig√©e. Ce sont surtout les retardataires qui l’utilisent, car j’autorise les √©l√®ves qui ont « oubli√© » leur copie en classe √† la rendre via le blog.
Quand j’aurai des ordinateurs en classe, je pourrai plus directement faire participer les √©l√®ves. Nous y avons d√©j√† expos√© des po√®mes d’√©l√®ves apr√®s un atelier d’√©criture. Pour motiver des √©crits non not√©s, le blog est id√©al, car la publication sur internet devient un objectif qui change de la simple r√©tribution chiffr√©e.

C’est un moyen de d√©velopper une culture compl√©mentaire aux cours
J’aime bien me servir du blog comme d’un compl√©ment au cours. Nous sommes souvent pris par le temps, et l’√©tude d’une image, d’un texte en compl√©ment du groupement de textes, n’est pas forc√©ment chose ais√©e. J’utilise beaucoup la fonction « liens internet » : par un simple « clic », les √©l√®ves se retrouvent alors sur un site int√©ressant qui les renseigne sur l’auteur √©tudi√© en classe, la m√©thode de l’expos√©...

Mais surtout, c’est un lien vivant entre nous
Nous y mettons des photos de nos sorties de classe, de nos mises en sc√®nes de th√©√Ętre. Bien s√Ľr, pour cela, j’ai demand√© l’accord des parents. Ce c√īt√© « album » attire efficacement les moins litt√©raires de mes √©l√®ves, qui vont alors voir le blog, et tombent aussi sur les devoirs √† faire, les d√©bats en cours. Parfois, je m’amuse √† faire des petits montages, quand j’ai le temps, pour les faire sourire : Maupassant qui parle, Victor Hugo qui fait leur √©loge... Les √©l√®ves malades nous √©crivent, nous les encourageons, les tenons au courant. Les parents sont tr√®s int√©ress√©s : certains avouent consulter le blog plusieurs fois dans la semaine. On y lance aussi des messages urgents : certains s’en servent pour des demandes de rendez-vous personnels, d’autres pour pr√©venir la classe qu’un film adaptant une Ňďuvre litt√©raire est diffus√© √† la t√©l√©vision. Les √©l√®ves d√©sesp√©r√©s face √† un devoir maison y envoient leur SOS. Quand le message ne concerne que moi, je ne le diffuse pas, puisqu’on valide les messages qu’on souhaite. Le blog est filtr√© par le professeur et il n’y a aucun risque d’y voir appara√ģtre √† votre insu des commentaires importuns.

Les questions légitimes que vous pouvez vous poser

Faut-il alimenter un blog souvent ?
Pour que votre blog soit consult√©, il faut renouveler son contenu assez souvent, sinon, il tombe en d√©su√©tude. Mais vous n’√™tes pas oblig√© de le remplir chaque jour. Personnellement, j’y d√©pose en moyenne deux nouveaux articles par semaine. Il faut savoir qu’un article n’est pas forc√©ment long : il peut s’agir d’une simple question pos√©e aux √©l√®ves, accompagn√©e d’une image ou d’un lien internet. Avec un peu d’exp√©rience, en cinq minutes, c’est fait !

Est-ce qu’on y passe trop de temps « en plus du reste » ?
Selon mon mari, oui... Mais je trouve que le blog fait aussi gagner du temps. Une question qui pose probl√®me √† un √©l√®ve et √† laquelle je r√©ponds une fois sert aussi √† d’autres √©l√®ves, qui ne me la poseront plus en cours. Je gagne du temps face √† certains √©l√®ves f√©rus de jeux vid√©o, que j’arrive √† « raccrocher ». J’y gagne aussi beaucoup en gratitude de la part des √©l√®ves, touch√©s parce qu’on essaie de faire quelque chose d’un peu original pour eux. Le blog est un moteur en termes de motivation g√©n√©rale.

Est-ce que les √©l√®ves n’y √©crivent pas n’importe comment, quand ils laissent des commentaires ? Leur orthographe n’est-elle pas d√©sastreuse ?
Il faut rappeler aux √©l√®ves assez souvent qu’il s’agit d’un blog litt√©raire, o√Ļ ils doivent √©crire avec une certaine tenue, et non en style SMS. Cela ne les emp√™che pas d’utiliser certains symboles dont ils sont friands, et dont j’ignorais compl√®tement les codes, comme :) qui traduit un sourire. Nous pouvons toujours modifier un message trop catastrophique. Je le fais de temps en temps, mais si je corrigeais tout, le blog perdrait son naturel et para√ģtrait quasiment censur√©. Je trouve qu’il faut admettre une part d’imperfection, sachant que ce support a d√©j√† le m√©rite de les faire √©crire. Je note une am√©lioration au fil du temps : les √©l√®ves comprennent assez vite la tonalit√© du blog.

Tous les √©l√®ves consultent-ils le blog ?
Tous mes √©l√®ves ont « officiellement » un ordinateur et internet chez eux, bien que je n’exerce pas dans un √©tablissement o√Ļ le public soit tr√®s favoris√© socialement. Concr√®tement, ce n’est pourtant pas la v√©rit√© : beaucoup n’osent pas dire qu’ils n’ont pas acc√®s √† l’informatique √† domicile. Le CDI et la biblioth√®que municipale offrent des possibilit√©s non n√©gligeables √† ces √©l√®ves, mais je reste assez g√™n√©e par l’in√©galit√© des √©l√®ves face √† Internet. Il faudrait, pour corriger cette injustice, g√©n√©raliser les classes nomades, disposant d’ordinateurs portables...

Est-ce que le blog ne permet pas de se faire « espionner » de l’ext√©rieur ?
Nous sommes libres de rendre la consultation du blog confidentielle ou non. Personnellement, je l’ai laiss√©e ouverte, parce que c’est utile aux autres coll√®gues. Moi-m√™me, j’aime beaucoup regarder les id√©es des autres professeurs sur WebLettres. Nous avons beaucoup √† apprendre les uns des autres. Mais fonci√®rement, je pense qu’un blog p√©dagogique doit √™tre destin√© exclusivement aux √©l√®ves. C’est pour cette raison que, sauf exception, je ne valide pas sur mes blogs les messages venant de personnes ext√©rieures non identifi√©es. (Il est rare que j’en trouve).

En conclusion, vous ne serez pas √©tonn√©s si je dis que je suis tr√®s contente de cette nouvelle exp√©rience. C’est un v√©ritable plaisir, pour les √©l√®ves comme pour le professeur, parce qu’il s’agit d’une cr√©ation collective, qui devient vite cons√©quente, et dont chacun est fier. Explorez, vous aussi, toutes les nouvelles pistes p√©dagogiques possibles gr√Ęce √† cet instrument si facile √† utiliser : elles sont √† d√©couvrir, √† inventer, au fil des jours et des articles...


- Dernières publications de test :

Les ressources √©tonnantes d’un blog p√©dagogique


,

- Dernières publications de Fran√ßoise Cahen :

Les ressources √©tonnantes d’un blog p√©dagogique



- Les derniers articles dans la même rubrique :

Quatre blogs p√©dagogiques : exp√©riences et r√©flexions

Un blog en cours de français

Les ressources √©tonnantes d’un blog p√©dagogique



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018 
Positive SSL