WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste français-collège


Article : [387] - Classe sans notes et évaluation par compétences


dimanche 31 ao√Ľt 2014

Par Agnès Mamet

Il s’agissait de recueillir conseils et retours d’expérience sur les classes sans notes et l’évaluation par compétences.
Synthèse mise en ligne par Sarah Pépin.

A. Logiciels

  Nous travaillons avec le logiciel Sacoche qui permet d’enregistrer pour chaque devoir les comp√©tences √©valu√©es et les r√©sultats obtenus. Il calcule aussi les scores obtenus sur le trimestre (par exemple, sur tel item √©valu√© 3 fois, 75 % d’acquisition) ce qui permet une meilleure lisibilit√©, notamment pour les parents. C√©cile.

  Pour cette ann√©e, et je compte poursuivre l’ann√©e prochaine, je n’ai pas not√© les travaux de mes √©l√®ves. En revanche, comme les enseignants de l’√©quipe menant cette action sont minoritaires, une note est maintenue sur le bulletin trimestriel. Elle est calcul√©e par le logiciel de saisie de comp√©tences Sacoche. Asphod√®le.

  Nous travaillons actuellement avec Campus alors qu’il a √©t√© d√©cid√© au dernier CA d’opter pour Pronote √† la rentr√©e ; or, le transfert est impossible et il nous faudra tout remplir √† nouveau sur la prochaine ann√©e scolaire ! Sylvie.

  Au sein de l’√©quipe de Lettres, nous avons pris la d√©cision de faire appara√ģtre syst√©matiquement les comp√©tences du socle sur nos √©valuations. Une de nos classes de 6e est √©valu√©e exclusivement par comp√©tences (classe exp√©rimentale dite "sans notes") et nous avons la possibilit√© avec le logiciel Sacoche de compl√©ter r√©guli√®rement le socle, ce que nous ferons d√®s la rentr√©e prochaine. Sylvie.
 

 
B. Sémantique et autres problèmes de validation

  Dans notre coll√®ge, nous avons √©tabli un code couleur : une boule rouge si la comp√©tence n’est pas acquise, une orange si elle est en voie d’acquisition, une verte si c’est acquis.‚Ä®Il appartient ensuite √† chaque professeur de d√©terminer ce qu’il estime √™tre non acquis/en voie d’acquisition/acquis. Certains consid√®rent qu’une seule erreur sur les natures grammaticales, par exemple, justifie un "acquis". C√©cile.

  Le chef d’√©tablissement nous demande de valider des comp√©tences pour les √©l√®ves de 6e. Je ne vois pas comment on peut valider une quelconque comp√©tence en 6e. Prenons, par exemple, "Je sais distinguer quelques homophones grammaticaux". Or, ce que je constate, c’est que des √©l√®ves peuvent r√©ussir un bilan sur les homophones mais, un mois plus tard, dans un √©crit quelconque, le bilan sera moins bon (ou m√™me tr√®s mauvais). Si on valide une comp√©tence √† un moment pr√©cis (au mois d’avril, par exemple), on ne valide donc pas forc√©ment une comp√©tence d√©finitivement acquise. Pour que les acquis soient solides, il faut du temps. Julia.

  C’est aussi le cas de la note : l’√©valuation valide des acquis √† un instant T mais ne certifie en aucun cas que ces acquis seront toujours op√©rationnels quelques semaines plus tard, voire quelques jours dans le contexte d’une r√©daction o√Ļ l’√©l√®ve doit g√©rer beaucoup d’√©l√©ments diff√©rents. En r√©alit√©, valider en 6e n’est qu’une √©tape formative : elle n’a rien √† voir avec la certification des comp√©tences en 3e ; de la m√™me fa√ßon, une √©valuation sur les homophones fr√©quents en d√©but de 6e ne sera pas identique en fin de 6e, avec des cas plus complexes. L’essentiel est que l’√©l√®ve (et ses parents) sache o√Ļ il en est au moment o√Ļ vous l’interrogez. Si, en revanche, on vous demande de vous plier √† cet exercice en fin d’ann√©e pour remplir des tableaux, cela n’a en effet aucune r√©alit√© et me semble parfaitement absurde : l’√©valuation par comp√©tences n’a de sens et d’int√©r√™t que dans le cadre d’un enseignement par comp√©tences men√© tout au long de l’ann√©e. Carine.

  La derni√®re inspectrice √† qui nous avons pos√© la question a r√©pondu qu’on ne pouvait valider qu’√† partir de la 4e. Dans les petites classes, nous devons simplement en tenir compte dans nos pratiques p√©dagogiques pour les faire √©voluer. Dans les faits, nous validons v√©ritablement au niveau de la 3√®me et particuli√®rement √† l’occasion des brevets blancs et de l’√©preuve d’histoire des arts pour l’oral. Marie.

  Dans mon √©tablissement, il a √©t√© demand√© par la Direction de "valider" les comp√©tences en 6e et en 4e.
— En 6e, il s’agit du palier 2 : les professeurs principaux doivent effectuer une saisie √† partir des livrets (roses) ou du document d’attestation renseign√©s par les professeurs des √©coles ; si certains items ne sont pas coch√©s, nous compl√©tons au regard de nos √©valuations sur l’ensemble de l’ann√©e.
— En 4e : il s’av√®re que le palier 2 n’est pas valid√© pour certains √©l√®ves ; dans ce cas, nous le compl√©tons et nous commen√ßons √† cocher les items du palier 3 si nous consid√©rons certaines comp√©tences d√©j√† acquises. Sylvie.

  Ne pas confondre "valider" et "√©valuer". La validation ne se fait qu’en fin de travail, mais on peut √©valuer pendant tout le coll√®ge. Sophie.

  Il faut absolument obtenir une clarification et que l’ensemble des coll√®gues s’y tiennent : distinguer "renseigner" un item √† un niveau donn√© et le "valider" (pas avant la 4e et, √† mon avis, pour plus de justice, de fa√ßon coll√©giale, √† partir des diff√©rents "renseignements" port√©s par les coll√®gues sur les 4 ans, sans que cela se r√©sume √† un calcul de points rouges ou verts). D√®s lors, il est possible, √† chaque niveau de "renseigner" les items. M.V..

  Dans notre coll√®ge, nous avons d√©cid√© d’√©valuer √† partir de la 6e et de r√©partir les comp√©tences par niveau. Nous ne validons qu’en 4e et 3e. Virginie.
 

C. Grilles d’√©valuation.

  Il est n√©cessaire d’√©tablir une grille de comp√©tences √† √©valuer (en se basant par exemple sur le socle commun, et en modulant en fonction de vos propres crit√®res). Les √©valuations se con√ßoivent d√®s lors en fonction de cette grille, et non des connaissances enseign√©es (cela dit, on peut avoir un item comp√©tence : apprendre ses le√ßons). On peut (et c’est pr√©f√©rable selon moi) √©valuer plusieurs comp√©tences √† la fois. Par exemple en 6e, sur une √©valuation de grammaire, je peux √©valuer les comp√©tences :

1) écrire correctement (graphie et soin)
2) respecter les consignes
3) identifier les classes grammaticales
4) identifier les fonctions grammaticales Cécile.

  Personnellement, j’utilise beaucoup des grilles d’√©valuation avec des comp√©tences simples ou complexes, selon le cas. Marie-Alice.

  Moi je pense reformuler les items que l’on trouve dans le carnet des comp√©tences car cela est trop vague et peu compr√©hensible pour les √©l√®ves. J’ai trouv√© sur internet quelques exemples de grilles d’√©valuation. Sandrine.

D. Avantages.

  L’avantage majeur de ce syst√®me est de pointer tr√®s pr√©cis√©ment les points sur lesquels l’√©l√®ve doit intensifier ses efforts, progresser. C√©cile

  Les plus faibles, en revanche, aiment trouver des points verts au milieu des rouges, ce qui est beaucoup plus valorisant que le 6/20 correspondant... Asphod√®le.

  J’enseigne dans un √©tablissement o√Ļ nous exp√©rimentons l’√©valuation par comp√©tences dans certaines classes ; c ’est un peu contraignant mais √† la longue, nous avons une id√©e plus claire des r√©elles acquisitions -ou difficult√©s des √©l√®ves : nous pouvons alors plus simplement organiser la rem√©diation. Et nos s√©quences. Je constate que les √©l√®ves, surtout ceux de 3e, sont plus consciencieux ; en tous cas, ils s’approprient plus facilement les diff√©rentes activit√©s.Les √©l√®ves apprennent √† s’auto-√©valuer √©galement (surtout en dict√©e) ; la correction de cette activit√© est alors plus efficace. Marie-Alice.

E. Défauts

  Ce syst√®me n’est pas un rem√®de miracle : les √©l√®ves ne l’utilisent pas forc√©ment √† bon escient (ne cherchent pas √† progresser dans les items non acquis). Et les meilleurs expriment clairement une nostalgie de la note (leurs parents surtout ?). Pour les plus faibles c’est un moyen assez efficace de ne pas trop malmener leur estime de soi, bien qu’√† long terme des "boules rouges" syst√©matiques aient le m√™me effet que des mauvaises notes. C√©cile.

  Quant aux √©l√®ves, les meilleurs n’appr√©cient pas trop ce syst√®me car ils sont tr√®s attach√©s √† leurs (bonnes) notes. Asphod√®le.

F. Ressources

  Deux num√©ros des Cahiers P√©dagogiques :
— N° 476 Travailler par comp√©tences
— N° 491 √Čvaluer √† l‚Äôheure des comp√©tences
  ‚Ä®Internet fourmille d’autres articles.

  Et vous pouvez aussi lire les t√©moignages de plusieurs profs. Florence.

  J’exp√©rimente depuis deux ans et j’ai √©crit un article pour essayer de faire comprendre au mieux comment se passe le travail par comp√©tences, comment je travaille (et j‚Äô√©value) par comp√©tences en fran√ßais, en 6e et en 5e. Il faudrait maintenant que j’y ajoute l’√©valuation et la relation avec les parents. Caroline.

  Lien vers la monographie que j’ai co-√©crite avec ma coll√®gue d’histoire concernant notre classe sans note.
Vous trouverez "l"épisode 1" de cette grande aventure ici. Kareen

G. Travail d’√©quipe

  Je sais que nous allons prendre pas mal de temps pour expliquer aux parents et aux √©l√®ves ce syst√®me, plusieurs r√©unions sont d√©j√† pr√©vues. Nous allons essayer dans un premier temps de voir les comp√©tences que nous avons en commun pour bien montrer que c’est un projet d’√©quipe et transversal. Sandrine.

  L’important me semble √™tre de former une √©quipe de travail pr√™te √† r√©fl√©chir, √† s’organiser, √† r√©guler, √† accepter r√©ussites et d√©ceptions, √† analyser, √† s’engager dans un travail qui est forc√©ment sur le moyen terme ou long terme ; il faut aussi penser √† se former et √† demander par exemple une formation d’initiative locale. Florence.

H. Exemple de pratique

  En ce qui concerne ma pratique p√©dagogique, voici quelques points qui ont chang√© :
— au d√©but de chaque s√©quence, je distribue aux √©l√®ves la liste des connaissances et comp√©tences sur lesquels ils seront √©valu√©s (en m√™me temps que le calendrier de la s√©quence).
— j’√©value des choses que je ne notais pas : lecture √† voix haute, exercices d’entra√ģnement, brefs travaux d’√©criture, questions de compr√©hension (l’√©l√®ve √©valu√© lit ses r√©ponses √† au moins trois questions pour √™tre √©valu√©).
— je peux √©valuer des points m√™me si les s√©quences qui les traitaient sont "boucl√©es". Par exemple, j’ai √©tudi√© l’imp√©ratif il y a plusieurs semaines avec les 6e mais "ma√ģtriser les conjugaisons de l’imp√©ratif" sera l’une des comp√©tences √©valu√©es lors de la prochaine dict√©e.

 
I. Remarque

  Maintenant, je ne pense pas qu’il faille syst√©matiquement travailler par comp√©tences. Marie-Alice.


Ce document constitue une synth√®se d’√©changes ayant eu lieu sur Fran√ßais-coll√®ge (liste de discussion des professeurs de fran√ßais au coll√®ge) ou en priv√©, suite √† une demande initiale post√©e sur cette m√™me liste. Cette compilation a √©t√© r√©alis√©e par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni √† titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est prot√©g√© par la l√©gislation en vigueur en mati√®re de droits d’auteur. Toute rediffusion √† des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Agn√®s Mamet :

[496] - Chansons autobiographiques

[1024] - Chanson de The Cure en prolongement de L’√Čtranger

[387] - Classe sans notes et évaluation par compétences



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[497] - Donner ses impressions sur un texte

[496] - Chansons autobiographiques

[495] - Lancement de séquence



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018 
Positive SSL