banniere

L'espace visiteurs

Les ressources étonnantes d’un blog pédagogique

 

J’ai créé mes deux blogs principaux sur WebLettres en octobre et novembre 2007. Je ne voulais pas seulement proposer un cahier de textes en ligne, ni m’attacher exclusivement à suivre un projet d’écriture bien défini (comme le prix littéraire du lycée) : ces blogs sont interactifs et destinés à accompagner la vie de la classe en cours de français à travers toutes ses activités. Le premier blog s’intitule « Traces de cours » ; il est à l’usage d’une classe de première S.

Le deuxième s’appelle « Partages » ; il s’adresse à une classe de seconde.
Jalouse du succès que rencontrait un collègue de mathématiques avec un site que fréquentaient beaucoup mes élèves, je pensais d’abord réaliser un seul blog qui s’adresserait à toutes mes classes. Mais j’ai vite compris qu’il valait mieux créer plusieurs blogs : un pour chaque classe ; sinon, on ne s’y retrouvait plus. Je pensais également y déposer essentiellement des documents, voire des travaux d’élèves, au fil de ce que je ferai en classe. Mais j’ai bientôt réalisé que l’interactivité permise par le blog, et notamment la fonction « commentaire » développait des perspectives passionnantes.

À quoi servent mes blogs ?

C’est d’abord une mémoire efficace des activités de la classe
Mieux qu’un simple cahier de texte, le blog retrace nos activités de cours, en les présentant de façon attrayante. On peut permettre aux élèves de télécharger des documents de cours : les étourdis ne peuvent plus dire qu’ils les ont perdus ; ils les retrouvent facilement. Les images étudiées en classe y figurent en couleur. En première, les descriptifs des activités en vue de l’oral du bac deviennent interactifs : on clique sur le titre de l’extrait et on le retrouve facilement. Les rubriques que j’ai créées correspondent aux objets d’études du programme et l’élève a des repères quand il veut réviser.

Mais c’est aussi un lieu de débats
J’y lance des questions, en marge de ce que nous faisons en cours. Elles peuvent être brèves. Les élèves, de chez eux, quand ils ont un peu de temps, y répondent, et débattent entre eux. Ainsi, la personnalité de Julien Sorel a donné lieu à d’étonnantes réflexions au sein de ma classe de première. La question, en adoptant ce mode de communication qu’affectionnent les élèves, avait perdu son aspect purement scolaire : les élèves se sont intéressés au personnage de façon plus profonde. La littérature est entrée dans leur vie ; et les collègues des autres matières n’en revenaient pas d’entendre les élèves discuter entre eux à la récréation de la personnalité complexe d’un héros romanesque, de façon très animée :
http://www.weblettres.net/blogs/article.php?w=Tracesdecours&e_id=2597

On peut y exposer des travaux d’élèves ou rendre ses devoirs
En seconde, j’y consigne régulièrement mes petits questionnaires de lecture. Les élèves qui le souhaitent peuvent répondre directement avec la fonction commentaire. J’imprime ensuite leur réponse pour leur rendre corrigée. Ce sont surtout les retardataires qui l’utilisent, car j’autorise les élèves qui ont « oublié » leur copie en classe à la rendre via le blog.
Quand j’aurai des ordinateurs en classe, je pourrai plus directement faire participer les élèves. Nous y avons déjà exposé des poèmes d’élèves après un atelier d’écriture. Pour motiver des écrits non notés, le blog est idéal, car la publication sur internet devient un objectif qui change de la simple rétribution chiffrée.

C’est un moyen de développer une culture complémentaire aux cours
J’aime bien me servir du blog comme d’un complément au cours. Nous sommes souvent pris par le temps, et l’étude d’une image, d’un texte en complément du groupement de textes, n’est pas forcément chose aisée. J’utilise beaucoup la fonction « liens internet » : par un simple « clic », les élèves se retrouvent alors sur un site intéressant qui les renseigne sur l’auteur étudié en classe, la méthode de l’exposé...

Mais surtout, c’est un lien vivant entre nous
Nous y mettons des photos de nos sorties de classe, de nos mises en scènes de théâtre. Bien sûr, pour cela, j’ai demandé l’accord des parents. Ce côté « album » attire efficacement les moins littéraires de mes élèves, qui vont alors voir le blog, et tombent aussi sur les devoirs à faire, les débats en cours. Parfois, je m’amuse à faire des petits montages, quand j’ai le temps, pour les faire sourire : Maupassant qui parle, Victor Hugo qui fait leur éloge... Les élèves malades nous écrivent, nous les encourageons, les tenons au courant. Les parents sont très intéressés : certains avouent consulter le blog plusieurs fois dans la semaine. On y lance aussi des messages urgents : certains s’en servent pour des demandes de rendez-vous personnels, d’autres pour prévenir la classe qu’un film adaptant une œuvre littéraire est diffusé à la télévision. Les élèves désespérés face à un devoir maison y envoient leur SOS. Quand le message ne concerne que moi, je ne le diffuse pas, puisqu’on valide les messages qu’on souhaite. Le blog est filtré par le professeur et il n’y a aucun risque d’y voir apparaître à votre insu des commentaires importuns.

Les questions légitimes que vous pouvez vous poser

Faut-il alimenter un blog souvent ?
Pour que votre blog soit consulté, il faut renouveler son contenu assez souvent, sinon, il tombe en désuétude. Mais vous n’êtes pas obligé de le remplir chaque jour. Personnellement, j’y dépose en moyenne deux nouveaux articles par semaine. Il faut savoir qu’un article n’est pas forcément long : il peut s’agir d’une simple question posée aux élèves, accompagnée d’une image ou d’un lien internet. Avec un peu d’expérience, en cinq minutes, c’est fait !

Est-ce qu’on y passe trop de temps « en plus du reste » ?
Selon mon mari, oui... Mais je trouve que le blog fait aussi gagner du temps. Une question qui pose problème à un élève et à laquelle je réponds une fois sert aussi à d’autres élèves, qui ne me la poseront plus en cours. Je gagne du temps face à certains élèves férus de jeux vidéo, que j’arrive à « raccrocher ». J’y gagne aussi beaucoup en gratitude de la part des élèves, touchés parce qu’on essaie de faire quelque chose d’un peu original pour eux. Le blog est un moteur en termes de motivation générale.

Est-ce que les élèves n’y écrivent pas n’importe comment, quand ils laissent des commentaires ? Leur orthographe n’est-elle pas désastreuse ?
Il faut rappeler aux élèves assez souvent qu’il s’agit d’un blog littéraire, où ils doivent écrire avec une certaine tenue, et non en style SMS. Cela ne les empêche pas d’utiliser certains symboles dont ils sont friands, et dont j’ignorais complètement les codes, comme :) qui traduit un sourire. Nous pouvons toujours modifier un message trop catastrophique. Je le fais de temps en temps, mais si je corrigeais tout, le blog perdrait son naturel et paraîtrait quasiment censuré. Je trouve qu’il faut admettre une part d’imperfection, sachant que ce support a déjà le mérite de les faire écrire. Je note une amélioration au fil du temps : les élèves comprennent assez vite la tonalité du blog.

Tous les élèves consultent-ils le blog ?
Tous mes élèves ont « officiellement » un ordinateur et internet chez eux, bien que je n’exerce pas dans un établissement où le public soit très favorisé socialement. Concrètement, ce n’est pourtant pas la vérité : beaucoup n’osent pas dire qu’ils n’ont pas accès à l’informatique à domicile. Le CDI et la bibliothèque municipale offrent des possibilités non négligeables à ces élèves, mais je reste assez gênée par l’inégalité des élèves face à Internet. Il faudrait, pour corriger cette injustice, généraliser les classes nomades, disposant d’ordinateurs portables...

Est-ce que le blog ne permet pas de se faire « espionner » de l’extérieur ?
Nous sommes libres de rendre la consultation du blog confidentielle ou non. Personnellement, je l’ai laissée ouverte, parce que c’est utile aux autres collègues. Moi-même, j’aime beaucoup regarder les idées des autres professeurs sur WebLettres. Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres. Mais foncièrement, je pense qu’un blog pédagogique doit être destiné exclusivement aux élèves. C’est pour cette raison que, sauf exception, je ne valide pas sur mes blogs les messages venant de personnes extérieures non identifiées. (Il est rare que j’en trouve).

En conclusion, vous ne serez pas étonnés si je dis que je suis très contente de cette nouvelle expérience. C’est un véritable plaisir, pour les élèves comme pour le professeur, parce qu’il s’agit d’une création collective, qui devient vite conséquente, et dont chacun est fier. Explorez, vous aussi, toutes les nouvelles pistes pédagogiques possibles grâce à cet instrument si facile à utiliser : elles sont à découvrir, à inventer, au fil des jours et des articles...



Professeur au lycée Maximilien Perret (Alfortville, 94).



- Dernières publications :
Les ressources étonnantes d’un blog pédagogique

- Dernières publications :
Les ressources étonnantes d’un blog pédagogique









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip