banniere

L'espace visiteurs

[593] - Le travestissement sexuel au théâtre

Il s’agissait de trouver des informations sur le travestissement sexuel au théâtre, et particulièrement les femmes jouant les rôles d’hommes.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.

 

Les hommes interprétant les rôles féminins : l’usage au moins jusqu’au XVIe siècle

- Dans le théâtre antique, les femmes ne jouaient pas, et les rôles féminins étaient tenus par des hommes. Les masques servaient, entre autres fonctions, à permettre cela. Toutefois, peut-être y avait-il des femmes dans les chœurs ?
- Il faut attendre une période assez récente à Rome pour que l’on trouve des actrices, et uniquement dans le genre du mime. La comédienne n’arrive vraiment sur scène qu’à partir du XVIe siècle, d’abord en Italie dans la commedia dell’arte.
- Toutefois, à l’époque puritaine du théâtre élisabéthain, les femmes n’avaient pas le droit de jouer sur scène, et les rôles féminins étaient encore interprétés par des hommes (Juliette par exemple, ou Cordelia interprétée par l’acteur qui jouait également le fou du Roi Lear).
- Dans la farce et jusqu’à Corneille, des personnages féminins comme la fâcheuse, la mégère, la duègne, la vieille femme étaient souvent interprétés par des hommes, ce qui permettait notamment de les ridiculiser davantage (voir par exemple Mme Pernelle dans Tartuffe).
- Pour des compléments, voir notamment L’Histoire du théâtre dessinée d’André DEGAINE, ed. Nizet.

Quand l’intrigue impose le travestissement d’une femme en homme

- GOLDONI C., Arlequin serviteur de deux maîtres : une femme, pour avoir les coudées franches, se fait passer pour son frère.
- MARIVAUX, Le Prince travesti : une femme se travestit temporairement en homme.
- MOLIERE, Le Malade imaginaire : travestissement de Toinette.
- SHAKESPEARE W., La Nuit des Rois : une femme se travestit temporairement en homme.

Rôles masculins souvent joués par des femmes

- BEAUMARCHAIS, Le Mariage de Figaro : le personnage de Chérubin était souvent joué par une femme, comme le recommande l’auteur dans le paratexte (« Caractères et habillements de la pièce ») : « ce rôle ne peut être joué, comme il l’a été, que par une jeune et très jolie femme, nous n’avons point à nos théâtres de très jeune homme assez formé pour en bien sentir les finesses ».
- MUSSET (de) A., Lorenzaccio : le rôle principal est souvent interprété par une femme.
- Voir le paragraphe « Rôle travesti » dans l’article Wikipedia sur l’emploi au théâtre : de nombreux exemples de rôles masculins tenus par des femmes, et de rôles féminins tenus par des hommes, avec les comédiens qui s’y sont essayés.

Des actrices ayant interprété des rôles masculins

- Sarah BERNHARDT est célèbre pour avoir interprété l’Aiglon dans la pièce de ROSTAND.
- A Avignon en 2007, dans Le Roi Lear de SHAKESPEARE mis en scène par Sivadier, Norah KRIEFF jouait à la fois le fou du roi et le personnage de Cordelia.
- L’étonnante Juliette PLUMECOQ-MECH a joué Mati dans Maître Puntila et son valet Mati de BRECHT (mise en scène d’Omar Porras en 2008) et un non moins étonnant et excellent Revizor dans la pièce de GOGOL (mise en scène de Christophe Raucq en 2007). Beaucoup de spectateurs n’y ont vu que du feu.

Compléments

- Les pièces de RACINE Esther et Athalie ont été écrites pour les pensionnaires de Saint-Cyr : dans toutes les écoles de jeunes filles, on a connu par nécessité ce genre de travestissement.
- Le kabuki, théâtre japonais né au XVIIe siècle, est joué uniquement par des femmes, qui interprètent des rôles d’hommes.
- Dans Le Portrait de Dorian Gray de WILDE, il y a une comédienne qui joue un rôle d’homme et que Dorian va voir. On trouve aussi cela dans Mlle de Maupin de GAUTIER.
- Concernant le ballet : en France, sous le Second Empire, il n’y avait plus de danseurs, ou ils étaient très rares dans les troupes, même à l’Opéra. Les raisons, entre autres : le développement du sport, le rapport au corps des hommes (corps puissant, dans l’efficacité et la productivité, lié au développement économique), le goût des abonnés pour l’anatomie féminine. Ainsi, à partir de 1870, on voit se développer une pratique qui consiste à confier le rôle masculin à une femme travestie. Eugénie FIOCRE crée ainsi Frantz dans Coppélia (chorégraphie d’Arthur SAINT-LEON, musique de DELIBES, 1870, Opéra de Paris), ballet inspiré de l’Homme au Sable d’HOFFMANN. Voir le Dictionnaire de la Danse Larousse, à l’article « Travesti ».
- Voir aussi la synthèse WebLettres n°85, Personnages travestis.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Christophe Merlant

- Dernières publications :
[593] - Le travestissement sexuel au théâtre
[396] - Théâtre de dérision et abus de pouvoir
[189] - Le lieu théâtral acteur du texte
[164] - L’univers ferroviaire à travers le théâtre









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip