banniere

L'espace visiteurs

[544] - Voir sans être vu

Il s’agissait de trouver des scènes où un homme contemple à son insu la femme aimée.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

 

Domaine du mythe ou du conte - Peinture

- La Bible, Livre de Daniel 13, 1-64 : le célèbre épisode de Suzanne et des vieillards, souvent représenté par les peintres, notamment LE TINTORET, mais aussi REMBRANDT ou encore RUBENS.
- La Bible : le roi David admirant la beauté dénudée de Bethsabée au bain (Livre des Rois ?).
- L’histoire de Gygès et du roi Candaule (roi de Lydie) : un vrai mythe littéraire, qui part d’HERODOTE (livre I), qu’on retrouve au moyen-âge chez BOCCACE, puis chez LA FONTAINE (plus allusif), chez HEBEL, dramaturge allemand du XIXe siècle (Gygès et son anneau), et enfin chez GIDE (une pièce de théâtre : Le Roi Candaule) ; voir aussi l’opéra de ZEMLINSKY, d’après Gide.
- Le mythe de Diane chasseresse, surprise au bain par Actéon : voir OVIDE, Métamorphoses, et le tableau de François BOUCHER, Diane sortant du bain (1742).
- BEROUL, Tristan et Yseut : la scène où le roi Marc surprend les amants dans la forêt.
- PERRAULT C., Peau d’âne : le prince observe par le trou de la serrure la jeune fille qui revêt ses robes.

Roman ou autobiographie

- LA FAYETTE (de), La Princesse de Clèves : M. de Nemours observe la Princesse par la fenêtre.
- VOLTAIRE, L’Ingénu : amusante scène de voyeurisme au début, où c’est Mlle de Saint-Yves qui regarde le Huron par le trou de la serrure !
- ROUSSEAU J.-J., Les Confessions : à la fin du livre II, Jean-Jacques observe Madame Basile, « une brune extrêmement piquante », par un jeu de miroir.
- STAËL (de) G., Corinne : Corinne va incognito jusqu’en Angleterre pour voir son amour Lord Nelvil ; depuis le parc de la demeure, elle l’observe par une fenêtre lors d’une réception, et l’aperçoit se montrer tendre avec sa sœur ; elle comprend qu’il s’éloigne d’elle : grand moment mélodramatique.
- STENDHAL, Le Rouge et le Noir : Julien épiant Mme de Rênal dans l’église à la fin du roman.
- STENDHAL, La Chartreuse de Parme : Fabrice dans sa prison aperçoit Clélia qui nourrit ses oiseaux.
- HUGO V., Notre-Dame de Paris, livre II, chapitre 3 : la danse d’Esméralda vue par Gringoire.
- GAUTIER T., Une nuit de Cléopâtre (nouvelle) : Meiamoun observe Cléopâtre dans son bain.
- FLAUBERT G., L’Éducation sentimentale : Mme Arnoux ne s’aperçoit pas que Frédéric la détaille.
- ROBBE-GRILLET, La Jalousie.
- DURAS M., L’Amant : la jeune fille contemple, sur le bac, lors de la traversée, le jeune chinois.
- PAGNOL M., Manon des sources.
- COHEN A., Belle du Seigneur, chapitre 2 : Solal se dissimule dans la chambre d’Ariane et l’observe avant de lui apparaître, déguisé en vieillard repoussant, et de lui déclarer son amour sous ce déguisement.
- BARJAVEL R., L’Enchanteur : Merlin contemplant Viviane au bain, et durant son sommeil (au début du roman, plutôt une première rencontre).
- GOURIO J.-M., Chut ! : le narrateur observe la bibliothécaire dont il est tombé amoureux en train de lire dans un parc.
- NOTHOMB A., Mercure : une adolescente enfermée est observée par un vieil homme aussi amoureux que tortionnaire ; plusieurs passages présentent ce jeu d’observation.

Théâtre

- MOLIERE, Le Malade imaginaire : à la fin, Argan feignant la mort voit réagir Béline puis Angélique.
- RACINE, Britannicus : la scène où Néron voit Junie.
- MARIVAUX, La Dispute : toute la pièce est fondée sur un dispositif voyeuriste, mais ceux qui regardent (un couple) ne sont pas amoureux de ceux qu’ils regardent...
- ROSTAND E., Cyrano de Bergerac : lorsque le héros explique à Roxane qu’il l’observe et la détaille depuis des années.

Poésie

- RONSARD (de) P., sonnet « Te regardant assise auprès de ta cousine » (cf. « Lagarde et Michard » du XVIe siècle).
- ROY C., Clair comme le jour, « Dormante » : très beau poème qui rend hommage à une femme endormie sur la plage.

Proposition de séquence

- En œuvre intégrale : La Princesse de Clèves de Mme de LA FAYETTE.

- En groupement (voir les références précises ci-dessus) :

  • BEROUL, Tristan et Yseut ;
  • STENDHAL, La Chartreuse de Parme ;
  • ROBBE-GRILLET A., La Jalousie ;
  • COHEN A., Belle du Seigneur.

- En analyse de l’image : Suzanne et les vieillards, assorti du texte biblique.
- Quelques éléments d’analyse : les jeux de points de vue, la transgression, le voyeurisme, et l’érotisme plus ou moins dissimulé.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Véronique Brémond Bortoli

- Dernières publications :
[793] - Narrateur et personnages
[683] - La mort du père
[665] - Émancipation féminine
[600] - « Grand seigneur, méchant homme » : les aristocrates débauchés
[544] - Voir sans être vu









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip