WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Articles et réflexions Usages des blogs en cours de français


Article : Un blog en cours de français


samedi 7 juin 2008

Par administrateur , Par Christelle Guillot

Christelle Guillot enseigne le fran√ßais au coll√®ge Jacques Brel de Gu√©rande. Ses blogs :
  Les mots √† la bouche, le blog de la classe
  MadhiaGu√©rande, une correspondance entre Orient et Occident.
  Sur les chemins de la m√©moire

Pourquoi un blog ?

Le blog est un outil int√©ressant en cours de fran√ßais car il fait appel √† des comp√©tences multiples et donne du sens aux apprentissages. Les TICE sont un moyen de dynamiser le cours et de faire travailler tous les √©l√®ves. Mais pour arriver √† cette √©mulation, il faut que le blog fasse partie int√©grante de la vie de la classe qu’il devienne incontournable, qu’il ne soit pas un simple gadget utilis√© de temps en temps. Il faut le fr√©quenter assid√Ľment, que les √©l√®ves y naviguent le plus possible, le projeter sur le mur de la classe via le vid√©oprojecteur quand de nouveaux travaux ont √©t√© int√©gr√©s, permettre aux √©l√®ves d’ins√©rer des commentaires. Il ne faut pas non plus oublier de varier les supports car l’ennui peut aussi s’installer si on fait toujours la m√™me chose. Ainsi, on n’√©crit pas que sur le blog mais aussi sur du papier, avec des plumes, des feutres, de l’encre de Chine. Il faut alors photographier les travaux, les scanner.

√Ä quoi peut-il bien servir ?

Un blog, pour garder en mémoire
J’ai, tout d’abord, cr√©√© le blog pour garder en m√©moire le travail de mes √©l√®ves. Ainsi, pendant tout un trimestre en 2007, avec mes troisi√®mes, nous avions men√© un travail sur la premi√®re guerre mondiale (voyage p√©dagogique, √©criture de carnets de guerre, participation au 11 novembre, cr√©ations en arts plastiques, √©criture de textes de propagande, exposition au coll√®ge avec objets d’√©poque). Le projet termin√©, je n’avais pas envie que toutes les productions r√©alis√©es tombent aux oubliettes. J’ai alors pens√© √† ouvrir un blog. Celui-ci me permettait de recueillir tous les travaux, de faire partager une tranche de vie de la classe qui avait √©t√© tr√®s forte pour nous tous.

Pour communiquer avec les familles
Ensuite, je me suis dit que ce blog pouvait aussi √™tre utile avec mes autres classes. Il est donc devenu rapidement un cahier de vie de la classe. Progressivement, j’y ai d√©pos√© les expos√©s film√©s de mes √©l√®ves, les photos des sorties. Les parents sont donc r√©guli√®rement inform√©s de ce que nous r√©alisons en classe. Un lien √©cole-famille est cr√©√©. D’ailleurs apr√®s sondage aupr√®s de mes √©l√®ves, c’est le point fort du blog pour eux. Ils sont contents de faire √©couter √† leur famille le po√®me qu’ils avaient √† apprendre par cŇďur et qu’ils ont enregistr√© sur le logiciel Audacity, de montrer comment ils s’en sont sortis pour l’expos√©, de faire lire leurs textes.

Pour que les élèves y prennent plaisir

Le blog offre un c√īt√© ludique √† l’apprentissage du fran√ßais et facilite l’entr√©e des √©l√®ves dans la t√Ęche demand√©e car l’outil informatique les passionne et souvent d’embl√©e ils adh√®rent.

Sur le blog, les textes peuvent √™tre facilement illustr√©s avec les images anim√©es, la police de couleur. Le texte prend alors une dimension esth√©tique. Les √©l√®ves ne r√Ęlent plus pour √©crire ! En outre, ils savent que leur production sera lue. Ils s’investissent donc davantage.

Pour la m√©morisation des textes, les √©l√®ves s’enregistrent sur Audacity et peuvent se r√©√©couter donc r√©ajuster leur interpr√©tation, ils ont un pouvoir d’action sur leur production. Ils peuvent √©galement r√©aliser des effets de voix. La r√©citation qui souvent leur fait peur devient donc un moment de retour sur soi, de cr√©ation. J’ai d’ailleurs remarqu√© que, depuis que je fonctionne ainsi, les productions des √©l√®ves sont meilleures : ils se l√Ęchent davantage, osent mettre du ton. Ils n’ont d’ailleurs plus peur du trou de m√©moire car avec ce logiciel ils peuvent couper les h√©sitations, les silences, revenir en arri√®re. J’ai ainsi plus d’√©l√®ves qui prennent plaisir √† cet exercice. Ces productions orales sont ensuite pr√©sent√©es √† la classe qui les √©value et d√©cide de leur diffusion sur le blog.

Pour responsabiliser l’√©l√®ve vis-√†-vis de son apprentissage
Les autres √©l√®ves ont un droit de regard sur les productions des uns et des autres, vu que le blog est une aventure collective. Les √©l√®ves peuvent laisser des commentaires et sont incit√©s √† le faire. R√©guli√®rement, une s√©ance est consacr√©e √† la d√©couverte des travaux des autres, soit en salle multim√©dia, soit en classe, via le vid√©oprojecteur. Dans ce cas, si les commentaires ne sont pas favorables √† la production de l’√©l√®ve, ce dernier doit l’am√©liorer. Si vraiment aucun effort n’a √©t√© fait par la suite, on supprime l’article. On proc√®de ainsi pour les textes √† contrainte car tous les √©l√®ves doivent avoir √©crit leur version d√©finitive sur le blog (apr√®s avoir revu l’orthographe, la syntaxe...). Les √©l√®ves peuvent aussi accorder ou refuser la diffusion sur le blog d’un travail d’√©l√®ve. Ils doivent s’appuyer sur les crit√®res donn√©s √† l’avance et juger le travail √† l’aide d’une grille. C’est ainsi que nous proc√©dons par exemple pour les recueils de textes libres ou pour les po√®mes ou les lectures expressives.

Les travaux mis sur le blog sont donc sans cesse √©valu√©s mais pas forc√©ment not√©s. Les destinataires ou les administrateurs du blog donnent leur avis, font des commentaires. C’est cette √©valuation concert√©e qui est au centre du blog.

Comme les √©l√®ves sont tous "administrateurs" du blog, ils ont tous leur mot √† dire. Les √©l√®ves apprennent donc √† donner leur avis, √† recevoir le jugement des autres, √† √©couter, √† adopter une lecture critique de leurs propres travaux, √† prendre du recul. L’√©l√®ve en demandant la publication de son travail √† la classe doit argumenter, prendre des responsabilit√©s vis-√†-vis de ce qu’il a fait.

Pour travailler la citoyenneté
Le blog permet aussi de travailler sur la notion de droit d’auteur. Les √©l√®ves n’ont pas toujours le r√©flexe de signer leur texte au d√©part puis apr√®s plusieurs remarques ils prennent conscience que leur production est leur propri√©t√© et que le lecteur a le droit de savoir qui est l’auteur de ce qu’il lit. Le droit d’utiliser telle ou telle image est aussi abord√© puisqu’ils en recherchent pour illustrer leurs productions.

Ils ont appris √©galement que leur image leur appartenait et qu’ils devaient donner leur accord pour la diffusion des photos sur le blog. Aussi, √† chaque fois qu’ils sont film√©s, je leur demande √† nouveau s’ils acceptent d’√™tre vus sur le blog. C’est une discussion r√©currente en classe.

Quand et comment travailler avec le blog ?

l faut que le blog soit tr√®s souvent mis √† jour. Il doit √™tre au cŇďur de la vie de la classe. Il doit devenir une habitude. Le professeur ou les √©l√®ves doivent donc y aller tous les jours pour l’alimenter en articles ou en commentaires. Il faut le faire conna√ģtre pour avoir de plus en plus de visiteurs et pour que les travaux des √©l√®ves prennent tout leur sens. J’√©cris donc r√©guli√®rement sur le site du coll√®ge pour inciter les autres √©l√®ves √† venir consulter le blog de la classe.

Je consacre aussi deux heures par quinzaine au blog avec mes √©l√®ves. Nous allons alors en salle multim√©dia qui poss√®de 13 postes informatiques. Cette configuration me permet de g√©rer l’h√©t√©rog√©n√©it√© de mes classes. Je constitue des groupes de niveau (je divise la classe en 2) ou d’entraide (bin√īmes). Ainsi, en fonction des activit√©s men√©es en classe enti√®re, je pr√©vois mes groupes de besoin, mes activit√©s en salle multim√©dia. Cette s√©ance d’informatique est int√©gr√©e dans toutes mes pr√©parations de s√©quence.

Par exemple, avec mes √©l√®ves de cinqui√®me nous avons √©crit des textes descriptifs autour de leur chambre. En classe enti√®re, ils ont √©crit leur texte sur papier. Puis, lors d’une deuxi√®me s√©ance (en salle informatique), les plus √† l’aise en √©criture ont recopi√© leur production sur traitement de texte. Ils ont pu ainsi v√©rifier l’orthographe de certains mots gr√Ęce au correcteur et utiliser les dictionnaires en ligne pour trouver des synonymes. Ce groupe √©tant autonome, j’ai pu aider les √©l√®ves en difficult√© qui ont retravaill√© leur description avec mon aide. J’√©tais plus disponible pour eux. Puis, au bout d’une heure, les postes ont √©t√© √©chang√©s. Ceux qui avaient termin√© de taper leur texte ont donc commenc√© √† lire "La Cafeti√®re" de Gautier et ont √©crit un r√©sum√© pour v√©rifier leur compr√©hension. Ils √©taient encore en autonomie. Ainsi, pendant deux heures, les √©l√®ves en grande difficult√© ont pu recevoir mon aide. Quant √† la lecture du texte de Gautier, elle a √©t√© ensuite r√©investie devant la classe enti√®re, par les √©l√®ves qui avaient travaill√© dessus.

Le blog m’a pouss√©e √† r√©fl√©chir √† mon enseignement et m’a aid√©e √† mettre en place de nouvelles strat√©gies qui me permettent d’√™tre plus disponible pour ceux qui ont des difficult√©s sans retarder ceux qui sont en r√©ussite. Les √©l√®ves sont donc tous actifs, travaillent √† leur rythme et acc√®dent progressivement √† l’autonomie. Nous travaillons par cons√©quent en m√™me temps sur les r√®gles du vivre ensemble car cette organisation ne peut avoir lieu que si le climat de la classe est serein et si les √©l√®ves coop√®rent.

Quelques exemples de travaux

Le blog Les mots à la bouche

  Des lectures sonores, expressives (Tristan et Yseult par les 5es, Les m√©tamorphoses d’Ovide par les 6es...)
  Des po√®mes sonores
  Des comptes rendus de sorties, de voyages, de rencontres, de projets, d’expos√©s...
  Des expos√©s film√©s
  Des textes libres ou √† contrainte

Ces exemples prouvent que toutes les comp√©tences √† travailler en cours de fran√ßais peuvent √™tre mises en Ňďuvre quand on poss√®de un blog de classe. √Ä cela il faut ajouter les comp√©tences du B2i qui sont constamment sollicit√©es.

Les autres blogs

Pour faciliter la lecture du blog "Les Mots √† la bouche" et les nouveaux projets de cette ann√©e, avec les √©l√®ves nous avons d√©cid√© d’ouvrir plusieurs blogs. Pour chaque projet existe un blog dans lequel sont recens√©s tous les travaux effectu√©s ou en cours.

  Un blog "MadhiaGu√©rande" a √©t√© cr√©√©. Il permet de faciliter une correspondance avec un √©tablissement de Tunisie, d’√©changer rapidement des travaux.

  Un blog consacr√© au projet des 3es, "Sur les chemins de la M√©moire", autour de la Shoah. Ce travail sera envoy√© au Concours National de la R√©sistance et de la D√©portation (interview de t√©moins, comptes-rendus voyage p√©dagogiques, comptes-rendus de lectures, lectures expressives, pr√©sentation d’une exposition, r√©cits...)


- Dernières publications de administrateur :

Comment je travaille (et j’√©value) par comp√©tences en fran√ßais, en 6e et en 5e

Pour ou contre la nouvelle orthographe ?

Une nouvelle présidente pour WebLettres

Recevez gratuitement des sp√©cimens lelivrescolaire.fr : des manuels collaboratifs, libre et web 2.0.

Appel √† contributions : EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE


,

- Dernières publications de Christelle Guillot :

Un blog en cours de français



- Les derniers articles dans la même rubrique :

Quatre blogs p√©dagogiques : exp√©riences et r√©flexions

Un blog en cours de français

Les ressources √©tonnantes d’un blog p√©dagogique



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018 
Positive SSL