banniere

L'espace visiteurs

[435] - Le goût des ruines au XIXe siècle

Il s’agissait de constituer un groupement sur le goût des ruines au XIXe siècle.
Dernière actualisation le 18/07/2008 par Valentine Dussert.

 

Avant le XIXe siècle...

- DU BELLAY J., Les Antiquités de Rome, « Pâles esprits... ».
- DIDEROT D., Salon de 1767, commentaire d’un tableau d’H. ROBERT (texte reproduit dans le Lagarde et Michard du XVIIIe siècle, p. 222, sous le titre « La poétique des ruines ») - cela permet de montrer comment le goût des ruines envahit la sensibilité européenne à la fin du XVIIIe siècle).

Textes du XIXe siècle

- CHATEAUBRIAND (de) F.-R., Génie du Christianisme (III, V, 3) : « Tous les hommes ont un secret attrait pour les ruines. Ce sentiment tient à la fragilité de notre nature, à une conformité secrète entre ces monuments détruits et la rapidité de notre existence. »
- CHATEAUBRIAND (de) F.-R., René, passage où le héros s’abîme dans la contemplation des ruines du passé.
- CHATEAUBRIAND (de) F.-R., passage sur l’Acropole et sur les ruines de monuments chrétiens.
- COPPEE F., L’Arrière-saison, « Ruines du cœur » (les ruines y sont un comparant métaphorique).
- FLAUBERT G., Bouvard et Pécuchet (les deux amis conçoivent dans leur jardin un espace de ruines romantiques ; c’est un passage qui ne manque pas d’humour).
- FLAUBERT G., Madame Bovary et le goût d’Emma pour les ruines dans les brouillons.
- FLAUBERT G., Correspondance, ed. Pléiade (de belles pages sur sa visite des hauts lieux archéologiques grecs : à Athènes il s’est extasié sur un bas-relief du temple d’Athéna Niké - la victoire ailée rattachant sa sandale, aujourd’hui exposée au musée de l’Acropole - qui avait selon lui des seins à rendre fou d’amour - mais on est loin des ruines !).
- GAUTIER T., Arria Marcella.
- HEREDIA (de) J. M., Trophées, « Oubli », « La Grèce et la Sicile ».
- HUGO V., « Le Rhin » ; « Les Voix intérieures » IV.
- LAMARTINE (de) A., Voyage en Orient.
- LAMARTINE (de) A., « Première vision ».
- LAMARTINE (de) A., « Lézard ».
- RENAN E., Prière sur l’Acropole (ne parle pas précisément des ruines - mêmes si l’auteur compare les temples grecs et les églises d’occident - mais fut inspirée au départ par une visite du site et l’immense « choc » ressenti).
- STAËL (de) G., Corinne ou l’Italie.
- VERLAINE P., « Colloque sentimental », « Effet de nuit », « Après trois ans ».
- VOLNEY, Les Ruines (un livre assez curieux, qui donne la solution de tous les problèmes y compris ceux posés par les religions, condamné sous la Restauration, et néanmoins imprimé - clandestinement - par Balzac dans ses jeunes années).

Peinture

- Indispensable : les tableaux d’Hubert ROBERT.
- Voir aussi les œuvres de FRIEDRICH.
- Enfin les peintures de TURNER.

Anthologies, Manuels, Revues

- AZIZA C., Pompéi, le rêve sous les ruines, coll. Omnibus (voir aussi Carthage et Jérusalem).
- BERCHET J.-C., Voyage en Orient, ed. Laffont coll. Bouquins (plus de mille pages, où l’on retrouve les grands textes cités ci-dessus, mais aussi d’autres moins connus de Volney, Nerval, Barrès, Fromentin etc. - il existe aussi un Voyage en Italie).
- Dans les Annales de la collection Vuibert de 2002, un corpus est intitulé « La poésie des ruines », qui comporte un extrait des Trophées de HEREDIA (« La Grèce et la Sicile »), un extrait de CHATEAUBRIAND (« Itinéraire de Paris à Jérusalem ») et de CAMUS (« Noces à Tipasa »).
- Dans le manuel Nathan Francais, Méthodes et activités, sous la direction d’Alain Pagès, on trouve un groupement (p 213) avec un extrait des Antiquités de Rome de DU BELLAY (« Pâles esprits... »), un extrait du Salon de 1767 de DIDEROT, et un extrait du Génie du Christianisme de CHATEAUBRIAND, tout ceci accompagné d’une photographie.
- Le n°887 de la revue TDC - Textes et Documents pour la Classe du CNDP (janvier 2005) est consacré à « L’esthétique des ruines ». Le thème des ruines dans l’art et la littérature : approche historique, philosophique, esthétique. La représentation des ruines dans les différents mouvements culturels (humanisme, Lumières, romantisme). Les ruines au cinéma. Problèmes de la présentation archéologique des ruines.
- Sur ce sujet, il existe un volume de la revue Dix-huitième siècle, n°27 de 1995, qui fait le tour de la question... pour le XVIIIe siècle évidemment, mais de nombreuses pistes restent valables au siècle suivant : voyage en Italie, Grèce, Égypte ; néo-classicisme et peinture de l’héroïque ; redécouverte de Pompéi, Herculanum ; goût et collection des « antiquités ».


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Delphine Dechance

- Dernières publications :
[831] - Etudier les brouillons de Rimbaud
[773] - Images de la guerre
[766] - Le poète représenté en animal
[740] - Spectacle dans un roman
[731] - Comparaison de tableaux impressionnistes et de romans naturalistes

Véronique Brémond Bortoli

- Dernières publications :
[793] - Narrateur et personnages
[683] - La mort du père
[665] - Émancipation féminine
[600] - « Grand seigneur, méchant homme » : les aristocrates débauchés
[544] - Voir sans être vu









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip