banniere

L'espace visiteurs

[653] - Peuple et romantisme

Il s’agissait de trouver des textes sur le peuple dans le romantisme, en particulier sur le peuple en tant que « personnage ».
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

 

Textes proposés

- CLANCIER G.-E., Le Pain noir, suite romanesque qui aborde des personnages issus du peuple (mais l’auteur est postérieur au romantisme).
- FLAUBERT G., L’Education sentimentale, scène de la prise des Tuileries où le peuple est traité collectivement de façon intéressante.
- GONCOURT J. et E., Germinie Lacerteux, préface.
- HUGO V., Les Misérables, description de la Barricade (chapitre V - « Originalité de Paris »).
- HUGO V., Notre-Dame de Paris, incipit et chapitre 5.
- MICHELET J., Le Peuple.
- ZOLA E., L’Assommoir, préface.
NB : Les textes des Goncourt et de Zola mentionnés ci-dessus font l’objet d’un exercice dans le manuel Les Pratiques du Français 1re ed. Hatier 2007. L’exercice, intitulé « Repérer l’émergence d’un héros collectif : le peuple », propose également un tableau représentant une marée humaine : Fiumana de Pelliza da Volpedo.

Des articles sur le peuple dans la revue Romantisme

- Fausta Garavini, « Un exemple d’utilisation régressive de l’idée de peuple : Jacquou le croquant ».
- Jean Gillet, « Chateaubriand et le peuple démoniaque ».
- Raphaël Molho, « Esquisse d’une théologie des Misérables ».
- Maurice Tournier, « Le mot Peuple en 1848 : désignant social ou instrument politique ? ».

Compléments

- Remarque d’un colistier sur le problème de la représentation romanesque d’un personnage collectif :
Ou il est « anonyme » parce que collectif et dans ce cas parfois « brutalisé » par les métaphores animalières comme le fait Zola dans Germinal. Mais précisément, « peuple » alors ne désigne-t-il pas ceux qui sont sans nom ? Ou le romancier choisit un personnage-représentant, sorte d’incarnation individualisée d’une entité collective... Dans ce cas, le personnage aura sa « vie » propre et sa « vie de représentant, si j’ose dire, du peuple. Reste aussi à interroger l’usage à la fois politique et idéologique que les romantiques (Michelet, Quinet, par exemple) ont fait du mot peuple avant qu’on ne se mette à parler de classe...
- Sur WebLettres, on peut aussi consulter la synthèse n°578, de Stéphanie Aliotti : Groupements de textes sur le Romantisme.

Remerciements à Delphine Déchance, Christine Griset, Albert Rombeaut, J. Piétry, Anne-Marie Grand, C. Deniel.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Nathanaëlle Pirard

- Dernières publications :
[964] - Littérature concentrationnaire
[872] - Poésie et synesthésie
[838] - Lecture sur le symbolisme
[821] - Parodies de contes
[811] - Etudier la focalisation des nouvelles à chute









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 31-01-2012 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip